Les envahisseurs

Par R. Mahmoudi – L’Algérie est-elle à la veille d’une grande capitulation ? Deux événements successifs incitent à sérieusement se poser la question : l’étrange patrouille d’extraterrestres salafistes qui sillonne le pays depuis quelques jours en toute impunité, suivi du retour imprévu de Chakib Khelil. Les deux événements signent clairement une régression inédite que les observateurs avertis voyaient venir depuis plusieurs mois déjà, depuis, notamment, les coups de boutoir successifs assénés par le chef de file du FLN perverti, Amar Saïdani, aux services de renseignement qui faisaient office du seul vrai contre-pouvoir, en l’absence d’une opposition forte et d’un pouvoir médiatique indépendant. Calculé ou non, le silence des autorités face à cette invasion des places publiques par un groupe de soi-disant prédicateurs tranche, pourtant, avec la montée, admirable et courageuse, du ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aïssa, qui a solennellement refusé, il y a une semaine, la venue d’un faux dévot saoudien en Algérie. Il faut alors s’interroger si cette incursion afghane – dévoilée à Béjaïa grâce à la vigilance citoyenne – ne procède pas d’une contre-offensive décidée par le lobby pro-wahhabite en Algérie – parce qu’il existe –, pour faire payer à notre pays son impertinence, aussi bien contre la venue de ce charlatan intégriste de Mohamed Al-Arifi que contre le refus de participer au classement du Hezbollah comme organisation terroriste par la Ligue arabe sur instruction des Al-Saoud, en l’envahissant symboliquement. Qu’attend le gouvernement pour stopper cette invasion ? Il n’a pas le temps, puisqu’il est occupé à préparer le retour en grâce d’un ancien ministre sur lequel de lourds soupçons de corruption et de malversations pèsent toujours ! Au moment où d’authentiques nationalistes, ceux qui ont combattu les envahisseurs français, sont cloués au pilori, parce qu’ils ont osé critiquer le pouvoir ou tout simplement décidé de s’en démarquer publiquement, on réhabilite un renégat, un corsaire des temps modernes, dont on ne peut faire oublier qu’il était, il y a à peine une année, sous le coup d’un mandat d’arrêt international et dont le seul nom évoque, à ce jour, la gabegie nationale dans l’imaginaire collectif des Algérie.
R. M.

Comment (29)

    Ghanem el bejaoui
    18 mars 2016 - 18 h 09 min

    Ce cheikh wahabite salafiste
    Ce cheikh wahabite salafiste qu’il reste chez lui et prêcher chez lui nous on a pas besoins de ses conseille car notre prophète nous dit qu’il suffit d’être honnête avec nous même et utilisés notre capacité a fair la différence entre le biens et le mal ,pas de gourous chez nous ,notre islam et millinaire l’Andalousie peut en témoigner l’islam des lumières et de progrès pas l’islam salafiste.l’État doit réagir contre ses intrus qui sont venue a bejaia et prêcher en toute liberté au niveau des mosquées el kawthar et ben badis




    0



    0
    Vague De Fond
    18 mars 2016 - 17 h 57 min

    @ anonyme djamel de bedjaia,
    @ anonyme djamel de bedjaia, moi je me souviens que ceux qui voulaient déjeuner durant le ramadan à bedjaia ont été agressé par contre ces barbus vous avez peur de les approcher, ayez au moins l’honnêteté de le reconnaître.




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    18 mars 2016 - 17 h 28 min

    Anonyme @
    Personne ne veut

    Anonyme @

    Personne ne veut éradiquer les barbus ! On demande que notre islam soit Algérien .Bon sang on n’a jamais eu de problème avec notre religion mais l’ingérence Saoudienne cela suffit.

    On ne veut pas être soumis à l’Arabie Saoudite et leur valeur on n’en veut pas !

    Je préconise l’interdiction de la littérature saoudienne en Algérie,interdite la burqa en la remplaçant par le haik, interdire également l’habit saoudien ,pirater les chaines saoudiennes ou alors interdire leur transmission au pays,toute individu qui défend la monarchie saoudienne le déchoir de la nationalité algérienne .Il faut une politique musclé Bon sang c’est une guerre de civilisation .




