Boycotter le pèlerinage

Par Kamel Moulfi – Les Al-Saoud ont lâché leurs prédicateurs de la haine contre l’Algérie. Leurs hurlements visent à nous intimider après avoir échoué dans leurs tentatives de diviser nos rangs. Ce n’est pas nouveau, les despotes saoudiens ont toujours été irrités par l’indépendance des Algériens. Alors qu’eux ne cachent pas leur servilité, prêts à exécuter les injonctions de l’entité sioniste et les ordres de leurs maîtres qui se trouvent à Washington. Pour preuve, la décision d’inscrire le Hezbollah dans la liste des organisations terroristes. Les dirigeants saoudiens pensent pouvoir ainsi brouiller les pistes qui mènent aux véritables groupes terroristes et criminels qui s’attaquent aux populations innocentes partout dans le monde, Al-Qaïda et Daech, créés par leurs maîtres américains, financés et armés par l’Arabie Saoudite et d’autres pays du Golfe. Tout le monde, chez nous, sait que le Hezbollah et la résistance libanaise, avec les mouvements palestiniens, défendent l’honneur des peuples de la région contre le sionisme. Les Al-Saoud voudraient que notre gouvernement se joigne à eux et à leurs pareils, contre ces symboles de la résistance. Ils ignorent qu’ils ont à faire au pays de Ben M’hidi, Amirouche, Lotfi, El-Haouès, Didouche et tant d’autres chouhada. Si le complot occidental du «printemps arabe» avait réussi, on devine la soumission dans laquelle se seraient retrouvées les populations de toute la région, soudainement placées – quelle honte ! – sous le diktat des Al-Saoud et de leurs maîtres américains et occidentaux. Cette situation est inimaginable en Algérie. Alors que les prédicateurs wahhabites comprennent que leurs aboiements ne servent à rien. Au contraire, ils pourraient inciter nos futurs hadjis à changer d’avis et boycotter le pèlerinage jusqu’à ce que les Lieux saints soient libérés de la tutelle des Al-Saoud et remis à une autorité religieuse indépendante issue de l'ensemble de la communauté musulmane. Oui, pourquoi pas ?
K. M.
 

Comment (52)

    Kamel
    20 mars 2016 - 6 h 15 min

    L’Arabie saoudite qui a
    L’Arabie saoudite qui a imposé aux « arabes » (ceux de la ligue arabe) et particulièrement aux « saoudiens » le nom de « mamlaka saoudya » (qui rime un peu avec yahoudya) et a imposé le nom d’une famille en place par la grâce de l’Angleterre (et avec un deal qui dure depuis … accords de protection avec les Etats-Unis …). Comment un musulman peut-il accepter que la terre où est né Mohamed et l’Islam soit déshonorée ainsi et change de nom par la grâce des Anglais et de quelques enturbannés rétrogrades ?
    Je ne parle pas des morts d’algériens par dizaines dans un pays où la protection des hadjis n’est pas assurée, ne parlons pas non plus de la manière dont sont traités les algériens sur place. L’Arabie d’avant n’existe plus, l’Arabie des Saoud n’a rien à voir, et même entre monarques arabes (sous entendez saoudiens) la vision (Etats-Unis, Israel, autres pays arabes et surtout ceux qui ont eu une civilisation millénaire comme la Syrien l’Irak, le Yemen … ) n’est pas la même. Alors forcément envers l’Algérie, les monarchies (y compris celle du Maroc) ont toujours eu de la méfiance et de la haine parfois. C’est aux algériens (état, citoyens) de répondre. Nous ne valons plus rien, entre les voleurs et ceux qui font l’autruche 5 fois par jour. C’est la descente aux enfers de l’Algérie.




    0



    0
    TheBraiN
    13 mars 2016 - 15 h 20 min

    @anonyme
    Même si l Algerie

    @anonyme
    Même si l Algerie refuse de declarer le hezbollah comme organisation terroriste pour non intervention dans les affaires d un autre etat,n oublions pas que Hezbollah est aussi extremiste que le wahabisme
    —————-
    Le Hezbollah est d’abord et avant tout un mouvement de résistance au sionisme !
    Le Wahabisme est une philosophie de soumission au sionisme !
    Pour la notion d’extrémisme ça ne regarde que les Libanais et personne d’autre !




    0



    0

Les commentaires sont fermés.