Le témoignage édifiant de l’un des deux moines rescapés de Tibhirine

Le moine Jean-Pierre Schumacher. D. R.

Jean-Pierre Schumacher est l’un des deux miraculés du monastère de Tibhirine. Après avoir échappé, en 1996, à l’enlèvement des sept moines par le GIA, il s’est installé au Maroc, au sein d’une communauté chrétienne. Témoin vivant de cet événement tragique qui a fait couler beaucoup d’encre et a été exploité par les partisans du «qui tue qui», il livre un témoignage édifiant qui démonte toutes les affabulations tissées autour de ce drame. Dans un entretien accordé à l’hebdomadaire Jeune Afrique, le moine raconte : «En 1996, le 27 mars, à 1 heure du matin, j’étais dans ma chambre à côté du grand portail que j’avais fermé avec un gros verrou, comme tous les soirs. J’ai été réveillé par des bruits à l’extérieur. Je me suis dit : ça y est, ils sont là !» Il fait allusion aux éléments du GIA qui étaient venus quelques jours auparavant demander le médecin du monastère, père Luc, pour certainement soigner des terroristes. Atteint d’asthme, ce dernier leur avait expliqué qu’il ne pouvait pas se déplacer si loin. Jean-Pierre Schumacher était, à cette époque, le portier du monastère. Il dit avoir pris toutes les précautions, en verrouillant le portail et en fermant la porte de sa chambre. Mais il apprendra plus tard que les terroristes avaient pris en otage le gardien du monastère, qui logeait en bordure de route, et qu’ils l’avaient sommé d’ouvrir toutes les portes. L’un des terroristes lui avait demandé : «Est-ce qu’ils sont bien sept ?» et il avait répondu : «C’est comme tu dis !» Dans la cour, il décèle la voix de père Christian, qui leur demandait derrière le portail : «Qui est le chef ?» Quelqu’un a répondu : «C’est lui le chef, il faut lui obéir !» «Là, j’ai senti qu’il fallait se méfier, dit Schumacher, parce qu’on ne parle pas de cette façon à un moine.» Le moine miraculé explique que les terroristes ne savaient pas que les religieux français étaient au nombre de neuf. Ils sont d’abord allés chez le médecin «qui dormait toujours la porte ouverte à cause de son asthme», puis chez le prieur, ainsi que chez cinq moines qui étaient à l’étage. Les chambres où étaient logés les invités du monastère et un groupe de religieuses, se souvient-il, n’ont pas été approchées. Quant au gardien, Mohamed, il a pu leur échapper au moment où ils voulaient l’abattre. Celui-ci lui a raconté lorsqu’il est sorti de sa cachette, le matin, qu’il avait entendu l’un d’eux dire à un autre : «Va chercher une corde, on va faire voir à ce gardien ce qu’est le GIA. Au bout de quelques instants, le calme revient dans le monastère. Soudain, quelqu’un frappa à sa porte. «Je pensais que c’était eux. Mais c’était père Amédée et l’un des invités du monastère, père Thierry Becker, qui sont venus me dire que nos frères avaient disparu.» Pour alerter les autorités, les deux rescapés constatent que les fils téléphoniques avaient été coupés. A 5h du matin, ils se sont rendus à la caserne militaire du village pour y faire une déposition, poursuit père Schumacher dans son témoignage. Ils ont encore attendu deux jours. Toujours sans nouvelles des sept moines disparus, ils décident de se rendre à Alger, à la maison diocésaine, là où d’autres communautés chrétiennes menacées s’étaient réfugiées. Quelques jours plus tard, père Schumacher décide de rejoindre la communauté religieuse des cisterciens trappistes, à Fez, au Maroc. Son coreligionnaire, père Amédée, était resté à Alger pour continuer de gérer le monastère à distance. Un mois plus tard, le 21 mai, le GIA revendique l’assassinat des moines enlevés. «J’étais à la prière dans notre monastère à Fez, raconte-t-il, lorsqu’un frère est entré et s’est mis à plat ventre en criant : « Les pères ont été tués ! » « Il ne faut pas être triste, lui ai-je répondu. Ce qu’on est en train de vivre est quelque chose de très grave et de très beau aussi. S’il y a une messe à célébrer pour eux, elle ne sera ni en noir ni en violet, couleurs du deuil, mais en rouge, signe des martyrs »», raconte père Schumacher, qui apprendra, le jour des funérailles des moines, le 2 juin, que seules les têtes avaient été retrouvées et qu’il n’y avait aucune trace des corps.

