Les cigales et le philosophe

Par M. Aït Amara – Le lynchage médiatique dont le philosophe français Michel Onfray est l'objet, pour avoir osé dire la vérité sur la source du mal qui ronge la planète, le terrorisme islamiste, est la preuve, s’il en est, que l’opinion publique occidentale n’est pas prête à accepter le parler-vrai lorsqu’il s’agit de mettre le doigt sur la plaie. Cette opinion préfère être manipulée que de comprendre ce qu’il lui arrive, tel un malade qui se réjouit de ce que son médecin lui ment. C’est dans ce constat que l’inondation de cette même opinion publique par un tsunami d’images, de commentaires et de déclarations, tous dirigés, trouve son explication. La saturation médiatique qui a suivi les attentats de Paris, concentrée exclusivement sur les auteurs physiques de cet acte abject qui a fait 130 morts – suivi par une autre attaque tout aussi lâche, hier, en Tunisie –, vise, paradoxalement, à ne pas tout dire. Les tenants du système politique mondial nous imposent une vérité subjective en nous noyant dans un flot d’informations suggestives qui, en réalité, nous emprisonnent dans le mensonge asservissant. Or, la vérité est la garantie essentielle pour une perception correcte de la violence terroriste islamiste et une capacité à connaître ses véritables origines. Cette campagne de désinformation par l’excès empêche l’intelligence de pénétrer dans la nature de ce terrorisme qui nous encercle et de découvrir sa relation avec ceux qui l’alimentent et nous intoxiquent. La lutte contre le terrorisme ne peut pas se faire de telle façon qu’elle ne tienne pas compte de l’implication directe du monde occidental dans son exacerbation. «Qu’est-ce que la France est-elle allée faire en Syrie ?» s’est tout simplement demandé un intellectuel français aujourd’hui voué aux gémonies dans son pays, pour avoir fait preuve de cohérence avec son métier de philosophe. Pour pouvoir combattre le monstre Daech, il faut, plus que de simples armes à feu, savoir se situer face à la réalité pour préserver le monde d’un danger autrement plus périlleux : l’envie trompeuse de surestimer la capacité des puissances mondiales à vaincre une hydre à qui elles mordent la queue faute de pouvoir lui couper la tête. Il n’est pas réaliste d’imaginer que le monde puisse se débarrasser de l’horreur si, dans le même temps, il ne prend pas conscience qu’il est guetté par un autre ennemi redoutable parce que travesti en philanthrope : les charlatans va-t-en-guerre qui détournent consciemment et volontairement la vérité pour le tromper. Ce monde-là doit apprendre à supporter les improbations du philosophe et à se méfier des cigales qui, plus ça chauffe, plus elles chantent.
M. A.-A.

Comment (22)

    Lyes Oukane
    26 novembre 2015 - 6 h 39 min

    @ sartanaC
    pour rester dans

    @ sartanaC

    pour rester dans ta métaphore du jardinier du dimanche ;

    en ce XXI siècle il n’y a point besoin de terre fertile pour cultiver . Une serre un peu de paille et quelques tuyaux apportant  » le venin  » suffisent à faire pousser ce que l’on veut et quand on veut .

    Tu vois ,il n’y a pas de  » si  » dans mon texte .

    autrement sur une terre stérile il suffit de labourer ,d’irriguer et d’apporter des engrais et la semence voulue et tu auras un jardin d’Eden même en plein hiver .




    0



    0
    Algérien libre
    25 novembre 2015 - 23 h 25 min

    En lisant le dernier roman de
    En lisant le dernier roman de Yasmina Khadra « Les anges meurent de nos blessures »,je m’arrête sur une expression qui est la suivante: »L’espoir?Quelle arnaque! il y a deux genres d’espoir.

    L’espoir qui relève de l’ambition,et l’espoir qui se réclame du miracle.Le premier peut toujours courir,le second peut toujours attendre;ni l’un ni l’autre ne sont une fin en soi puisque seule la mort en est une.pour moi ..de mon point de vue je dis que pour comprendre la signification de l’espoir il faut être avant tous croyant car la foi est la seul source de l’espoir,

    L’espoir est une des sources de sécurité et de sérénité, C’est un rayon qui éclaire les ténèbres et illumine les repères et qui clarifie les chemins. Par lui pousse l’arbre de la vie et par lui s’élèvent les édifices. Grâce à l’espoir, l’être humain goute la saveur du bonheur,dieu a dit: »

    Ne perdez pas courage ; ne vous affligez pas, alors que vous êtes des hommes supérieurs, si vous êtes croyants » (3/139)Outre la recherche de la perfection, l’homme trouvera le chemin de la vie parsemé d’épreuves, ce qui compliquera fortement sa tâche, parfois même, certains jetteront l’éponge et se laisseront aller dans la vie sans but précis, à la recherche constante du bonheur sur la terre, qui n’est alors qu’éphémère. Oubliant ainsi ce pour quoi il ont été créé..

