Hillary Clinton : une candidate favorite à l’élection présidentielle américaine «achetée» par le Makhzen

Hi C.jpg

Dans un long article très documenté et à l’intitulé significatif, «Campagne marocaine pour influencer Hillary Clinton et d’autres dirigeants américains» – comprendre «corrompre» –, le média américain Intercept, qui cite des informations obtenues auprès du ministère américain de la Justice, montre comment le Maroc a utilisé des lobbyistes pour influencer la politique extérieure des Etats-Unis pendant le mandat d’Hillary Clinton comme secrétaire d’Etat, puis pour soutenir la candidature de celle-ci à l’élection présidentielle de novembre prochain. Il est clair que l’élection d’Hillary Clinton à la Maison-Blanche serait une catastrophe pour l’Algérie. Les informations données par Intercept indiquent que le Makhzen a longtemps cherché à influencer la famille Clinton sur les relations Etats-Unis-Maroc, en particulier à propos de la question de la décolonisation du Sahara Occidental, en ayant recours à de soi-disant consultants et des think tanks. Il cite le recrutement de Justin Gray, un membre du super-comité d’action politique de Clinton (Super PAC), appelé Priorities USA Action, en tant que lobbyiste, qui aurait été payé par le Makhzen 25 000 dollars par mois, un montant qui représente, précise Intercept, environ un tiers du budget annuel de fonctionnement de son cabinet-conseil. Gray et deux autres lobbyistes employés par son cabinet Global Advisors et recrutés également par le Makhzen, Ed Towns et Ralph Nurmberger, ont fait des dons à la Super PAC d’Hillary Clinton. Le média américain rappelle l’affaire de la fondation Chelsea Clinton qui avait accepté un financement de plus d’un million de dollars de la part d’une société contrôlée par le roi du Maroc pour l’organisation d’un événement de cette fondation à Marrakech en mai 2015. On comprend pourquoi les deux Clinton, Bill et Hillary, passent leur temps à faire l’éloge du Maroc et de Mohammed VI, le présentant comme pays démocratique, et un leader et un modèle dans la région. Hillary Clinton, à l’époque où elle était secrétaire d’Etat, avait demandé le soutien du Maroc pour appuyer la position américaine dans la guerre menée par les groupes terroristes contre la Syrie. Elle voulait que la Ligue arabe empêche la diffusion des programmes de la télévision publique syrienne par les satellites et réseaux arabes sous prétexte de «mettre un terme à de fausses images» et à «de la propagande». Les documents cités par Intercept et dont la véracité n’a pas été contestée par les personnalités concernées, montrent un degré très élevé de complicité entre le Makhzen et Hillary Clinton. Une victoire de cette dernière à l’élection présidentielle américaine prévue en novembre 2016 augurerait de perspectives mauvaises pour l’Algérie dans ses relations avec les Etats-Unis. Il est sûr que l’arrivée d’Hillary Clinton à la Maison-Blanche signifiera un alignement complet de la position américaine concernant le Sahara Occidental sur la thèse marocaine qui privilégie une solution du conflit à travers le statut d’autonomie qui serait accordé à ce territoire et non pas le référendum d’autodétermination qui consacrerait le droit du peuple sahraoui à l’indépendance.

Houari Achouri

Comment (45)

    MELLO
    19 juin 2016 - 18 h 46 min

    La télévision passe un
    La télévision passe un document animalier, banal à première vue. Je regarde d’un œil distrait. Un énorme troupeau de buffles puissants pâture dans l’herbe nouvelle d’une savane revigorée par la pluie. Face à eux, une dizaine de lions affamés contemple avec un désir sauvage cette masse de viande goûteuse. De temps en temps, quelques félins se détachent du groupe et s’élancent en direction des buffles. Ceux-ci, aussitôt, se rassemblent, s’agrègent pour former une muraille infranchissable. Pour être mieux compris, ils s’avancent en bloc et c’est en bloc qu’ils se mettent à pourchasser des lions battant pitoyablement en retraite. Ce scénario se répète, à l’identique. Les buffles prospèrent, alors que les lions s’affaiblissent et maigrissent à vue d’œil.Et puis, un soir, un petit de buffle se détache du troupeau. Sa mère court à sa rescousse, se détache du reste de la harde. Les dix lions s’élancent. Pendant que l’un d’entre eux étouffe le petit de souffle putride en collant sa gueule sur son museau, les autres partent à l’assaut de la mère. Le troupeau, surpris, pris de panique, s’égaille dans tous les sens, abandonnant leur congénère qui ne tarde pas à s’écrouler sous les puissants coups de boutoir de la meute affamée. Ce soir là, les lions font bombance. Ils reprennent de la vigueur. La faim revient. Leurs forces sont intactes, autant que leur courage. Ils s’élancent une nouvelle fois vers le troupeau qui, au lieu de recourir à la parade qui lui avait permis de survivre, se disperse, ce qui permet aux prédateurs de s’emparer d’un des nombreux buffles isolés. Des semaines durant, le nouveau scénario se répète, implacable.

    VIVE L’ALGÉRIE!
    18 juin 2016 - 23 h 32 min

    je l’ai écrit hier et je le
    je l’ai écrit hier et je le redit , on est infesté de neuneus qui pensent que les coups tordus « c’est de bonne guerre » (pôv neuneus) et de marochiens qui s’amusent à donner des bons et des mauvais points aux uns et aux autres selon leur convenance bien sûr, marre vraiment marre de lire leurs insanités et leurs bêtises! quand on lit des insultes venant de marochiens on se demande qui est derrière ap ??? alors que mon commentaire d’hier a été censuré!!! votre article devrait paraitre sur un site maroklebs pas chez nous! c’est scandaleux!

    Algérie avant tout
    18 juin 2016 - 16 h 27 min

    Voici le visage hideux du
    Voici le visage hideux du Maroc qu’on ne vienne pas parler de cette narco monarchie en bien, c’est la pire bêtise et de l’insulte à l’intelligence de la part des ignares traitres locaux, ou des faux algériens comme de Bouabdallah un sujet esclave marocain auquel le clan d’Oujda a donné le poste de DG de Air Algérie. La narcomonarchie a fait du Maroc la pire entité artificielle qui puisse exister au monde.

    Roi du Maroc, le règne secret

    https://www.youtube.com/watch?v=CDAutHtXqNc

    aqil2
    18 juin 2016 - 15 h 08 min

    L’Amérique n’a pas d’amis, il
    L’Amérique n’a pas d’amis, il n’a que ses intérêts! C’est donné de l’importance à bouffi, ses baises pieds et à leur royaume en décomposition. Au moment où bien des pays dénonce la poursuite du pillage des ressources naturelles sahraouies et ouvrent leurs portes pour coopération et consultations avec le POLISARIO et, au moment même où la relation entre l’USA/ Maroc est au plus mauvais de son histoire; les nôtres volent au secours du maghzen à l’image des éloges faites par Wahid Bouabdellah député du FLN, du drabki …et meme cet article n’aurai pas dù avoir lieu.. c’est un comble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.