Les Britanniques ont dit oui au Brexit : «Goodbye Europe!»

Brexit.jpg

De Londres, Boudjemaa Selimia – Le Royaume-Uni a finalement choisi de mettre fin à quarante-trois années d’appartenance à l’Union européenne, en disant oui au Brexit. Après un faux espoir pour les partisans du maintien, dans les premières heures qui ont suivi la clôture du référendum organisé jeudi au Royaume-Uni sur l’avenir du pays au sein de l’UE, la tendance a pris forme très tôt ce matin. Le «leave» termine à 52%, selon les résultats définitifs. Les réactions ne se sont pas fait attendre. Le Premier ministre David Cameron a annoncé son intention de démissionner, mais assurera la transition jusqu’en octobre prochain, le temps de designer son remplaçant. S’exprimant en début de matinée devant sa résidence londonienne du 10 Downing Street, il a tenu à souligner que son successeur devra engager les négociations de sortie de l’UE. «Je ne peux pas être le capitaine qui mènera le vaisseau», a-t-il souligné. Cameron paye donc le prix de ses calculs politiciens qui visaient éventuellement à maintenir sa formation au pouvoir. En convoquant ce référendum sur le Brexit, il a incontestablement signé sa mort politique. De son côté, le chef de file de l’extrême-droite britannique, l’Europhobe Nigel Farage, demande que la date d’aujourd’hui devienne une «fête nationale britannique». Le chef de l’opposition travailliste Jeremy Corbyn appelle, lui, à «respecter» la décision du peuple britannique et à «négocier la sortie de l’Union européenne», annonçant des «jours difficiles à venir» pour tous les Britanniques. Sur le plan économique, les effets du Brexit ont vite été vite ressentis. La livre sterling a chuté à son plus bas niveau depuis 1985. L’issue du scrutin qualifiée unanimement en Grande-Bretagne et dans le monde de «séisme politique», est en voie de faire exploser la configuration du Royaume-Uni. Les nationalistes en Ecosse et en Irlande du Nord annoncent dans la foulée la tenue d’éventuels référendums sur leur indépendance. L’Ecosse et l’Irlande du Nord ont voté pour un maintien au sein de l’Union européenne. L’effet le plus immédiat et perceptible du Brexit devrait se faire sentir sur la liberté de déplacement des ressortissants britanniques dans l’espace de l’Union européenne. La sortie du pays du bloc des 28 devrait désormais s’accompagner de la nécessité pour les ressortissants britanniques de demander un visa en cas de voyage en Europe continentale. Sans oublier les contrecoups que subirait la coopération sur le plan sécuritaire et la gestion du dossier de l’immigration. Les Britanniques sont désormais appelés à gérer seuls ces dossiers complexes.

B. S., correspondance particulière

Comment (27)

    Anonymous
    26 juin 2016 - 23 h 53 min

    @ timour (non vérifié)

    @ timour (non vérifié)
    25 Jun 2016 – 23:06
    Donc ce n’est les français qui sont à l’origine de ce processus d’union mais bien une volonté de plusieurs pays suite à une guerre qui a fait au niveau mondial entre 60 et 80 millions de morts en 5 ans.
    _____________________________________________________________________________________
    Ils se sont dits « Plus jamais ça », sauf que Guerre et Paix obéissent à une logique de fond (Je vais faire rire parce que c’est trop sommaire), pour le moment pas encore établie EN SURFACE… Il est vrai qu’au vu du seul enfer de LEUR seconde guerre « mondiale », tout coeur bienveillant n’aimerait pas que ça se répète, Ils ont créé des guerres chez les autres, mais qui sème le vent récoltera la tempête… Et je vais encore faire rire : Tant que le souci du salut de l’âme ne fait pas partie des préoccupations de leurs dirigeants, le pire est inévitable. Nous réagissons en tant qu’Algériens, donc en principe en Musulmans, il en est d’eux comme de nous, aucune construction, aucune union ne tiendra tant qu’elle ne se nourrit pas de l’essentiel, qu’il est vain de taire… L’essentiel parait trop simple, il a un ennemi dont le nom convenu est Satan….Notre histoire avec la France nous enseigne qu’il y a Une Transcendance, aux Mains de Laquelle les humains ne sont que des marionnettes, des instruments par lesquels s’avère un vrai contre un faux, sciences à l’appui, ceux qui ignorent cette vérité sont condamnés à l’apprendre au prix d’autres catastrophes; ceux qui la connaissent, lorsqu’ils ont des fonctions de pouvoir sur les humains construisent ce qui évite le pire… Le ciment de l’Europe n’a pas la qualité requise !