    0



    0
    Anonyme
    18 mars 2016 - 15 h 46 min

    L’Algérie est-elle à la
    L’Algérie est-elle à la veille d’une grande capitulation

    Un grand pays, au passé glorieux, aux immenses potentialités humaines
    ressources, et richesses partiellement exploitées ne capitulera

    C’est un peuple sage, et analyseur, qui est capable de distinguer le bon de l’ivraie
    le bon du mauvais, et tot où tard il aura son mot à dire pacifiquement, et sagement




    0



    0
    Tinhinane
    18 mars 2016 - 15 h 43 min

    @Par Anonyme (non vérifié) |
    @Par Anonyme (non vérifié) | 18. mars 2016 – 16:28

    Le cheikh s’appelle Ibrahim El Blihi. Il est philosophe, chercheur, et membre de la Choura en Arabie Saoudite (Conseil consultatif, chargé de donner son avis sur toutes les questions relatives au fonctionnement des institutions du pays). Autant dire un personnage important, qui n’a pas l’air de s’encombrer de précautions oratoires et qui est connu pour son courage et ses critiques sans concessions:
    _______________

    Ne soyons pas naifs à devenir idiots.

    Vous dites qu’il est connu pour ses critiques: Bizarre qu’il soit encore vivant chez les Al-ASSAOUD qui ne tolèrent aucune critique.

    Vous dites qu’il est membre de la CHOURA: Autrement dit, protecteur du système Wahhabo-satanique.

    Il est important pour les wahhabites, mais par nous. Désolée.




    0



    0
    Anonyme
    18 mars 2016 - 15 h 28 min

    Le cheikh s’appelle Ibrahim
    Le cheikh s’appelle Ibrahim El Blihi. Il est philosophe, chercheur, et membre de la Choura en Arabie Saoudite (Conseil consultatif, chargé de donner son avis sur toutes les questions relatives au fonctionnement des institutions du pays). Autant dire un personnage important, qui n’a pas l’air de s’encombrer de précautions oratoires et qui est connu pour son courage et ses critiques sans concessions:
    -“Les Arabes sont devenus la risée du monde entier. Nous prouvons à l’Occident que nous sommes virtuoses dans la décapitation et très imaginatifs dans les crimes et autres explosions”
    “Nous sommes en train de contraindre l’Occident à régresser et à brider les libertés. Les queues dans les aéroports, la fouille des bagages et des passagers, les mesures de sécurité, la suspicion, les contrôles à l’embarquement. Toutes ces contraintes n’existaient pas. C’est à cause de nous. Nous sommes devenus non seulement un poids pour nous-mêmes mais surtout un poids pour les autres. Non seulement nous sommes décadents mais nous voulons entraîner les autres dans notre décadence”.
    “Nous voulons régler nos problèmes par la force or la logique de la force est révolue. Du reste, nous sommes les moins qualifiés pour l’utiliser et nous voulons affronter la première puissance mondiale”.




    0



    0
    Anonyme
    18 mars 2016 - 14 h 17 min

    Il n’y a pas pire
    Il n’y a pas pire envahisseurs que ceux qui se sont arroger le pouvoir en 1962 au détriment de la cause populaire. Les envahisseurs sont là depuis que l’ALGERIE existe. D’ailleurs , ce pays ne vit que des envahissements ; certains sont partis, ont quitté ce pays, d’autres sont encore là avec leur wahhabisme.




    0



    0
    Abou Stroff
    18 mars 2016 - 14 h 17 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 18. mars 2016 – 13:07
    « Je pense que votre postulat est faux, »deux facettes d’un même pole »?
    Au moins ,mathématiquement c’est faux! »
    apparemment, tu es aussi doué en mathématiques que je le suis en javanais.
    en effet, j’avance que la marabunta et la vermine sont deux aspect d’un même pôle pour simplement dire qu’on peut les confondre et qu’elles ne représentent nullement des entités antagoniques. il y a bien sûr un deuxième pôle qui engloberait tous les marginalisés du système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation.
    je reconnais que ce deuxième pôle est relativement « modeste » par son « volume, mais c’est ce deuxième pôle qui pourrait perturber le statu quo puisque, « en croisant entre eux les apports des philosophies de Hegel, suivant qui l’histoire avance par son mauvais côté, son côté négatif, et de Feuerbach, suivant qui le but de l’histoire est la réappropriation par l’homme de son essence aliénée, » nous pouvons envisager la destruction du monde ancien qui ne veut pas mourir (le système rentier) et l’émergence du monde nouveau qui n’arrive pas à naître (le système dont le travail productif est la pierra angulaire).




