Le député fasciste Hassan Aribi déverse son fiel raciste et misogyne contre la ministre de l’Education nationale

Nouria Benghebrit. New Press

Le député islamiste monte crescendo dans ses insultes envers Mme Nouria Benghebrit. Dans un message posté récemment sur sa page Facebook, Hassan Aribi revient sur les supposées pressions françaises que subirait l’Algérie pour la refonte de son système éducatif. Mais ce qu’il y a de nouveau dans les attaques de ce membre du parti islamiste d’Abdallah Djaballah, c’est la manière dont il parle de la ministre qu’il n’appelle pas par son nom, mais qu’il rabaisse au rang inférieur de femme soumise telle que lui et ses semblables conçoivent la place de la femme dans la société. Hassan Aribi ne parle pas de Mme Nouria Benghebrit, mais de «la femme de Remaoun». Par cette contorsion fourbe, cet islamiste remet au goût du jour, de façon diabolique, la polémique qui avait fait suite à la désignation de cette experte pédagogique à la tête du ministère de l’Education. Une campagne acharnée avait été lancée contre elle sur les réseaux sociaux, pour la raison qu’elle serait prétendument de descendance juive. Or, une telle campagne a dévoilé l’intolérance et l’extrémisme religieux nauséabond de ceux qui ont cru pouvoir influencer l’opinion publique en jouant sur la fibre sensible de la relation délicate entre l’islam et le judaïsme, en raison notamment des massacres de Palestiniens par l’Etat voyou d’Israël, un Etat dont l’existence artificielle est récusée par les juifs orthodoxes eux-mêmes. Dans son message raciste et misogyne, Hassan Aribi parle d’un soutien [suspect] dont bénéficie la ministre de l’Education dans les centres de décision, allusion à la dernière sortie d’Ahmed Ouyahia suite au scandale qui a émaillé la session du baccalauréat, dans laquelle il a accusé les islamistes d’être derrière les fuites des sujets. «Le directeur de cabinet du président de la République a défendu farouchement la femme de Remaoun et ses réformes parce qu’elle représente l’idéologie laïque extrémiste à laquelle croit Ahmed Ouyahia», a écrit le député intégriste qui croit dur comme fer que «le processus des réformes pédagogiques sert les intérêts de la France avant ceux de l’Algérie». «Tout indique que la femme de Remaoun jouit de soutiens puissants aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’Algérie», a conclu ce député visiblement déçu que la campagne de dénigrement que les islamistes frustrés de son acabit mènent contre cette ministre n’ait pas abouti à son éviction. Le député n’en démord pas, néanmoins. Il appelle le peuple algérien à «trancher» en signant une pétition pour revendiquer la démission de «la femme de Remaoun» et «faire échec au complot dont l’actrice principale est la femme de Remaoun». La réaction fébrile de Hassan Aribi trahit une profonde déception après l’échec de cette campagne qui a porté une grave atteinte à l’institution qu’est le baccalauréat. Les Algériens savent, pour avoir vécu les terribles années de terrorisme, de quoi ces extrémistes sont capables.
Karim Bouali

Comment (132)

    Moskosdz
    21 septembre 2017 - 23 h 49 min

    Afin de vider l’Algérie de sa matière grise,les islamistes réagissent exactement comme le souhaitent leurs maîtres penseurs sionistes,complexer toujours l’Algérien au nom de la France,alors que l’horreur qu’ils ont commis eux-mêmes en Algérie a été pire à ce qu’avait fait l’OAS,Hitler,Mussolini ou Pol-pot.




    1



    0
    Assa
    4 juillet 2016 - 23 h 48 min

    Vous ne méritez même pas qu
    Vous ne méritez même pas qu’on vous appelle monsieur ! Cette femme te dépasse de très loin et tu as intérêt à fermer ta bouche d’égout.




    1



    0
    Anonymous
    1 juillet 2016 - 13 h 58 min

    L’urgente et prioritaire
    L’urgente et prioritaire réforme radicale, et totale de l’enseignement, ,et de la formation pour qu’ils deviennent
    attractifs, modernes, et de très bonne qualité,
    Meme s’il faut recourir au secteur privé algérien (à le superviser, et à le suivre de près),
    et aux coopérants étrangers (anglo-saxons prioritaires, et souhaitables)
    Allemands, Britanniques, (langues des sciences, et des techniques modernes)

    (le Français en déclin, en perte de vitesse, en Europe: Sce Po, Littérature, Economie, Gestion, Commerce,…)

    Pour relever, et rehausser le niveau actuel ,catastrophique, à tous les niveaux de l’éducation,
    de l’enseignement, et de la formation professionnelle en Algérie
    Pour une stratégie avec un objectif prioritaire, et urgent : la QUALITE pour sauver l’école algérienne sinistrée
    Tous les moyens sont bons pour arriver