    Algérie avant tout
    26 juin 2016 - 18 h 20 min

    timour (non vérifié)

    timour (non vérifié)
    25 Jun 2016 – 23:06

    Voilà comment est né l’Europe lis bien cet article tu comprendras les vrais enjeux désastreux de cette UE fomentés par les sionistes et les américains.

    Première partie : du CFR au Bilderberg

    Histoire secrète de l’Union européenne

    par Thierry Meyssan

    http://www.voltairenet.org/article14369.html

      timour
      28 juin 2016 - 17 h 52 min

      @ Algérie avant tout 26 juin
      @ Algérie avant tout 26 juin 2016 19 :00
      J’ai lu l’article en question. J’avais entendu parler de Thierry Meyssan à propos de son enquête sur la destruction des Tours du Word Trade Center de N-Y. Sur notre sujet, son enquête est très documentée et intéressante, mais sur les faits qu’il met en avant j’aurais aimé avoir des références. Quoi qu’il en soit, pour ma part, je m’en tiens à l’histoire officielle. C’était en tant que citoyen que je m’exprimais sur un fait qui se déroule en 2016. Maintenant en ce qui concerne le Brexit, en tout humilité, j’ai l’impression que, de plus en plus sur cette Terre, les Peuples sont dépendants les uns des autres. Et les Nations européennes sont dépendantes les unes des autres mais aussi de l’Algérie, et inversement. J’ai la conviction que l’Algérie et ses citoyens doivent être vigilants, bien informés et sensibles à la situation politique et économique de ses voisins du Nord. Il revient aux journalistes et aux intellectuels de ce pays de les éclairer honnêtement, à défaut de dirigeants politiques qu’on n’entend pas beaucoup s’exprimer. Il est vrai qu’avec cette chaleur la sieste est bien venue. Nous sommes bien d’accord que nous avons au dessus de nos têtes un ensemble de nations géré, comme dirait l’autre, par la Finance Internationale. Et nous dépendons nous-mêmes de cette structure financière mondiale. Alors il faut faire avec car il n’y a pas d’autres solutions à mon humble avis, mais en faisant fonctionner malgré tout notre intelligence et notre courage. Vu son importance économique, si le château de sable « Europe » s’écroule, une bonne partie des pays de ce Monde s’écroulera aussi. C’est la raison de mon intervention. En soutenant cette structure je ne soutiens pas la politique européenne aveuglément et ses conséquences terribles vis-à-vis des peuples du Moyen-Orient et de la Libye. Je ne soutiens pas non plus ses choix économiques ni sociaux et encore moins son mode de gouvernement qui n’est pas démocratique. Actuellement cette ensemble est géré par des gouvernements de droite mais rien ne dit que cela ne pourra pas changer et que d’autres lignes politiques ne vont pas se découvrir, où l’Algérie peut et doit avoir sa place si elle veut progresser. Il vraisemblable et souhaitable que cette structure évolue et s’améliore comme elle l’a fait depuis sa création. En 1954, mon vieux professeur d’Histoire M. Teffiani nous disait que « toute société qui ne se remet pas en question décline et meurt ». J’entends encore ses paroles. Que les Etats Unis d’Europe se soient créés par la volonté des USA, bon, maintenant que c’est fait, essayons d’anticiper ce qui peut arriver et voyons ce que nous pouvons faire nous-mêmes. Le Capitalisme et la Finance mondiale n’est pas l’apanage de l’Europe, on les retrouve partout et même en Chine, régime communiste par excellence. Qu’Obama soutiennent que le R-U restent en Europe, je ne suis pas dupe, c’est par intérêt bien compris pour la finance américaine et pour leur influence sur la politique étrangère européenne. Je pense qu’il faut être pragmatique et surtout être réaliste ce qui ne veut pas dire cynique. Dernièrement, une délégation