    0



    0
    Anonyme
    18 mars 2016 - 14 h 14 min

    que l’on veuille ou non
    que l’on veuille ou non l’islam est RELIGION D ETAT donc ces personnages s’ils prêchent la religion musulmane sans la pervertir d’idée extrémiste et violente ils ont le droit! dans un pays laïc la religion n’a pas le droit d’interférer dans l’espace public mais notre pays à comme RELIGION D ETAT l’islam. il faut alors interdire les partis islamistes qui eux font le même boulot que ces barbus à l’exception qu’ils se rasent un peu plus et s’habille en costume au lieu du kamis!pourtant sa gêne pas certains laïcs, modernistes qui s’allient avec eux pour la politique et intérêts! demandez à nourredine ait hamouda il vous l’expliquera mieux que moi! bref la tolérance s’arrête la ou la violence commence! qu’ils racontent des histoires prophétiques ou des versets coraniques cela ne gêne personne dans un pays ou sa RELIGION D ETAT est l’islam sauf s’ils s’appellent à la violence! ne tombez pas dans des amalgames que certains utilisent! en france actuellement des cardinaux et prêtres dans le diocèse de lyon sont accusés de pédophilie depuis des années allons nous dire que les prêtres en soutane sont tous des violeurs d’enfants?!




    0



    0
    Thidhet
    18 mars 2016 - 14 h 06 min

    Et la rencontre entre Saïdani
    Et la rencontre entre Saïdani et le nouvel ambassadeur des Al Saoud?




    0



    0
    DZDZ
    18 mars 2016 - 12 h 47 min

    @Par Anonyme djamel (non
    @Par Anonyme djamel (non vérifié) | 18. mars 2016 – 12:16

    Les Bejaiouis mon cher ne vont se laisser manipuler par qui que ce soit et de tous bords. Ces gens là sont venus en douce et ils sont repartis de la même manière. Nous ne mettons jamais dehors des invités et même ceux qui s’invitent, pourvu qu’ils ne fassent pas d’histoires. Souvenez-vous de ceux qui voulaient déjeuner durant le ramadan, sur une place publique et devant une mosquée. On les a invité a faire ça chez eux, ils sont libres. Nous, on a toujours ete libres et même quand Bouteflika ou Sellal sont venus pour faire le guignol ils ont été invités à aller faire leurs numéros ailleurs. Alors ne vous en faites pas
    ………………

    Mais vous ne savez pas combien de jeunes en détresse et en mal de vie qui ont été influencés par ces barbus.




    0



    0
    djams
    18 mars 2016 - 12 h 42 min

    retour de Mr Chakib Khellil,
    retour de Mr Chakib Khellil, imprévu dites vous? le croire une seconde c’est faire preuve au mieux d’une cécité politique. tous les observateurs, y compris les moins avisés et informés, savent que le retour de l’Américain se mijotait depuis qu’il a été présenté par Si Saîdani comme un « mahgour » des services et le meilleur ministre que l’Algérie ait eu depuis 1962. Aujourd’hui il y a fort à parier qu’il est revenu pour un poste à la hauteur de ses qualités. premier ministre? directeur de cabinet à la présidence de la république? et pendant qu’on y est pourquoi par candidat à El Mouradia quand le moment viendra?




    0



    0
    Anonyme
    18 mars 2016 - 12 h 07 min

    Par Abou Stroff (non vérifié)
    Par Abou Stroff (non vérifié) | 18. mars 2016 – 10:00

    « quand les patriotes algériens comprendront ils que ceux qui nous gouverne et la vermine islamiste ne sont que deux facettes d’un même pôle? »
    ______________________________________________________________________

    Je pense que votre postulat est faux, »deux facettes d’un meme pole »?
    Au moins ,mathématiquement c’est faux!




