Tout le monde sait

Par Kamel Moulfi – «Mikhail Fridman est non seulement l’un des plus redoutables oligarques russes, mais aussi l’un des financiers les plus zélés de l’internationale sioniste.» Cette information est tirée d’un article d’Algeriepatriotiquequi date de quelques mois déjà. On y décrit le patron de VimpelCom comme «l’homme d'affaires le plus primé et le plus adulé par l'internationale sioniste» et «un fervent défenseur du sionisme et de l'Etat d'Israël». Cette description de Mikhail Fridman, dont le nom est lié à l’opérateur de téléphonie mobile Djezzy, ne surprend plus les Algériens. Les efforts d'Algeriepatriotiquepour éclairer les Algériens sur ce personnage n'ont pas été vains. L'opinion publique a enfin été sensibilisée sur son cas et sur le cas de Djezzy qu’il possède en association avec l’Etat algérien. En ce moment, une campagne est menée, en Algérie, sur les réseaux sociaux pour boycotter cet opérateur qui se révèle maintenant aux yeux de tous comme étant un des principaux financiers du sionisme. Personne ne comprend comment l’Algérie qui se range du côté de la Palestine, «en toutes circonstances» selon la formule restée célèbre de Boumediene, puisse en même temps faire des cadeaux, d’un autre côté, via le patron de VimpelCom, à l’entité sioniste qui persécute et assassine les Palestiniens, et occupe leurs territoires. La solidarité des jeunes Algériens avec la Palestine se manifeste dans toutes les occasions, et ils n’ont pas raté celle offerte, hier, par le match amical joué au stade du 5-Juillet qu’ils ont rempli. En appelant au boycott de l’opérateur Djezzy du fait de la collusion avec l’entité sioniste, à travers les liens privilégiés que Mikhail Fridman entretient avec le milieu d’affaires israélien et le lobby sioniste dans le monde, les Algériens ne font que confirmer leur fidélité à un principe qui est devenu une constante dans les relations internationales de leur pays. Mal parti en Algérie dès son lancement, le cas Djezzy s’est aggravé avec son acquisition par VimpelCom, et l’entrée de l’Etat algérien dans son capital n’a pas arrangé les choses.
K. M.
 

Comment (16)

    TheBraiN
    20 février 2016 - 9 h 26 min

    Tout le monde savait
    Tout le monde savait !
    Maintenant c’est trop tard !




    0



    0
    salim
    18 février 2016 - 23 h 20 min

    La puce Djezzy que j’avais
    La puce Djezzy que j’avais est passée au pilon le jour ou les joueurs de l’équipe nationale de foot ont été tabassés en Egypte.
    Maintenant je demande à mes compatriotes. Il y a un seul moyen de mettre Djezzy à genoux.
    Détruisez vos puces. Jetez les à la poubelle.Et les actions deDjezzy, chuterons.
    Adieu Sawiris et ses juifs sionistes. Adieu Israel, Adieu l’argent qu’ils recevaient pour construire des logements.
    Leur société aura valeur d’un chargement de pommes de terre
    Avec ça la puce sera poussière
    http://images.delcampe.com/img_large/auction/000/203/896/405_001.jpg




    0



    0
    fatigué
    18 février 2016 - 22 h 23 min

    ce matin j’ai pris un taxi
    ce matin j’ai pris un taxi place Audin vers El Biar, le taxieur me dit tout de go:
    « vous vous rendez compte, Djezzy ida3em fi israel ! » et le gouvernement ne fait rien!
    je lui explique que ce n’était pas Djezzy mais son associé qui était sioniste.
    il me coupe et me dit :
    « associé, associé…oui , donc patron de Djezzy aussi à moitié, alors disons que la moitié de Djezzy edda3em fi israel, vous n’arrivez pas à comprendre ça ? »
    je me suis tu devant tant de bon sens.




    0



    0
    selecto
    18 février 2016 - 21 h 49 min

    La venue des escrocs
    La venue des escrocs Egyptiens en Algérie répondait à un plan sioniste qui devait finir comme aujourd’hui avec Fridman.

    La question c’est de savoir qui a donné l’ordre des prêts bancaires des banques algériennes aux Egyptiens qui venaient les dans les poches et les responsables Algériens nous les présentaient comme des investisseurs! leurs complices locaux faisaient partie d’un cercle d’escrocs pour escroquer l’état algérien.
    C’est la seule explication.




    0



    0
    Anonyme
    18 février 2016 - 21 h 39 min

    @Par Abou Stroff (non
    @Par Abou Stroff (non vérifié) | 18. février 2016 – 13:44

    D’après mes modestes connaissances , le premier a ramener et dérouler le tapis rouge à Djezzy et Naguib Sawiris en 1999 c’est:…sa majesté Kouider elmali tab djnanou qui a un compte à régler avec l’Algérie depuis son éviction de la destinée du pays en février 1979.




    0



    0
    kenza
    18 février 2016 - 19 h 55 min

    D’après « L’Expression », qui
    D’après « L’Expression », qui soit dit en passant est un journal à 100% pro pouvoir, ceci n’est qu’une cabale menée contre Djezzy par certains lobbies!
    http://www.pressealgerienne.com/journal_algerien/pressealgerienne5.htm

    Alors, où est la vérité et qui croire?




    0



    0
    Anonyme
    18 février 2016 - 16 h 40 min

    BRAVO
    BRAVO ALGERIEPATRIOTIQUE
    BRAVO VOUS JOURNALISTES D’ALGERIEPATRIOTIQUE
    GRAND MERCI POUR CE QUE VOUS FAITES POUR NOUS(peuple) ET LE PAYS.




