Chakib Khelil passe à la vitesse supérieure : des zaouïas aux salles de conférences

Khe.jpg

L’ancien ministre de l’Energie annonce sur sa page Facebook qu’il entend organiser une série de conférences «sur l’économie algérienne». Il invite, pour ce faire, «ses amis» à y participer et à «se mettre en contact» avec lui par courriel. Il annonce également que les personnes intéressées seront informées «directement des conférences qui auront lieu dans leur ville». Chakib Khelil ne donne ni les dates ni les lieux de la tenue de ces conférences, mais il laisse entendre qu’il se déplacera à travers le pays. Il préfère les communiquer par courrier pour éviter, sans doute, que son programme soit perturbé par les citoyens qui l’en empêcheraient ou le chahuteraient. L’ancien membre influent du gouvernement poursuit donc imperturbablement l’exécution de sa feuille de route depuis son retour au pays. Après les confréries religieuses et quelques interventions dans des médias proches des cercles du pouvoir, Chakib Khelil entame un premier exercice de face-à-face avec les citoyens par le biais de conférences thématiques. Il profite de la situation économique difficile pour enfourcher le cheval et prouver sa capacité à sortir le pays de sa crise profonde actuelle. Point de politique pour le moment. Chakib Khelil se concentre, dans cette deuxième phase de son plan de retour graduel aux affaires, sur le rappel des chantiers lancés et réalisés sous sa conduite à la tête du ministère de l’Energie. Sur sa page Facebook, il donne un avant-goût du contenu de ses conférences, puisqu’il énumère le nombre de navires acquis par l’Algérie durant son passage au gouvernement entre 2000 et 2010 – date de son limogeage suite au scandale de Sonatrach découvert par les enquêteurs de l’ex-DRS –, le nombre d’heures de coupures d’électricité et la production de cette énergie de 2000 à 2008 et, enfin, les exportations d’hydrocarbures durant la même période. Un véritable bilan de campagne qui laisse supposer que l’ex-ministre compte passer à la troisième et dernière partie de son plan en abordant les questions politiques et, pourquoi pas, en se présentant à l’élection présidentielle de 2019 ou en s’affichant aux côtés du candidat qui serait choisi par le pouvoir en place pour succéder à Abdelaziz Bouteflika. Chakib Khelil a affirmé à maintes reprises qu’il ne briguait aucun poste politique et qu’il aspirait néanmoins à mettre son expérience au service de l’Algérie. Comment convaincra-t-il de sa sincérité alors que son nom est cité dans l’affaire Sonatrach comme étant l’unique ordonnateur des transactions qui ont conduit les principaux dirigeants de la plus grande compagnie nationale en prison ? Chakib Khelil n’a pas été convoqué par la justice pour donner sa version des faits ne serait-ce qu’en tant que témoin. D’où une absence de crédibilité qu’il tente de maquiller par le biais de ses déplacements très encadrés à l’intérieur du pays et son recours aux réseaux sociaux pour se refaire une virginité.
Karim Bouali

 

Comment (90)

    Anonymous
    26 juin 2016 - 19 h 52 min

    moi je crois que l
    moi je crois que l’intervention hier a ANNABA et en KABYLE , le probleme d »EL KHABAR, empechement des officiers superieurs de l’armeen retraites a intervenir dans les evenements sociaux et politiques ,je pense cela ne va pas s’arreter la ,je crois que le pourvoir est entrain de museler la societe pour pouvpoir placer le futur president car le temps presse

    nouari019
    25 juin 2016 - 18 h 18 min

    qui vole un œuf va en prison,
    qui vole un œuf va en prison, qui vole un bœuf va au club des pins ou dans un ministère voila l’Algérie d’aujourd’hui ce Chakib ou ses semblables n’ont aucun honneur aucune morale ,mais il oublie que chaque jour qui passe les rapproche de DIEU et la l’addition sera salée pour tous ,en ce qui me concerne qu’il pourrisse en enfer in challa pour tout le mal que l’Algérie a subit .

    La sentinelle
    25 juin 2016 - 6 h 45 min

    Comment est-ce possible ?!

    Comment est-ce possible ?!
    Un voleur patenté comme lui, poursuivi par Interpol peut-il en toute quiétude et toute honte bue, donner des conférences à travers le territoire national sans être inquiété !
    Pauvre Algérie. Tu ne mérites vraiment pas ce qu’ils ont fait de toi… Tu était pourtant promise à un bel avenir à l’orée de l’indépendance… Quelle tristesse !