    0



    0
    Anonyme
    18 mars 2016 - 12 h 06 min

    @Par USMS (non vérifié) | 18.
    @Par USMS (non vérifié) | 18. mars 2016 – 8:58

    Que le peuple lui-même déloge ces charlatans à coup de pieds là où je pense.

    ……………

    Exactement.
    Il est temps que le peuple agisse. ON nous étouffent avec leur comportemnet injuste et méprisant.
    WIN RAKOUM YA LES ALGÉRIENS, LES VRAIS.




    0



    0
    Anonyme
    18 mars 2016 - 11 h 48 min

    sillonnez vous votre pays?!
    sillonnez vous votre pays?! des barbus comme ceux de bejaia, ils y en a des milliers de l’est à l’ouest du sud au nord et dans touts les foyers et familles algériennes! l’islamisation du pays est un fait évident! notre société est très conservatrice, il faut être réaliste!! donc à lire certains commentaires les éradiquer « les barbus » seraient synonyme de guerre civile!! soyez pragmatiques!! les modernistes , démocrates, laïcs ne sont plus majoritaire dans le pays à part certaines régions avant gardiste!!




    0



    0
    Rabah
    18 mars 2016 - 11 h 44 min

    Pour coller à l’actualité, je
    Pour coller à l’actualité, je préfère « Les revenants », emprunté au tire du dernier film de Leonardo Di Caprio, où il a obtenu l’oscar du meilleur acteur masculin.




    0



    0
    el watani
    18 mars 2016 - 11 h 42 min

    Pourquoi ne pas regarder les
    Pourquoi ne pas regarder les choses en face dans leur triste et amère vérité : l’Arabie saoudite possède depuis des décennies sa 5eme colonne wahabiste en Algérie qui se renforce chaque jour …Des régions entières lui font une allégeance de fait, ont rompu idéologiquement avec le nationalisme algérien et ne reconnaissent même pas le concept de nation algérienne … Le FLN , déserté par les nationalistes berbéristes de Kabylie et abandonné au panarabisme de foires et le panislamisme de casinos par les nationalistes des Aures et du Nord-Constantinois complexés dans leur identité historique et généalogique ennemis les plus farouches de leur propre histoire et plus royalistes que le rois arabe , ce FLN est devenu entre les mains d’agents qataris et saoudiens notoires .. La classe politique dite d’opposition n’est ni plus ni moins que des partis fantoches qui n’ont d’algériens que le nom et qui sont téléguidés par les frères musulmans égyptiens eux mêmes esclaves et larbins ds rois arabes du Golfe … la corruption structurelle de l’état a plonge le peuple dans le désarroi et va finir par emporter tout espoir national dans les rangs de la jeunesse …le capital historique et nationaliste de la révolution algérienne a été dilapidé par des lobbies mafieux d’organisations misérables et médiocres de soi-disant « famille révolutionnaire » veule , anti -patriotique , corrompue et « Saqta » ….L’Algérie est malade de son peuple , de ses élites et de ses dirigeants dont la haine de soi n’a d’égale que la corruption morale , éthique et politique qu’ils ont installés dans leur propre pays ….le jour où ce pays libéré dans le sang ,par de valeureux patriotes algériens sera détruit comme la Syrie ou livré au harem des émirs saoudiens et de leurs mercenaires .. ce jour- là ce sera trop tard !!!!




    0



    0
    Anonyme djamel
    18 mars 2016 - 11 h 16 min

    Les Bejaiouis mon cher ne
    Les Bejaiouis mon cher ne vont se laisser manipuler par qui que ce soit et de tous bords. Ces gens là sont venus en douce et ils sont repartis de la même manière. Nous ne mettons jamais dehors des invités et même ceux qui s’invitent, pourvu qu’ils ne fassent pas d’histoires. Souvenez-vous de ceux qui voulaient déjeuner durant le ramadan, sur une place publique et devant une mosquée. On les a invité a faire ça chez eux, ils sont libres. Nous, on a toujours ete libres et même quand Bouteflika ou Sellal sont venus pour faire le guignol ils ont été invités à aller faire leurs numéros ailleurs. Alors ne vous en faites pas




