Le Monde : «Une mesure inédite pour éviter les fuites au bac en Algérie»

78319.jpg

Le journal français Le Monde s’est intéressé au baccalauréat algérien dans un article sur les fuites qui ont entaché la session de cette année et les mesures drastiques adoptées par les autorités pour y parer durant la session de «rattrapage». «Les autorités algériennes ont bloqué temporairement l’accès aux réseaux sociaux pour empêcher de nouvelles fuites de sujets du baccalauréat, dont près de la moitié des candidats doivent repasser l’examen à partir de dimanche, a annoncé samedi 18 juin au soir l’agence Algérie Presse Service», écrit Le Monde, qui semble s’étonner de cette démarche radicale des pouvoirs publics en Algérie. «Depuis samedi à 20 heures (21 heures en France), les réseaux sociaux, notamment Facebook et Twitter, étaient inaccessibles pour les internautes algériens, selon cette source.» L’ampleur du scandale des fuites des sujets au bac, dont des milieux islamistes sont accusés d’en être les principaux initiateurs, est telle que ce média étranger s’en est fait l’écho. D’autres pays, comme l’Egypte et le Maroc, ont vécu une situation similaire, mais à une échelle qui n’a, semble-t-il, pas nécessité que les épreuves soient repassées. En France, les méthodes appliquées pour réussir un déroulement sans imprévus des examens du baccalauréat minimisent les risques. De même que les techniques de correction sont à la pointe de la technologie, lesquelles techniques sont également adoptées au lycée français Alexandre-Dumas en Algérie. Les solutions adoptées par les autorités publiques pour éviter de nouvelles fuites ne pourront pas être reconduites à l’avenir. Le gouvernement algérien devra moderniser le «processus» en amont et en aval en s’inspirant – pourquoi pas – des méthodes suivies par les pays plus en avance sur nous.
Lina S.

Comment (21)

    TheBraiN
    20 juin 2016 - 15 h 57 min

    La mesure était nécessaire
    La mesure était nécessaire pour « RAISON D’ÉTAT » et les sionistes qui gouvernent la France savent très bien ce que veut dire cette raison d’état .




    0



    0
    LAMBDA
    19 juin 2016 - 22 h 29 min

    Puisque tout le gouvernement
    Puisque tout le gouvernement est nommé par un pouvoir qui a fraudé durant toutes les présidentielles,les législatives et les Assemblées de Wilaya et communales comment voulez-vous qu’il n’y est pas fraude massif au baccalauréat comme aux présidentielles.De plus ce n’est pas le citoyen lambda qui bénéficie des fraudes.




    0



    0
    Larbi
    19 juin 2016 - 22 h 06 min

    La première vérité est que la
    La première vérité est que la haute administration est hostile à son pays
    La deuxième est que le diplôme du bac est un chiffon de papier qui donne droit à la bourse et à des avantages ( Cité U, restau U;)
    Le paradoxe à présent: la plupart des étudiants se plaignent d’avoir des licences qui n’ouvrent sur aucun débouché et pourtant n y court.
    Deuxième paradoxe: les jeunes sont matérialistes dit-on, et pourtant, ils recherchent le parchemin avec une assiduité qui laisse pantois.
    Enfin, ce diplôme leur permettra peut-être d’avoir une sinécure au sein de l’administration, ne rien faire ni pour eux-mêmes ni pour le pays.
    Tout ceci pour réclamer le nettoyage des écuries d’Augias, le courage d’affronter la bureaucratie qui sabote le oays et de redonner espoir à notre jeunesse qui n’a pas le droit de croire qu’être portier ou soi-disant vigile est un métier.




    0



    0
    Laetizia
    19 juin 2016 - 22 h 02 min

    le journal Le Monde doit se
    le journal Le Monde doit se chercher des dérivatifs pour parler d’un bac pourri d’un niveau pourri dans un pays à la dérive (par la faute d’une destruction programmée de son élite, de son histoire, de sa culture…); de cette façon il évite de parler QUE des sujets qui fâchent actuellement en France … à moins que l’idée de couper internet ne l’inspire…
    ps: nous sommes le 19 juin, cette date que certains cherchent à gommer de force comme toutes nos fêtes civiles d’ailleurs, correspond au redressement révolutionnaire du grand Boum qui nous a arrachés des griffes de benbella
    Vive l’Algérie en marche, vive la révolution permanente!