    Condor
    23 juin 2016 - 23 h 31 min

    Vous croyez qu il agit seul.
    Vous croyez qu il agit seul. Ce loup parmis d’autres il a sucé le sang des algeriens par passations douteuses des marchés à sonatrach des centaines de millions de dollars ramassées sur les dos de ses compatriotes….. qui est derière la societé lead si vous aurez la reponse vous certenemment comprendre

    UMERI
    23 juin 2016 - 23 h 13 min

    Les algériens, le verraient
    Les algériens, le verraient plutôt, responsable de cellule a Sarkadji, que président de la république.Il a le profil idéal, pour s’occuper de ses voisins de cellule, des dealeurs, des voleurs, comme Saidani, avec lesquels, il formera un belle équipe.

    Nanita
    22 juin 2016 - 8 h 30 min

    S’il compte sur les réseaux
    S’il compte sur les réseaux sociaux il est mal barré! On va lui demander de nous enseigner d’abord comment détourner de l’argent public vu sa compétence en la matière! Pour le reste on verra !

    elkhayam
    19 juin 2016 - 22 h 26 min

    La justice traque les
    La justice traque les casseurs du ramadan et les blasphémateurs mais ceux qui pillent les richesses du pays sont honorés .

    Benhabra brahim
    19 juin 2016 - 22 h 00 min

    L enguelade qu il a recu de
    L enguelade qu il a recu de la part d un citoyen a Annaba ne lui a pas suffit!!..Gare a ce que ,au cours d une de ces conference…………………………………………yekhebtou wahad ebssobat??!!..kima el mirikani lakhour!!!..,bush.

    Hadj Brahim
    18 juin 2016 - 13 h 04 min

    On nous abreuve, voilà plus
    On nous abreuve, voilà plus de cinq années de ce Chakib K., comme le pivot de la corruption en Algérie … Mais en fait, le dépeçage de ce pays existait bien avant, et continue de nos jours. Que sait-on concrètement ? L’homme de sa compétence – VIP internationale – aura bien servi de paravent à une Camorra, dissimulant les vrais prédateurs de la place publique. A son insu ou pas, on nous occupe avec ses zaouias et ses passages médiatiques, pourquoi ? Pourtant, une simple procédure d’investigation judiciaire menée à terme, nous aurait éclairé la forêt des Daltons derrière ce personnage. La justice étant paralysée par l’exécutif, on comprend mieux l’intérêt de ces scénarios pour populace soumise et assitée : gagner plus de temps pour mettre à l’abri les Daltons de toute poursuite … Entre temps les ressources du pays s’épuisent, et il faudra inéluctablement un jour affronter la vérité !

    « Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt. » dit-on en chinois.

    Anonymous
    18 juin 2016 - 11 h 04 min

    Tous les mis en cause par la
    Tous les mis en cause par la justice italienne sont des proches dde khelil..Tous viennent comme lui de la wilaya d oujda…Et on voudrait nous l’imposer lui et son verre de champagne? Sincèrement le peuple algérien ne peut pas se reconnaître en cet homme qui s’exprime en dialecte marocain qui n’a aucune idée de ce qu’est l’Algérie à part l’axe oujda tlemcen…Sa carte maîtresse c’est la compromission de la famille bouteflika et de tout ceux qui les servekt. Ils se tiennent tous par la barbichette.
    après ce que l’on est en train de vivre depuis 1999?, vous voulez encore $aid le haineux extrémiste à la solde de la France? Vous voulez encore de saidani son chien d’attaque? Vous voulez qu’on devienne une province du Maroc? Vous voulez que votre destin soit entre les mains de marocains naturalisés? ??
    Moi non! Respectons le sacrifice de nos chouhadas bon sang! Ils n’ont ni liens affectifs ni liens historiques avec l’Algérie juste sont ils assoiffés de haine revancharde à l’égard des algériens…Pourquoi pensez vous que le makhzen marocain craint le successeur de bouteflika? ?????

    Benhabra brahim
    18 juin 2016 - 2 h 31 min

    [email protected] innocent ne peut
    [email protected] innocent ne peut etre amnistie???..Le president dispose aussi du droit de grace pour les coupables juges et condamne par la justice…….Vous avez un probleme avec votre machine a laver,etant sous garantit!!..la reparation est gratuite??!!…Service apres vent assure….saha ramdanak.

    Kahina
    18 juin 2016 - 0 h 37 min

    Il va nous dévoiler son
    Il va nous dévoiler son expertise dans le détournement.

    Une question?

    Il sera payé comme bien pour qu’il nous raconte ses délires.
    Tout les moyens sont bons pour vider les caisses.

    anonyme
    17 juin 2016 - 23 h 54 min

    je savais pas qu’il y avait
    je savais pas qu’il y avait un colloque de crétins sur ce sujet , des crétins et des marochiens comme d’hab!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.