Le plan Khelil fait pschitt

Par Kamel Moulfi – Une fois l’effet de surprise passé, la riposte des citoyens aux gesticulations électoralistes de Chakib Khelil et de ses mentors a été foudroyante. Après une première partie réussie du feuilleton religieux dont il est l'acteur principal, ses visites dans les zaouïas inféodées au régime et leur médiatisation maladroite par une poignée de journaux et de chaînes de télévision proches du pouvoir ont tout l'air de faire pschitt. Ce n'est pas qu'en Kabylie que l’ex-ministre de l’Energie n'est pas le bienvenu, à Constantine aussi (hier) et ailleurs sûrement. Les instances religieuses sortent de leur réserve comme le président des Oulémas qui condamne cette supercherie et qualifie ces visites de «suspectes». Le ministre des Affaires religieuses se défend comme il peut en diluant sa réponse, faute d'argument valable : «Les zaouïas sont ouvertes pour tout le monde.» Sous des dehors de neutralité, les zaouïas ont toujours eu une influence sur la vie politique en Algérie, mais jamais de façon publique, plutôt dans une discrétion absolue, pour des raisons liées peut-être à leur rôle controversé dans le mouvement national durant la période coloniale. Or, certaines d’entre elles ont rompu ce modus vivendi entretenu avec la société en décidant de soutenir ouvertement Chakib Khelil pour sa promotion politique et médiatique dans le cadre d’un plan plus global de réhabilitation auprès de l’opinion publique. Peine perdue, car, apparemment, ce plan est en train de voler en éclats. Certes, les citoyens, à travers les interventions de personnalités politiques et de représentants d’associations prennent garde à ne pas porter d’accusation, mais ils disent, comme s’ils tenaient à «jouer le jeu» : «Chakib Khelil a un problème avec la justice, il doit le régler.» Les citoyens estiment qu’avant de se voir reconnaître le droit d’aller où bon lui semble pour son opération de réhabilitation, il doit passer en premier par la case justice qui doit trancher, dans la mesure où il y a, et là personne ne peut le nier, une affaire Chakib Khelil, au moins au plan médiatique. La démarche auprès de la justice ne peut être remplacée par aucune «absolution» politique qu’elle émane du secrétaire général du FLN ou du directeur de cabinet de la Présidence, et encore moins des dirigeants des partis satellites et des organisations syndicales et patronales liées au pouvoir, ni des zaouïas complaisantes.
K. M.

Comment (39)

    Anonyme
    3 mai 2016 - 8 h 32 min

    IL DOIT SE PRÉSENTER A LA
    IL DOIT SE PRÉSENTER A LA JUSTICE ALGÉRIENNE.
    PASSAGE CITOYEN OBLIGATOIRE.
    LUI ET TOUTE SA FAMILLE.
    LE RESTE CONFINE AU RIDICULE.




    0



    0
    Anonyme
    3 mai 2016 - 6 h 54 min

    Du sang des harkis coule dans
    Du sang des harkis coule dans tes veines ya chakib akhr…quitte ce pays que tu as désossé ..tu as bien mis les roues pour Sonatrach oui tu es un voleur notoire comme abdelaziz et said comme saidani comme haddad qui possède des centaines de projets alors ..ça va bien tu t’attendais à ce que le peuple applaudisse hein …si tu étais un homme fais un tour à Rimini à Bologne aRome fais un tour …là-bas .




    0



    0
    Anonyme
    3 mai 2016 - 5 h 07 min

    Par karimdjazairi (non
    Par karimdjazairi (non vérifié) | 2. mai 2016 – 19:32

    Bon avec ces précédents (Constantine et ailleurs), ceux qui arguaient du fait que les zaouias étaient aux ordres du pouvoir, en sont pour leurs frais.

    En meme temps, je peux reconnaitre une certaine influence de ces zaouias, mais pas au point de retourner une opinion publique quand elle est remontée contre certains dépassements.

    Le chemin des zaouias, est pour le moins ridicule de la part de Khelil, ce n est pas la bonne voie. S il est innocent de ce dont on l accuse, et je veux bien le croire tant ceux qui l ont accusé sont encore plus corrompus, il doit le démontre

    …………………….

    Quel fourberie et hypocrisie dans vos propos…Je préfère encore ceux qui défendent en dépit de tout bon sens khellil…Ceux qui l’accusent sont encore plus corrompu? ? Des preuves de ce que vous avancez puisque vous en demandez pour khellil….Moi je terminerai en disant que celui qui protège Khellil est encore plus corrompu….C’est à dire seydek…




    0



    0
    Kika
    2 mai 2016 - 22 h 35 min

    Moi je dis qu’il sera
    Moi je dis qu’il sera président avec ou sans le peuple et c’est ce clan qui le fera.
    Le système qui continue et ne veux pas changer comme il la m’imagine Ait Ahmed .
    Allez le FLN pousse encore poussé jusqu’à l’épuisement .
    Chaab bourourou bled meckey .