    0



    0
    Azwaw
    30 juin 2016 - 13 h 56 min

    L’Ennemi de l’Algérie, c’est
    L’Ennemi de l’Algérie, c’est bien vous, et vos semblables [le faux représentant]. J’ai vu son sketch à l’APN, c’est un arabo-Islamo-baathiste, qui ne maîtrise même pas, la langue des Koraïchites. Ces addictes des arrière-trains de chamelles. Et de petits Goulams.
    J’ai vu sa brindille recouverte d’un complet d’été(SONITEX) naphtaliné, années 80, dress-code des fossoyeurs FLN de l’époque. Rien qu’a sa figoura, dixit [l’inspecteur Tahar] ; même l’utérus de sa maman est en droit de lui réclamer des indemnités pour une indue occupation des lieux, durant 9 mois.
    Sérieusement ! Les alliés objectifs de ceux qui souhaitent nous maintenir en un peuple toujours indigènes et d’indigents, sous-développé économiquement, socialement, sont bien vous, et vos semblables.
    Le bilan de 35ans d’arabisation inconséquente, mais contentieusement prescrite à nos responsables politiques, par des officines obscures est là sous nos yeux. Ces mêmes officines vous agitent, car ils savent bien que la richesse d’une Nation : N’est autre que sa ressource humaine. Donc, il faut la dilapider comme le pétrole.
    Monsieur ! Faute de niveau, les diplômes de nos profs, ingénieurs, économistes, juristes, sociologues, oh, combien même « arabisés » ; ne sont même pas homologués, acceptés dans les pays arabes. Drôle comme-mêmes pour des pays « frères ».
    La Corée du sud, Japon, Norvège…. Et j’en passe, ont utilisé une autre langue que l’officielle, pour se développer. Le seul nationalisme qui vaut monsieur, c’est celui du développement économique. Donc, de grâce monsieur ouvrez votre fenêtre et regardez juste à nos frontières….. à ce sujet.




    0



    0
    Belaid
    29 juin 2016 - 16 h 40 min

    L’ennemi de l’Algerie c’est l
    L’ennemi de l’Algerie c’est l’ignorence.Arretant de politiser l’école.Cette dame a le merite de déranger
    les vieux démons.La faute au juifs,aux laics,aux islamistes , aux Sěoudiens etc….
    Fikou ya El Khaoua le problémes est en nous.
    Saha Ftourkoum.




    0



    0
    Belaid
    29 juin 2016 - 16 h 38 min

    L’ennemi de l’Algerie c’est l
    L’ennemi de l’Algerie c’est l’ignorence.Arretant de politiser l’école.Cette dame a le merite de déranger
    les vieux démons.La faute au juifs,aux laics,aux islamistes , aux Sěoudiens etc….
    Fikou ya El Khaoua le problémes est en nous.
    Saha Ftourkoum.




    0



    0
    Laakibagloire
    28 juin 2016 - 15 h 27 min

    Experte pédagogique dites
    Experte pédagogique dites vous ? drôle d’experte qui ne maîtrise pas la langue nationale. Parachuté ministre de l’éducation nationale ne maîtrisant que le Francais et se faisant aider par des experts français pour restructurer le secteur tout en ayant le soutien des communistes, Ouled Franca ou ouled El harka.




    0



    0
      moh1956
      30 juin 2016 - 15 h 44 min

      pour gerer il faut exceller
      pour gerer il faut exceller dans la gestion et non dans les langues




      0



      0
      atlas51
      1 juillet 2016 - 12 h 29 min

      Depuis quand faut il
      Depuis quand faut il maîtriser la langue Arabe (l’Amazigh est aussi langue nationale) pour être expert?! Quel mal y a-t-il a se faire aider par des expert étrangers pour redresser un secteur qui a été complétement détruit par ses prédécesseurs. École dont apparemment vous êtes le résultat pur jus. Que savez vous du communisme que vous citez comme si il s’agissait d’une tare? Connaissez vous Fernand Iveton, Maurice Audin et tant d’autres. Ils ont fait plus pour l’Algérie que toutes vos théoriciens islamistes qui ont détruit ce pays pendant plus d’une décennie formée par une école algérienne barbo-FLN. A notre époque les Harquis émargent dans les pays du golf et non en Europe. Il faut que l’école algérienne reste en langues nationales, quitte à donner plus de place aux langues étrangères car le monde et l’économie notamment se globalise, mais surtout qu’elle arrête de s’occuper du sexe des anges pour s’occuper des problèmes de son siècle.