    .La route qui mène à nos vœux et désires est parfois remplie d’obstacle. Tout ce qu’il faut pour la traverser est de l’espoir bâtis sur la patience. Mais bien entendu daech n’existe que dans la l’immense bête sioniste. ONFRAY a compris. .




    0



    0
    Yacine
    25 novembre 2015 - 19 h 45 min

    Bonsoir M. Ait Amara, je
    Bonsoir M. Ait Amara, je crois que De Gaule, dans une de ses déclarations, avait indiqué « … c’est une minorité, mais combien puissante… » (ou quelque chose comme ça). Michel Onfray a compris, vers la fin des années 1990, tout le sens de la petite phrase (excuser l’expression) du général De Gaule. En effet tout le malheur de Michel Onfray semble venir du fait qu’il a osé, frontalement, remettre en cause certaines pensées du sionisme en général et de Bernard-Henri Levy en particulier. Sans entrer dans les détails, je signale que Michel Onfray a travaillé « avec » BHL. Vers la fin des années 1980 il publia Le Ventre des Philosophes (Grasset) dans la collection que dirigeait BHL (collection Figures). Il travailla, durant les années 1990, au sein du comité de rédaction « La Règle du jeu », une revue créée par BHL. A la fin des années 1990, pendant que ça commençait à se calmer au niveau de la rive Sud de la Méditerranée, il quitta « La Règle du jeu » en déclarant « je ne suis pas fier de ce que j’ai fait, j’ai été instrumentalisé et j’ai été utilisé comme un fantassin par BHL et son équipe … ». Depuis c’est la galère, et votre édito le détaille très bien. Cordialement.




    0



    0
    Anonyme
    25 novembre 2015 - 19 h 23 min

    Tout le monde s’accorde a
    Tout le monde s’accorde a dire que daech est une invention de l’occident,et que daech n’a rien a voir avec l’islam,bien. Mais alors pourquoi nos jeunes s’engagent avec ce daech?? En se réclamant de l’islam? Onfray dit: » qu’avons nous été foutre en Syrie?  » ok mais il devrait surtout dire: » pourquoi avons nous crée daech » »?




    0



    0
    Anonyme
    25 novembre 2015 - 18 h 54 min

    Par Mohamed el maadi (non
    Par Mohamed el maadi (non vérifié) | 25. novembre 2015 – 17:52
    salut mohamed! même quand ils n’ont rien à se mettre sous la dent (sous entendu venant d’Algérie), ils l’inventent, pour preuve tout à l’heure un philosophe du nom de Jean-Louis Vullierme (qui se définit comme un « philosophe voyou ») a déclaré que l’islamisme était « né avec la guerre d’Algérie » et il a ajouté qu’il s’était développé avec la « guerre civile en Algérie »…!!!
    il était invité de mohamed kaci sur tv5 monde!
    son manifeste ou son opinion sur les attentats de Paris est visible sur son site « philo-voyou » mais je n’arrive pas à y accéder, allez voir!!! encore un qui doit avoir des comptes à régler avec nous… que tout le monde se le dise, nos ennemis ne lâcheront pas leur proie et ils feront tout pour nous rabaisser quitte à nous associer à tous les massacres de l’heure et comble de la mauvaise foi et de l’injure y associer nos moudjahidines de la guerre de libération!




    0



    0
    sartanaC
    25 novembre 2015 - 17 h 59 min

    A Mohamed el maadi : »Tout le
    A Mohamed el maadi : »Tout le monde sait que daech ou l’état islamique sont des créations occidentales » L’Occident aurait semé ,mais si l’on sème en terrain infertile ,rien ne pousse ,OK, mais si la terre est propice la récolte est abondante n’est – ce pas ?Il faudrait s’interroger sur le pourquoi de cette moisson de l’islamisme barbare !! Il doit bien y avoir des explications !!




    0



    0
    Anonyme
    25 novembre 2015 - 17 h 32 min

    qui est daesh?voila la
    qui est daesh?voila la question a poser et a se poser en permanence. daesh c’est les usa,la gde bretagne,la france , les colonisateurs sionistes de la palestine et leurs valets a savoir la turquie,les saouds ,le qatar pour ne citer que les plus engages avec le monde JUDEO CHRETIEN. nous vivons une recolonisation par la violence de toute la planete par ces sionistes. Tout le reste est bavardage pour brouiller les pistes.Onfray est de ces rares a denoncer cette entreprise et il est normal qu’on le baillonne.




