Interview – Kevin Barrett : «Les néoconservateurs américains veulent une guerre mondiale»

Algeriepatriotique: Des attentats terroristes ont frappé la capitale française(*). Quelle lecture faites-vous de ces attaques ?

Algeriepatriotique: Des attentats terroristes ont frappé la capitale française(*). Quelle lecture faites-vous de ces attaques ?
Kevin Barrett : Chaque fois qu’il y a un grand attentat terroriste, la première question qu’il faut se poser est : qui va en profiter ? Il s’agit d’actes stratégiques comme n’importe quel acte militaire. Cette fois, il y a eu très rapidement de faux indices, un passeport syrien «retrouvé» sur un des lieux des attentats pour impliquer la Syrie. Les responsables français ont admis plus tard qu’il s’agissait d’un faux document. Ma première analyse est que c’est un attentat sous de fausses bannières pour que l’Occident occupe la Syrie et augmente ses forces là-bas. Il y a d’autres signes qui renforcent l’idée que cette analyse est la plus proche de la vérité. Les criminels étaient connus par les services de renseignement français. Comme toujours (rire) ! Il y avait aussi des parties qui étaient au courant que ces attentats allaient se produire. En effet, dans Time of Israel,un article affirmait que la communauté juive de Paris était au courant, le matin du 13 novembre, qu’il allait y avoir un attentat le soir même. Il doit, donc, s’agir d’attentats sous de faux drapeaux comme celui de Charlie Hebdoet ceux qui se sont produits, il y a quelques années, à Madrid et à Londres et, bien sûr, les attentats du 11 septembre 2001. Aujourd’hui, beaucoup de chercheurs ont découvert que ces attentats faisaient partie d’un programme appelé «Gladio B. Gladio». Un programme comportant des actions terroristes sous de fausses bannières durant la guerre froide. Un nouveau programme, «Gladio B.», continue ces actions dont l’objectif est de terroriser les Américains et les Européens, et de déclarer la guerre à l’islam, en général, et aux ennemis d’Israël en particulier.
L’avion russe qui a explosé au-dessus du Sinaï, est-ce un attentat sous de fausses bannières ?
Oui. Je le pense, parce qu’il y a eu une vidéo qui a été diffusée tout de suite après le crash et dans laquelle l’Etat Islamique aurait soi-disant revendiqué l’attentat. Ceux qui ont tourné cette vidéo savaient bien où il fallait se positionner pour la filmer. Cela a dû être une opération bien coordonnée des services de renseignement. On pense que cet attentat aurait pu être commis par des Israéliens, car ils ont une base très proche de l’endroit où l’avion s’est écrasé. Ce jour-là, des exercices militaires étaient en cours avec les Etats-Unis et peut-être d’autres pays. Cet attentat a sans doute été fomenté pour punir Vladimir Poutine qui intervient militairement en Syrie. Il y a eu des attentats semblables par le passé, comme l’avion iranien abattu par les Américains vers la fin de la guerre entre l’Irak et l’Iran. C’était un message des Américains aux Iraniens leur disant qu’ils ne pouvaient pas gagner cette guerre. Ils ont obligé les Iraniens à reculer. Il y a beaucoup de cas où des Etats ont abattu des avions pour faire pression sur d’autres Etats. Les Etats-Unis ont fait sauter des avions civils rien que pour assassiner une personne qui se trouvait à bord.
Vous accusez les Etats-Unis d’être l’allié du groupe terroriste Daech. Sur quoi vous basez-vous pour affirmer cela ?
Daech fait partie de la guerre menée contre le gouvernement de Bachar Al-Assad. Les Etats-Unis ont un objectif bien précis : le changement du régime en Syrie, et Daech a été créé dans ce cadre. Il y a des documents secrets du gouvernement américain, révélés par l’association Judicial Watch, et qui prévoyaient la création de groupe terroriste. Il existe, donc, une preuve que les Etats-Unis ont créé cette organisation qui ne cible jamais Israël. Ce groupe assassine les musulmans qui ne sont pas d’accord avec la politique américaine. Il agit dans le cadre d’un programme dont l’objectif est de salir l’image de l’islam dans le monde.
Vous avez révélé que votre livre We are not Charliecontiendrait des informations mettant en cause l’Etat français dans les attentats de Charlie Hebdo.Pouvez-vous nous en dire plus ?
