Ces «binationaux» utiles

Par Kamel Moulfi – Le joueur Yassine Benzia qui a choisi de rejoindre les Verts, n’a que 21 ans et offre sa jeunesse à l’Algérie. Il va à contrecourant des litanies qui prétendent qu’«il n’y a plus rien à faire dans ce pays». Yassine a confiance dans son pays d’origine. Il avait le choix et pouvait aller vers les Bleus, ses qualités techniques et sa position au sein du Lille LOSC en Ligue 1 française, où il évolue actuellement, lui ouvrent cette voie. Ceux qui suivent l’actualité du football en France disent qu’il a fait partie des sélections tricolores chez les jeunes et a été appelé plusieurs fois chez les Espoirs. Yassine n’a pas hésité et a écouté la voix de la fidélité à ses parents. Il a suivi une tradition ouverte par ceux qui ont composé la première Equipe nationale durant notre Guerre de libération et dont plusieurs avaient, eux aussi, leur place, à l’époque, dans la formation tricolore. Il sera véritablement chez lui, adulé par ses compatriotes. Il fera partie de ce groupe de joueurs qui mêlent les talents formés en Algérie et ceux qui jouent en France. C’est ainsi, d’ailleurs, que les «binationaux», comme on persiste à les nommer, veulent qu’on les appelle : «Les joueurs algériens évoluant à l’étranger». Ils sont absolument réfractaires aux termes «binationaux» et même «émigrés». Ils ont la nationalité française, comme nombre d’autres compatriotes, parce qu’ils sont nés en France. Cette caractéristique les rend, d’ailleurs, vulnérables à la «déchéance » qui les guette. Pis, le débat sur le sort réservé aux «Français du second collège» a déjà touché leur dignité au plus profond. L’humiliation que subit en ce moment Karim Benzema, pourtant international français confirmé et vedette du Real de Madrid, n’est sans doute pas étrangère à ce que pensent les joueurs algériens en France et au choix du cœur qu’ils feront le moment venu. En vérité, ce choix n’est pas conjoncturel et encore moins opportuniste. Depuis quelque temps, il se dit que le plus grand rêve de Zinedine Zidane est d’entraîner les Verts.
K. M.

Comment (11)

    amidi
    27 février 2016 - 18 h 05 min

    Si je comprends bien les
    Si je comprends bien les binationaux sont les bienvenus pour jouer dans l’équipe nationale et représenter l’Algérie dans les compétitions internationales, il serait même souhaitable de la venue de Zinedine Zidane pour entrainer l’équipe nationale, par ailleurs les autres aussi peuvent apporter leurs acquis technologique en le mettant au service du pays et leurs contributions financières , mais à condition que cette frange de citoyen garde ses distances à ne jamais postuler aux postes de hauts responsables d’état, ne jamais fourrer leur nez dans les affaires politiques qui rester la chasse gardée uniquement aux citoyens pures et digne de confiance qui sont de nationalité algérienne exclusive comme le stipule l’article 51 de la constitution .




    0



    0
    Anonyme
    27 février 2016 - 15 h 07 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 27. février 2016 – 13:32

    Quand à la binationalite,il faut surtout penser à la binationalite algero-marocaine,c est celle qui risque de faire de gros dégâts encore à notre pays
    ………..
    Totalement vrai. Plus la nationalite algero-egyptienne, nous sommes devenus des fournisseurs d’epouses pour les egyptiens. Ces deux payx meritent distance et mefiance.




    0



    0
    Anonyme
    27 février 2016 - 13 h 50 min

    A slimane (non vérifié) |
    A slimane (non vérifié) | 27. février 2016 – 13:46
    « Si seulement son compatriote du Losc Sofiane Boufal voulait aussi rejoindre les verts on aurait une Belle équipe »

    Non merci pas de marocain dans l’équipe Algérienne ,quand à Benzia ,son talent lui permet de jouer même dans l’équipe du Brésil .




    0



    0
    mohamed el Maadi
    27 février 2016 - 13 h 43 min

    Je crois qu’on se trompe sur
    Je crois qu’on se trompe sur le rêve de Zidane ! Son envie est tout d’abord de reprendre l’EDF .Il est vrai que néanmoins Zidane fera tout pour faire gagner l’Algérie avec sa notoriété et son soutien indéfectible pour benzema rentre dans un schéma patriotique et également sportif.

    En apparter benzema et nasri regrette d’avoir choisi l’EDF …

    Il n’y a pas que dans le football que cette envie de rejoindre l’algérie est présente chez ces binationaux .




    0



    0
    mohamed el Maadi
    27 février 2016 - 13 h 36 min

    Il est vrai que beaucoup de
    Il est vrai que beaucoup de jeunes binationaux veulent rejoindre l’équipe national.L’affaire benzema à créer un véritable choc car enfin mais si nous somme né en France on n’est pas accepté et on le sera jamais.

    Nous avons nous Algériens énormément de potentielles au pays et à l’étranger et cette mixture de talent peut redonner à l’Algérie un nouveau souffle mais pour cela il faut cessez votre politique de division.




    0



    0
    slimane
    27 février 2016 - 12 h 46 min

    Si seulement son compatriote
    Si seulement son compatriote du Losc Sofiane Boufal voulait aussi rejoindre les verts on aurait une Belle équipe




    0



    0
    Anonyme
    27 février 2016 - 12 h 32 min

    Si Zinedine Zidane rêve d
    Si Zinedine Zidane rêve d entraîner l equipe nationale,ce qui m etonne vraiment,il faut le ramener tout de suite…..
    Quand à la binationalite,il faut surtout penser à la binationalite algero-marocaine,c est celle qui risque de faire de gros dégâts encore à notre pays




    0



    0
    DJAMILA
    27 février 2016 - 10 h 47 min

    C EST SURE QU IL N AVAIT
    C EST SURE QU IL N AVAIT AUCUNE CHANCE DE JOUER DANS L EQUIPE DE FRANCE… L ALGÉRIE ROUE DE SECOURS.




    0



    0
    Anonyme
    27 février 2016 - 7 h 58 min

    pour celui qui ecrit cet
    pour celui qui ecrit cet article ta derniere phase ma fait couler des larmes vive l algerie avec tout le respect qui va a toutes la familles BENZIA CET UN GRAND HONNEUR

    KAMEL CHAOUI




    0



    0
    Anonyme
    27 février 2016 - 7 h 17 min

    Oui ce sont des ALGERIENS
    Oui ce sont des ALGERIENS comme les autres.
    Notre pays a besoin de tous ses enfants.
    Ce sont aussi de vrai patriotes.




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    27 février 2016 - 7 h 01 min

    Qu’on soit footballeur, ou
    Qu’on soit footballeur, ou autre, vivant en France, et d’origine algérienne, on apprend une vérité : on est tributaire de la santé de l’Algérie à cause des versatilités françaises. Oui, les mots binational et émigré sont impropres, concernant l’histoire franco algérienne qui est le vecteur d’une problématique civilisationnelle, de fond religieux, encore aléatoire… La santé de l’Algérie ? Concernant la France, il s’agit de tout ce qui, en Algérie, encourage les esprits rétifs de France, à ne pas guérir, la bonne santé de l’Algérie c’est tout ce qui y constitue une force en accord avec le principe saint de notre histoire, qui veut la victoire du vrai sur le faux.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.