Retraite à 60 ans : la décision aura un effet de protection de l’outil national de production (SNAPAP)

Le Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (SNAPAP) a considéré, dimanche, que la décision de rétablir l’âge de départ à la retraite à 60 ans aura «un effet de protection» de l’outil national de production qui enregistre chaque année des déperditions. «Le SNAPAP considère que cette décision aura un effet de protection de l’outil national de production qui enregistre chaque année des déperditions au niveau de ses ressources humaines, notamment les plus qualifiées», est-il écrit dans un communiqué signé par son secrétaire général, Belkacem Felfoul. Selon ce syndicat, «les expériences existantes au niveau de tous les pays militent pour s’en inspirer permettant d’envisager une gestion rationnelle des ressources et une prise en charge convenable de nos travailleurs à leur départ en retraite». Le SNAPAP qui rappelle avoir adhéré pleinement aux points inscrits à l’ordre du jour des travaux de la dix-neuvième réunion tripartite, à laquelle il avait pris part, exprime également toute sa «satisfaction» et sa «conviction ultime» des décisions prises, notamment celles concernant le départ à la retraite sans conditions d’âge et la retraite proportionnelle. Selon lui, ladite décision est motivée pour «assurer et protéger notre système de sécurité sociale basé sur la solidarité intergénérationnelle et de maintenir les équilibres financiers de la caisse nationale de retraite». A cette occasion, le SNAPAP «appelle» ses militants à plus de vigilance en cette période où la cohésion nationale est «plus que nécessaire». Selon la décision prise par la tripartite, l’ordonnance 97-13 du 31 mai 1997 instituant le départ à la retraite sans condition d’âge, actuellement en vigueur, sera révisée de manière à fixer à l’âge de départ à la retraite à 60 ans. Lors de la tripartite, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avait annoncé un nouveau projet de loi modifiant l’ordonnance 97-13 instituant le départ à la retraite sans condition d’âge. Une commission sera mise sur pied pour élaborer ce projet de loi qui fixe l’âge de départ à la retraite à 60 ans par souci d’équité et de préservation des capacités de la Caisse nationale de la retraite, a-t-il ajouté.

Comment (3)

    hadj02
    27 juin 2016 - 9 h 09 min

    Même à 60 ans, il faut
    Même à 60 ans, il faut laisser le choix libre aux gens de choisir entre partir en retraite ou rester au travail moyennant compensation financière. Il est anormal de laisser partir un proff. d’université ou d’une école primaire, un proff. médecin, un général militaire à 47 ans pour les remplacer par des cadres qui n’ont aucune expérience professionnelle. Il faut les encourager à rester au moins pour former les nouvelles recrues.




    0



    0
    hamdi
    27 juin 2016 - 8 h 39 min

    tiens tiens il se réveille le
    tiens tiens il se réveille le boss de la SNAPAP en parlant de la déperdition des cadres qualifiés avec l’ancien système de retraite (moins de 60 ans). Ou etiez vous, lorsque les meilleurs cadres de ce pays dont certains formés à l’étranger et par milliers (toutes institutions et secteurs confondus) ont été virés dans des pseudo opérations mains propres ou poussés à la retraite muni militari.




    0



    0
    Omar
    26 juin 2016 - 18 h 32 min

    SNAPAP, UGTA, etc … Tous
    SNAPAP, UGTA, etc … Tous des Bouffeurs de la Sueur, du Sang et de l’Argent du Peuple.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.