      0



      0
    Izak
    28 juin 2016 - 15 h 26 min

    Peu importe que tu sois !!
    Peu importe que tu sois !! Juif, chrétien, musulman, arabe, kabyle, ou autres…l’essentiel pour moi est,de me prouver ton algerianite ,ton amour envers ce pays qui a donné les meilleurs de ses enfants pour que nous soyons libres du joug colonial. Évitons toute amalgame entre algérien et autres…que notre diversité ethnique,religieuse et culturelle soit une source d’inspiration pour notre développement et une richesse comme ça était le cas a l’apogée de l’ère de l’Andalousie …je suis écœuré d’entendre des propos graves d’un représentant du peuple qui sont arrières,fascistes,extrémistes et,qui n’ont aucun rapport avec l’islam de la science,de la tolérance des valeurs humaines que nos parents nous ont inculquées . Un proverbe chinois disait :peu importe la couleur du chat pourvu qu’il attrape le rat.
    J’encourage Madame la ministre Benghebrit ,tout en l’a souhaitant bon courage dans ses réformes ,saha ramadhan.




    0



    0
    Vounadhem
    26 juin 2016 - 13 h 02 min

    Ce qui est navrant dans ce
    Ce qui est navrant dans ce pays c’est de laisser ces gens accéder au parlement avec toute leur ignorance.Les journalistes manquent cruellement de professionnalisme.Sinon avec leurs invertigations ils découvriront certainement que cet énergumène n’est qu’un minable agent du MOSSAD j’en suis convaincu . Allez du vent vous n’avez rien d’Algérien,de grâce ne souillez pas ce beau pays. Votre ARABAISATION nous a ôte même les slips. Amizour la rebelle.




    0



    0
    Anonymous
    26 juin 2016 - 0 h 53 min

    bof
    bof




    0



    0
    slimane
    25 juin 2016 - 19 h 17 min

    et que fait la justice?
    et que fait la justice? pourquoi la ministre ne porte-t-elle pas plainte contre cet énergumène????




    0



    0
    Hamaili Tahar
    25 juin 2016 - 15 h 25 min

    Le parti de djaballah est
    Le parti de djaballah est connu pour ses idées rétrogrades et qui par leur objectif d’une autre époque ayant plus porté préjudice à l’Algérie qu’aucun un autre parti , il n’est pas permis de douter du degré de leur ignorance et attitude machiavélique. Alors que la Ministre de l’Education se rassure et qu’elle ne descende pas son niveau à celui de ce triste personnage. Bon courage Madame.




    0



    0
    Madjid
    25 juin 2016 - 12 h 53 min

    Ce député prétendant ami de
    Ce député prétendant ami de la Drs est incapable intellectuellement d’être ce que vous prétendez. Quand à Mme BENGHEBRIT; , cette ministre a fait beaucoup de mal à un secteur déjà sinistré( année blanche validée en 2014 et BAC catastrophe) et la meilleure façon pour elle d’arrêter le massacre est de partir.




    0



    0
    momo
    24 juin 2016 - 22 h 11 min

    premierement la ministre es
    premierement la ministre es dans le domaine public et e sujet aux critique qu il faut accepter sauf les denigrements et les insullte et secondo je dit adieu a notre ecole tellement la situation es pourri corrompu et mediocre…




    0



    0
      Laakibagloire
      28 juin 2016 - 15 h 36 min

      L’université aussi en
      L’université aussi en particulier L’USTHB ou tout est corrompu et médiocre par la faute d’enseignants communiste et athée pratiquant la corruption et le harcellement sexuel




      0



      0
    adjid
    24 juin 2016 - 22 h 07 min

    qui est cet homme il na
    qui est cet homme il na aucune niveau ancien chauffeur de taxi a souk haras voila et il devient députe au parie el islah les années 90




    0



    0
    Tahar BOUDELAA
    24 juin 2016 - 16 h 40 min

    Nouria est une Algerienne
    Nouria est une Algerienne FAHLA, continue madame, bon courage la caravane passe et les chiens aboient




    0



    0
    cherif
    22 juin 2016 - 13 h 29 min

    Cet homme ne mérite même pas
    Cet homme ne mérite même pas qu’on en parle, n’est ce pas lui qui a voulu s’ériger en porte parole de Toufik qui l’a désavoué.A mon sens, il cherche à se faire une image, mais personne ne s’interesse à lui parceque les islamistes ont été déjà essayés , il s’est avéré qu’ils ne savent que parler et utiliser l’islam pour atteindre des objectifs mesquins. Alors la caravance passe et les chiens aboient, n’a prétaient aucune attention, ils vont se taire.




