L’Algérie des couleurs

Par M. Aït Amara – Le pays reçoit des coups de toute part, alors que les Algériens ont besoin de sérénité pour essayer de comprendre ce qu’il leur arrive dans ces moments de doute et d’appréhension. Et, au milieu de ce brouhaha assourdissant, où tout le monde jure qu’il a raison et que l’autre a tort, la force de l’argument se perd face à la puissance du gosier. C’est à celui qui crie le plus fort ! Ce n’est donc pas parce qu’on est une idole, qu’on peut faire n’importe quoi. Les lecteurs auront compris que ce texte s’adresse à ceux qui se sont offusqués de ce qu’on ait «osé» titiller Idir, l’icône de la chanson algérienne d’expression amazighe. Qu’Idir exhibe son art entre scènes et terres,ou chante [sa] montagne, adrar inu,dans les Pyrénées, les Alpes ou l’Himalaya, c’est des cimes du Djurdjura qu’ont jailli les poèmes et les airs qui l’ont fait grand. Ce n’est pas – non plus – parce que les choses ont été faites à tort et à travers après la fin de la guerre, par des dirigeants obnubilés qui par le Nil, qui par la Volga, qui par la Seine, qu’il faille jeter le bébé avec l’eau du bain. On ne peut pas reprocher à Idir de s’opposer au régime en place depuis 1962 ; les résultats de la gestion catastrophique de ses tenants depuis un demi-siècle sont visibles à l’œil nu et personne, sinon un cercle réduit d’opportunistes, ne peut nier ce triste postulat. Mais il est inconcevable qu’on admette que soit démembrée l’Algérie et que des parties appellent ouvertement à sa dislocation ou participent indirectement à une action insidieuse menée ailleurs, en donnant de la voix – et quelle voix ! – à celui qui s’échine à devenir «brizidan» et qui s’est empressé de se faire confectionner un portrait officiel de chef d’Etat fantôme avant même d’avoir goûté au pouvoir dont il rêve depuis l’Illoula Oumalou de son enfance. Idir a raison de s'interroger pourquoi cette pluielorsqu’il pleut des hallebardes, mais il ne peut pas chanter la France des couleurs, sous le ciel de Marseille,et renier d’où [il] vient,c’est-à-dire des montagnes kabyles où a tonné le baroud de l’Indépendance de l’Algérie, une et indivisible.
M. A.-A.

Comment (45)

    Anonyme
    11 novembre 2015 - 16 h 04 min

    Le conte Vava inouva, qui a
    Le conte Vava inouva, qui a survécu à l’érosion du patrimoine oral, replacé par le poème de Ben Mohamed et la belle mélodie d’Idir dans ses dimensions universelles, relate notre détresse, notre perte de repères, et nous propose comme issue la solidarité entre générations, la transmission du legs des anciens , la continuité des valeurs et l’inamovibilité des repères.

    En 1973, cette chanson inattendue, remontée du fond de notre matrice identitaire, nous a réconciliés avec nous-mêmes, nous a redonné du ressort, alimenté notre fierté, raffermi le sentiment d’appartenance à une communauté en besoin de renaissance et amarré à un destin universel partagé avec le reste de l’humanité.




    0



    0
    karimdjazair
    7 novembre 2015 - 20 h 22 min

    J apprécie la contribution de
    J apprécie la contribution de :

    « Par lhadi (non vérifié) | 6. novembre 2015 – 21:44

    Dans notre Algérie adamantine, il n’y a ni kabyles ni arabes.

    Il y a que des citoyens algériens avec des droits et des devoirs. »




    0



    0
    Anonyme
    7 novembre 2015 - 6 h 33 min

    Adel (non vérifié) | 6.
    Adel (non vérifié) | 6. novembre 2015 – 17:58

    « Dieux merci les richesses d’algérie se trouvent hors de kabylie, chez les arabes, sinon j’ai certitude que l’algérie arabo musulmane serait privée de tout financement.
    Nous verrons ce que Ferhat fera de la kabylie en sa qualité de président. »
    ————
    Reflexion vaniteuse. La suisse etait un pays pauvre mais les suisses sont travailleurs. La kabylie est algerienne et sa pauvrete qui fait que ses membres se bougent, car ils n’ont pas d’autre choix. L’Algerie musulmane oui, elle etait bien mieux musulmane avant l’arrivee des freres musulmans et des wahabites, elle est infectee aujourd’hui par des groupes qui n’ont rien a voir avec la foi mais avec le controle des consciences dans un agenda precis.
    L’Algerie arabe ? Parce qu’elle arabophone ? La suisse est francaise ?
    Visiblement les kabyles ont raison, sinon comment expliquer que des algeriens ne veulent pas d’une algerie algerienne ?
    Le bourrage de crane a plus que reussi