    0



    0
    e
    19 juin 2016 - 21 h 58 min

    Les islamistes ont plongé l
    Les islamistes ont plongé l’Algérie dans une guerre civile des plus meurtrières, ont fait avorter toutes les révolutions arabes, ont détruit la Syrie. La gangrènes islamiste, ronge maintenant l’Europe après avoir ramené les pays  » arabo- musulmans  » 14 siècles en arrière . Maintenant en Algérie ils veulent même infecter les générations futures de leur idéologie satanique et destructrice . Cette peste noire des temps modernes est une menace existentielle de l’Algérie. Sans un gouvernement fort et légitime qui prendra le taureau par les cornes pour mettre fin à cette dérive suicidaire de la république , nous serons condamnés à comptabiliser que les morts et avoir pitié des survivants.




    0



    0
    sami
    19 juin 2016 - 18 h 13 min

    La fuite du bac reflètent l
    La fuite du bac reflètent l’état de déliquescence de notre société devenue arabo-islamiste et étouffée par une religiosité teintée d’obscurantisme,d’intolérance,où la libre pensée,le modernité,le mérite n’ont plus droit de cité.
    Sur ce volet,les islamistes,s’ils n’ont pas pris le pouvoir,ont tout de même réussi avec la bénédiction des autorités à imposer un modèle de société moyen ageux,de qalifat.
    Quand des parents préfèrent le résultat au mérite,il n’ y a plus rien à dire!!!Dans ce cas l’état ne peut-être à lui seul blâmer.C’est le peuple entier qui doit l’être.Ne dit-on pas que « un peuple mérite ses dirigeants!!!!« 




    0



    0
      elkhayam
      19 juin 2016 - 22 h 14 min

      Très bien dit !
      Très bien dit !




      0



      0
    vive notre gouvernement
    19 juin 2016 - 17 h 50 min

    le gouvernement a raison de
    le gouvernement a raison de couper les réseaux sociaux afin d’éviter qu’il y ait encore des tricheurs lors du bac et qui risquent de devenir par la suite des hauts fonctionnaires de onec …etc et des gros trabendistes….y’en a marre !
    vive l’algerie et gloire à nos chouhadas .




    0



    0
    Wallace
    19 juin 2016 - 17 h 14 min

    C,es clair que c,es une
    C,es clair que c,es une solution de « facilité » mais le temp des enquêtes sans bien sûr protéger le gvt;
    En réorganisant les épreuves du bac en a peine un mois ne pas s,attendre à des mesures appropriées.
    Il faudra s,attendre après enquête et pour l,annee prochaine à d,autre mesure…
    Comme le dit pourquoi pas l,article en améliorant le processus.




    0



    0
    Abou Stroff
    19 juin 2016 - 17 h 09 min

    moua, je prédis que le taux
    moua, je prédis que le taux de réussite de ce bac sera super élevé. en effet, la « paix sociale » étant l’objectif essentiel et ultime des abrutis qui nous gouvernent, il est, tout à fait logique qu’une majorité de candidats réussissent, n’est ce pas?
    PS: reconnaissons que le coupure de la connexion internet montre clairement que nous sommes gouvernés par des (…), n’est ce pas?




    0



    0
    Destin
    19 juin 2016 - 17 h 00 min

    Pauvre Algerie qu’as tu fais
    Pauvre Algerie qu’as tu fais de tes enfants !!!




    0



    0
      Destin
      20 juin 2016 - 15 h 39 min

      Pauvre Algérie, qu’en fait de
      Pauvre Algérie, qu’en fait de toi tes enfants !!




      0



      0
    elhadj
    19 juin 2016 - 16 h 51 min

    en optant pour une coupure
    en optant pour une coupure nette d’internet cela parait de prime abord comme une solution de fuite en avant des responsables concernés devenus la risée du peuple et de la communauté internationale .cela révèle hélas l’affichage au grand jour l’incompétence ,l’incapacité de régler les problèmes du pays dans le fond et la forme dès lors que l’équipe qui a mené le pays à la faillite, à la généralisation de la fraude à tous les niveaux,à la structuration de la corruption ;à l’inertie de la justice qui ne peut agir en toute indépendance ( cf cas El Khabar, Gal Benhadid,etc a cru devoir agir en isolant l’ensemble des abonnés de la connexion internet .c’est un mépris intolérable envers les citoyens,sanctionnés arbitrairement dans leurs activités quotidiennes de quelque nature qu’elles soient :culturelles,loisirs,commerciales,etc en effet la TV a subi les conséquences rendant inactifs les modem fonctionnant avec ce dispositif , plus de presse;plus d’occupation ,une honte pour ce pays,un mépris inacceptable envers les citoyens,une solution de facilité qui augure mal l’avenir du pays ou donc le recours à toute sorte d’ abus est permis impunément et sans aucun égard ..on est donc tombés si bas .