    0



    0
    Mohamed el maadi
    25 novembre 2015 - 16 h 52 min

    Tout le monde sait en France
    Tout le monde sait en France plus ou moins que Daech est une création occidentale mais le terrorisme intellectuelle qui court dans ce pays est tellement puissant que la moindre dérive de la version officielle fait de vous un paria.Ce sont des officines puissantes qui alimente ce terrorisme intellectuelle et qui détienne un pouvoir énorme sur la masse.Combien de fois vous ai je répéter que la France est devenue une dictature ! L’Algérie doit être méfiante et ne faire aucunement confiance au discours des capitale européenne.Pour l’instant il n’on rien à se mettre sous la dent en Algérie ni manifestation ni émeute,notre armée ne tire pas sur la foule et il y a une impasse pour eux mais ils guettent leur proie.Je peut me tromper mais je suis persuader qu’il vont faire permuter Daech en Lybie et l’Algérie doit anticiper c’est que nos service doivent faire je n’en doute pas.Soyons unie et vigilant car ce n’est pas la démocratie ni les droit de l’homme qui est leur motivation .Disons clairement au algériens  » Ils veulent vous braquer le pays et vous asservir »




    0



    0
    Anonyme
    25 novembre 2015 - 16 h 18 min

    On dit souvent que le stylo
    On dit souvent que le stylo est plus puissant que l’épée. Lorsqu’ils sont utilisés correctement, les mots peuvent être une inspiration pour motiver les autres.
    Mais pour que les opérations psychologiques soient efficaces,
    il faut planifier soigneusement la propagande. Il faut s’assurer que l’on connaisse tout de la cible et tout en agissant insidieusement.




    0



    0
    raselkhit
    25 novembre 2015 - 15 h 24 min

    Le système impérialiste est
    Le système impérialiste est prêt à n’importe quoi pour justifier le néocolonialisme Prêt à se renier à rejeter ses propres pions pour avoir toujours raisons il suffit de voir le positionnement du président français .Hier il vilipendait le Président Poutine et lui vouait une haine sans limite aujourd’hui il clame à qui veut l’entendre que c’est son ami et absolument personne en France ne relève ce mensonge et tout le monde le trouve génial .C’est cela la politique dans le monde occidental c’est ça la liberté d’expression et la démocratie Seul ce que fait le pouvoir est juste et leurs arguments ne sont pas si mauvais Ils sont les seuls à tout savoir




    0



    0
    New kid
    25 novembre 2015 - 12 h 05 min

    Il n’y a pas lieu de
    Il n’y a pas lieu de s’effrayer. Nous savons tous que la vie d’une cigale n’est que d’une après-midi pendant l’été.
    Ou sont les Victor Hugo de ce monde qui ont chanté la bravoure d’un criminel colonialiste comme Bugeaud ?
    Les peuples doivent d’abord survivre, pour survivre, il faut s’éduquer et produire des armes de destruction massive pour être respecté et laissé en paix. Etre un peuple uni derrière son idéal comme celui du vent du 1er Novembre 54.
    Au lieu d’aller se soigner au Val de grâce et acheter des appartements à Neuilly et autres capitales étrangères et venir nous rabâcher des promesses jamais tenues, voilà la cacophonie des républiques bananière de ce monde asservi à leurs maitres occidentaux.
    L’islamophobie, Dieu saura se défendre et n’a besoin de quiconque, et certainement n’a pas besoin de secrétaires wahhabites, salafistes et autres dégénérés aux visées impérialistes




    0



    0
    M. Bekaddour
    25 novembre 2015 - 10 h 51 min

    Je me suis rendu compte qu’il
    Je me suis rendu compte qu’il ne faut lire aucun Français, je me suis rendu compte que c’est un monde de « masturbateurs » (Excusez le néologisme),intellectuels, concrètement tout ce qui est Français est à observer sous l’angle de l’Estomac, j’ai fini par être estomaqué, au bilan La France est un mal en tout, parfois de façon perfide, si perfide qu’elle arrive à nous faire admettre que le mal est un bien… L’une des plus belles choses qui puisse arriver aux Algériens serait de gommer la France, en tout et partout !
    Effacer l’Effaceur : Parmi vous certains comprendront ! Et vivre enfin en tant que nous en nous, tout de nous.