    0



    0
    Anonyme
    7 novembre 2015 - 3 h 57 min

    Tant que la nouvelle
    Tant que la nouvelle constitution ne precise pas l’identité amazigho arabe des citoyens,qu’elle n’officialise pas le tamazighte au même titre que l’arabe,qu’elle ne mettent pas en place une regionalisation avancée permettant une autonomie de gestion interne de ces regions(kabylie,mzab,choui,oranie…)l’algerie restera un bateau ivre qui vogue soumise aux bons vouloir des vents du nord,de l’ouest,de l’est et du sud.




    0



    0
    Anonyme
    6 novembre 2015 - 21 h 34 min

    Chère équipe AP.
    De grâce,

    Chère équipe AP.

    De grâce, cessez de nous balancer ce genre d’articles qui ne font que creuser un gouffre entre des Algériens que seuls l’individualisme imbibe. L’intelligence, la fraternité ou encore la démocratie sont autant de notions dont les fondements ne sont pas implantés chez nous.
    On assiste à un « déchiquetage » inter -internautes sans retenues, ni respect.
    Ou bien, vous le faites délibérément pour faire ressortir toute la haine de l’autre et juger de l’incapacité de vie commune entre Algériens.




    0



    0
    Anonyme
    6 novembre 2015 - 21 h 27 min

    Adel (non vérifié) | 6.
    Adel (non vérifié) | 6. novembre 2015 – 17:58

    « Dieux merci les richesses d’algérie se trouvent hors de kabylie, chez les arabes, sinon j’ai certitude que l’algérie arabo musulmane serait privée de tout financement.
    Nous verrons ce que Ferhat fera de la kabylie en sa qualité de président. »
    ………………………………………….

    Drôle de compréhension d’une autonomie d’une région. Mais sans aller chercher le fond de votre mémoire, nous pouvons détecter une schizophrénie vis à vis des Kabyles. Ayez un brin d’intelligence pour chercher toute ou une région autonome d’un pays du monde.
    L’ETAT du BRESIL en est un parfait exemple.




    0



    0
    Boualem
    6 novembre 2015 - 21 h 15 min

    Salut,
    Le pouvoir en magicien

    Salut,
    Le pouvoir en magicien habile a sorti de son chapeau le lapin « Madani », l’a fait disparaitre, il sort un pigeon « Ferhat » a sa place. Bonne diversion!
    La question qu’il faut se poser, qui pousse l’algérien à s’immoler, à la « Harga », à demander asile et protection de l’extérieur. Qui pousse des régions à demander l’autonomie ou la fédération. Qui poussent les algériens les uns contre les autres. Qui a crée ses castes de puissant, de pauvres, et de fonctionnaires qui appliquent les règles sur les uns et pas sur les autres.
    Pour moi si un algérien (ou une région) se sent laissé dans son pays, c’est un problème de gouvernance. L’Algérie n’est pas l’Ukraine et Tizi n’est pas le Donbass, même si les occidentaux nous cherchent un oligarque roi du chocolat pour nous gouverner. Aucun algérien sensé n’ira faire la guerre à la Kabylie ou au Mz’hab, ils sont plus nationalistes que ceux qui sont venu de derrière les frontières.




    0



    0
    lhadi
    6 novembre 2015 - 20 h 44 min

    Dans notre Algérie
    Dans notre Algérie adamantine, il n’y a ni kabyles ni arabes.

    Il y a que des citoyens algériens avec des droits et des devoirs.

