Ramtane Lamamra en visite de travail au Mali et en Namibie

Lamamra.jpg

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, effectuera, à compter de lundi, une visite de travail de deux jours à Bamako (Mali) et se rendra mercredi Windhoek (Namibie) où il prendra part aux travaux du Comité ministériel chargé du suivi de la mise en œuvre de l’agenda 2063 de l’Union africaine (UA). A Bamako, M. Lamamra co-présidera avec son homologue malien Abdoulaye Diop la 11e session du Comité bilatéral stratégique algéro-malien pour le Nord-Mali, indique aujourd’hui samedi un communiqué du ministère des Affaires étrangères. La tenue de cette session coïncidera avec le premier anniversaire du parachèvement de la signature de l’Accord de paix et de réconciliation pour le Mali, issu du processus d’Alger. M. Lamamra se réunira à cette occasion avec les membres du Comité de suivi de l’Accord (CSA), «en vue d’évaluer l’état d’avancement dans la mise en œuvre de cet Accord et d’identifier les moyens de dynamiser le processus». Le chef de la diplomatie sera par ailleurs reçu par les hauts responsables maliens avec lesquels il évaluera les relations de coopération entre les deux pays, à la lumière des orientations du président Abdelaziz Bouteflika et de son homologue malien El-Hadj Ibrahim Boubacar Keita. A Windhoek, M. Lamamra prendra part aux travaux du Comité ministériel chargé du suivi de la mise en œuvre de l’agenda 2063 de l’Union africaine (UA). Le ministre d’Etat aura à cette occasion  des entretiens  avec ses homologues des Etats membres du Comité ainsi qu’avec les hauts dirigeants namibiens sur la coopération bilatérale et les questions politiques d’intérêt commun. Créé en 2013, par décision de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA, le Comité ministériel chargé du suivi de la mise en œuvre de l’agenda 2063 de l’UA a pour mandat de veiller à la mise en œuvre des différentes décisions des instances politiques de l’UA en matière de promotion de la paix, de la sécurité, du développement et de l’unité du continent, conformément aux axes stratégiques identifiés par l’Agenda 2063.
R. N.

Commentaires

    Dzazarimfoudi
    19 juin 2016 - 0 h 42 min

    Tres belle affaire
    Tres belle affaire




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.