A petits pas…

Par Houari Achouri – Al-Hayat,journal saoudien paraissant à Londres, a recueilli les propos curieux de Bertrand Besancenot, l’ambassadeur de France en Arabie Saoudite. Il excuse presque les criminels qui rejoignent les rangs de Daech en Syrie : «Si certains Syriens se sont mis sous la bannière de Daech, ce n'est pas parce qu'ils croient en son idéologie, mais parce que, n'ayant trouvé personne pour les défendre, ils cherchent un moyen de se protéger contre le régime despotique d'Al-Assad.» Ces officiels français ne changeront donc jamais ! Normal, dire le contraire de ce que raconte cet ambassadeur mettrait à nu leur responsabilité directe dans ce qui s'est passé à Paris le vendredi 13 novembre. Au passage, c’est, une nouvelle fois, la reconnaissance implicite qu’il n’y a pas d’opposition armée «modérée». Mais et les autres, les mercenaires qui viennent d’Europe remplir les rangs de Daech en Syrie ? Là, c’est différent, laisse entendre l’ambassadeur : eux, ce sont de véritables terroristes, seulement, ce qui les motive, si on suit les propos de l’ambassadeur, ce ne sont pas les considérations idéologiques, eux, sont des cas qui relèvent de la psychanalyse ; ils sont opposés «au pouvoir, quel qu’il soit», explique-t-il. En poursuivant dans cette logique, on va comprendre que si les terroristes du vendredi 13 novembre sont revenus de Syrie en France pour frapper les Français au nom de Daech, c’est parce que d’abord on ne leur a pas donné la possibilité de combattre autrement Bachar Al-Assad, et qu’ensuite, ils ont des problèmes psychologiques qui les poussent à être contre le pouvoir… en France. Valls a pourtant clairement désigné l’ennemi, «l’islam radical», a-t-il dit, il aurait pu ajouter «le wahhabisme». Heureusement, pour l’ambassadeur, que ses paroles sont destinées à la «consommation locale», en Arabie Saoudite, que peut-être même les monarques saoudiens, à qui ce discours est destiné, auront du mal à croire. Il vaut mieux écouter Fabius, qui a pourtant d’énormes difficultés à «retourner la veste». Il parle de «possible participation de l'armée du régime dans la guerre contre Daech en Syrie». Décidément ! Ils n'osent même pas dire «l'armée régulière syrienne» et ils voudraient que celle-ci leur fasse confiance. Mais ils finiront par y arriver, à petits pas.
H. A.
 

Comment (6)

    TheBraiN
    28 novembre 2015 - 9 h 20 min

    Simple rappel :
    Wahabisme=

    Simple rappel :
    Wahabisme= Sionisme dans l’islam !
    UMPS = Sionisme politique en France !

    Pourquoi s’offusquer de pareils propos ?




    0



    0
    Anonyme
    27 novembre 2015 - 21 h 17 min

    Du temps où l’Humanité du Sud
    Du temps où l’Humanité du Sud avait ouvert les yeux et comprenait que le monde, d’ici-bas, est bien un monde où elle vit et qu’à ce titre elle doit le changer et non le subir. En ce temps-là, le président algérien en place ne pouvait pas ignorer cet élan. Face aux critiques, de ceux qui considéraient (et considèrent toujours) qu’ici-bas il faut laisser les choses en l’état, le président de l’Algérie a dit à l’auguste Organisation de la Conférence Islamique (OCI) que les musulmans ne devaient pas aller au paradis le ventre creux. Il n’était pourtant pas athée, le président, et encore moins marxiste, seulement réaliste pour son pays et pour les pays qui ressemblent au sien. En ce temps-là, les prêcheurs de tout poil hurlaient au péché devant les terres et les usines nationalisées. L’ordre divin était transgressé à leurs yeux. Ils n’étaient pas seuls, il y avait l’Occident tout entier avec eux, à leurs côtés. Ils ont eu gain de cause. On peut aller au paradis le ventre creux. Ahmed Halfaoui




    0



    0
    fatigué
    27 novembre 2015 - 17 h 20 min

    daesh = arabie saoudite =
    daesh = arabie saoudite = wahabisme = france = turquie = usa = u.k = qatar ….faut pas se leurrer.




    0



    0
    RAMO
    27 novembre 2015 - 15 h 36 min

    Ils se sont piégés eux même
    Ils se sont piégés eux même en voulant faire plaisir a d’autres,mais en connais le resultat




    0



    0
    Ziad Alami
    27 novembre 2015 - 15 h 09 min

    Rien d’etonnant quand on sait
    Rien d’etonnant quand on sait que cette france coloniale continue a soutenir ouvertement la colonisation du Sahara occidental par sa protegee la prostituee M6 alors que de l’autre cote elle continue a faire des affaires commerciales avec le Clan d’Oujda a Algerie en nous fourbant sa quincaillerie obsolete et son grains punaise pour pas moins de 20 Milliards d’Euros chaque annee.




    0



    0
    Anonyme
    27 novembre 2015 - 14 h 38 min

    La France a besoin de DAECH

    La France a besoin de DAECH et de toute barbe extrémiste pour piller les pays et leurs richesses. DAECH, la barbe, la burka sont mis au service de la France wahhabite et ses complices.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.