coréenne est venue en Algérie du 14 au 17 juin 2016. Ce fait a été modestement relaté dans la presse. On a parlé de relations commerciales. Bon, mais quelles étaient leurs contenus ? Tout simplement il s’agissait de fournitures scolaires (je dis bien sColaire et non pas solaire), de panneaux d’affichages, de systèmes de contrôle de vibration de bruit, de choc extérieur, de suspension automobile. Bien. Mais je m’attendais à beaucoup plus ? Je suis allé sur le site de l’Ambassade de Corée : rien, même pas une phrase, même pas un mot ! Conclusion, on n’est pas pris au sérieux. Je m’attendais à des ambitions plus conséquentes ! Oui, l’annonce était belle mais qui y a-t-il derrière ? pas grand-chose qui puisse faire avancer le pays ? Moi j’admets tout à fait que vous mettiez en cause les sionistes, les impérialistes, les lobbys, les banques, les riches dans la descente en enfer de certains pays mais admettez aussi qu’il faut se bouger si l’on veut s’en sortir. D’ailleurs pour en revenir à la Corée et à son histoire économique et sociale ? En 1962, quand l’Algérie retrouve son indépendance, ce pays est à peu près au même niveau économique que nous, avec en plus les conséquences d’une guerre effroyable contre le Japon et une guerre civile atroce qui a engendré des destructions matérielles énormes et la mort de plusieurs jeunes générations. (Je vous renvoi à internet). Et que s’est-il passé en 50 ans pour eux et pour nous ? Ce pays se retrouve, à ce jour, 13° au classement mondial avec un PIB 2014 de 1 778,823 milliard de dollars sans ressources pétrolières particulières. Mais là encore, ne me faite pas dire que tout est parfait dans ce pays.( Etant un ancien enseignant j’ai une très mauvaise opinion de la mentalité des parents de ce pays en l’occurrence). Je dis que vouloir c’est déjà réussir ? Je m’excuse de revenir sur 1962 mais je me souviens de ces petits élèves qui faisaient 3 à 4 km à pied pour venir à l’école par tous les temps. Ces élèves avides de savoir, jamais absents et un morceau de galette pour le repas de midi. Ces enfants qui, en 12 mois d’école, possédaient en français un bagage linguistique d’un niveau remarquable, dixit un inspecteur de l’E.N. français. Je me souviens de ces fellahs qui trimaient comme des esclaves et qui exigeaient de moi (avec beaucoup de respect) que leur enfant réussisse? Avec des futurs citoyens pareils, personne n’a donc été capable de les amener à vivre dans un pays de liberté, de culture, de niveau de vie décent pour tout le monde, de savoir-vivre, de tolérance et d’éducation …Eh oui je vous rejoins : l’Algérie a été et est encore mal géré. C’est un constat amer. On lit par-ci par-là des commentaires désabusés, découragés, enragés, pessimistes, ironiques ( ce qui soulage). L’Europe n’est pas l’ennemi car derrière ce mot il ya des hommes et des femmes qui comme nous vivent plus ou moins bien et qui ont comme nous des problèmes. Le pire ennemi disait Mao « c’est de se comporter comme un peuple vaincu avant la bataille ». Le tragi- drame shakespearien qui se déroule à Londres montre bien à quel point s’est piégé l’Angleterre avec la promesse inconséquente de Cameron lors de son élection. C’est de la politique de caniveau ! Avec en parallèle la comédie qui se joue à Bruxelles entre les principaux acteurs de la gouvernance européenne, le feuilleton n’est pas terminé. On voit là que même dans des pays où la démocratie est bien ancrée ça peut tanguer ! Et puis il faut admirer les Anglais : en quatre jours, ils ont réalisé trois brexits, un en politique, un autre en football et le dernier en virant l’Ecosse du R-U ! Chapeau !
      En vérité le feuilleton va continuer. Wait and See, n’est-il pas ?