    0



    0
    Hacène
    21 juin 2016 - 16 h 27 min

    Les résultats du BEM viennent
    Les résultats du BEM viennent de sortir: 54% de reçus, soit 46% D’ECHEC!!! chez les garçon c’est 64% D’ECHEC, puisqu’ils ne sont que 44% de reçus. Moyenne générale en Maths, 9, quelque chose/20! Parmi les moyennes nationales les plus faible Maths (l’esprits logique et la rationalité) et les langues (ce qui nous rattache à l’universel).Qui s’en soucie, quel parti se sent sollicité et concerné? aucun surtout pas les partis islamistes!Pourquoi?? Parce que parmi les meilleurs moyennes nationales:Sciences Islamiques, langue Arabe Que veulent dire ces résultats?l’élève algérien est faiblement rationnel et nul en langues. il est par contre très fort en religion (mais en étant faible en maths) et la majorité des reçus sont des filles. Alors vous savez ce que c’est 66% de reçues filles? Ce sont les futures mères des algériens de demain! Elles sont faibles en Maths, faibles en Langues, fortes en Arabe. Voilà ce que Arribi et ses complices veulent que l’Ecole algérienne forme: des Futures mamans Algériennes: fortes en sciences islamiques et en arabe, opposées au planning familial puisque très portées sur certaines lectures en sciences islamiquel, (qui vont donc enfanter à volonté) opposées à toute ouverture sur l’universel puisque pas intéressées par les langues étrangères: la parfaite clientèle politique pour leur partis qui vont arriver au pouvoir par l’Ecole et après allah yestor! C’est pour cela qu’ils en veulent tant à la Ministre de l’Education : leur projet politique et idéologique est en danger!




    0



    0
    HASSINA HAMMACHE Ing Expert
    20 juin 2016 - 9 h 37 min

    L’Islam est né dans l’Amour,
    L’Islam est né dans l’Amour, après la révélation le Prophète Mohamed صلى الله عليه و سلم est allé se blottir dans les bras de Khadîdja sa femme. Je ne comprends pas cette haine envers les femmes et surtout quand elles sont des acteurs sociaux importants, Khadîdja était bien une femme entrepreneur (entrepreneure) et Nouria : Ministre de l’éducation BON COURAGE
     » Et de discuter que de la meilleur façon avec les gens du livre, sauf ceux d’entre eux qui sont injustes. Et dites :  » Nous croyons en ce qu’on a fait descendre vers vous, tandis que notre dieu et votre dieu est le même, et c’est à lui qu’ nous nous soumettons ». صورة العنكبوت l’Araignée
    Aujourd’hui on parle de l’intelligence artificielle et quand on se permet ces critiques est ce qu’ au moins un jour on a utilisé le langage fortran inventé en 1954.




    0



    0
    mouloud madoun
    20 juin 2016 - 8 h 53 min

    Bonjour,

    Bonjour,

    la question toute simple a se poser est la suivante: Comment l`intolérance s`est elle installée aussi profondément dans les mœurs algériennes et permettre une telle cabale? ? En fait, le VIRUS arabo islamique semble être incrusté dans les gènes des algériens puisque les arabo islamio fascistes dirigent dorénavant ce pays et ce peuple MOUTONNIER. Si la ministre de l`éducation résiste tant bien que mal, tant qu`elle ne dérange pas trop le sommeil de l`EMPEREUR bouteflica et la rapine de ses agents, elle restera en poste, sachant qu`une hirondelle ne fera jamais le printemps, de toute façon. Enfin il faudrait terminer pour se demander quels intérêts défendent les arabo islamo fascistes en Algérie? Car ils sont CONvaincus que, parlant arabe et étant islamo archaïques, ils sont plus algériens que n`importe qui, même n`ayant aucun lien ni avec la france et encore moins avec israel…Les musulmans algériens ne sont ils pas les meilleurs du MONDE? hahahaha..Rira bien qui…




    0



    0
    Anonymous
    20 juin 2016 - 6 h 56 min

    aucun homme à alger pour lui
    aucun homme à alger pour lui casser la gueule ?




    0



    0
      Mohammed D
      30 juin 2016 - 0 h 45 min

      POURQUOI ME SOUILLER LES
      POURQUOI ME SOUILLER LES MAINS SUR UN CHAROGNARD ET LUI FAIRE DE LA PUB




      0



      0
    SID AHMED
    19 juin 2016 - 14 h 23 min

    Madame Benghebrit fait un bon
    Madame Benghebrit fait un bon travail dans le secteur de l’éducation , par contre cet énergumène de Laribi il aime bien nager dans des eaux troubles pour des interets occultés




    0



    0
    SIDOU
    19 juin 2016 - 14 h 05 min

    Madame Benghebrit fait un
    Madame Benghebrit fait un bon travail dans le secteur de l’éducation , et par conséquent nous devons la soutenir si vraiment nous voulons l’intérêt de nos enfants par contre ce pseudo musulman qui est instrumentalise pour le compte des destructeurs d’une algerie moderne ,




    0



    0
    Avella force tranquille
    18 juin 2016 - 16 h 10 min

    quelle Invention ! arrêtons
    quelle Invention ! arrêtons  » vos Bêtises » ….

    la laïcité extrémiste selon l’article publié  » l’idéologie laïque extrémiste  » mais c’est de n’importe quoi …..

    la laïcité est une coexistence pacifique des différences.