    0



    0
    Kouider Elmali
    19 juin 2016 - 16 h 26 min

    UNE PREUVE DE PLUS QUE LES
    UNE PREUVE DE PLUS QUE LES (IR)RESPONSABLES ALGÉRIENS SONT DES (…) :
    Pour contourner le blocage, il suffit de télécharger l’application Snap VPN sur son terminal. Une fois téléchargée, la configuration se fait automatiquement : l’application donne la possibilité de se connecter via plusieurs PROXY situés dans d’autres pays. Il suffit alors de choisir un pays (Espagne,France,Belgique Allemagne,Israel etc.). Une fois la connexion établie, vous avez accès à tous les réseaux sociaux sans difficulté, avec une très bonne qualité de réseau.




    0



    0
      Anonymous
      19 juin 2016 - 18 h 28 min

      ou comment frauder encore,
      ou comment frauder encore, merci pour cette trouvaille.
      changeons plutôt de gouvernants voleurs , tricheurs, corrupteurs.
      Changeons notre regard vis à vis de nous mêmes.
      nous avons accumulé des retards énormes, dans à peu près tous les domaines. Nous sommes contraints d’acheter la plus grande partie de notre nourriture à l’étranger. L’industrie nationale est obsolète. L’administration est un facteur de blocage, plutôt qu’un instrument de facilitation. L’éducation est un désastre. Pire encore, l’absence d’une politique linguistique raisonnée a encouragé l’émergence de ce sabir infâme, limité à quelques mots, dont la pauvreté est proportionnelle à la violence des échanges verbaux, voire physiques. Cette langue est trop pauvre pour permettre à la nuance, gage de la sérénité des débats, de s’exprimer.




      0



      0
    brobro
    19 juin 2016 - 15 h 42 min

    5 jours pour un bac au rabais
    5 jours pour un bac au rabais. il faut avoir vraiment du temps a perdre.surtout avec des matieres plus que secondaires




    0



    0
    Sarah d'Alger
    19 juin 2016 - 15 h 28 min

    C’est vrai que les réseaux
    C’est vrai que les réseaux sociaux sont suspendu le temps de l’examen du bac, mais que vient faire l’islamisme la dedans! Arrêtez votre charabia svp!




    0



    0
    DJAROUD
    19 juin 2016 - 15 h 25 min

    LA PROCHAINE FOIS IL FAUT QUE
    LA PROCHAINE FOIS IL FAUT QUE CANDIDATS PASSENT LEUR BAC DANS DES CAZERNES !!!




    0



    0
    mouloud madoun
    19 juin 2016 - 13 h 09 min

    ce n`est pas la seule
    ce n`est pas la seule spécificité algérienne: N`a t-on pas un président INVISIBLE depuis des lustres. sans que cela choque quiconque et certainement pas les généraux qui l`ont mit en place…et qui aujourd’hui sont humilies….Meme un troupeau de moutons ne peut survivre sans berger… sauf, peut être un peuple nomme Algérie…..et surtout arabo islamo moutonnier…




    0



    0
    anonyme
    19 juin 2016 - 12 h 58 min

    Transférer l’ONEC dans une
    Transférer l’ONEC dans une wilaya du sud
    Revoir le plus rapidement l’organisation de l’ONEC.
    Revoir le personnel de l’ONEC par des hommes intègres, honnêtes et compétents.




    0



    0
      Le Naif
      19 juin 2016 - 18 h 02 min

      Honnêtes et compétents…
      Honnêtes et compétents… Comme la majorités des responsables Algériens Un brésident à la tête de l’Algérie grâce au fraude.. Un gouvernement composé d’honnêtes ministres qui sont mouillés dans des détournements voir les articles concernant Panama Papers… Sans oublier l’honnête escroc met à la tête de leurs FLN qui réside d’ailleurs à Paris….etc….




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.