    La guerre des boutons version algérienne pour ne pas dire les querelles de chapelles doivent laisser place à l’esprit de responsabilité qui anime les uns et les autres et que la situation rend nécessaire.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    Anonyme
    6 novembre 2015 - 20 h 25 min

    L’Algérie a besoin d’un
    L’Algérie a besoin d’un politicien qui sait ce que Politique veut dire, organiser une cité, un territoire, ses ressortissants, les diriger au besoin d’une main de fer, avec évidemment une politique, un objectif CLAIRS, les insulter là où ils le méritent, les encourager dans ce qu’ils méritent, bref un homme, ou des hommes et femmes qui n’ont qu’un objectif noble, sauver leur pays de TOUT ce qui lui nuit, le fige, le fait régresser, l’empêche d’être un pays admiré par les autres pays, respecté, voire craint, tout le reste c’est de la littérature, il est clair que Bouteflika a vécu, ce qui importe c’est qui va suivre, et là je vous défie de me nommer un seul politicien actuellement connu, qui soit à la hauteur… Yes, les sommets de nos montagnes, toutes, pas seulement le Djurdura, nous disent : Soyez à la hauteur, ce n’est pas le criminel BHL et ses complices qui vont vous aider !




    0



    0
    Anonyme
    6 novembre 2015 - 20 h 17 min

    Un intervenant a parle de
    Un intervenant a parle de Messali Hadj et de son tropique suite aux rencontres avec Chekib Arselane et Azzam Pacha.
    .

    Arselane est un syro-libanais Druze… etonnant de la part de Messali Hadj. La religion druze est dissidente meme de l’ismaelisme lui-meme dissident du chiisme. Quant en plus on sait qu’ils changent la religion musulmane avec des pratiques particulieres dont la croyance en la metempsychose, on croit rever que Messali Hadj ait ete influence par Arselane. Si on ajoute au fait que les palestiniens servant dans l’armee israelienne sont essentiellement druzes, on reflechit encore plus…
    .
    Maintenant Azzam Pacha qui est egyptien d’origine turque et macedonienne, on se demande pourquoi le tropisme arabiste est passe par sa tete.
    .
    Creusons plus les fondateurs de l’ideologie baathiste, dont Michel Aflak etaient des francs-macons.
    .
    Si en plus on sait que Sadate et Nasser ont fait partie tout deux d’un parti secret egyptien appele « Jeune Egypte » qui recrutait par cooptation et qui etait le pendant des groupuscules de droite en Europe dans les annees trente. D’ailleurs les « jeune Egypte » etaient appeles les « chemises brunes » face aux « chemises vertes du parti Wafd ».
    .
    continuons encore le grand Nasser a ete par ailleurs membre des Freres Musulmans. Il faudra connaitre la raison de sa volte-face un jour.
    .
    La verite demande du temps, mais elle se resume a ca :
    .
    on s’est fait manipule par diverses ideologies toutes exogenes, externes a notre culture et a notre histoire
    et ce sont ces ideologies qui travaillant la societe algerienne sement les graines de la division entre algeriens.
    .
    On ne veut :
    – ni de la France,
    – ni du Maroc avec ses immiscions dans nos affaires,
    – ni de l’Egypte qui a la responsabilite politique de la decennie noire avec l’envoi de ses profs d’arabe freres muulmans en vidant ses prisons,
    – ni du wahabisme de l’arabie soaoudite et du qatar.
    .
    Il faut notre propre armature ideologique et conceptuelle au service des algeriens et de l’algerie.
    On s’en tape de leurs ideologies perverses.
    La solution est en nous et en nous seuls.

    =
    Quand a la religion, je n’ose meme pas imaginer l’enfer que vont vivre ces usurpateurs de la religion quand ils rendront des comptes/

    DEBOUT !
    Stop aux manipulations historiques.
    NOUS SOMMES ALGERIENS ET Ca nous va bien, on le vaut bien. Basta.
    On pense a nous et a nous seuls,
    Ras le bol de payer pour les autres.
    Stop !
    L’Algerie c’est pour les algeriens et tous ces ideologiques doivent etre enterrees. La solution c’est revenir a notre histoire, a notre identite.
    Oui a l’Algerie avec toutes ses couleurs : kabyle, chaoui, tergui, senoussi, chenoui etc.
    N’ecoutez les murmures de la division, c’est de la manipulation et de l’intox. Liberez vos esprits.
    Nous d’abord point barre.




