Vigilance calculée ?

Par R. Mahmoudi – Les mises en garde persistantes des hauts dirigeants de l’Etat, dont celle du président de la République, contre les menaces qui pèsent sur la sécurité et la stabilité du pays ont l’avantage de recentrer le débat sur les enjeux vitaux quelque peu sous-estimés ou carrément relégués au second plan dans les différents débats politiques qui nous sont servis au quotidien à travers les médias. Il y a bien longtemps que la chose devait être prise au sérieux et qu’elle devait bénéficier d’un traitement à la mesure des périls qui nous guettent. Il ne faudrait pas attendre que le feu traverse nos frontières. Mais ce qu’il y a à craindre, c’est que les politiques au pouvoir, plus intéressés par leur survie, soient tentés d’accentuer l’alarmisme ou d’exploiter la peur, légitime, des citoyens à des fins purement politiciennes, en ces temps de recomposition incertaine et forcée du système politique. Car le pouvoir, à travers ses relais connus, cherche toujours un moyen de domestiquer et soumettre les forces actives dans la société civile pour garantir sa pérennité ou, tout au moins, pour s’assurer une succession tranquille. Brandir la carte de l’insécurité peut, en effet, servir d’épouvantail pour certains et de catalyseur efficace pour d’autres. Or, rien n’indique, dans aucun pays, qu’une vigilance accrue contre la menace terroriste impose nécessairement l’alignement massif au pouvoir en place ou des concessions substantielles sur les libertés fondamentales et la démocratie. Au contraire. C’est le débat qui domine, aujourd’hui, les cercles intellectuels parisiens, qui dénoncent cette tendance à la caporalisation de la société et aux restrictions tous azimuts, au nom de la lutte contre le danger terroriste. «La victoire des terroristes serait de mettre en péril les fondements de la démocratie», a écrit un écrivain indigné. Cela s’applique encore plus à notre pays, où la démocratie est encore à ses balbutiements.
R. M.

Comment (19)

    dziriya
    21 mars 2016 - 6 h 16 min

    L Algerie est visée pour etre
    L Algerie est visée pour etre diviser les sionistes préparent un plat a l algerie tout le sud sera diviser comme le soudan c est là qu interviendera l otan ils ont deja preparer le terrain au nord en construisant des immeubles a la mitija le nord crevera de faim car y aura plus d agriculture le sud riche est vaste plein de richesses l eau, palmiers, gaz, petrol,energie solaire c est là le poumon de l algerie ils ont fait delocaliser toute la population vers le nord pour laisser le terrains aux qataris le bled est en danger et notre armée ne pourra seule affronter les danger instaurers depuis 1999!




    0



    0
    Anonyme
    21 mars 2016 - 1 h 04 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 20. mars 2016 – 16:58
    Merci à l’auteur de l’article, j’ai déjà émis les mêmes conclusions dans un des mes postes il y a quelques mois. Le régime en place joue sur la peur pour catalyser les algériens autour de lui, ce régime ne veut pas d’opposition il veut gouverner le pays en solo il table sur la peur pour faire peur aux algériens et les empêcher de se poser des questions sur la gestion calamiteuse de ce régime auto proclamé jamais élu par le peuple, c’est la France qui a élu Bouteflika et son clan au mépris du peuple algérien. Le régime bouteflikien pour cacher son incompétence et ses tares multiples joue sa peur pour se pérenniser, alors qu’en réalité c’est le régime autoproclamé qui est le plus grave danger pour la stabilité et la sécurité de l’Algérie. Ce régime se maintient en place pour échapper à la justice, mais ce n’est que partie remise, il ne s’en sortira pas à bon compte.

    ……………..

    Constat lucide et limpide que partagent tous les algeriens et algériennes sincèrement attachés à l’Algerie. C’est à dire le contraire de ce régime et des baltringues qui le défendent.
    De la sous merde d’apatrides et de binationaux.