    0



    0
    Anonyme
    25 novembre 2015 - 10 h 48 min

    la véracité de ces
    la véracité de ces commentaires me rappelle la situation d’un certain saidani en algerie..ah non non ,je suis sourd ,aveugle mais pas muet.si seulement je l’étais aussi,cela m’épargnerait…..




    0



    0
    TheBraiN
    25 novembre 2015 - 10 h 43 min

    La liberté de la presse et la
    La liberté de la presse et la liberté de pensée sont toujours et partout balisées par les systèmes politiques (je parle de système avec sa majorité gouvernementale et son opposition) .
    En France tout doit se caser dans le double-carrelage sioniste et maçonnique .
    Que ce Mr soit anti-islam ou pas , ça ne change rien au fond , il est question de ce qu’ils appellent par « liberté de pensée » qui veut dire en fait liberté de …penser comme un sioniste!




    0



    0
    zyriab
    25 novembre 2015 - 10 h 28 min

    Le plus désolant serait un
    Le plus désolant serait un amer constat :Après le massacre du peuple Irakien les peuples Lybiens somaliens Yéménite Syriens aucune de ce que l’on nomme lune usine géante de clonage pour vaches et chiens es grandes consciences de l’Occident n’a osé lever le ton pour dénoncer ces actes barbares de bombardement de mariages en Afghanistan et en Lybie par l’aviation américaines Les massacres de DAESH toutes les exactions des armées coloniales Le viol d’enfants par l’armée française en Afrique et on s’offusque subitement d’une sortie médiatique d’un islamophobe patenté et reconnu comme tel .aurait-il soulevé le problème de fond que « Seule l’entité sioniste est responsable de ce chaos sous fonds d’intérêts pétroliers Que nenni Simple petite boutade médiatique .Silence on tue à Gaza plus de 10 000morts pas un mot de qui que ce soi Y compris les peuples et dirigeants arabes




    0



    0
    Abou Stroff
    25 novembre 2015 - 10 h 00 min

    je ne crois pas qu’il soit
    je ne crois pas qu’il soit nécessaire de « convoquer » la philosophie pour appréhender la stratégie des puissances impérialistes et de l’entité sioniste concernant le dépeçage programmé de tous les Etats qui peuvent, d’une manière ou d’une autre, contrecarrer leurs desseins avoués ou inavoués.
    en effet, je pense, avec toute la modestie qui m’étouffe, que
    l’impérialisme, le sionisme et l’islamisme (qu’il soit soft ou radical ou djihadiste ou n’importe quoi) ont, malgré les apparences, des intérêts convergents pour ne pas dire identiques.
    – en effet, l’islamisme sert l’impérialisme dans la mesure où les intérêts bien compris du capital financier mondial, fraction dominante du moment du capital mondial, requiert un monde sans frontières (composé de micro-états vassaux) où les capitaux peuvent se mouvoir à la recherche de retours sur investissements optimaux. l’islamisme, portés par des couches sociales archaïques (voir les états archaïques du golfe, par exemple), croyant que le commerce crée la richesse est le meilleur rempart contre toute velléité de désengagement d’Etats nationaux de l’emprise de la soi disant mondialisation.
    – quant au sionisme, il est inutile de ressasser que la pérennité de l’entité sioniste et la garantie de sa domination perpétuelle sur ses voisins proches et lointains, requièrent que cette entité soit entourée de micro-états vassaux basés sur la religion et/ou sur l' »ethnie ». ainsi, cette entité raciste basée sur la religion fera oublier sa nature de vestige colonial qui doit disparaitre en tant que tel et n’apparaitra pas comme un anachronisme.
    quant à la question de savoir ce que la france est allé faire en syrie, il suffit de reprendre les deux points cités ci-dessus pour comprendre que la france participe à sa manière au dépeçage programmé de la syrie qui, n’en déplaise aux islamistes de tout bord, constitue, à travers le régime de bachar el assad, le seul rempart face à un dépeçage certain.
    en outre, remarquons que le dépeçage du monde dit arabe a bien commencé avec l’irak, le soudan, la libye et bientôt….
    enfin, reconnaissons que les élites « arabes » en particulier et les élites « musulmanes » en général, les plus en vue, participent, à leur manière au dépeçage de leurs propres pays. au fait qui a souligné que la religion était l’opium du peuple?
    PS: je persiste et signe: l’islamisme est un sous-produit de l’islam. par conséquent, avant de condamner la stratégie de domination des puissances impérialistes et de l’entité sioniste, les musulmans doivent réaliser que la seule manière de lutter et de vaincre l’islamisme est de confiner la religion à la sphère privée où chacun aura tout le loisir d’adorer son Dieu sans empiéter sur la liberté de l’autre. en d’autres termes, tant que les musulmans continuent à croire que leur religion est capable de gérer la « cité », l’islamisme continuera à sévir et à favoriser la déchéance certaine des sociétés sur lesquelles il a une quelconque emprise