R. Mahmoudi

Comment (26)

    ahmed
    30 juin 2016 - 5 h 58 min

    En tout cas ces tueurs,
    En tout cas ces tueurs, quelles qu’ils soient algériens étrangers manipulés ou pas, je les hais, ce sont des traitres dans tous les termes du mot, ils ont trahis, l’ALGERIE, leurs soi-disant religions, leurs propres parents, leurs familles femmes et enfants, leurs amis, ces gens là méritent aucune compassion, ce sont des diables. Ils ne méritent même pas d’être enterré comme tout être humain.




    0



    0
    Algérienne-DZ
    30 juin 2016 - 3 h 50 min

    Le moine s’est caché au Maroc
    Le moine s’est caché au Maroc???
    Il a mis beaucoup de temps pour parler. Moumou 6 et ses complices de l’Élysées ne le lui ont pas pas permis.




    0



    0
    SALAM
    29 juin 2016 - 21 h 49 min

    Kahina (non vérifié)

    Kahina (non vérifié)
    29 Jun 2016 – 14:40

    Le GIA , ce groupe des barbus mercenaires, n’a pas tué juste les 6 moines …mais des milliers d’innocents Algériens. En tout cas, ce moine aurait dû parler avant pour mettre fin au jeu diabolique des partisans de  » qui tue qui ».

    __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __

    L’hypothèse de pas mal d’Algériens se trouve en dehors de l’ALGERIE, un ou plusieurs pays ont organisés et manipulés ses mercenaires de plusieurs noms depuis les années 90 jusqu’à aujourd’hui dans d’autre pays (Ces mercenaires ou cette armée du DAJAL non rien à voir avec (L’ISLAM DU LIVRE CORANIQUE) Cela saute aux yeux, une autre question se pose. A qui profite le crime ?




    0



    0
    Kahina
    29 juin 2016 - 13 h 40 min

    Le GIA , ce groupe des barbus
    Le GIA , ce groupe des barbus mercenaires, n’a pas tué juste les 6 moines …mais des milliers d’innocents Algériens.
    En tout cas, ce moine aurait dû parler avant pour mettre fin au jeu diabolique des partisans de  » qui tue qui ».




    0



    0
    Slimane
    29 juin 2016 - 7 h 04 min

    En octobre 1960 j’étais à la
    En octobre 1960 j’étais à la katiba 312 et on agissait dans cette région de Tibhiirine et des parachutistes nous ont accrochés nous causant beaucoup de pertes. Avec 3 camarades blessés nous nous sommes réfugié au Monastère où on savait pouvoir trouver de l’aide. L’Evêque Duval d’Alger que les colons appelait Mohamed Duval car il nous était favorable , prévenu pas les moines à aussitôt alerté le commandement Français pour que les parachutistes n’entrent pas au monastère où nous avons été soignés.
    Je dis ça pour que nos jeunes sachent. Je ne sais pas qui les a tués mais ces pauvres curés ont été bien mal récompensés. .




    0



    0
    Habib
    29 juin 2016 - 6 h 26 min

    Je suis curieux de connaître
    Je suis curieux de connaître le témoignage de Mohamed le gardien qui échappé aux terroristes




    0



    0
    Caramel
    29 juin 2016 - 5 h 44 min

    Quenelle et Hamdi ont répondu
    Quenelle et Hamdi ont répondu je partage leurs commentaires




    0



    0
    SALAM
    29 juin 2016 - 0 h 34 min

    Neutre (non vérifié)

    Neutre (non vérifié)
    28 Jun 2016 – 21:42

    les boucs-émissaire;qui a crée le GIA qui a financé le GIA;les chefs du GIA venaient d’ou; les membres du GIA. c’est qui;et pourquoi on a crée le GIA;toutes ces questions mérite une réponse claire et net;y’a que ceux qui on inventé le GIA et ALLAH qui connaissent la vérité;c’est une affaire très louche et compliqué secret défense;ne rechercher pas la vérité elle n’existe pas et chaque personne il est libre de donner son hypothèse