    0



    0
    Thidhet
    18 février 2016 - 16 h 00 min

    C’est simple, là où il y a un
    C’est simple, là où il y a un arabe, il y a des sionistes. Or, Djezzy appartenait bien à un homme d’affaire égyptien. La Palestine est en train de crouler sous le poids de la bêtise des arabes et vous le savez. Alors arrêtez de jouer aux vierges effarouchées. Le pire, c’est que vous vendrez bien cette terre noble qu’est l’Algérie si vous en aviez l’occasion. Exactement comme le roi du Maroc a vendu le Maroc, les Libyens la Libye, les tunisiens la Tunisie, les Saoudiens l’Arabie, etc, etc et vogue la galère.




    0



    0
    Larnaque
    18 février 2016 - 14 h 51 min

    @Par Anonyme | 18. février
    @Par Anonyme | 18. février 2016 – 14:32
    « La question que je me pose:
    Où était le DRS?????????????????????????????????????????????? »
    Avant de se poser une telle question, on ne peut plus pertinente soit dit en passant, je pense qu’il faille se poser celle qui taraude la cervelle de Abou Stroff. En effet, il me semble primordial de savoir qui a fait des pieds et des mains et qui a accordé toutes les facilités financières et autres dont aucune entreprise algérienne n’a pu bénéficier à ce jour à ORASCOM (El Sawiri) pour son implantation et son racket en Algérie? Quant à Mikhail Fridman il ne fait que profiter, comme tout homme d’affaires sans scrupules qui se respecte, d’une manne qui lui est offerte sur un plateau d’or. Par qui? Par ceux-là même dont la seule réalisation depuis 1999 consiste à abreuver le peuple de slogans creux et mensongers tout en bradant l’Algérie à tout va, même pas au plus offrant mais au premier venu fusse-t-il « l’un des financiers les plus zélés de l’internationale sioniste.» Le premier et unique responsable de cette tragédie est connu de tous. Un indice: il se déplace en fauteuil roulant.




    0



    0
    mohamed el Maadi
    18 février 2016 - 14 h 24 min

    Écoutez si l’État algérien
    Écoutez si l’État algérien abandonne la question palestinienne le peuple Algérien ne réagira pas ! Notre peuple à changé malheureusement et puis je me souviens que pour l’infamie du 1 novembre 2013 le peuple est resté passif ! Je suis désolé mais mon drapeau passe avant la question palestinienne.

    Defendons nos symboles ,notre histoire ,nos héros et notre mode de vie et nos valeurs qui sont mis mal à l’aise par ceux qui nous gouverne.

    Je vous fait une confidence il m’arrive encore de pleurer pour le drapeau algérien déchiré j’en suis malade vraiment Le cœur déchiré.




    0



    0
    New kid
    18 février 2016 - 14 h 15 min

    Jezzy a été la chute du tout
    Jezzy a été la chute du tout puissant DRS.
    Les enquêtes du DRS devenant « too close to home », il aura été plus simple de le démanteler plutôt que de lâcher les noms de ces corrompus aux fauves de la presse qui en aurai fait une charpie.
    D’où, arrive notre Drabki qui a jeté les premières salves.
    Déduisons chacun nos conclusions !




    0



    0
    New kid
    18 février 2016 - 13 h 37 min

    Indeniablement el bacha Al
    Indeniablement el bacha Al Sawiri a bien mijotée son plan à noircir d’avantage et à tout jamais les quelques corrompus dans le sein de cette gouvernance.
    Si Le rachat de Jezzy par l’intermédiaire de Vimplecom par l’un des parrains de la mafia russe et de surcroit un sioniste avéré et dangereusement trop près de la mossad.
    Le DRS étant en voie de disparition, le rachat a donc eu lieu sous la pression de ces traitres qui ont facilite l’établissement d’Orascom en Algérie.
    Fridman, donc à tous les atouts en mains pour user et abuser de la « bonté » de ces hauts corrompus qui sont prêts a dévalisé la banque centrale Algérienne a leur nouveau maitre.
    J’ai suggéré le boycotte de Jezzy bien avant la préemption, maintenant et tant que ce clan gouverne, il est futile même d’y penser.
    L’autre danger bien sur cette gouvernance qui est obligée de souscrire à Jezzy donc Mr Fridman peut avoir toutes les informations à la portée de sa main !
    Certains se font tirer les vers du nez à Paris, d’autres se font tirer les vers des oreilles chez eux!




    0



    0
    Anonyme
    18 février 2016 - 13 h 32 min

    La question que je me

    La question que je me pose:

    Où était le DRS??????????????????????????????????????????????




    0



    0
    Abou Stroff
    18 février 2016 - 13 h 27 min

    correction: lire les
    correction: lire les « actionnaires indigènes de djezzy » au lieu de « opérateurs




    0



    0
    Anonyme
    18 février 2016 - 13 h 07 min

    J,ai lu quelque part que

    J,ai lu quelque part que l’argent de DJEZZY finance les colonies juives en Palestine.

    OUI, qui a ramené CES DJEZZYSTES en Algérie. Et que faisait si TOUFIK ???




    0



    0
    Abou Stroff
    18 février 2016 - 12 h 44 min

    moua, la seule question qui
    moua, la seule question qui me taraude la cervelle d’oiseau de moua est: qui a ramené, chez nous, djezzy et quels sont les opérateurs indigènes de djezzy.
    quant à Mikhail Fridman (la consonance est, sans nul doute, juive), je le blâme point. après quand on rencontre des abrutis, on en fait ce qu’on veut, n’est ce pas?




    0



    0

Les commentaires sont fermés.