Nous ne sommes pas Charliecontient de nombreuses déclarations de grands auteurs, d’analystes et de chercheurs américains. Dans ce livre, nous nous posons des questions sur les attentats de janvier à Paris. Il semblerait que la plupart des analyses débouchent sur le même constat : ce sont des attentats sous de fausses bannières. Ce ne sont pas forcément les Français qui sont derrière cette action ; c’est ce programme terroriste «Gladio B.», contrôlé par des éléments criminels de l’Otan, dans laquelle se trouvent des Français aussi, qui en est responsable. Donc, c’est l’Otan et les néoconservateurs. Je pense aussi qu’aujourd’hui, Israël joue un rôle important dans ce terrorisme de fausses bannières, notamment après l’affaire Charlie Hebdo.Israël punit la France parce qu’elle a reconnu l’Etat de Palestine. Netanyahou a même prévenu la France que si elle continuait à prendre la défense des Palestiniens, elle risquait de subir des attentats terroristes. Si Netanyahou prétendait que ce seraient les musulmans ou les Palestiniens qui en seraient les auteurs, cela n’aurait aucun sens, car ces derniers sont censés être satisfaits que la France soit de leur côté. Donc, si Netanyahou évoque des actions terroristes en France, il doit sûrement parler d’actes israéliens. Netanyahou et ses alliés veulent que la communauté juive de France rentre en Israël. Les Israéliens ont terrorisé des juifs au Maroc, en Irak et dans tous les pays où réside cette communauté. Les attentats de Charlie Hebdovisaient à faire peur aux juifs de France pour qu’ils quittent ce pays. L’Otan travaille avec les Israéliens pour semer la terreur sous de faux drapeaux. Les derniers attentats de Paris ont été commis pour punir Hollande d’avoir voulu faire la paix avec Poutine. Ces attentats ont fait régner une atmosphère de guerre en France parce que Paris a changé sa politique et entraîné l’Europe dans son sillage.
Pourquoi l’Europe s’amarre-t-elle systématiquement à la politique belliciste de Washington ? Qu’est-ce qui l’y pousse ou l’y oblige ?
Les dirigeants européens sont contrôlés par des éléments de l’Otan, c’est-à-dire Washington, de différentes façons. Parmi elles, celle de l’espionnage et du chantage. L’Agence de sécurité américaine NSA, peut espionner tous les responsables politiques européens. Angela Merkel a bien été espionnée par les Américains. Aussi, si la chancelière allemande a dit quoi que ce soit de gênant pour eux, Washington peut utiliser ce moyen de pression contre elle. Ceci est valable pour les autres dirigeants. L’Europe est, par ailleurs, sous occupation américaine. Il existe de grandes bases militaires en Allemagne, en Grande-Bretagne, etc. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, les Américains ont occupé l’Europe et cette occupation continue jusqu’à nos jours. C’est pour cela que l’Europe n’est pas vraiment libre et c’est pour cela, aussi, qu’à chaque fois qu’un dirigeant européen tente de se libérer du joug américain, les Américains le ciblent. Le général De Gaulle a échappé à une centaine de tentatives d’assassinat dirigées par la CIA. Après De Gaulle, c’était Fidel Castro qui était le plus ciblé. La CIA a essayé de l’éliminer plus de 600 fois. Les Etats-Unis sont un empire. Et comme n’importe quel autre empire, les Etats-Unis utilisent la force et l’argent pour étendre leur hégémonie sur le monde.
Que gagne la puissante Europe à demeurer sous la botte des Etats-Unis ?
L’Europe doitimpérativement se libérer de l’occupation américaine. Ce n’est pas dans son intérêt de rester colonisée par cette alliance atlantique des grands banquiers de New York. Les pays émergents comme la Russie et la Chine sont des pays pacifistes ; ils se défendent, mais n’agressent pas. Pour une Europe qui veut la paix et la prospérité, il vaudrait mieux pour elle qu’elle s’allie avec la Chine et la Russie. Mais le problème est que cet empire (l’Otan) est la plus grande puissance de la planète. Elle dispose d’un système d’espionnage redoutable. Il n’est donc pas facile pour les Européens de se libérer de son emprise.
Pourquoi les capitales occidentales se sont-elles opposées à l’intervention militaire russe en Syrie contre le mouvement terroriste autoproclamé «Etat Islamique» ?