    timour
    25 juin 2016 - 22 h 06 min

    Faisons un peu d’histoire Mme
    Faisons un peu d’histoire Mme. Aïcha Benguedouze.
    L’Idée d’une Europe Unie remonte au XVI° siècle, et cette idée s’est répercutée au fil de l’histoire des différents pays de ce continent jusqu’au XX° siècle. Ce n’est qu’à partir de 1945 qu’elle a pu prendre corps suite à une déclaration d’un ministre français Robert Shumann ? Mais sans les « Pères fondateurs », K. Adenauer, J. Monnet et A. de Gaspéri rien ne serait fait. Donc ce n’est les français qui sont à l’origine de ce processus d’union mais bien une volonté de plusieurs pays suite à une guerre qui a fait au niveau mondial entre 60 et 80 millions de morts en 5 ans. Cela méritait bien que les Européens s’entendent non ?
    Depuis que cette campagne référendaire a été lancée, je l’ai suivie très régulièrement sur internet BBC News. Le R.U. n’a jamais abandonné le contrôle de ses frontières (espace Schengen), d’où la zone de Calais. Le principal problème d’immigration évoqué par certains Anglais, c’est l’affluence d’Européens de l’Est en particulier Polonais et Roumains. Il y a bien longtemps que les Hindous et autres Pakistanais sont au R.U et sont intégrés dans le paysage londonien. La preuve avec l’élection d’un maire d’origine pakistanaise et l’élection d’une femme d’origine algérienne à la tête d’un syndicat d’étudiant. Maintenant que font ces immigrés en Angleterre ? eh bien l’immense majorité travaille et travaille dur. Les Anglais s’en servent dans l’agriculture, les services, les quelques industries qui subsistent, enfin dans tout ce que les Anglais ne veulent plus faire pour des salaires de misère. C’est le vécu des Algériens de la génération des années 50 quand ils allaient en France … Sur le plan social les lois en vigueur ne sont absolument pas progressistes et il y a une grande pauvreté qui n’est pas induite directement et exclusivement par la politique européenne mais par la politique très à droite de M. Cameron et de son parti.
    C’est justement sur ces conditions de vie difficile (attribuées à la Commission européenne par le UKIP) que se sont appuyé en grande partie les tenants du « out » en omettant de préciser que la situation actuelle était le fait des lois réactionnaires votées par le Parlement britannique. Et puis une bonne dose de racisme et de mensonges ont été distillés par Farage, candidat populisme et opportunisme. Et pour finir le bouquet final a été l’entrée en lice de l’ancien maire de Londres avec ses outrances que l’on connait. En face une opposition flottante et peu convaincante. Et le résultat : le Royaume Uni se retrouve désuni. Quand on joue avec le feu : on se brûle ! Mais il n’y a rien à critiquer car tout a été fait démocratiquement. Le rejet de l’Europe Uni est finalement logique car le R.U. a toujours été à coté des institutions européennes et les derniers avantages négociés par Cameron au sommet européen de Bruxelles le 19/02/2016 montraient bien que son seul souci était d’obtenir des avantages mais pas de contraintes pour son pays. Voici à ce propos ce qu’il déclarait lors de ce sommet (traduction) : « Le Royaume-Uni ne fera jamais partie d’un super Etat de l’Union européenne, le pays n’adoptera jamais l’euro, nous ne participeront pas aux parties de l’Union qui ne fonctionnent pas (Schengen,euro)… » Tout était dit. Non ! il faut signaler le cri de victoire de la fumeuse et raciste Marine Le Pen. Mais je crois et espère que rien n’est perdu pour l’Union européenne car d’énormes intérêts économiques sont en jeu et si tout s’écroulait il ne fait aucun doute que le Monde dans son entier en subirait de graves conséquences économiques, surtout les pays n’ayant qu’une ressource à exporter, par exemple l’Algérie. Puisqu’on évoque les mauvaises augures (et que certains en rient !) un écroulement de l’Europe avec l’émergence du populisme fascisant à la Le Pen-Farrage-Hofer-Orban-Kaczynski ne serait pas réjouissant pour nos émigrés en Europe du fait que pour ces racistes « l’étranger » n’est pas le bienvenu même si celui-ci contribue à l’enrichissement de leur pays.
    Les responsables européens ont donc tout intérêt à trouver des solutions. Et d’après ce qu’on entend, il se peut qu’il y ait une refondation de l’U.E. Ce qu’on peut leur souhaiter. Petites précisions avant que les Européens ne se fassent la guerre (comme le dit un internaute avec humour je pense) il se peut que la guerre ait lieu d’abord, ailleurs, en Afrique par exemple. Oui, je crois que des tensions y sont présentent en Lybie, au Mali, au Sahara, au Nigéria, ce n’est pas très loin d’ici et peut-être que j’en oublie. De toutes les façons vu les intérêts économiques qui sont en jeu, il sera trouvé une solution. Enfin je laisse la parole à W. CHURCHILL qui disait en 1948 à La Haye: Men will be proud to say : I am a European. We hope to see a Europe where men of every country will think as much of being a European as belonging to their native land. We hope that wherever they go in the european continent, they will truly feel : here, I am at home, I am a citizen of this country too, the men are my brothers and friends, let us meet together, let us work together, let us do our atmost, all that is in us, for the good of all. Il est à noter qu’il n’incluait pas La Grande Bretagne dans l’Europe qu’il souhaitait !

