L’affaire FCPL impliquant Chakib Khelil a été révélée par Algeriepatriotique en 2012

Khe.jpg

Plusieurs médias nationaux ont repris une information présentée comme nouvelle, du quotidien italien La Repubblica, sur l’affaire FCPL impliquant l’ancien ministre de l’Energie Chakib Khelil. Or, ce scandale a été révélé par Algeriepatriotique il y a près de quatre ans. Nous reproduisons l’article paru dans Algeriepatriotique tel quel, car il décrit dans le détail le processus de détournement de l’argent du pétrole algérien par une mafia transnationale.

L’article paru le 2 octobre 2012 dans Algeriepatriotique : «Si le nom de Réda Hemche est sur toutes les langues, celui d’Azzedine Madi n’apparaît nulle part dans le dossier sulfureux de Sonatrach. Pourtant, cet homme, inconnu du grand public, a joué un rôle clé dans cette affaire dans laquelle sont impliqués les plus hauts responsables de la compagnie, voire du secteur de l’énergie et des mines. Le système rentier parallèle mis en place est complexe. Il implique des dirigeants de la compagnie nationale et des hommes de main qui agissaient en marge de la sphère officielle et étaient chargés des liaisons entre les différents acteurs de cette machine à dollars dont les ramifications dépassaient les frontières. Comment fonctionnait le processus ? Azzedine Madi – parfois orthographié Mady – était le représentant de la FCPL, First Calgary Petroleums Ltd, une compagnie canadienne spécialisée dans l’exploration et le développement des gisements de pétrole et de gaz en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, auprès du premier responsable du secteur en Algérie. Il était également en contact direct avec l’ancien vice-président de l’activité amont, Belkacem Boumediene, [actuellement] en prison. Madi rendait compte directement au PDG de FCPL, Richard Anderson, et Shane O’leary, qui avait rejoint la compagnie en 2006 et accéda au conseil d’administration en 2007, avant d’être nommé PDG l’année d’après. Parmi les contacts importants de l’intermédiaire algérien, un ressortissant russe installé à Londres et répondant au nom de Michael Kroupieev, homme de confiance de son compatriote Yuri Shafranik, ancien ministre sous Boris Eltsine et actionnaire majoritaire de FCPL. Lorsque ce dernier décida de se passer des «services» de Madi en 2008, Chakib Khelil chargea son fils de servir de relais entre lui et les responsables de FCPL. Ce qu’il fit jusqu’à ce que cette mission fût échue à un Canadien répondant au nom de Claude Courtemanche, qui occupait le poste de vice-président à la FCPL et était basé à Hassi Messaoud. Recherché par les services de sécurité, Courtemanche quittera le territoire national clandestinement.

Les pièces du puzzle étant reconstituées, il reste à comprendre comment tout ce beau monde avait tissé une toile d’araignée qui aspirait une partie de l’argent du pétrole algérien par mille et un subterfuges. Un contrat, dont Algeriepatriotique détient une copie, stipule qu’Azzedine Madi devait percevoir 5% sur les profits nets réalisés par la société canadienne sur les blocs 405b et 406a à Hassi Berkine. Cet «avantage» accordé à Madi est une «juste récompense» qui fait suite à un premier versement de 10 millions de dollars pour avoir facilité l’accès à FCPL à ce gisement, après que la société canadienne eut reçu des garanties que ces deux blocs étaient commercialisables, donc riches en hydrocarbures. Autrement dit, FCPL n’a pas versé un centime pour la prospection et n’a donc pris aucun risque avant de se voir offrir sur un plateau d’argent ce gisement techniquement et économiquement exploitable. Il va sans dire que Madi, actuellement installé aux Emirats arabes unis et qui aurait amassé 150 millions de dollars grâce à cette opération, selon certaines indiscrétions, ne pouvait pas agir sans l’aval des hautes autorités de l’époque qui avaient substitué aux grandes firmes pétrolières étrangères intéressées par l’investissement dans l’exploration pétrolière en Algérie une multitude de petites entités, plus facilement malléables. En 2008, la FCPL, qui était financièrement incapable de développer son activité en Algérie, sera vendue à la compagnie italienne ENI, après une réunion «officieuse» qui s’est tenue à Milan et à laquelle avaient pris part l’ancien ministre de l’Energie, son fils et Azzedine Madi.