    0



    0
    Anonyme
    20 mars 2016 - 18 h 36 min

    AP malgré sa vigilance
    AP malgré sa vigilance supposée infaillible doit savoir que le clan recrute à tout va lorsqu’il s’agit de se défendre cad se pérenniser ;
    trop d’intrus polluent ce site qui n’est pas connu pour être un soutien inconditionnel au pouvoir ;
    s’opposer à la gouvernance dangereuse actuelle n’a jamais visé la transformation du pays en Libye ,Syrie ou autre ;le pays qui a subi seul la décennie noire ne permettra plus jamais une autre perturbation tout en luttant contre la monarchisation du système avec toutes ses dérives féodales .




    0



    0
    Anonyme
    20 mars 2016 - 15 h 59 min

    PLATE FORME DE LA
    PLATE FORME DE LA SOUMMAM:extraits
    1°) Le bannissement du pouvoir personnel et l’instauration du principe de la direction collective composée d’hommes propres, honnêtes, imperméables à la corruption, courageux, insensibles au danger, à la prison ou à la peur de la mort.
    2°) La doctrine est claire. Le but à atteindre, c’est l’indépendance nationale. Le moyen, c’est la révolution par la destruction du régime colonialiste.
    3°) L’union du peuple est réalisée dans la lutte contre l’ennemi commun, sans sectarisme.
    4°) La condamnation définitive du culte de la personnalité, la lutte ouverte contre les aventuriers, les mouchards, les valets de l’administration, indicateurs ou policiers.
    C’est une lutte nationale pour détruire le régime anarchique de la colonisation et non une guerre religieuse. C’est une marche en avant dans le sens historique de l’humanité et non un retour vers le féodalisme.C’est en fin la lutte pour la renaissance d’un Etat Algérien sous la forme d’une république démocratique et sociale et non la restauration d’une monarchie ou d’une théocratie révolues.




    0



    0
    Anonyme
    20 mars 2016 - 15 h 58 min

    Merci à l’auteur de
    Merci à l’auteur de l’article, j’ai déjà émis les mêmes conclusions dans un des mes postes il y a quelques mois. Le régime en place joue sur la peur pour catalyser les algériens autour de lui, ce régime ne veut pas d’opposition il veut gouverner le pays en solo il table sur la peur pour faire peur aux algériens et les empêcher de se poser des questions sur la gestion calamiteuse de ce régime auto proclamé jamais élu par le peuple, c’est la France qui a élu Bouteflika et son clan au mépris du peuple algérien. Le régime bouteflikien pour cacher son incompétence et ses tares multiples joue sa peur pour se pérenniser, alors qu’en réalité c’est le régime autoproclamé qui est le plus grave danger pour la stabilité et la sécurité de l’Algérie. Ce régime se maintient en place pour échapper à la justice, mais ce n’est que partie remise, il ne s’en sortira pas à bon compte.




    0



    0
    Anonyme
    20 mars 2016 - 15 h 06 min

    Avant de faire un quelconque
    Avant de faire un quelconque appel au peuple, l’urgence, pour ce gouvernement, est d’engager le pays sur la voie de la construction démocratique de l’Etat et de la société, de réunir les conditions nécessaires à l’amorce d’une véritable alternative démocratique basée sur un processus politique d’une véritable transition démocratique.
    Les mesures pour réhabiliter le politique: l’ouverture du champ politique et d’opinion par la levée de toutes les restrictions et entraves à l’exercice des droits d’expression, de manifestation, d’organisation et d’association – l’ouverture du champ médiatique avec accès libre et équitable aux médias lourds -l’arrêt du harcèlement judiciaire et des menaces contre les partis politiques, les syndicalistes, les militants des droits de l’Homme et les journalistes. Enfin l’arrêt du bradage des richesses nationales.
    Le pouvoir qui refuse de réhabiliter le champ politique, instrumentalise les coups de force et le fait accompli, ne pèse pas les menaces sur la sécurité politique, économique et sociale du pays en continuant à fermer les espaces démocratiques.




    0



    0
    sahel
    20 mars 2016 - 15 h 01 min

    Un pays de 21000000KM2 est
    Un pays de 21000000KM2 est difficile à contrôler et à sécuriser c’est du domaine de l’impossible ceci d’une part

    *d’autre part:
    seules les satellites avec vision infra-rouge pourront aider l’armée à sécuriser les 6111KM de frontières,ou une armée terrestre de 5000000 Hommes et un système de tranchés et barbelés pour y résoudre les intrusions terrestres.