      Algérie avant tout
      26 juin 2016 - 18 h 00 min

      Je souhaite que l’Europe
      Je souhaite que l’Europe vorace se désagrège, une Europe dominée par les banques, les lobbys, le système ultra libérale et j’en passe, une Europe qui avale tout cru des pays du Sud comme l’Algérie mal dirigée par une bande mafieuse n’ayant rien à voir l’Algérie, son patriotisme, son histoire et j’en passe, qui pour garder le pouvoir est prête à vendre le pays, la preuve en est que l’accord d’association entre l’Algérie et l’Europe est une vraie catastrophe pour l’Algérie qui n’a récolté que 2 milliards de $ en 10 ans alors que l’Europe a récolté de la pov Algérie dirigée par des incompétents notoires en plus traitres, la coquette somme de 200 milliards de $, une Europe qui écrase les pays économiquement et politiquement faible sous peine de déclencher une guerre via les mercenaires locaux comme c’est le cas de la Syrie, l’Irak et bien d’autres africains et ailleurs dans le monde écrasés par les dettes et lobbys de la finances européennes impérialo sionistes. Ceci dit la création de l’Europe est un complot fomenté par les sionistes et les impérialistes américains qui eux se refusent tout ensemble à l’image de l’Europe actuelle dirigée par Bruxelles, une vraie dictature européenne qui consiste à écraser ses membres surtout plus faible à l’image de la Grèce, et le mettre sous tutelle si ce pays n’exécute par les ordonnances de l’Allemagne, de la France et surtout de Bruxelles. Un ensemble qui consiste à contrôler par la menace le chantage l’économie, les politiques, la souveraineté de chacun de ses membres et d’écraser les pays du Sud. Je dis non à l’Europe non au makhrab de merde au service de l’Europe, des impérialos sionistes, que le FMI tentent de nous imposer pour que des pays comme l’Algérie perdent leur souveraineté politique territoriale économique. Ceux qui gagnent à travers cette ensemble européenne ce sont les banques, les lobbys, les sionistes, les impérialistes, les riches, mais les peuples sont livrés à eux mêmes et leur identité leur souveraineté sont mises à mal.

    Bekaddour Mohammed
    25 juin 2016 - 20 h 04 min

    On ne dira plus Érosion, mais
    On ne dira plus Érosion, mais Eurosion… L’EUROSION a commencé !
    « Depuis l’apparition de l’Euro, Alla&h yester el baraka emchète ! » : Dixit un de’ nos expatriés vivant en France…

    brobro
    25 juin 2016 - 16 h 29 min

    les français sont assis sur
    les français sont assis sur une poudrière. avec 2100 milliards d’euros de dettes , la disparition de l’euro conduira à une faillite totale de leurs économie.

