La mission de Chakib Khelil

Par Rabah Toubal – Du haut de ses 78 ans, Chakib Khelil, accusé de malversations et dont le dossier est toujours ouvert au niveau de la justice algérienne, ne mentirait pas lorsqu'il déclare ne pas avoir l'intention de se présenter à la prochaine élection présidentielle, sans doute anticipée, vue la dégradation rapide de l'état de santé du président Bouteflika. En effet, sa mission principale, à travers la tournée qu'il est en train d'effectuer auprès des zaouïas, serait de s'assurer de l'allégeance indéfectible de ces confréries – généreusement financées par Bouteflika dont elles ont soutenu les quatre mandats – au candidat qu'il adoubera. Les arguments développés par Chakib Khelil auprès des dirigeants des zaouïas qu’il a visitées auraient une forte connotation régionaliste et sont dangereux pour la cohésion, la stabilité, la sécurité et l'unité nationales, sérieusement menacées par les agissements irresponsables des aventuriers qui pratiquent une fuite en avant suicidaire. L'honneur d'annoncer le nom du candidat du système à la prochaine élection présidentielle reviendra sans aucun doute à Amar Saïdani, le très contesté secrétaire général du FLN, lui-même accusé de corruption et de détournement de deniers publics par Rachid Nekkaz, le candidat malheureux à la présidentielle du 17 avril 2014. Il sera soutenu par les partis politiques et les diverses associations alliés et obligés du pouvoir et ses serviteurs zélés dans tous les secteurs. L'administration – les ministères de l’Intérieur et de la Justice et le Conseil constitutionnel notamment –, soumise à la volonté de ce pouvoir, fera le reste pour que son candidat passe haut la main, par la force et la fraude massive s’il le faut, malgré les récriminations inégales de l'opposition. Quant aux inévitables critiques qui émaneront de l'Union européenne, de la France et des Etats-Unis particulièrement, elles seront démagogiquement imputées au fait que ces puissances voudraient se venger du soutien de notre pays à la Syrie. La dramatisation par la partie algérienne de la tension qui caractérise les relations algéro-françaises à cause des photos du journal Le Monde et de Manuel Valls s'inscrirait dans cette perspective. L'opposition et la société civile algériennes indépendantes du pouvoir pourraient-elles éviter à notre pays ce scénario catastrophique qui le plongerait dans une crise éminemment destructrice ?
R. T.

Comment (58)

    Anonyme
    28 avril 2016 - 21 h 40 min

    Y’a sidna les journalistes
    Y’a sidna les journalistes soyez plus perspicaces,demandez a ceux qui vantent khelil ce qu’il fait au sinistrée pendant 10 ans encaissé 1000 milliards$ sans construire une seule raffinerie au point de nous faire importer de l’essence!! Qu’à t il fait?! Boumediene a construit 10 raffineries en 70!! Voilà les questions qui fâchent! Saadani résident VIP à Neuilly! Comment il acheté son appart? Pour soigner sa fille? Ok. Mais et nos filles M Saadani résident VIP à Neuilly? Avec quel argent? Bouchouareb qui ouvre une société off shore au panama et qui prie les étrangers de investir chez  » son pays »?! Qui ouvre un compte,gelé en attente de…quoi? Qui nous importe du ciment alors que nous jeunes sortis à peine des écoles avons construit 10 cimenteries avec boumediene!! Voilà les questions a poser a c gueux incompétents qui ne croient même pas en » mon pays »!!




    0



    0
    Benhabra brahim
    28 avril 2016 - 20 h 43 min

    Il avait declare,en sortant
    Il avait declare,en sortant de la zaouia de ain defla..On m appele toujours monsieur le ministre,car a t il dit,quand on a ete ministre on n a plus le poste mais on garde le titre.Cet homme considere qu il est lord ou chevalier?!?!.ca y est rahou gabed trigue lahbel.Donc il faut qu il assiste a la finale de la coupe d algerie le 1er mai puisque le mouloudia est la propriete de sonatrach…..On verra ,mais surtout on entendra ce que lui reserve Alger.




    0



    0
    amal
    28 avril 2016 - 20 h 36 min

    La mission de chakib khellil
    La mission de chakib khellil est de saboter le projet d’investissement des citoyens algériens en leur rappelant que leurs économies pourraient atterrir dans les poches d’un voleur qui ne sera jamais puni.




    0



    0
    ghoula
    28 avril 2016 - 19 h 31 min

    Vive nous, un grand pays nous
    Vive nous, un grand pays nous fais confiance et voila que çà part dans tous les sens.toujours du noir et vous allez mourir dans le noir.venez vivre avec nous et critiquer après.mama fafa.
    Triste époque




    0



    0
    Benhabra brahim
    28 avril 2016 - 19 h 30 min

    Vu le nombre de commentaires
    Vu le nombre de commentaires je n ai put les lire tous ,mais en cours de route j ai eu une pensee.Est ce que cette femme connait elle………………..Warda el Djazairia??…diva internationnalle.Peut etre meme qu elle l ecoute en cachette…….La Benganna waara ou berhoucha el aazia.




    0



    0
    Youcefi
    28 avril 2016 - 18 h 58 min

    A Khamis.
    Moi aussi je ne

    A Khamis.
    Moi aussi je ne fais pas confiance à ce Nekkaz qui pue le faux jeton et mon vieux flair, qui sent l’arnaque, m’a rarement trompé.
    Wait and see !!!!!!!!!!!!!!!




    0



    0
    Anonyme
    28 avril 2016 - 18 h 20 min

    Tout plaquer subitement aux
    Tout plaquer subitement aux Etats-Unis, revenir en Algérie où il sait pertinemment que sa présence à toutes les chances d’être perçue comme une provocation, et enfin prendre son bâton de pèlerin pour faire la tournée des Zaouias… C’est sans doute naïf de se poser une telle question, mais… s’il avait des motivations purement personnelles, c’est-à-dire spirituelles? En tout cas, c’est assez romanesque comme démarche.




    0



    0
    Khamis
    28 avril 2016 - 18 h 04 min

    Anonyme 18.44.
    Anonyme 18.44. Personnellement je me méfie beaucoup de ce Nekkaz pour au moins deux raisons.

    Il a dit :

    1° « Il faut amnistier les voleurs en contrepartie de leur acceptation de quitter leurs postes ».
    Ils ne demandent que ça pour aller profiter de l’argent et biens volés.C’est la peur d’être jugés pour leurs abus qui les fait se coller à leurs koursis pourris.

    2° « Si Khelil accepte de passer par la Justice algérienne pour être blanchi, je deviendrais son soutien inconditionnel et si quelqu’un m’apporte la preuve que Khelil a volé, je lui donnerai 1 milliard de centimes algériens « .
    Dans les eux cas ces conditions profitent à Khelil car la Justice va blanchir Khelil et personne ne pourra apporter à Nekkaz les preuves demandées.

    Pour être récompensé des services rendus, le clan va le propulser Député pour continuer à l’utiliser contre ses adversaires.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.