    0



    0
    Anonyme
    6 novembre 2015 - 19 h 42 min

    Par Mohamed el maadi (non
    Par Mohamed el maadi (non vérifié) | 6. novembre 2015 – 20:10

    Anonyme

    Je suis lucide .Je ne permet à personne de me donner des leçons surtout après le drapeau algérien déchiré qui a été une vrai fracture entre moi et l’Algérie car quand on n’est incapable de défendre un symbole fort et bien pour moi c’est le début de la fin.
    J’ai militer pour l’Algérie dans les années 80 et j’aurais pu me foutre de ce pays mais non ! Mais je ne défendrais plus des apatrides et des marocains c’est fini !
    Bien à vous et puis insinuer que je fume de la merde marocaine c’est culotté de la part de ceux qui ont voté pour un marocain qui plombe le pays .Pour finir je trouve répugnant d’avoir comme compatriote Medani alors si lui est Algérien et revendique publiquement de tuer des soldats de l’ANP et que vous y voyiez aucun inconvénient et soit je ne suis plus algérien dans ces cas la !
    ——–
    Ta lucidite c’ est de l’abandonite, tu tends a l’echine, defaitiste, devant tout un discours seditieux fabrique dans les officines sionistes et marocaines.
    Ca fait plusieurs fois que tu ecris : l’Algerie est foutu. Je pense le contraire.
    Eh bien elle vivra sans toi, c’est dans Sa3at Chedda, comme disaient les Anciens qu’on reconnait les vrais parmi les siens.
    Je n’ai jamais vote pour Bouteflika, pas une seule fois. J’ai recu une culture politique de la part de mon pere et dans les annees 80/82 le salon etait axe sur le vol de sommes faramineuses de Abdelaziz Bouteflika. Mon oncle m’a parle de son cote girouette. Et j’en suis reste a Zeroual, car ces infos sont restees dans ma memoire.
    Madani est un traitre, un assassin, un flic des freres musulmans qui croyait servir la religion musulmane en tuant des gens de son peuple, des ames humaines innocentes, des soldats au service de leur patrie.
    Quand a la moquette, tu sembles manquer de culture dans les expressions idiomatiques.
    Tu dois te resaisir et voir les choses en face ; on abandonne jamais son pays, on ne juge pas son avenir perdu, on croit en lui envers et contre tout.
    Quand je vois ce qu’un pays illegitime a pris la terre palestinienne, alors qu’il n’y a pas de lien entre les differentes cultures qu’ils prend en otage pour construire sa colonisation, qui se pretend d’une seule et meme religion alors qu’ils sont la plpart athees et qu’en plus rien dans leur religion ne les autorise a prendre ce pays par la force, bien au contraire. Quand je vois ca et que je te lis alors qu’il y a une unite unique culturelle, historique voire religieuse en Algerie, je me dis que decidement la victoire se gagne dans la tete, car la conviction dirige les actions resolues. L’Algerie ne mourra pas, bien au contraire, avec l’aide de Dieu. C’est a toi de voir si tu y crois, ou si tu desertes la foi en l’Algerie de survivre encore a tous les sales coups qu’on lui fait. A chacun de sonder sa conscience et d’en donner une coherence entre elle et les actes. Nous n’accepterons jamais en Kabylie la separation d’avec l’Algerie. JAMAIS.




    0



    0
    Mohamed el maadi
    6 novembre 2015 - 19 h 10 min

    Anonyme
    Je suis lucide .Je ne

    Anonyme

    Je suis lucide .Je ne permet à personne de me donner des leçons surtout après le drapeau algérien déchiré qui a été une vrai fracture entre moi et l’Algérie car quand on n’est incapable de défendre un symbole fort et bien pour moi c’est le début de la fin.
    J’ai militer pour l’Algérie dans les années 80 et j’aurais pu me foutre de ce pays mais non ! Mais je ne défendrais plus des apatrides et des marocains c’est fini !
    Bien à vous et puis insinuer que je fume de la merde marocaine c’est culotté de la part de ceux qui ont voté pour un marocain qui plombe le pays .Pour finir je trouve répugnant d’avoir comme compatriote Medani alors si lui est Algérien et revendique publiquement de tuer des soldats de l’ANP et que vous y voyiez aucun inconvénient et soit je ne suis plus algérien dans ces cas la !