    Kenza
    25 juin 2016 - 11 h 26 min

    Le pays qui a le plus la
    Le pays qui a le plus la pétoche à cause de ce Brexit c’est la France. D’une part elle est la plus soumise au américano-sionistes qui contrôlent l’UE et d’autre part, en tant que pays leader de l’UE , économiquement elle ne fait plus le poids ( dette, chômage, crise sociale….). Ce qui n’est pas le cas de l’Allemagne, l’autre pays leader, dont l’économie se porte beaucoup mieux!
    En tout cas ce n’est pas un gouvernement et une opposition soumis au CRIF et à la finance mondiale qui vont pouvoir sortir la France et encore moins l’Europe de ce, passez-moi l’expression, mer…dier!
    Avec en plus la désinformation la plus totale des médias sionistes français, on voit bien que la France va droit dans le mur!

    Anonymous
    25 juin 2016 - 10 h 42 min

    Et comment visionnez-vous l
    Et comment visionnez-vous l’Europe dans l’avenir? 28 pays séparés qui feront face a la prochaine crise financière chacun pour soi? Pour y faire face la Pologne décide de taxer les produits financiers. Mais cela n’arrangera pas les Anglais qui vont riposter en taxant les produits agricoles dont la Pologne est un très grand producteur. Ceci a son tour va déplaire a la France, grand producteur de blé, qui va prendre des représailles on taxant le cidre Anglais…. Entre-temps l’Allemagne préfère taxer tes produits industriels importés pour protéger sa propre industrie. De l’autre coté la Roumanie, et la Bulgarie, pauvres pays qu’ils sont, et qui n’ont ni boulots ni avenir a offrir a leur jeunesse, et sans l’aide de Union Européenne qui a cessée d’exister, se trouveront aux prises de contestations de partis populistes. Cette jeunesse désespéré et en colère ira grandir les rangs de ces partis populistes ou néo nazis qui commenceront a revendiquer des droits obscures basés sur l’appartenance raciale, et a contester des tracés frontaliers issus de conflits historiques. Et revoilà, nous y sommes encore une fois. Bonjour les conflits Européens: 2 guerres mondiales en 25 ans causant presque 100 millions de morts, des millions de blessés, 50 millions de réfugies, 20 millions de prisonniers forcés.

    TheBraiN
    25 juin 2016 - 10 h 26 min

    Ah j’oubliais !!

    Ah j’oubliais !!
    Souvenez vous bien de ce que vous lisez
    MDR

    Il y a aussi la sérieuse éventualité de voir les Anglais refaire le ……référendum (certains pays Européens l’ont déjà fait) pour une raison ou une autre et des « voix » ne vont pas tarder à se faire entendre !

    TheBraiN
    25 juin 2016 - 10 h 23 min

    C’est un véritable séisme aux
    C’est un véritable séisme aux conséquences terribles pour les 2 parties .
    Le risque de conflits armés à l’intérieur de l’Europe occidental devient de plus en plus probable .
    En effet si la sécession de l’Ecosse (peut-être celle du Pays de Galles aussi) pourra se passer sans accroc majeur , le cas Irlandais sera très explosif avec un inévitable référendum sur l’indépendance et sur la réunification …..Irlandaise !
    Londres ne laissera jamais faire et une « guerre de libération » voire carrément une guerre entre l’Angleterre et la république d’Irlande ne relèvera pas d’une simple vue de l’esprit .
    Il y a aussi le cas GIBRALTAR qui a été « anesthésié » par l' »appartenance Européenne » et qui peut , du jour au lendemain, mener à une guerre Anglo-Espagnole .

