Constitution : ce qui manque

Par R. Mahmoudi – Les deux chambres du Parlement vont voter aujourd’hui, sans débat, le projet de révision de la Constitution, pour prouver de façon cérémoniale qu’elles ne sont que des chambres d’enregistrement du pouvoir exécutif. En même temps, le choix pris par le chef de l’Etat – et adoubé par le Conseil constitutionnel – de faire passer le projet par voie parlementaire est la preuve que ce même projet est loin d’être ce que ses promoteurs et laudateurs tentent de nous vendre, à savoir qu’il annoncerait la naissance d’une «deuxième République», qu’il va révolutionner les mœurs politiques dans le pays, avec tant d’«acquis démocratiques», une officialisation «historique» de tamazight, etc. Car, si réellement tel était le cas, la voie la plus légale pour le faire adopter serait la voie référendaire. On nous a expliqué qu’un référendum est préconisé dans le cas seulement où le changement de la Loi fondamentale toucherait aux «grands équilibres» liés aux trois pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Or, c’est ce qui manque justement d’être réformé dans notre pays : la prééminence de l’exécutif sur les deux autres pouvoirs. La question qui mérite d’être posée est de savoir pourquoi le chef de l’Etat et ses partisans rechignaient tant à soumettre leur nouvelle Constitution au débat et au suffrage populaire, du moment qu’ils voulaient en faire une innovation, voire un acte fondateur de quelque chose d’inédit. Pourquoi avoir promis des merveilles pendant si longtemps – l’idée a été lancée en avril 2011 – pour aboutir à un texte aussi bancal et le soumettre à un simulacre de vote ? A quoi aura servi toute cette mobilisation des médias et des moyens de l’Etat, si la finalité était de mieux verrouiller le débat et de scléroser les institutions ? Ils auraient pu en faire l’économie, car, de toutes les façons, nul ne leur aurait reproché. Nul n’espérait plus rien d’eux. Le savaient-ils au moins ?
R. M.

Comment (18)

    TheBraiN
    8 février 2016 - 9 h 34 min

    @anonyme
    @thebrain, tu dois

    @anonyme
    @thebrain, tu dois bouillir en ton fort intérieur, tant mieux ! tu finiras par comprendre ce que c’est que d’exclure culturellement le peuple originel de ce pays en lui imposant une culture qui lui est étrangère! bientôt tamazight sera enseigné à tous et la vraie identité de ce pays s’épanouira de nouveau !
    —————————————————–
    Si ce peuple est Amazigh , pourquoi vouloir l’amazighizer par la force ????
    Si la langue de ce peuple est la langue Amazighe pourquoi vouloir la lui imposer par la force ?
    Pour l’exclusion culturelle , on parle de langue pas de culture , peut-être que votre cerveau n’arrive pas à faire la différence entre les 2 ?




    0



    0
    Anonyme
    7 février 2016 - 22 h 46 min

    Les princes de Al-Saoud se

    Les princes de Al-Saoud se trouvent À BECHAR pour une partie de chasse. Ils ont massacré notre faune sauvage.
    Ils nous envoie un nouveau chasseur pour pratiquer la chasse. L’ancien en a tué assez.




    0



    0
    anonyme
    7 février 2016 - 22 h 35 min

    @thebrain, tu dois bouillir
    @thebrain, tu dois bouillir en ton fort intérieur, tant mieux ! tu finiras par comprendre ce que c’est que d’exclure culturellement le peuple originel de ce pays en lui imposant une culture qui lui est étrangère! bientôt tamazight sera enseigné à tous et la vraie identité de ce pays s’épanouira de nouveau !




    0



    0
    Anonyme
    7 février 2016 - 18 h 24 min

    Tout manque à cette énième
    Tout manque à cette énième constitution, mais l’on devine la fin de l’interminable automne du régime. De l’avis de beaucoup, effrayés par la perspective, la sénescence des principaux dirigeants accompagne l’obsolescence d’une organisation politique qui précipite le pays vers l’abime. À l’aune des périls qui menacent, les jeux de chaises musicales et les pseudo-remaniements dans les appareils ne sont que poudre aux yeux et écrans de fumée auxquels personne n’attache la moindre importance. Il s’agit bien de l’illusion d’un changement, une modification du décor et la désignation de seconds couteaux, pour garantir la transmission sans à-coups du pouvoir à des héritiers consensuels et fiables. Outre la prorogation de la mécanique de pillage de l’économie du pays, l’enjeu, capital, est d’assurer l’impunité pour des hommes qui s’apprêtent à passer la main à leurs proches, la conservation des fortunes mal acquises.
    L’évolution institutionnelle, la modernisation démocratique et l’instauration d’un Etat de Droit ne sont donc pas à l’ordre du jour. Mais, dans cette transition, la bureaucratie joue sa survie en mettant en péril le pays tout entier. Il faut espérer que les inévitables changements qualitatifs se dérouleront sans attendre l’effondrement complet de l’État.




    0



    0
    lhadi
    7 février 2016 - 15 h 23 min

    Ce qui manque à la nouvelle
    Ce qui manque à la nouvelle moulure constitutionnelle ?
    .