    0



    0
    Anonyme
    2 mai 2016 - 18 h 36 min

    moi je pense qu il est
    moi je pense qu il est entrain de se ridiculiser et il ne va rien récolter




    0



    0
    karimdjazairi
    2 mai 2016 - 18 h 32 min

    Bon avec ces précédents
    Bon avec ces précédents (Constantine et ailleurs), ceux qui arguaient du fait que les zaouias étaient aux ordres du pouvoir, en sont pour leurs frais.

    En meme temps, je peux reconnaitre une certaine influence de ces zaouias, mais pas au point de retourner une opinion publique quand elle est remontée contre certains dépassements.

    Le chemin des zaouias, est pour le moins ridicule de la part de Khelil, ce n est pas la bonne voie. S il est innocent de ce dont on l accuse, et je veux bien le croire tant ceux qui l ont accusé sont encore plus corrompus, il doit le démontrer.




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    2 mai 2016 - 18 h 15 min

    @ Par Khaled (non vérifié) |
    @ Par Khaled (non vérifié) | 2. mai 2016 – 12:37
    Belkaddour, Benachenhou a dit ça lors d’une conférence qu’il a donné à Tizi Ouzou, en affirmant, toute honte bue, que « ce sont les Algériens qui voulaient le modèle économique basée sur la consommation » et la corruption. « Bouteflika n’a fait que répondre à leur volonté ».
    ________________________________________________
    Je ne sais pas qui tu cibles, de toute façon tout le monde aura lu… Tu as écrit corruption hors guillemets, heureusement, je pense que Benachenhou, pas plus que quiconque, n’oserait le dire. Par contre, cette histoire de modèle économique mérite un long arrêt sur image. Certes, le temps « Boumédiène » fut associé à de cruelles pénuries, et sur ce point, bien que sensé, Boumédiène ne pouvait pas être compris, le peuple sortait de 132 années de frustration ! Il y a eu quiproquo, Boumédiène envisageait une richesse interne, alors que le peuple assoiffé voulait hic et nunc… Le fond est même d’une ridicule simplicité ! L’Algérie a besoin d’un président pédagogue, oui, pédagogue, pas pédé comme en France, un président algérien qui a compris les étapes de 1962 à ce jour, cultivé, expérimenté, et qui jaillira des profondeurs, car les officiels ont trop mangé, ils ont la peau du ventre trop tendue, et l’esprit en veilleuse, juste en veilleuse, pour ne pas être déclarés morts. etc.




    0



    0
    Anonyme
    2 mai 2016 - 18 h 05 min

    M.KHELIL FAIT MAINTENANT LA
    M.KHELIL FAIT MAINTENANT LA TOURNÉE DES OUADAS A LA PLACE DES ZAOUÏA.JE NE SAIS PAS COMMENT VOUS EXPLIQUER LES OUADAS.




    0



    0
    Anonyme
    2 mai 2016 - 18 h 01 min

    Khellil se réfugie en
    Khellil se réfugie en Algérie, en attendant la fin du procès SAIPEM en Italie, car la justice italienne, peut demander son extradition des U S A, ou il vivait, alors li a décidé de rentrer en Algérie, ou il ne risque pas d’être extradé.Alors, pour créer l’événement et faire l’intéressant, il fait la tournée des Zaouïas, avec une garde rapprochée, quelques opportunistes, missionnés par son ami Saidani et le concours de certains cheikhs, qui veulent se faire médiatiser et récolter quelques aides financières du clan, pour jouer les purificateurs d’individus malhonnêtes, venus solliciter leur compassion.




    0



    0
    Anonyme
    2 mai 2016 - 17 h 52 min

    Les Magistrats courageux
    Les Magistrats courageux (s’ils en existent encore)doivent convoquer cet escroc bandit de grand chemin et lui demander des comptes concernant la rapine qu’il a organisée et menée en chef d’orchestre pour piller les richesses du peuple Algerien qui n’attends que ça depuis que ce voleur est revenu sur le sol de notre pays .




    0



    0
    Kaddour
    2 mai 2016 - 17 h 15 min

    Bravo FBI.
    Aya si Khelil,

    Bravo FBI.

    Aya si Khelil, avant de servir toute l’Algérie comme tu le prétends, commence par servir sa justice, que toi et tes semblables ont humiliée, en présentant les membres de ta famille.
    Chich.




    0



    0
    FBI
    2 mai 2016 - 16 h 29 min

    Khelil vas t il présenter sa
    Khelil vas t il présenter sa femme et ses deux enfants à la justice Algérienne ? A ce que je sache, leur mandats d’arrêts n’ont toujours pas été suspendus.
    De plus, c’est quoi cette histoire de compte commun aux USA avec entre Nadjet Arafat Khelil et Omar Habbour dit la feraille?
    Aya si chakibet, répond chouiya.




    0



    0
    mohamed El Maadi
    2 mai 2016 - 16 h 24 min

    Cesser en Algérie vos
    Cesser en Algérie vos clownerie vaticanesque cela ne prend plus.




    0



    0
    Thidhet
    2 mai 2016 - 16 h 17 min

    Et c’est pour ça qu’avec
    Et c’est pour ça qu’avec leurs amis atlantistes d’outre-mer et d’ailleurs, ils vont encore essayer de renforcer le MAK de cette puanteur de Ferhat M’henni dans le but d’amputer l’Algérie d’une de ses régions afin de la bouffer en paix.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.