    Omar
    25 juin 2016 - 9 h 39 min

    D’ici peu, Je pense que je
    D’ici peu, Je pense que je vais devoir ressortir mes anciennes pièces de monnaies européennes d’avant UE : Francs Français, Francs Belges, Francs Suisses, etc …. L’Union Européenne était vouée à l’échec dès le départ, d’ailleurs aucune autre union de pays dans le monde ne réussira, c’est pour cela d’ailleurs qu’il y a qu’en Europe où cette idée a été expérimentée et appliquée de nombreuse années et maintenant, c’est fini. Tout cela pour montrer que pour établir une Union de Pays, il ne faut pas renoncer à seulement sa monnaie et son contrôle de frontière. IL FAUT RENONCER A TOUT : c’est à dire : son drapeau, ses frontières, son hymne national, bref tout.. On aura un seul peuple, un seul gouvernement et plusieurs ethnies. Là, il y aura un problème : on aura une guerre d’ethnies, des guerres d’autodétermination, de sécession (comme aux USA au XIXème Siècle), etc … Mais c’est exactement cela que recherche le GOUVERNEMENT INVISIBLE qui gouverne le monde secrètement depuis la naissance des USA en 1776. Que peuvent faire les humains face à ce destin sombre ? malheureusement rien, si ce n’est espérer que le hasard ne le mettra pas dans le mauvais endroit au mauvais instant … L’Histoire du monde est remplie d’évènements similaires et malheureusement, nous les Humains nous ne savons pas (ou nous ne voulons) pas tirer de leçons du passé.

    NON A L'EUROPE !
    25 juin 2016 - 1 h 24 min

    A QUI LE TOUR ?
    A QUI LE TOUR ?

    brobro
    25 juin 2016 - 0 h 08 min

    le début de fin d’ un projet
    le début de fin d’ un projet trop ambitieux. face à la dure réalité des relations internationales le rêve européen est entrain de se fracasser.

    Aicha Benguendouze
    24 juin 2016 - 23 h 10 min

    L Union Europenne une idee
    L Union Europenne une idee francaise d apres la 2 guerre mondiale un echec. . Une experience qui n a pas fonctionne…l Angleterre la deuxieme economie europeenne est capable de s en tirer seule. Les anglo-saxons peuple et culture rationnels. Abandonner le controle de ses frontieres s est avere est un phenomene dangereux. Il faut vivre en grande Bretagne pour se rendre compte des sentiments de cette majorite anglaise qui ne se sent plus chez elle avec un flux d etrangers avec un look derangeant comme la Burqa et les mosquees et qui demandent d implanter la Charia dans ce pays Chrétien. Les britaniques pensent que leur envoronnement a trop change. Le liberalisme du sexe et de la drogue a travers toute l Europe avec son niveau de criminalite qui augmente au quotidian, ne leur plait pas du tout. La plus grande frustration economique de beaucoup d europeens la perte des emplois, le tres haut niveau de chomage et une augmentation du cout de la vie insupportable au sein de l UE. Les riches de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres. La degradation des systemes de l education et de la sante. Aucun peuple de cette Union Europeenne n est sorti vainqueur economiquement de cette union, sauf peut etre un peu l Allemagne. L Allemagne qui se voit obligee de supporter economiquement les pays pauvres de cette union, combien de temps va t elle resister a sa sortie comme l a fait la grande Bretagne. Une nouvelle aventure pour les pays europeens. Que va devenir l OTAN aggressive devant la Russie de Poutine..? Cette decision de la sortie de la grande bretagne de l UE a donne maintenant un grand coup en aidant Donald Trump aux USA et qui va certainemenmt devenir le prochain President de son pays car il propose les memes objectifs que ceux de la nouvelle grande bretagne a ses citoyens aux USA…

      Bekaddour Mohammed
      25 juin 2016 - 20 h 59 min

      @ Aicha Benguendouze (non
      @ Aicha Benguendouze (non vérifié)

      L’Hexagone aussi est devenu lugubre, les gens des pays européens de l’est l’ont défiguré, les Français se sont rendus compte qu’ils avaient exagérés avec les expatriés d’Afrique du Nord… Ceux qui dirigent la France sont en vengeance anti chrétienne, les Anglais ont une personnalité contrairement aux Français, qui se sont fait avoir par les aventuriers vengeurs type Sarkozy… Etc.

    benchikh
    24 juin 2016 - 20 h 50 min

    Good bye Europe ,Hello les
    Good bye Europe ,Hello les pays du golf et leur petro-dollar.