Sur le plan géostratégique, l’empire de l’Otan veut changer le régime en Syrie pour que les Russes perdent leur assise là-bas, pour que les Iraniens perdent leur influence dans la région et pour que le gaz du Qatar soit contrôlé par l’empire. Sur cette question, Bachar Al-Assad a refusé de coopérer avec le Qatar et les Occidentaux, se tournant vers les Iraniens et les Russes. Par conséquent, les Occidentaux, à leur tête les Américains, ont décidé de changer le régime en Syrie. Ce qui explique, aujourd’hui, tout ce programme de déstabilisation et de destruction de ce pays. Mais les Russes se sont interposés. Cela a marché en Irak et en Libye, mais cela ne marchera pas en Syrie.
Pourquoi ces mêmes capitales ont-elles opéré un virage à 180° depuis les attentats de Paris ? Pourquoi veulent-elles collaborer avec Moscou et Damas maintenant ?
Je pense que la stratégie ait changé. Avant, elles voulaient détruire la Syrie, maintenant que les Russes interviennent dans ce pays en guerre, l’empire a changé de stratégie et prétend vouloir coopérer avec la Russie pour combattre Daech, mais cela n’est qu’une excuse. Une fois en Syrie, l’Otan va poursuivre ses propres objectifs.
Selon des médias russes, la Russie pourrait intervenir militairement en Arabie Saoudite et au Qatar. Est-ce possible, selon vous ?
Je ne pense pas que la Russie attaquera ces deux pays. L’Arabie Saoudite est sous protection américaine depuis l’accord de Roosevelt et Al-Saoud en 1945. N’oublions pas la doctrine Carter, selon laquelle les Etats-Unis répondraient avec force pour défendre les intérêts de l’Arabie Saoudite. Je pense que le Qatar bénéficie de la même protection. On peut carrément dire que le Qatar n’existe pas en tant qu’Etat, mais n’est qu’une base militaire américaine. Les Russes peuvent menacer, oui, mais juste pour montrer au monde que ces pays-là soutiennent l’Etat Islamique.
Poutine pourrait-il se prévaloir du droit à la légitime défense après l’attentat contre l’avion civil russe ?
Oui, c’est possible. Poutine fait les choses d’une manière très patiente. Il pourrait aller aux Nations unies pour soumettre une telle demande, mais non pas pour chercher l’autorisation d’attaquer l’Arabie Saoudite et le Qatar, demande dont il sait d’ailleurs qu’elle sera rejetée. Il recourrait plutôt au Conseil de sécurité pour révéler au monde ce qu’il se passe réellement.
Les médias dominants travestissent la vérité dans les dossiers irakien, libyen, syrien, ukrainien, etc. Comment différencier le journalisme objectif et scrupuleux du journalisme de propagande ?
Il faut savoir que les grands médias occidentaux ne font que de la propagande. Ce que nous regardons à la télévision et lisons dans les journaux, c’est plus de la propagande qu’autre chose. Pour avoir une vision équilibrée, il faut suivre les médias alternatifs, tels que Trust TV et Al-Aalam, Algeriepatriotiqueaussi ; c’est un média qui se pose des questions (rire). Il y a également mon site Truthjihad,sans oublier Veterans Today,lancé par d’anciens officiers des services du renseignement militaire américain qui constatent que le gouvernement américain a failli aux principes fondateurs des Etats-Unis d’Amérique. Ces anciens militaires veulent mettre fin à l’empire et revenir au régime républicain.
Ces guerres déclenchées un peu partout vont-elles cesser ou, au contraire, s’exacerber ?
C’est un jeu d’échecs. Il y a des dirigeants de l’empire qui sont plus raisonnables que d’autres. Le côté néoconservateur est très dangereux aujourd’hui. Tous les grands dirigeants militaires américains voulaient déclencher une guerre nucléaire contre la Russie. Ils ont poussé le président Kennedy dans ce sens, mais il avait refusé. En 1962, ils voulaient entrer en guerre avec la Russie, même si cela devait coûter la vie à 30 millions d’Américains. Ils pouvaient gagner, car à cette époque, les Américains avaient une force nucléaire plus importante que celle de la Russie. Nous vivons la même situation, aujourd’hui. Les néoconservateurs veulent provoquer une guerre mondiale parce qu’ils veulent que les Etats-Unis dominent indéfiniment la planète.
Interview réalisée par Mohamed El-Ghazi
(*)
Interview réalisée avant l’attentat de Tunis.

Pas de commentaires! Soyez le premier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.