    _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ __ _ _ _ _ __
    L’hypothèse de pas mal d’Algériens se trouve en dehors de l’ALGERIE, un ou plusieurs pays ont organisés et manipulés ses mercenaires de plusieurs noms depuis les années 90 jusqu’à aujourd’hui dans d’autre pays (Ces mercenaires ou cette armée du DAJAL non rien à voir avec (L’ISLAM DU LIVRE CORANIQUE) Cela saute aux yeux, une autre question se pose. A qui profite le crime ?




    0



    0
    hamdi
    28 juin 2016 - 23 h 25 min

    a leur arrivée en espagne les
    a leur arrivée en espagne les premiers musulmans faisaient la prière par intermittence avec les chrétiens dasn les eglises sans les détourner de leur vocation religieuse jusqu’à l’édification de leurs mosquées. Au 20eme siècle chez nous des zombies integristes décapitent des religieux qui vivaient harmonieusement et en paix avec nous et qui étaient des notres avec leur différence. Je suis triste




    0



    0
      Rabahi
      13 juillet 2016 - 6 h 52 min

      Oui vraiment triste…nous
      Oui vraiment triste…nous payons pour d’autres pour cause de stratégie politique ect….




      0



      0
    RABEH
    28 juin 2016 - 23 h 17 min

    il faut absolument tier cette
    il faut absolument tier cette affaire au clair et qu une enquete vraiment independante soit declenchee le plus rapidement possible et qu on finisse avec cette histoire … !!!




    0



    0
    Neutre
    28 juin 2016 - 20 h 42 min

    les boucs-émissaire;qui a
    les boucs-émissaire;qui a crée le GIA qui a financé le GIA;les chefs du GIA venaient d’ou; les membres du GIA. c’est qui;et pourquoi on a crée le GIA;toutes ces questions mérite une réponse claire et net;y’a que ceux qui on inventé le GIA et ALLAH qui connaissent la vérité;c’est une affaire très louche et compliqué secret défense;ne rechercher pas la vérité elle n’existe pas et chaque personne il est libre de donner son hypothèse




    0



    0
      Anonymous
      29 juin 2016 - 5 h 33 min

      et toi le neutre tu ne peux
      et toi le neutre tu ne peux pas réflechir un peu plus ?
      qui a créé daesh, qui le finance et qui sont ses membres ?




      0



      0
        Neutre
        29 juin 2016 - 11 h 40 min

        non,non je te laisse le soins
        non,non je te laisse le soins de réfléchir a ma place ;toi anonymous,déja il faut dire a tes parents si, tu as na ,que je ne le crois pas de te redonner une autre éducation;la politesse s’apprend et la folie sa se soigne;




        0



        0
          anonyme
          29 juin 2016 - 18 h 19 min

          qu’est ce que c’est que cette
          qu’est ce que c’est que cette histoire d’éducation Neutre?C’est toi qui jette un pavé dans la marre pour souiller indirectement les services,en catimini,en jouant au petit malin de sa mere
          qui sait faire les addition mentalement,alors d’apres tes questionnement on comprend que c’est l’armée qui a créé le GIA,et tu rejoints rapidement la desinformation subtile des arriérés extremistes islamistes,et tu en est un!!!!!Ta neutralité est « khidaa »!




          0



          0
          Neutre
          29 juin 2016 - 20 h 34 min

          en général je ne répond pas
          en général je ne répond pas aux tetes de melons de ton espèce;toi l’anonyme descendant des crocodiles avec ta grande gueule et tes petites pattes;tu fais mieux de la fermée;tu n’arrete pas d’agresser les intervenants; tu te prend pour l’intelo mais ton comportement démontre que tu es un simple lècheur de bottes;alors continu ton chemin et répond aux gens de ton espèce(racaille)




          0



          0
          el -malika belqis
          29 juin 2016 - 23 h 21 min

          Ce n’est pas le moment de
          Ce n’est pas le moment de salir l’armée nationale .l’affaire syrienne nous a éclairci .notre pays a été sauvé de justesse après la décennie noire .des traîtres au sein de notre armée ont voulu la salir neaumoin la majorité a fait du bon boulot sans solliciter aucun colon ,quoi qu ils fassent ils faut reconnaître qu ils ont sauvé le pays .On s’est debarasser d’un ennemi croisé on va encore se debarasser d’un ennemi traître et libérer l’algerie une fois pour toute ! Après dieu tahya el jaych !