    0



    0
    Anonyme
    18 mars 2016 - 10 h 45 min

    Qu’attend le gouvernement
    Qu’attend le gouvernement pour stopper cette invasion ?
    L’Algérie est-elle à la veille d’une grande capitulation ?
    Deux questions qui ne méritent même pas d’être posées,puisque le premier groupe armé se constitua sur notre territoire en 1985, sous l’ère Chadli. Des étudiants, qui s’opposaient aux fondamentalistes, furent agressés. Les professeurs d université dont l’enseignement s’appuyait sur la science moderne furent molestés et menacés. Certes, la violence des islamistes les fit parfois atterrir en prison mais Chadli intervenait pour les faire relâcher. Un certain Moustafa Bouyali, qui s’était auto-désigné imam de la mosquée al-Ashur de Ben Aknoun. Il n avait aucune culture islamique mais avait appris assez de slogans radicaux auprès de ses amis iraniens et afghans pour se considérer comme une autorité en matière religieuse. C’était la naissance d’une atmosphère de terreur qui empêchait les gens de se comporter comme ils l’entendaient. Nombre de femmes algériennes avaient toujours porté des formes traditionnelles de hidjab. Mais le « foulard islamique » promu par les islamistes était importé du Liban où il avait été copié sur le couvre-chef porté par les nonnes chrétiennes dans les années 70. Les fondamentalistes n’exigeaient pas des femmes qu’elles portent le foulard traditionnel, mais bien ce nouveau modèle, symbole éclatant d’adhésion à leur mouvement politique. De même, ils tentaient d’imposer un certain type de barbe, grâce auquel on identifierait un homme comme l’un de leurs supporters.
    Le pouvoir a toujours jouer avec cette tendance de refoulement de la société. Un jeu qui maîtrise à merveille afin de perdurer.




    0



    0
    Rafik
    18 mars 2016 - 10 h 42 min

    TOUT ca pour que lblad
    TOUT ca pour que lblad tatkhalet .. je vous ai dit depuis deux ans que Boutef a programmé le pays pour qu il implose mais les khorotos m ont repondu que j etais un Maroqui.




    0



    0
    Anonyme
    18 mars 2016 - 10 h 01 min

    Que font les Béjaouis pour
    Que font les Béjaouis pour éradiquer cette vermine?
    Mr Aissa a besoin de vous tous ,alors aidez-le avant qu’on le débarque en faisant la chasse au salafisme-intégriste wahhabo-quatari monarcho moyen-oriental.Il faut bannir du paysage les mecs avec les costumes afghans ,les barbes hirsutes et les claquettes aux pieds( où sont passées nos années 70? ).




    0



    0
    Anonyme djamel
    18 mars 2016 - 9 h 39 min

    Et voilà c’est fait, c’est
    Et voilà c’est fait, c’est démontré par A+B, que l’Algérie est un pays d’injustice. Chakib Khalil qui se balade en toute quiétude, libre de ses mouvements et le général Benhadid qui croupit en prison parce qu’il a osé dire tout haut ce que en vérité tout le monde sait. C’est le bouquet de l’année.




    0



    0
    amal
    18 mars 2016 - 9 h 01 min

    Monsieur belkacem zeghmati
    Monsieur belkacem zeghmati qui a annoncé en 2013 qu’un mandat d’arrêt international était lancé contre chakib khellil a eu un malaise cardiaque lorsque boutef l’avait limogé il y a quelques mois.
    Si les algériens voient chakib khellil rôder en algérie sans qu’aucune meusure ne soit prise pour éclaircir la situation, ce sera tout le peuple – moins les corrompus – qui va avoir des malaises cardiaques.
    Le « régime » actuel a t-il la force – et un visage – pour encaisser cet n’ième scandal?
    Voilà un des moments où je n’ai pas confiance dans les gens qui dirigent « le régime ». Je suis trés influencable. Un jour le régime me convainc et je me sens fière, et je parles du « gouvernement algérien » et je suis prête à défendre mon pays avec becs et ongles, puis dans des moments de « rokhs » pareil je ne sais plus quoi penser.
    Ce n’est pas la somme d’argent qu’il a pu subtiliser qui fait mal, c’est la trahison qu’il a commis qui dérange. un truc qui va faire « démissionner » les algériens les plus patriotes.