    L’élaboration d’un article qui impose à tout citoyen algérien qui préside à la destinée du pays de se conformer aux directives de la constitution algérienne sous peine d’être destituer.
    .
    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    Anonyme
    7 février 2016 - 14 h 55 min

    @ Par Z.Z (non vérifié) | 7.
    @ Par Z.Z (non vérifié) | 7. février 2016 – 14:57

    le makhzen voila ques qui manque
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
    Va faire des commentaires chez ton PD-6.




    0



    0
    Z.Z
    7 février 2016 - 13 h 57 min

    le makhzen voila ques qui
    le makhzen voila ques qui manque




    0



    0
    Algérienne
    7 février 2016 - 13 h 37 min

    Ce qui manque dans la

    Ce qui manque dans la constitution:

    Les Hommes D’ÉTAT Algériens doivent être propres nos corrompus, non maffieux, compétents,patriotes, dignes, Fiers, de bon orateurs, instruits, présentables au sens large du mot, respectent leurs fonctions et ne doivent pas courir après le maire de paris.
    Selon le journal El-Fadjr, 8 ministres ( Sellal aussi) se prêtent à accueillir le maire de paris.

    Je ne comprend cette équation de 8 ministres pour 1 seul maire de paris.
    Ils doivent tous la connaitre lors de leurs déplacements à Paris.




    0



    0
    Abou Stroff
    7 février 2016 - 13 h 12 min

    « Constitution : ce qui
    « Constitution : ce qui manque » titre R. M..
    je pense qu’il y a une erreur de jugement. en effet, il ne manque quasiment rien à cette constitution puisque, contrairement aux apparences, elle n’a qu’un seul objectif qui est celui de servir de nouveau « cache-sexe » au système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation (le cache-sexe précédent suintant trop d’odeurs nauséabondes).
    en effet, dans un système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation, les textes juridiques (dont la constitution) ne sont qu’un habillage pour des pratiques inavouées (la prédation sous toutes ses formes, entre autres) parce qu’inavouables.
    la constitution (une superstructure) en algérie, ne reflétant pas les rapports sociaux sur lesquels le système repose, peut être triturée, tripotée, tripatouillée, mise sens dessus dessous sans que la reproduction du système soit perturbée.

    moralité de l’histoire: dès qu’un nouveau fakhamatouhou remplacera l’actuel fakhamatouhou, si les conditions l’exigent (la nécessité de provoquer une nième diversion, par exemple), « on » divertira la plèbe avec un nouveau texte qui sera présenté comme LE TEXTE qui réglera TOUS nos problèmes.
    en somme, tant que le système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation perdure, la constitution peut prendre toutes les couleurs de l’arc en ciel et refléter toutes les colorations politiques imaginables (du trotskisme à l’islamisme en passant par le socialisme, le capitalisme, et tous les ……ismes). d’ailleurs, ceux qui nous gouvernent ne sont ils pas, en même temps, socialistes, capitalistes, sociaux-démocrates, sociaux-libéraux, socio-islamistes, islamo-fascistes, facho-islamistes, etc…?




    0



    0
    Anti-baratin
    7 février 2016 - 12 h 41 min

    @Par amal (non vérifié) | 7.
    @Par amal (non vérifié) | 7. février 2016 – 10:53

    La voie référendaire n’a été adoptée ni par les usa, ni par la France ni par Allemagne ou même l’Angleterre pour ne citer que ces pays que le monde utilise comme référence, pour produire leurs constitutions.
    ———————————————————

    Ils ne pouvaient faire autrement, au 18ème ou au 19ème siècle!

    Maintenant des systèmes qui leur permettent d’avoir des représentants élus, qui n’arrivent ni par la chkara ni par la fraude et la triche. Et pour couronner le tout, ils disposent d’une justice puissante et indépendante qui joue à la perfection son rôle.

    ———————————————
    les algériens sont capables du meilleur et du pire, mais pour le pire ils sont les meilleurs;




    0



    0
    New kid
    7 février 2016 - 11 h 53 min

    En Algérie, la constitution
    En Algérie, la constitution est rabaissée, elle est devenue une serpillière que les présents monarques manipulent à leur gré.
    Elle est battue, comme certains rouent de coups leur mule pour la faire avancer !
    Voilà la gouvernance d’un pays d’un million et demi de chahids, à genoux et rendu wassingue lui-même.




    0



    0
    New kid
    7 février 2016 - 11 h 31 min

    @Amal
    Prenons le cas de la

    @Amal
    Prenons le cas de la constitution des zetazunis.
    L’article de chaque citoyen « to bear arms ».
    Aucun « rab el maqla » n’a pu l’enlever malgré le nombre de victimes chaque année.
    L’une des deux chambres peut arrêter tout président ou premier ministre dans ces démocraties que vous citez et qui sont à des années lumières de notre entente corruptive.