    *D’après ce qu’on entend tous les jours les incursions du sud à l’ouest à l’est les bandes armées sont arrêtées (mais ce n’est la totalité qui est stoppée)peut être 30% à 40 % et encore;ce qui par déduction fait dire que nos frontières ne sont pas étanches!

    OU EN T’IL DE NOS SATELLITES 1 ET 2 voir 3
    il faudrair s’associer avec la RUSSIE pour l’envoi de photos satellitaires jour et nuits non stop!
    Sinon on aura des surprises trop grande,s dans l’avenir les ennemis sont importants:le maroc,la mauritanie,la france,l’arabie,les libyens aussi!!




    0



    0
    Anonyme
    20 mars 2016 - 12 h 33 min

    Ils demandent au peuple de

    Ils demandent au peuple de les protéger. mais c’est dingue, qui va sauver ses voyous qui nous rongent chaque jour.
    ILs connaissent mal le peuple Algérien. Normal, ils sont tous nés ailleurs,ou, ont vécu sous d’autres cieux.
    L’Algérien, le vrai, n’oublie jamais celui qui l’a humilié et piétiné.




    0



    0
    Algérienne-DZ
    20 mars 2016 - 12 h 29 min

    J’ai peur d’une chose:
    Le

    J’ai peur d’une chose:

    Le jour où le danger sera réel et que nos ennemis nous Attaquent, Le peuple restera inerte et ne bougera pas.
    Nos dirigeants ont fait trop de mal à ce peuple Algérien. Ils ont trop humilité les Algériens à en devenir insensibles à tout.

    Qu’ils appellent ou qu’ils crient, le peuple leurs a tourné le dos depuis longtemps. Le peuple a mis des stop bruits dans ses oreilles.
    Surtout avec le retour des Chakib & Co.
    Le peuple vous dit: Est-ce-que ça vaut la peine de me sacrifier pour sauver ces escrocs??????????????????????????????????????
    Une réalité que le pouvoir fait semblant de ne pas voir.




    0



    0
    Anonyme
    20 mars 2016 - 12 h 20 min

    en reponse à amal (non
    en reponse à amal (non vérifié) | 20. mars 2016 – 9:44
    l’Algérie est né par la volonté de ses hommes pas par la volonté de dieu et je ne sais qui, je vois avec ton discours religieux ce qui se cache derrière, arretez de mettre dieu à a toutes les sauces




    0



    0
    tahia el djazair
    20 mars 2016 - 12 h 00 min

    Bravo Mr Mahmoudi pour ce
    Bravo Mr Mahmoudi pour ce constant lucide et vigilant …




    0



    0
    Algérienne dans l’âme
    20 mars 2016 - 11 h 37 min

    Être algérien c’est craindre
    Être algérien c’est craindre pour ce beau pays plus que sa propre vie et ne pas dire ou faire des choses qui peuvent lui nuire de près au de loin et ne pas chanter les beaux discours du loin et diaboliser le pouvoir en place et l’accuser de profiter de la situation actuelle pour se protéger.
    Qu’il soit ainsi, moi personnellement et des milliers voir des million pense comme moi, je suis consciente, je laisse passer et je laisse faire car actuellement le danger est réel et la situation que nous traversons n’a pas besoin plus de polémique mais plutôt de resserrer les rangs quelque soit notre différence.
    Dans la situation actuelle avec la crise économique, politique et sécuritaire je préfère un pouvoir tel que le notre que une libye, une syrie dévaster par des chants de démocratie qui sont devenus le cauchemar et l’enfer des pauvres et simples citoyens qui payent de leurs vie et la vie de leurs enfants.




    0



    0
    RAMO
    20 mars 2016 - 11 h 31 min

    Drôle de coïncidence, cherche
    Drôle de coïncidence, cherche ton a troublé l’indignation des Algériens sur super Ministre par un autre fait, le pétard tiré sur le site gazier?