Le traitement de l’affaire par le ministère de la Justice et la signature d’un mandat d’arrêt international à l’encontre de Réda Hemche, en fuite en Turquie, par le [nouveau] ministre [de la Justice] Mohamed Charfi, laissent présager que le procès ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Ces quelques éléments nouveaux fournis par Algeriepatriotique pourront servir à faire avancer ce dossier dont les éléments d’information, nous apprend une source bien informée, se trouvent entre les mains de Belkacem Boumediene. Mais, se demande notre source, comment les plus hauts responsables peuvent-ils ignorer ces manigances lorsqu’un simple vice-président sait tout ?».

On se rend compte, plusieurs années plus tard, que ce scandale a pris un tout autre chemin.

M. Aït Amara

Comment (42)

    salimsdf
    23 juin 2016 - 20 h 47 min

    IL ne peut pas se présenter à
    IL ne peut pas se présenter à la présidentielle si la nouvelle loi oblige d avoir résider au moins dix ans discontinue en ALGERIE ( vive les USA).

    Anonymous
    23 juin 2016 - 13 h 30 min

    Chakib Khlahaâ !!!, FCPL,
    Chakib Khlahaâ !!!, FCPL, (Fraudeurs du Clan Partie au Large).
    Le cerveau de cette arnaque est la famille des Boutef et les Ministres du Clan d’OUJDA
    Quand le pays est menacé tout le monde se tourne vers L’ANP, digne de ses sacrifices, mais le Clan pour la museler, il invente une Loi scélérate et indigne d’un pouvoir, qui a usurpé le pouvoir sans le moindre consensus du Peuple, ces criminels des temps modernes, ils imposent une nouvelle Loi, pour dire aux lions de l’ANP silence, qu’alors des voleurs et des Mafiosi sucent le sang du peuple et place les Milliards de dollars en Occident et au Maroc leur patrie du Clan de Oujda !!!
    Les Héritiers de la Glorieuse ALN, sont devant le fait accompli, ils leurs imposent le silence où la soumission, suivie d’humiliation, silence en tourne, la pièce dramatique de notre pays, de ses Glorieux Martyrs, de son Histoire et surtout de son avenir, incertain : Silence, on tourne Messieurs les Officiers de l’ANP!, la récréation est terminée, par la faute des DREBKI, SELLAA MNOULAA, KHALAHAA, et bien d’autres faux moujahids, comme Boutef, qui a endossé la tenue militaire qu’une semaine au Mali et qui n’a jamais tiré une balle, même pas avec une carabine à plomb, tous les costumes de nos présidents sont de votre fabrication et maintenant, vous ne pouvez vous, en prendre qu’à vous-même, puisque vous avez préférés l’Argent et la bonne vie au mépris de votre pays et son peuple et surtout notre jeunesse, qui ne mérite pas ce revers de la médaille !!!
    Le Roi mage Boutefrika le destructeur de l’Algérie et il se permet d’offrir ce très grands, Pays et son Peuple aux imposteurs, voleurs et trafiquants usurpateurs des milliards d’€uros, pour enrichir le Maroc la pute de l’occident et les pays occidentaux
    Le roi KHALAHAÂ, prince des voleur, innocenté par notre Clan et à leur tête la Momie, que vat-il emmenait avec lui de ce bas monde, rien, à part ses péchés et ses caprices de voleur !. La Momie demande aux Généraux de garder le Silence et de ne pas s’exprimer, qu’alors le voleur innocenté, se permet, et dit tout ce qu’il entend organiser une série de conférences «sur l’économie algérienne sinistrée». De qu’elle économie il parle l’Algérie est devenue comme une meule de gruyère avec des cavernes qui ressemble à l’Autoroute de l’ogre, pardon GHOUL et sont tous du Maroc, qui transitent par Oujda ZOUDJES-BGHALES, la route céleste de la drogue, qui empoisonne notre jeunesse, et qui ont permis au BARON de la drogue de fuir de sa prison avec complicité !!!
    Ce grand voyou au col blanc KHALAHAA, ce voleur, vendu, magouilleur et il cherche le poste d’un future Président dans la République bananière model SAÎDANI, trésorier du Clan domicilié à Neuilly sur Seine, avec sa fille et celle de Sellal Rym, et les Militant de cet FLN, moulés à la louche du Clan, où sont-ils nos célèbres députés d’un FLN contre façon, ils n’ont pas finis de mettre à l’abri leur argent volé, en Europe, le peuple et le pays on se chargera après une fois vidé, après en verra, rien, que de regarder certain GAID Salah, mon voisin de la Wilaya de Batna, Natif de AIN-YAGOUTE, DODU COMME UNE DINDE, de Noël à farcir, pour le réveillon entre les mafieux du Clan.
    L’Algérie est devenue un chef d’œuvre en Péril ; Un pays défiguré par cette vermine, ils sont comme les mites, «les mites des appartements ou teignes qui se nourrissent de du sang de leurs concitoyens, en leurs subtilisant la richesse de leur pétrole, les mites rongent tout sur leur passage ou pyrales qui se nourrissent du sang de leurs valeureux Martyrs ».
    Les médailles ensanglantées distribuées aux concierges du pouvoir, sont une récompense entre personnes du Clan d’OUJDA, entre gents de famille la solidarité est un droit acquit en plein Ramadhan et dire qu’ils s’adressent à leur peuple, en ouverture par les versets du SAINT CORAN, qu’elle Hypocrisie gratuite et le peuple reste de marbre et écoute et applaudi à tout vat !!!
    Cordialement : Un Algérien et fier !

