Après plus de deux ans de «bouderie» : Sellal va se rendre dans la wilaya de Béjaïa

Manif Béj.jpg

De source locale, nous apprenons que les autorités de la wilaya de Béjaïa sont à pied d’œuvre depuis quelques jours pour préparer la visite du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui s’annonce imminente, même si aucune date n’est encore connue. Ce serait sa première visite dans cette wilaya depuis la campagne électorale présidentielle d’avril 2014, où il a été empêché d’y tenir son meeting par des manifestants en furie. Un souvenir que l’ancien directeur de campagne de Bouteflika n’est pas près d’oublier. Sellal devrait, selon nos informations, se rendre notamment dans la commune de Tizi N’berber, à l’est du chef-lieu de wilaya, pour inaugurer quelques nouvelles infrastructures, dont un nouveau siège d’APC, un CEM et d’autres projets. Il serait également accueilli dans la cité balnéaire de Baccaro, toujours sur la côte est, pour inaugurer d’autres structures nouvellement réceptionnées et proclamer probablement l’ouverture officielle de la saison estivale. Beaucoup d’indices augurent de l’imminence d’un événement important dans la région, comme le revêtement des trottoirs, le ravalement des façades et, surtout, l’installation de plusieurs points de contrôle de gendarmerie et de police inhabituels sur le trajet reliant Tichy à Tizi N’berber et même à l’intérieur du chef-lieu de cette commune rurale. A cela s’ajoute un remue-ménage tout aussi inhabituel de l’administration à tous les niveaux. Au plan politique, cette visite attendue d’Abdelmalek Sellal s’inscrit en droite ligne du redéploiement offensif de l’Exécutif dans la région de Kabylie, qu’il a entamé par une visite annoncée en fanfare dans la wilaya de Tizi Ouzou, fin mai dernier. Le gouvernement s’était engagé sur la voie de la réconciliation avec cette région réputée frondeuse, en multipliant des gestes aussi symboliques qu’innovants – reconnaissance de la langue amazighe comme langue officielle, exhibitions avec des stars de la chanson kabyle. La dernière initiative en date, balancée cette semaine par le wali de Béjaïa, concerne la commémoration officielle du 18e anniversaire de l’assassinat de Matoub Lounès (voir article par ailleurs), le 28 juin prochain. Sellal va-t-il choisir cette date chargée d’histoire et de mémoire pour sa prochaine visite ? Nous le saurons bientôt.
Rabah A.

Comment (7)

    Anonyme
    17 juin 2016 - 1 h 53 min

    les algériens en grand nombre
    les algériens en grand nombre sont devenus de grands zélés laudateurs la brosse reste le seul instrument entre nos mains quel avenir radieux nous attends pauvre brosseurs…………………………………




    0



    0
    Amayas
    16 juin 2016 - 16 h 18 min

    Dans notre village,nous avons
    Dans notre village,nous avons une huilerie(en projet), une déchetterie(en projet) et un une fabrique de …balais si ça peut intéresser sellal et les ajouter aux « moundjazates » et autres « réalisations » sous la conduite de qui on sait….




    0



    0
    Patriot DZ
    16 juin 2016 - 10 h 49 min

    Ce ne sont pas les bougiottes
    Ce ne sont pas les bougiottes qui ont empeché le meeting de Sellal à la maison de la Culture de Bejaia il y à 2 ans.
    C’est le MAK, organisation Israelienne, qui à organisé l’incendie de la maison de la Culture de Bejaia pour faire croire que les Kabyles sont contre Sellal, et donc pour diviser le peuple algérien.




    0



    0
      Tarik
      16 juin 2016 - 22 h 19 min

      Sa se voit que vous avez plus
      Sa se voit que vous avez plus de haine que d’argument , si vous etiez Là-bas ce jour la, vous auriez surement dire le contraire aujourd’hui mais dommage c’est facile de dire n’importe quoi qu’on n’a pas de preuves. Juste pour vous éclaircir les faits de cette journee . La maison de la culture a été saccagée une fois que sellal a quitté les lieux bien entendu il été persuadé que les carottes sont cuites. Et tout d’un coup on voyais quelques casseurs qui surgissent de nul part pour s’ attaquer à la maison de la culture . Ma question pourquoi le MAK ira s’acharner sur la maison de la culture alors que sellal est deja reboussé chemain ?




      0



      0
      un algerien fier de l'être
      17 juin 2016 - 0 h 14 min

      votre analyse est pertinente
      votre analyse est pertinente et reflets la réalité.C’est les adeptes de la secte du gourou MEHNI FERHAT , valet d’Israël qui ont insulté SELLAL , les Bougiotes sont d’un niveau culturel trop haut pour ces makaques et très nationalistes ils n’accepteront pas que cette bande de mercenaires salisse leur ville. et cette fois ils auront une réponse appropriée de la part des autorités s’ils s’avisent à perturber la visite du 1er ministre.Bejaia EST UNE VILLE ALGÉRIENNE et elle souhaite la bienvenue au 1er ministre de la RÉPUBLIQUE ALGÉRIE. Les makaques peuvent demander à Israël leur maitre un bout du DÉSERT DU NEGEV pour créé un état .




      0



      0
    Muhand
    16 juin 2016 - 10 h 40 min

    LA wilaya de Bgayeth doit
    LA wilaya de Bgayeth doit être interdite à tous ceux qui sont au pouvoir parce qu’ils nous méprisent? Sellal doit savoir qu’il est vomi et qu’il ne sera jamais le bienvenu dans cette wilaya. Bouteflifa a été lapidé par des jeunes en furie en 1999, certains ont trouvé cela choquant mais il faut rappeler que Benflis a été interdit de meeting par des sympathisants de Bouteflika chez les CHAOUIS, alors qu’il a été bien accueilli à Bgayeth.




    0



    0
    anonyme
    16 juin 2016 - 9 h 47 min

    Pour dire quoi? les caisses
    Pour dire quoi? les caisses de l’ETAT sont vides.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.