    0



    0
    TheBraiN
    20 mars 2016 - 10 h 57 min

    Après le « printemps arabe »
    Après le « printemps arabe » qui n’a pas « fonctionné » chez nous , ils vont tenter la carte terroriste avec DAEESH à nos frontières est et sud-est et AQMI aux frontières avec le Niger et le Mali .
    Il ne serait pas étonnant qu’un nouveau groupe sorte du néant en Maurétanie !!!!




    0



    0
    VIVE L’ALGÉRIE!
    20 mars 2016 - 9 h 19 min

    alors là on touche le fond!
    alors là on touche le fond! est-ce que ce qui se passe autour de nous c’est de l’intox taillé exprès pour l’algérie ? le daesh , le chaos en libye , les attaques répétées contre nos sites gaziers, les tonnes de drogue , les troubles au mzab, les milliers de casemates découvertes avec munitions et bombes seraient des menaces « calculées » ? mais enfin arrêtez de tourner en rond comme un chien qui cherche sa queue! trouvez des sujets intéressants et constructifs! exemple l’éducation nationale, savez vous que des directeurs d’établissements publics s’érigent en rois et empêchent des parents de monter une association pourtant prescrite par la loi?




    0



    0
    amal
    20 mars 2016 - 8 h 55 min

    « ما تنساوش، نيفكم هو
    « ما تنساوش، نيفكم هو راسمالكم. لمعندوش النيف يبقى عريان مهما كتر لبسه »
    dans une autre version
    « ما تنساوش، نيفكم هو راسمالكم. لمعندوش النيف يبقى عريان مهما كبرت رزمته »
    didouche mourad




    0



    0
    amal
    20 mars 2016 - 8 h 44 min

    Ce qu’il ne faut jamais
    Ce qu’il ne faut jamais oublier:
    L’algérie a eu son indépendance parce que dieu l’a voulu et dieu l’a voulu parce que les algériens ont reconnu leurs péchés du passé et ont promis à ce dieu de devenir de braves humains.
    Autant dieu rejette les mécréant, autant il rejette les extrémistes.
    Ce qu’il attend de nous est ce que nous lui avons promis en échange du retour de notre dignité: nous lui avons promis de soumettre à notre conscience tous nos actes. Nous lui avons promis de défendre les plus faibles, de soutenir les pauvres d’être justes autant qu’un être humain conscient et noble puisse l’être … enfin bref, tout le contraire de la corruption.
    C’est didouche mourad allah yarhmou qui disait aux scouts: n’oubliez pas, votre capital c’est votre dignité, celui qui n’a pas de dignité restera 3oryane quelque soit l’épaisseur de ses habits.




    0



    0
    Anonyme
    20 mars 2016 - 8 h 40 min

    Cela fait des mois que on
    Cela fait des mois que on l’écrit et on le lit sur sur site et d’autres.
    Le chantage au chaos…l’instabilité permanente et les appels à la « vigilance  » contre les dangers sont les armes de se régime pour se pérenniser et pour rester au pouvoir tout en s amnistiant et en se protégeant entre eux.
    Le chaos et le danger pour le pays c’est justement ce régime.

    Il a réussi à faire écrouler le sentiment d’appartenance à un pays, et érigé la malhonnêteté comme seule perspectives visibles. Malhonnêteté et impunité, ce qui est encore plus grave.
    Avec comme seules réponses les interventions des larbins de $aid ( saidani ouyahyia sellal) pour nous envoyer mépris insultes et menaces…

    Je plains sincèrement nos valeureux soldats qui triment dans le désert pour défendre notre pays alors qu’ils sont en réalité utilisés pour protéger une famille mafieuse et antinationale…




    0



    0
    karimdjazairi
    20 mars 2016 - 7 h 42 min

    Exploitation ou pas, quand la
    Exploitation ou pas, quand la patrie est en danger, tous les algériens doivent demeurer vigilants et unis. La menace est bien réelle, nous faut il des exemples pour s en convaincre : tunisie, lybie, syrie ?




    0



    0

Les commentaires sont fermés.