    0



    0
    Ghanem el bejaoui
    6 novembre 2015 - 18 h 53 min

    Tous ses jour eaux
    Tous ses jour eaux arabophones font dans le sensationnel pour vendre leur pourriture de journal et au risque réel de créer la fitna pour quelque dinards arrêter d’alimenter cette (…) car je suis convaincu que la main du quatar net pas très loin l’objectif et divises le peuple en créons de toute pièce une situation qui n’existe que dans leur esprit diabolique.l’Algérie et uni indivisible sceller par le sang des martyres .une première tentative a été faite au m’zab on alimentons. Grâce au prédicateur qutarie mais cela na pas fonctionner et maintenant on nous rabâche ce ferhat qui ne represante que lui




    0



    0
    Anonyme
    6 novembre 2015 - 18 h 11 min

    Par Mohamed el maadi (non
    Par Mohamed el maadi (non vérifié) | 6. novembre 2015 – 18:50

    Le problème c’est pas la kabylie ,les richesses sont au Sud et les chaouis sont la à veiller.C’est le projet d’une kabylie anti algérienne et visiblement sous domination sioniste qui est le nœud du problème car après tout les kabyles ne sont pas irremplaçable et le pays regorge de potentialité et d’homme à la hauteur du défi Algérie.Je ne suis pas un oiseau de mauvais augure mais il faut anticiper l’Algérie surtout si notre pays s’enfonce de plus en plus dans le déni et l’incompétence. Car crier également la kabylie est algérienne et le restera ne résoudre rien non plus !
    Penser une Algérie sans la kabylie est un impératif car nous le voyons le bateau Algérie prend part de tout côté mais rien n’est perdu mais il faut s’activer pour que cela ne se produise .
    L’Algérien est habitué à avoir des ennemies mais si son propre frère le trahit déjà c’est mal parti mais il faut également en haut lieu que cela soit des algériens qui gouverne ce pays et j’avais déjà dit que seul un gars du bocal et de surcroît berbère avait la légitimité de gouverner ce pays et ceci il faudra le mettre dans la constitution tôt ou tard.

    T’es fou ?? Tu fumes quelle moquette ?? Tu passes ton temps dans tous tes postes a abandonner l’algerie, a juger que tout est foutu et maintenant a considerer que la kabylie pourrait se separer de l’Algerie, TAIS-TOI quand on est atteint, comme toi, de la maladie de l’abandon, de l’abandonnite, de lacher sans livrer combat, sans se tenir debout, ca s’appelle etre un DESERTEUR. Si tu es lache et faible, c’est ton probleme, j’y peux rien, tu devras crever seul. Mais moi, qui suis kabyle de souche, il est hors de question que la Kabylie se separe de l’Algerie. Remets-toi a la boxe, prepare ton rearmement moral car tu fais preuve d’une faiblesse monumentale. Toi un homme algerien ? La blague, on dirait une midinette en chaussons de danse rose bonbon.




    0



    0
    Anonyme
    6 novembre 2015 - 18 h 11 min

    NI LE MAK NI LES APATRIDES
    NI LE MAK NI LES APATRIDES D’ORIGINE MAROCAINE QUI SONT AU POUVOIR!

    Les deux sont la même face du problème en Algérie et les deux se nourrissent l’un de l’autre.




    0



    0
    Thidhet
    6 novembre 2015 - 18 h 02 min

    @adel
    Tu es soit marocain du

    @adel

    Tu es soit marocain du makhzen, soit un corrompu qui rêve du chaos pour s’en tirer à moindres frais. Dans les deux cas, tôt ou tard tu auras à chier ce que t’as bouffé. Grâce, entre autres, aux enfants authentiques de l’Algérie que sont les Kabyles. Tu chieras par dessus ou par dessous, espèce de traître. Une seule issue pour toi: l’Arabie.