    Anonymous
    23 juin 2016 - 8 h 24 min

    faut faire quelque chose ces
    faut faire quelque chose ces mecs la roule pour le makhzen et la france

    Quenelle
    23 juin 2016 - 6 h 51 min

    QLAWHA ! ! ! dit une célèbre
    QLAWHA ! ! ! dit une célèbre chanson de Lotfi double canon.

    Anonymous
    22 juin 2016 - 23 h 21 min

    TT les colons qui ont
    TT les colons qui ont gouverne ce pays jusqi a 1999 ‘ ‘n ont pas souilles la dignité des Algerien autant que cette équipe . y’a latif

    TEXAS
    22 juin 2016 - 22 h 07 min

    Les dossiers de justice sont
    Les dossiers de justice sont très mal classés par la presse. Il faut penser à une classification plus élaborée:
    Sonatrach-KBR1,2,3…. Sonatrach Anadarko … Sonatrach ENI1,2,3,4 Sonatrach Sawiris 1,2,3.. et tant d’autres
    Il est donc à la tête d’une fortune de plusieurs milliards de dollars qu’il redistribue à ses compères.
    C’est dons à la fois l’homme le plus riche, mais surtout le plus puissant d’Algérie (puisqu’il détient la liste de ses bénéficiaires):

    Comme disait Dilem, c’est une affaire de voyelle , Il faut respecter les v.leurs de l’Algérie. Pour le patron du FLN, c’est celui qui a le plus de valeur,..
    Excusez le, il passe le ramadhan chez lui à Washington . Mais, il a promis de rentrer après l’Aid pour nous expliquer comment il compte brader le pays qu’il déteste.

    Anonymous
    22 juin 2016 - 22 h 05 min

    Wah a Khelil wah…nichene..
    Wah a Khelil wah…nichene..

    Benhabra brahim
    22 juin 2016 - 22 h 02 min

    Il est cuit!!…..klah bouby!
    Il est cuit!!…..klah bouby!!…La fin de la legende Chekib Khelil……………danek douni..ayelik a merwilla.

      Anonymous
      23 juin 2016 - 12 h 57 min

      <
      < danek douni ..ayelik a chakiba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.