    0



    0
    New kid
    7 février 2016 - 11 h 20 min

    Les deux chambres du
    Les deux chambres du parlement ne sont que des facteurs après tout ! Elles ne feront que délivrer la lettre du chef de clan à bon port a ses satellites pour exécution.
    L’illusion aura été vécue comme le tour du magicien aura été joué.
    De la tromperie aux faux espoirs, le chaab a été hypnotisé par la rente, On lui renie le pouvoir de décider pour lui-même.
    La révolution a été vaine si la destruction d’un pouvoir impérialiste n’a été que de le remplacer par un autre. La liberté, la démocratie, que l’exécutif a usurpée à l’esprit de novembre 54, est une action néo-colonialiste.




    0



    0
    TheBraiN
    7 février 2016 - 10 h 41 min

    @r amal
    La voie référendaire

    @r amal
    La voie référendaire n’a été adoptée ni par les usa, ni par la france ni par l’allemagne ou même l’angleterre pour ne citer que ces pays que le monde utilise ccomme référence, pour produire leurs constitutions.
    La constitution des usa parexempe a été « fabriquée » dans un huit-clos de la part d’une poignée d’hommes.
    Hitler a aussi été élu par une majorité d’allemands, ce qui n’a pas empêché ce qui s’est passé.
    Personnellement, je trouve cette constitutions rassemblante. Elle arétabli laconfiance ente les algériens; elle a redonné au peuple sa fierté, un peuple qui manque de confiance en lui et qui garde es yeux rvés avec admiration sur tout ce qui est francais, turc ou oriental.´
    C’est une consttuton qu a réconclié le peuple avec ses ancêtres et ainsi, peut-être que la paix reviendra enfin à c pays, lorsque nos ancêtres ne se sentiront plus insultés dans leurs tombes.
    ——————-
    Il est vrai que les peuples ne sont nulle part respectés et que les constitutions sont tricotées selon les désirs des gouvernants qu’ils soient qualifiés de « démocrates » ou de « dictateurs ».
    Ceci étant dit , cette constitution n’a réconcilié personne avec personne d’autre et que nos ancêtres n’ont pas à être réconciliés avec leur peuple (comme vous dites) s’il s’agit d’ancêtres et de peuple par une constitution imposée .
    Et ce n’est pas en essayant de lui imposer (au peuple) une langue qui n’existe pas et qu’il n’a jamais demandée qu’on pourra parler de constitution et de peuple !




    0



    0
    Anonyme
    7 février 2016 - 10 h 31 min

    Depuis 1999 il attendait ce
    Depuis 1999 il attendait ce jour de parchever sa vengeance ruminée durant un long exil après avoir volé les caisses du mae…




    0



    0
    amal
    7 février 2016 - 9 h 53 min

    La voie référendaire n’a été
    La voie référendaire n’a été adoptée ni par les usa, ni par la france ni par l’allemagne ou même l’angleterre pour ne citer que ces pays que le monde utilise ccomme référence, pour produire leurs constitutions.
    La constitution des usa parexempe a été « fabriquée » dans un huit-clos de la part d’une poignée d’hommes.
    Hitler a aussi été élu par une majorité d’allemands, ce qui n’a pas empêché ce qui s’est passé.
    Personnellement, je trouve cette constitutions rassemblante. Elle arétabli laconfiance ente les algériens; elle a redonné au peuple sa fierté, un peuple qui manque de confiance en lui et qui garde es yeux rvés avec admiration sur tout ce qui est francais, turc ou oriental.´
    C’est une consttuton qu a réconclié le peuple avec ses ancêtres et ainsi, peut-être que la paix reviendra enfin à c pays, lorsque nos ancêtres ne se sentiront plus insultés dans leurs tombes.




    0



    0
    mouldi
    7 février 2016 - 8 h 24 min

    un président qui se plaignait
    un président qui se plaignait toujours d’être « un trois quart de président » récupèrera aujourd’hui le quart qui lui manquait, et, du coup, il dépossédera le peuple du 1/4 du pouvoir qu’il avait, pour le réduire à zéro.

    A partir d’aujourd’hui, il ne servira plus à rien d’aller voter, car, même en supposant, que les élections seront loyales, la majorité élue ne peux gouverner qui si le président le veut bien. La nouvelle constitution donne le pouvoir au président de choisir un premier ministre hors de la majorité parlementaire. Le programme pour lequel le peuple votera, n’ira pas plus haut que l’APN.

    Il ne faut surtout pas rêver de voir des élections transparentes et honnêtes dans notre pays, puisque le pouvoir rechigne à concéder à l’opposition un organe indépendant de gestion des élections, hormis une commission d’observation « la touchbi3 wala toghni min jou3″.

    A partir de cette révision le slogan de campagne  » ERFA3 RASSEK YA BA » sera remplacé par le slogan  » KOULO KHDHAR YA BA ».




    0



    0
    Lamine
    7 février 2016 - 7 h 24 min

    Ils le savent,ils savent
    Ils le savent,ils savent tout, ils ont détruit les institutions algériennes ,ils n ont que du mépris ,pour le peuple ,ils le prouvent chaque jour, mais viendra le jour ou ils payeront tous l histoire en témoignera.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.