    école laïque ne forme jamais ni extrémiste & ni djihadistes. mais c’est lecole de Djaout , mouloud feroun, boucebci, alloula, Mohya…




    0



    0
    force tranquille
    18 juin 2016 - 15 h 57 min

    quelle invention !  » l
    quelle invention !  » l’idéologie laïque extrémiste » .

    mais , ce dé ……. pu ………. té doit apprendre une ; que la laïcité est une coexistence pacifique des différences. et que l’école laïque forme des djaout , bouceebci, alloula, mais jamais des « extrémistes djihadistes »




    0



    0
    salah
    18 juin 2016 - 15 h 36 min

    Bon courage madame n ecouter
    Bon courage madame n ecouter pas les gens qui ne savent pas ce que c EST l education




    0



    0
    Edmond Yafil
    18 juin 2016 - 13 h 17 min

    Ce musulman de député doit
    Ce député doit être neutralisé à jamais. Plus de place pour lui dans l’hémicycle. Le pauvre c… Il oublie que l’Algérie n’est désormais plurielle et que la religion qu’il prône n’a plus de monopole au pays de Dihia, notre chère reine amazigh. Aribi croit vivre l’époque de la rissala. Des « foutouhat ». Qu’il parte en Arabie Saoudite et qu’il laisse notre bien aimée Benghebrit réformer l’école. Elle a raison de s’en occuper. Elle a raison de déislamiser l’école. Vive Benghebrit : ( Nous vous aimons… maintenant que vous avez prouvé que vous étiez fidèles au Réalisme). .




    0



    0
    Dounia
    18 juin 2016 - 11 h 58 min

    Que notre pays se reléve
    Que notre pays se reléve parmi les grands et, j’en suis sûre, ce qui ns arrive, devait arrive. Ns sommes sortis des soucis majeurs, allons ensembles vers le progrés et le respect de l’autre. Il faut juste oublier, nous y arriverons pou sauver notre Algerie.




    0



    0
    SIDI MAKHLOUF
    16 juin 2016 - 12 h 22 min

    La place de ce coco n’est
    La place de ce coco n’est nullement à l’APN,mais dans un des nombreux dépotoirs que compte le pays.,Ce médiocre a de la chance, mais lorsque ses souteneurs tomberont il finira dans la poubelle de l’histoire.ADAOULA KHABITHA WA CHAAB MOUNAFAQ.




    0



    0
    SENJAK
    16 juin 2016 - 0 h 13 min

    L’Islam politique perd du
    L’Islam politique perd du terrain chaque jour un peu plus dans tous les pays musulmans (car les peuples ont compris que l’avenir est dans la science , l’ouverture d’esprit et la tolérance).
    Ce qui est étonnant chez ces islamo – fascistes c’est qu’ils ne présentent aucun programme politique et économique pour faire avancer le pays (en sont-ils capables d’abord ? je ne le pense pas !). Ils se contentent de propos de bas étage, des insultes dignes des bas fonds des quartiers mal famés …. et ils se disent musulmans !!!
    Ils salissent notre belle religion et enfoncent notre pays dans le chaos. Il n’y a qu’à regarder leurs pseudo – prêches pour s »en convaincre.
    NON , mille fois NON : le peuple algérien ne se laissera pas faire par ces fascistes d’un autre âge. L’histoire nous le dira dans les prochaines décennies.
    A bon entendeur SALUT.




    0



    0
    algera
    15 juin 2016 - 23 h 57 min

    les baathistes infiltrés
    les baathistes infiltrés dans FLN au nom de la langue arabe ont donné l’école algérienne aux frères musulmans égyptiens , ils ont ruiné ce pays … ce misérable député n’est que l’expression de cette usurpation qui a commencé très tôt …les Berbères qui ont sacrifié un million et demi de martyrs pour libérer leur pays du colonialisme français, sont entrain de le voir devenir un province impériale ommeyade de mawalis et de mutants … les mercenaires wahabistes des frères musulmans égyptiens ne veulent pas que les enfants des berbères apprennent les langues du monde et surtout le français , pour les maintenir dans l’ignorance , le lavage des cerveaux et l’esclavage .. la domination des berbères par les califes arabes est toujours passé par leur désintégration identitaire ….ce que Aribi reproche à la ministre Ben Ghebrit c’est d’avoir osé parler de reforme moderniste algerianniste contre les modèles de l’éducation wahabiste qui ont infesté l’école algérienne …Avant de venir parler de la France et d’Israël pour terroriser le berbère chez lui , les mercenaires « algériens » des saouds et du qatar doivent aller voir plutôt la trahison de leurs rois pour les causes arabes .. les berbères n’ont pas besoin de tuteurs égyptiens et autres larbins des saouds comme ce Aribi ,pour apprendre les langues qu’ils veulent et d’abord leur propre langue Amazighen et aussi le français pour combattre leurs pires ennemis qui veulent les nier et les plonger dans l’ignorance , la misère et l’esclavage ….Aribi , avant de parler de Ben Ghebrit des berbères et de l’Algérie , va voir d’abord quels sont les états de tes chers arabes qui ont voté pour Israel à l’ONU cette semaine !!!