    0



    0
    trompetta
    25 novembre 2015 - 9 h 26 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 25. novembre 2015 – 9:39

    La liberte d’expression c’est de pouvoir critiquer te tout et son contraire. Oú etiez-vous quand les assassins drapés de thóries sanguinaires mettaient à mal l’Algérie. Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais vous êtes libre de le dire….




    0



    0
    Anonyme
    25 novembre 2015 - 8 h 52 min

    Lhadi!!! Lhadi!!! Lhadi!!!!
    Lhadi!!! Lhadi!!! Lhadi!!!! Lhadi!!!!

    Un edito béni et totalement fait pour notre Phare Lhadi!.
    Puisse t il le lire et nous envoyer le fruit généreux de sa pensée!




    0



    0
    Anonyme
    25 novembre 2015 - 8 h 39 min

    je me pose la question
    je me pose la question suivante : l’un d’entre vous a t-il déjà lu Michel Onfray? je veux dire ouvrir un de ses livres, le lire pour de vrai ou même l’écouter disserter sur la dangerosité de l’islam en tant que religion sur un plateau télé d’intellectuels ? cet homme tout philosophe qu’il est, est un des plus virulents anti islam qui soient! les français eux le lisent et savent de quel bord il tient. donc ce que vous posez comme une équation simple à résoudre, mais qu’ allait-il donc faire dans cette galère le sieur hollande ? une opposition manichéenne, n’est en fait qu’un sac de nœuds que seuls les initiés saisissent. Je veux dire par là qu’il ne faut pas se contenter de ce qu’un philosophe français pose des questions quasi « réactionnaires » à l’encontre des décisions prises par les dirigeants de son pays depuis déjà 4 ans pour se dire qu’on a raison de penser ce qu’on pense, il faut être à l’écoute de ce qui se joue, et y prendre part pacifiquement cela s’entend !

    M. Onfray continuera de penser ce qu’il pense que l’islam est intrinsèquement mauvais qu’il génère des mentalités d’assassins, etc. M. Hollande quant à lui continuera d’œuvrer pour son pays quitte à marcher sur les corps des syriens, des libyens, des yéménites et des autres afin que M. Onfray puisse confortablement penser ce qu’il pense à la terrasse d’un café parisien ou sur un plateau télé…




    0



    0
    tacite
    25 novembre 2015 - 5 h 35 min

    Il y a un peu de prophete (
    Il y a un peu de prophete ( du grec prophetes=parler en avant) dans le philosophe, c’est à dire regarder plus loin et aller à contre courant de l’ideologie ambiante, le troupeau s’en va bêlant dans le sens du courant , le philosophe parle et marche à contresens. Déranger et rendre inconfortable le discours de toutes les certitudes, nous expose forcémment à la vindicte publique.
    Nos sociétes modernes solidement attachées à leurs convictions se rendent intentionnellement sourdes aux voix discordantes qui ne ressemblent pas à celles des sirènes qui les bercent tous les premiers jeudi du mois.




    0



    0
    USMS
    25 novembre 2015 - 5 h 22 min

    Cela prouve toute la
    Cela prouve toute la puissance et la main mise sur les médias du monde par les sionistes et leurs valets français et autres « gandouris ». Si un islamophobe comme le philosophe Michel Onfray est attaqué avec tant de virulance, c’est qu’il y a péril en la demeure française plus que jamais soumise aux états-unis et à israël.




    0



    0
    Anonyme
    25 novembre 2015 - 4 h 36 min

    Voilà un article qui illustre
    Voilà un article qui illustre l’imminence de « L’heure de la vérité », car, nous l’avons appris pourtant, en algèbre : Toute fonction a une limite, et cette limite s’annonce, tout est obsolète sur cette planète, Hollande, Obama, côté Europe, et pratiquement pour l’Afrique, le proche et moyen Orient, Netanyahou, et tous ses alliés et ennemis, etc. Va s’imposer le temps de l’élagage, car sans élagage, le verger Terre sera improductif, et l’élagage requis appellent ceux qui savent élaguer… A cette condition, l’humanité a une chance de vivre encore quelques bons moments, avant de s’éteindre.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.