    0



    0
    Mohamed el maadi
    6 novembre 2015 - 17 h 50 min

    Le problème c’est pas la
    Le problème c’est pas la kabylie ,les richesses sont au Sud et les chaouis sont la à veiller.C’est le projet d’une kabylie anti algérienne et visiblement sous domination sioniste qui est le nœud du problème car après tout les kabyles ne sont pas irremplaçable et le pays regorge de potentialité et d’homme à la hauteur du défi Algérie.Je ne suis pas un oiseau de mauvais augure mais il faut anticiper l’Algérie surtout si notre pays s’enfonce de plus en plus dans le déni et l’incompétence. Car crier également la kabylie est algérienne et le restera ne résoudre rien non plus !
    Penser une Algérie sans la kabylie est un impératif car nous le voyons le bateau Algérie prend part de tout côté mais rien n’est perdu mais il faut s’activer pour que cela ne se produise .
    L’Algérien est habitué à avoir des ennemies mais si son propre frère le trahit déjà c’est mal parti mais il faut également en haut lieu que cela soit des algériens qui gouverne ce pays et j’avais déjà dit que seul un gars du bocal et de surcroît berbère avait la légitimité de gouverner ce pays et ceci il faudra le mettre dans la constitution tôt ou tard.




    0



    0
    Anonyme
    6 novembre 2015 - 17 h 42 min

    Par Adel (non vérifié) | 6.
    Par Adel (non vérifié) | 6. novembre 2015 – 17:58

    Moi qui suis un vrai démocrate, pourquoi ne pas permettre à la kabylie d’être indépendante, je sais qu’il n’y aura aucune incidence sur l’immense algérie

    ____________________________

    L’Algérie appartient aux enfants de Massinissa et de Kahina.
    Ce n’est pas toi, Adel, qui va nous chasser de notre pays.
    La Kabylie ne se détachera jamais de l’Algérie, car L’Algérie appartient aux IMAZIGHENES.
    Les Beni-Hillals qui sont venus en Algérie ont le choix de retourner chez eux en Arabie, Bilad-Elhidjez
    NOUS SOMMES CHEZ NOUS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!




    0



    0
    Anonyme
    6 novembre 2015 - 17 h 33 min

    Par Adel (non vérifié) | 6.
    Par Adel (non vérifié) | 6. novembre 2015 – 17:58

    Moi qui suis un vrai démocrate, pourquoi ne pas permettre à la kabylie d’être indépendante, je sais qu’il n’y aura aucune incidence sur l’immense algérie, ceux qui clament haut et fort l’indépendance, ne dirons jamais à un étranger qu’il sont algériens, ils diront je suis kabyle, dans ce cas une séparation dans le calme serait plus judicieuse,
    Dieux merci les richesses d’algérie se trouvent hors de kabylie, chez les arabes, sinon j’ai certitude que l’algérie arabo musulmane serait privée de tout finanacement.
    Nous verrons ce que Ferhat fera de la kabylie en sa qualité de président.
    ————–
    Allah ystor. Je suis Kabyle,c’est ma region et ma culture ancestrale. Je suis Algerien, c’est ma patrie et il est hors de question que les Mak et vous n’aient voix au chapitre. Ma region s’est battue sans cesse pour l’Algerie. Nous sommes algeriens. Les arabes ne vous considerent que comme des arabes frelates, imparfaits et barbares alors que vous etes du peuple algerien. Nous sommes algeriens. Ils sont fous les gens, ils deviennent fous a lier. Nos sommes en plein delirium tremens…




    0



    0
    Adel
    6 novembre 2015 - 16 h 58 min

    Moi qui suis un vrai
    Moi qui suis un vrai démocrate, pourquoi ne pas permettre à la kabylie d’être indépendante, je sais qu’il n’y aura aucune incidence sur l’immense algérie, ceux qui clament haut et fort l’indépendance, ne dirons jamais à un étranger qu’il sont algériens, ils diront je suis kabyle, dans ce cas une séparation dans le calme serait plus judicieuse,
    Dieux merci les richesses d’algérie se trouvent hors de kabylie, chez les arabes, sinon j’ai certitude que l’algérie arabo musulmane serait privée de tout finanacement.
    Nous verrons ce que Ferhat fera de la kabylie en sa qualité de président.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.