    0



    0
    LAHLOU
    15 juin 2016 - 23 h 45 min

    Une vraie polémique! Mais
    Une vraie polémique! Mais « hors sujet » comme dirait mon prof de philo…Le problème de l’École Algérienne n’est ni celui de la France, ni celui d’un(e) Ministre mais celui des élèves, des parents et des enseignants. Dans cette crise des fuites du Bac, on ne les entend pas.Ou alors, on n’entend que les parents et des élèves qui veulent la « moyenne à tout prix » même en trichant…D’ailleurs, sur ce point les amis d’Aribi et beaucoup de ses affiliés n’ont pas un comportement exemplaire. Ils veulent gagner les bons points (hassanate) avec le Bon Dieu mais se laissent trop facilement influencer par le Diable (« Chitan rwani » a dit un élève  » islamiste » pris la main dans le sac d’un copiage).
    Pour préserver le Savoir et la Religion, il faut absolument les préserver de la politique et faire en sorte que la réforme de l’École devienne une affaire entre pédagogues, parents et élèves, l’État devant un rôle de modérateur et de facilitateur des débats entre les acteurs et de responsable de la mobilisation et mise en place des moyens budgétaires et technico-pédagogiques pour traduire les choix qui sortiront de ce débat dans la pratique. Par exemple, si M. Aribi et consorts veulent que leurs enfants étudient pour devenir de grands théologiens, ils doivent le faire. Mais si les enfants à Remaoun veulent une formation laïque, il faut que cela soit également possible. C’était ainsi au début de l’indépendance. Il y avait l’école publique et les écoles privées dont certaines tenues par les « pères blancs ». Tous les algériens y compris ceux qui étaient de fervents pratiquants ne rechignaient pas à y mettre leurs enfants. Pour l’époque ces écoles privées étaient qualifiaient d’excellentes. Les temps ont évolué et les algériens, toujours assoiffés de savoir et soucieux de donner la meilleure éducation à leurs enfants,devraient avoir le choix y compris avec l’aide de l’État. C’est le meilleur investissement que la société peut faire pour retrouver une trajectoire de développement social, culturel et économique et sortir nous extirper de la dépendance mortelle au pétrole.




    0



    0
    brobro
    15 juin 2016 - 23 h 04 min

    il ne faut pas jeter le bebe
    il ne faut pas jeter le bebe avec l`’eau du bain. certes benghebrit ne jouit d,aucune legitimite

    politiqe mais vu la gravite de situation elle doit beneficier dusoutien de tous.




    0



    0
    Anonymous
    15 juin 2016 - 18 h 44 min

    Ces commentaires sont
    Ces commentaires sont debilisants …primo..Aribi est algrrien..musulman…mais aussi hypocrite..comme l enceinte(APN) ou il fait son numero…il est la par la faiblesse de l etat ..la complicite et .l errement et la demission du peuple…..mme Benghabrit fait partie du clan de oujda meme si elle est sincere…est un membre d un gouvernement illegitime…scabreux…de copins et passe droit…..quant a elle seule ou avec l ancienne equipe changer l education…c est une utopie….tout ce qui est bati sur du faux demeurrera faux..il parrait qu a trente ans elle a propulse..son fils au sommet a l ONU..et puis personne n est fasciste dans ce pays…il y a des tares..des parasites..des laches..quand on rate une epreuve on s en va on s accroch e pas la on l aurait suivie mais
    elle aussi..est obnibulee par le koursi..




    0



    0
    fakhouri
    15 juin 2016 - 17 h 45 min

    L’un et l’autre sont bien d
    L’un et l’autre sont bien d’accord pour que l’expression < < ceux qui ont étudiés, qu'ont -ils faits ? >> continue à détruire l’avenir de nos enfants.Madame la ministre, l’école du système que vous servez vous détruira aussi.
    A bon entendeur salut disait mon ancienne école




    0



    0
    fakhouri
    15 juin 2016 - 17 h 43 min

    L’un et l’autre sont bien d
    L’un et l’autre sont bien d’accord pour que l’expression < < ceux qui ont étudiés, qu'ont -ils faits ? >> continue à détruire l’avenir de nos enfants.Madame la ministre, l’école du système que vous servez vous détruira aussi.
    A bon entendeur salut disait mon ancienne école




    0



    0
    mohamed el Maadi
    15 juin 2016 - 17 h 28 min

    Lamentable cette campagne de
    Lamentable cette campagne de haine a l’encontre du ministre de l’éducation national.