    Anonymous
    24 juin 2016 - 20 h 48 min

    « Goodbye Europe » c’est normal
    « Goodbye Europe » c’est normal les intérêts britanniques dans le » common wealth » est très importants ,les pays du golf arabes leur trésor sous la pression politique britannique .Les Anglais ne veulent pas partager ces gains avec qui que se soit sauf les USA .

    Patriot DZ
    24 juin 2016 - 19 h 49 min

    VIVE LE BREXIT !

    VIVE LE BREXIT !
    Les Britanniques ont raison de ne pas vouloir payer pour les Grecs !

    Anonymous
    24 juin 2016 - 18 h 39 min

    OUI JE SAIS VOUS ETES TOUS
    OUI JE SAIS VOUS ETES TOUS DES EXPERTS SUR LES QUESTIONS QUI NE VOUS CONCERNE PAS. ALORS CE QUI VOUS CONCERNE C CE POUVOIR (…) QUI EST ENTRAIN DE MENER MON PAYS L ALGERIE DANS UN GOUFFRE TENEBRE. ALORS OCCUPEZ VOUS DE CE POUVOIR INCOMPETENT

      Farid1
      25 juin 2016 - 12 h 38 min

      Dégage Maroqui!!
      Dégage Maroqui!!

    MELLO
    24 juin 2016 - 18 h 17 min

    Le visa pour Angleterre ne
    Le visa pour Angleterre ne sera plus chez ces arnaqueurs de TLS- CONTACT . Vive le BREXIT.
    Tous ces Français qui sont actuellement à Londres vont devoir rentrer illico-presto.

      Anwa wiggi
      25 juin 2016 - 0 h 11 min

      Tous les Anglais feront le
      Les Anglais feront le chemin inverse.
      Bon débarras, l’Europe s’est debarassée du fardeau britannique qui ne faisait que de l’obstruction.
      C’était un caillou dans la chaussure de l’Europe.

        Anonymous
        25 juin 2016 - 8 h 43 min

        Faut pas deconner. Les
        Faut pas deconner. Les Anglais sont de genies en matiere politique et s’ils osent cette initiative sans jamais avoir entendu la Reine s’y immiscer, c’est que vraiment ils savent ce qu’il leur en couteraient. Les Anglais sont loins d’etre betes. En terme de pragmatisme ils en sont dotes. Pour oser ca, c’est que vraiment une certaine information les pousse a le faire.

    Anonymous
    24 juin 2016 - 15 h 09 min

    Au moins en GB le
    Au moins en GB le gouvernement a donné la parole au peuple.Notre opposition devrait s’inspirer du BREXIT vis à vis de l’ APN.

    Lyes Oukane
    24 juin 2016 - 15 h 08 min

    Voilà comment je vois la
    Voilà comment je vois la chose .

    Les rats quittent le navire et à justes raisons . Maintenant ,l’UE est cuite à point . Elle va se faire bouffer par les USA et leur TAFTA . Seuls les British savaient .Ils ont toujours été plus pragmatiques ,plus réalistes et plus fourbes que tout le monde . Assis sur leurs rives ,ils regarderont leurs voisins couler . Les quelques soubresauts de Bruxelles pour masquer l’agonie ne pourront rien à la fin tragique de cette union des banksters et de leurs larbins .

    Plus tard ,bien plus tard ,les anglos saxons viendront ramasser les miettes ,panser les rescapés et surtout imposer son ordre et sa suffisance réelle .

    amal
    24 juin 2016 - 13 h 48 min

    C’était un mariage sans
    C’était un mariage sans sincères intentions et l’issue était prévisble, puisque la gb n’a adhéré ni à la monnaie unique ni a schengen. La domination économique de l’allemagne est une pillule indigeste qui n’a pas cessé de causer toutes sortes de troubles et … aujourd’hui ils sont soulagés. Le côté dominant de la gp est soulagé et le côté dominé … se fiche pas mal de qui va le dominer, car ayant d’autres objectifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.