          0



          0
    nouari019
    28 juin 2016 - 20 h 32 min

    malgré que Jai ma petite idée
    malgré que Jai ma petite idée comme des millions d’algériens!!!il n’y a que DIEU le tout puissant qui connait ses lâches assassins en ce qui me concerne qu’il pourrisse en enfer in challa…




    0



    0
      lui
      29 juin 2016 - 21 h 58 min

      et les participants, les
      et les participants, les guetteurs, et ceux eventuellement qui ont décidé par fetwa etc ils sont au courant pas seulement dieu




      0



      0
    Quenelle
    28 juin 2016 - 20 h 07 min

    Triste tragédie !

    Triste tragédie !
    Paix à eux , là où ils sont, près de Dieu.
    Leur vie durant, ces moines ont été au service des pauvres de la région jusqu’à ce qu’une horde de barbares islamistes du gia leur hôte la vie . Ils étaient des nôtres, plus Algériens que beaucoup d’entre npus.




    0



    0
    amal
    28 juin 2016 - 19 h 42 min

    Ce type a plusieurs versions
    Ce type a plusieurs versions et ils les a racontées tour à tour à qui voulait l’entendre.
    Maintenant il va falloir qu’il nous disse qui a attendu de lui qu’il mente lorsqu’il a menti.




    0



    0
    Anonymous
    28 juin 2016 - 19 h 20 min

    Pourquoi alors ce témoignage
    Pourquoi alors ce témoignage n’est il pas pris en considération par les enquêteurs français? Notre armée ne peut en aucune manière être mêlée à cette triste affaire.




    0



    0
      Wallace
      29 juin 2016 - 18 h 32 min

      Comment veux tu que la france
      Comment veux tu que la france exerce une propre enquête sur elle même?
      A moins qu,elle fasse tombée une tour(les moines paix à leur âme)
      Celle la même qui a fait avancé ses pions(g.i.a) pour installer une économie de bazar en Algérie.




      0



      0
    Mohamed el maadi
    28 juin 2016 - 17 h 30 min

    Ce témoignage ne fait
    Ce témoignage ne fait conforter l’idée première que c’est bien le GIA qui a tué ces malheureux .
    Je le savais depuis le début .Quand allez vous comprendre au pays que notre armée est vise car elle la protectrice de notre pays et de ses intérêt supérieures ?




    0



    0
      fatigué
      28 juin 2016 - 20 h 42 min

      ben oui, le GIA revendique
      ben oui, le GIA revendique mais les médias d’outre méditerranée lui dénie cette paternité…..c’est à s’arracher les cheveux de la tête !




      0



      0
        el -malika belqis
        29 juin 2016 - 22 h 56 min

        Moi ce qu’il me rend dingue c
        Moi ce qu’il me rend dingue c’est le peuple qui n’a pas encore compris que nos ennemis sont les salafo-wahabite les boulahiya les traîtres .qui font des alliances avec les sionistes sans le savoir car ils sont des simples d’esprits .

        une idéologie des années 1700 issue d’un pays sioniste qui est l’Arabie maudite du coup cette idéologie sanguinaire n’a aucune crédibilité c’est le berceau du takfirisme qui a ensanglanté mon pays ! Point barre .

        Certains ne cessent pas d’enlaidir notre armée ,on est tous tombés dans ce piège d’ailleur mais plus maintenant .avec le daech on a tout compris on a expliqué beaucoup de misères .

        Vive l’ANP neaumoin le malheur qui s’empare de mon esprit est a l’origine d’une seule question : est ce que nos jeunes ont compris que leur seul protecteur âpres dieu est :ARMÉE NATIONALE.

        Est ce que les integristes risquent de nous déstabiliser encore une fois avec 2 fetwas de pacotille !




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.