    0



    0
    mquidech
    15 juin 2016 - 16 h 05 min

    c’est le ministre qui est
    c’est le ministre qui est responsable de ce qui se passe dans son ministere. donc les fuites du bac c’est de sa responsabilité




    0



    0
    Anonymous
    15 juin 2016 - 12 h 51 min

    révolté par ce qui se passe
    révolté par ce qui se passe dans le pays ( pays d’Algérie), primo un commerçant de paroles d’Allah se prend pour un prohéte et procède a la casse des autres aussi cette benghabrit qui envoie nos enfants aux périples jours par le fait qu’elle les a expulsé du fait d’un retard au bac 2016, mon enfant en est une victime, je resterai révolté parce que on me casse doublement en touchant au plus cher de moi même.




    0



    0
    lhadi
    15 juin 2016 - 12 h 39 min

    .

    .
    Il n’est ni dans mes intentions de citer les bourdes commises en si peu temps par cette ministre de l’éducation nationale qui clive le peuple ni de lui faire un procès d’intention au sujet de sa dernière déconvenue qui aurait pu être évitée si son département avait élaboré une épreuve « bis » par matière : celle-ci pourrait être immédiatement utilisée via le numérique en cas de divulgation du questionnaire original, ni de pointer du doigt les obèses du médiocre qui veulent infuser l’idée, qui consiste à faire croire que c’est les puces des chiens qui font miauler les chats.
    .
    Il importe, à mon sens, de mettre en lumière le programme proposée en matière d’éducation nationale.
    .
    Que vois je si ce n’est que cette ministre met un peu de baumes sur les plaies et des pansements sur une jambe de bois.
    .
    Un ministre de l’éducation nationale, à la hauteur de l’exigence de la noble mission, se doit d’avoir comme ambition première de mettre le savoir sur les rails de l’excellence. C’est-à-dire définir, dès le début, les objectifs généraux et les étapes transitoires en même temps qu’il proposera des lois de programme pluri-annuels.
    .
    L’école algérienne a besoin d’une politique qui oeuvre.

    1. Pour la lutte contre la ségrégation sociale.
    – Mesures sociales – Petite enfance et tronc commun – Education des handicapés.
    .
    2. Pour un service public, unique et laïque.
    – Gestion démocratique – La laïcité – L’éducation civique et morale.
    .
    3. Pour le droit au métier.
    – La formation initiale après le tronc commun – L’orientation – La formation permanente.
    .
    4. Pour la qualité de l’enseignement.
    – Les programmes et les méthodes – L’équipe éducative – La formation des maitres – La revalorisation de la fonction enseignante.
    .
    5. Pour l’enseignement supérieur. etc etc.
    .
    Au jour d’aujourd’hui, l’éducation nationale, la recherche, les activités culturelles de toutes natures ont acquit une dimension nationale en raison des transformations sociales et des progrès des sciences et des techniques.
    .
    Ainsi la politique de l’éducation nationale doit tendre à satisfaire les besoins économiques, sociaux et culturels du pays et garantir le droit de chacun à l’éducation initiale et permanente.
    .
    En d’autres termes, l’école a la triple mission de former le travailleur, le citoyen et l’homme. Rejetant toutes ségrégation sociale, combattant toutes les inégalités culturelles, elle s’assignera pour objectif de former et de développer chez tous toutes les capacités possibles ; elle donnera à chacun toutes les chances d’entreprendre ou de reprendre des études et de changer d’activité au cours de sa vie.
    .
    Pour toutes ces raisons, les progressistes algériens veulent mettre fin à l’alpha et l’omega de la médiocrité, de l’illusion, du trompe-l’oeil et du mensonge érigé comme un statut dans cette république des copains et des coquins.
    .
    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    llalement
    15 juin 2016 - 11 h 26 min

    nous sommes tous Benghabrit,
    nous sommes tous Benghabrit, et toi qui es-tu – sorti du néant, tu veux te faire un Nom. Les vaux rien s’agitent toujours – vous n’avez pas honte. Vous devriez vous terrer au lieu de vous afficher. Vous n’avez aucune conscience.
    Vous devriez dire pardon au peuple algérien.




    0



    0
    llalement
    15 juin 2016 - 10 h 19 min

    En qualité de média, vous
    En qualité de média, vous avez une part de responsabilité dans tout ce chahut sur une personnalité compétente, si non pourquoi vous rapportez le vomi de ce truand ignare d’ailleurs comme ses semblables locataires du palais de
    l’APN ; Ils ont mis l’Algérie à feu et à sang ces islamiste de pacotille (c’est comme si nous autres portIons une croix) et ils s’affichent encore sur la place public sans vergogne. il n’a pas honte cet énergumène, il s’agite pour se mettre au même niveau d’un ministre compétent de la république..