    0



    0
    Abou Stroff
    18 mars 2016 - 9 h 00 min

    je persiste et signe: la
    je persiste et signe: la marabunta qui nous gouverne et la vermine islamiste ont des intérêts convergents quand ils ne sont pas identiques.
    tant que les patriotes algériens n’auront pas compris que la lutte contre la vermine islamiste qui est, objectivement et subjectivement, un allié de l’impérialisme et du sionisme passe par la neutralisation de la marabunta (dont le parrain du moment est un énergumène qui a siphonner les caisses des ambassades du temps où il était « ministre des ZAE »)qui est, objectivement et subjectivement, un allié de l’impérialisme et du sionisme,, l’algérie et les algériens continueront à pratiquer, à grande échelle, un onanisme qui ne dit pas son nom.
    quand les patriotes algériens comprendront ils que ceux qui nous gouverne et la vermine islamiste ne sont que deux facettes d’un même pôle?
    PS: attendre que le pouvoir en place lutte contre des prédateurs comme l’americano-algérien ou …… comme si amar el-fenène relève d’une niaiserie ridiculement ridicule.




    0



    0
    amal
    18 mars 2016 - 8 h 33 min

    Que dit la loi sur les cas
    Que dit la loi sur les cas comme chakib khellil?
    Les citoyens lambda peuvent-ils lui intenter un procès alors qu’ils n’ont aucune preuve de ce que la presse via le drs avait avancé?
    Pourquoi n’y a-t-il nulle part des preuves contre lui alors qu’aujourd’hui tout peut se faire sur internet, par exemple publier des copies de documents, publier des interviews de témoins oculaires ect…
    La presse n’aurait-elle pas enfrein à la loi en accusant un citoyen sans preuve alors que cette loi dit que tout citoyen est présumé innocent jusqu’à preuve du contraire? Dans ce cas, les media ont donné un sacré coup de main à un « criminel » qui pourra citer ces médias et leur influence sur les juges et les jurés pour se sortir d’affaire comme un cheveu de la pâte.




    0



    0
    USMS
    18 mars 2016 - 7 h 58 min

    Que le peuple lui-même déloge
    Que le peuple lui-même déloge ces charlatans à coup de pieds là où je pense.




    0



    0
    Anonyme
    18 mars 2016 - 6 h 24 min

    Pharaon dit :  » Je ne vous
    Pharaon dit :  » Je ne vous fais voir que ce que je vois moi-même, et je ne vous dirige que sur le chemin de la rectitude  » , et  » Après moi le déluge « .




    0



    0
    Anonyme
    18 mars 2016 - 5 h 29 min

    Ces envahisseurs sont

    Ces envahisseurs sont soutenus par d’autres hyper-envahisseurs.
    Ces hyper-envahisseurs ont habitué L’Arabie Wahhabite à s’ingérer dans nos affaires internes, en contrepartie ces harkis ont eu des cadeaux par ci par là, comme des voyages gratuits chez le Satan-Wahhabite pour soi-disant faire le Hadj.
    En 16 ans l’Algérie a été vendue à tous les charlatans et les gangsters du monde.
    Notre pays est devenu comme une vache égorgée, chacun prend une partie pour la dévorer.

    Merci pour notre Ministre, M. Mohamed Aissa!!!!!!!!!!! Une lueur d’espoir dans le tunnel sombré par les amis des Al-Saoud.




    0



    0
    Anonyme
    18 mars 2016 - 5 h 15 min

    M. MAHMOUDI,
    Un grand Merci!

    M. MAHMOUDI,

    Un grand Merci! Vous avez tout dit!!
    BARADTLI KALBI.

    Ces Charlatans qui sillonnent les rues ont été libérés et actionnés intentionnellement par nos Wahhabites internes pour faire le brouillard sur le retour du grand escroc, leur allié Chakib Khalil.Et pour montrer leur soutien aux Wahhabo-Terroristes d’Arabie-YAHOUDITE.
    En tout cas, c’est un mépris inédit à l’égard du peuple qui finira par exploser…….. Car, Trop c’est Trop.La soupape ne tient plus




    0



    0

Les commentaires sont fermés.