    0



    0
    Anonymous
    15 juin 2016 - 0 h 32 min

    LECTURE

    LECTURE
    _______________
    De riches arabes prêts à payer 160.000 USD pour une vierge bosniaque
    .
    En Bosnie-Herzégovine, un des pays les plus pauvres d’Europe, les femmes font maintenant partie de l' »offre touristique ».

    Peau claire, grands yeux, origine musulmane requis. Selon une enquête menée par la chaîne N1, les femmes de Bosnie-Herzégovine ont la cote chez les riches arabes. Pour une vierge, ils sont prêts à payer jusqu’à 160.000 dollars.

    « Je connais une situation où un propriétaire d’une agence de Dubaï a envoyé ici un homme pour qu’il lui trouve une épouse vierge. Il donnait sa préférence aux originaires de petits villages éloignés », a confié dans un entretien à la chaîne l’employé d’une agence de voyage.

    Ce dernier avoue avoir eu la chance de trouver la « bonne candidate » et d’avoir reçu la récompense de 160.000 dollars.

    « Une veuve a répondu à la requête. Elle a dit qu’elle était d’accord et qu’elle pouvait même laisser ses enfants (en Bosnie-Herzégovine, ndlr). Elle était prête même à faire une hymenoplastie si c’était une des conditions », avoue-t-il.

    Pour se retrouver dans le lit d’un riche arabe, la Bosniaque doit répondre à trois critères: avoir de grand yeux, une peau claire et des origines musulmanes.

    Pendant que les employés des hôtels étoilés de Sarajevo s’abstenaient de commenter la vie privée de leurs hôtes, ceux des hôtels moins prestigieux ont précisé aux journalistes que souvent les touristes arabes ne cherchent pas une épouse, mais une femme pour quelques nuits. Le mot de code est « lady massage ».

    « Nous avons un petit hôtel familial. De ce fait, les clients arabes ne venaient pas chercher des femmes chez nous. Mais c’est le cas dans les hôtels voisins. Au moins, j’en ai entendu parler », dit Adana Rovcanin à la chaîne.

    Que ce soit pour une seule nuit ou pour une relation durable, les femmes bosniaques deviennent progressivement une partie de l' »offre touristique ». Toutefois, craignant les démissions, les gens renseignés préfèrent garder le silence. Quoique le tourisme sexuel ne soit pas un secret depuis un bon moment.




    0



    0
    Anonymous
    15 juin 2016 - 0 h 17 min

    Cette canaille n’est pas loin
    Cette canaille n’est pas loin de lui dire :
    « nous lui donnons un dernière chance qui ne se répètera pas; ou bien elle se retire sans délais et sans conditions ou bien elle subira les sanctions qu’elle regrettera amèrement! »
    ….Il est trop hypocrite pour le lui dire! Il se retrouvera dans l’embarras, le c..l à l’air! Il ne pourra pas expliquer la nature des soutiens extérieurs qu’il aura.




    0



    0
    Anonymous
    14 juin 2016 - 23 h 56 min

    C’est un obsédé sexuelle qui
    C’est un obsédé sexuelle qui ne vaut même pas le crachat de cette intelligente et élégante femme. Parions qu’il n’a lu aucun de ses livres!
    A cette question tous les « islamistes » à qui je l’ai posé m’ont répondu ceci:  » Elle ne connait rien, on n’a pas besoin de lire ses livres »
    Vécu avant-hier:  » Elle ne connait rien, on n’a pas besoin de lire ses livres…elle ne sait pas parler l’arabe, le Président, le PM aussi…Il ne connaissent tous rien …Il faut les mettre dehors et les remplacer par plus musulmans qu’eux… Tous sont incapables de diagnostiquer le mal de l’école algérienne… Moi je vais te dire où se situe le mal de l’école algérienne en quelques minutes…. L’école algérienne est sinistré depuis que les femmes ont ‘colonisé’ l’école et les lycées  »
    Je vous assure que je rapporte ce que j’ai entendu devant 4 autres « témoins » lors d’une discussion dans mon quartier avec des voisins
    …………Tenez-vous bien: L’auteur est un retraité de l’éducation; il était « Directeur » (comme il dit) de lycée durant 20 ans !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!




    0



    0
      anti daesh
      15 juin 2016 - 0 h 56 min

      c’est un frustré c’est tout!
      c’est un frustré c’est tout! il doit vraiment être mal dans sa peau ce sale type!
      l’algérie avance, les femmes sont de plus en plus présentes dans tous les domaines et rien ni personne ne les arrêtera et c’est tant mieux! l’algérie c’est la femme!




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.