Thon : l’Algérie a pêché la totalité de son quota

Les recettes d'exportations de thon rouge s'élèveront à près de 5 millions de dollars. D. R.

L’Algérie a pêché la totalité de son quota annuel de thon rouge alloué par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (CICTA), soit 450 tonnes, a indiqué, aujourd’hui samedi, le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche dans un communiqué. Les onze thoniers-senneurs autorisés à participer à la campagne 2016, qui s’est déroulée du 26 mai au 24 juin, ont ainsi capturé l’ensemble du quota fixé à 450 tonnes sur l’année en cours. Outre les redevances domaniales de 11,75 millions DA générées par cette compagne, les recettes en devises résultant des opérations d’exportations de thon rouge vivant s’élèveront à près de 5 millions de dollars, précise la même source. «Ces résultats positifs ne manqueront pas de renforcer la position de l’Algérie au sein de la Cicta pour la récupération de son quota historique», avance le ministère.

Pour rappel, profitant de l’absence de la délégation algérienne à la 17e réunion annuelle de la Cicta en 2010, cette organisation avait réduit le quota de l’Algérie pour le porter à 1% du Total admissible des captures (TAC) contre 5% auparavant. Les 418 tonnes retirées avaient été partagées entre quatre pays : Libye, Turquie, Egypte et Syrie. Lors de sa réunion d’Agadir en 2012, cette organisation intergouvernementale avait reconnu le tort causé à l’Algérie. Depuis, les délégués algériens n’ont cessé de réclamer une augmentation du quota par rapport au TAC lequel est dicté par les scientifiques en se basant sur l’état du stock mondial du thon rouge qui était une espèce victime de surpêche.

En 2013, le comité scientifique de la CICTA a annoncé une reconstitution rapide du stock du thon rouge, un poisson évoluant entre la Méditerranée et l’Atlantique Est, l’estimant à 585 000 tonnes contre 150 000 t en 2008. En se basant sur ces données, l’organisation a décidé en 2014 d’augmenter le TAC de 13 500 t à 23 155 t sur quatre ans, soit jusqu’en 2017. L’Algérie a alors bénéficié d’une augmentation graduelle de son quota qui est passé de 243 t en 2014 à 370 t en 2015 et à 450 t en 2016 avant d’arriver au quota de 543 t en 2017 qui représente 2% du TAC. C’est dans ce sens que la réunion annuelle de la CICTA, prévue en novembre prochain au Portugal, sera déterminante pour l’accélération du processus de règlement du préjudice causé à l’Algérie en 2010 lorsqu’elle s’est vue amputée de 80% de son quota historique de thon rouge qui était de 680 tonnes, a indiqué récemment à l’APS un responsable de ce ministère.

R. N.

 

Comment (34)

    dz
    3 juillet 2016 - 22 h 10 min

    Nous devrions arreter de
    Nous devrions arreter de peché pendant 5 ans et vous allez voir comment la peche sera bonne, que fou le gouvernement ?




    0



    0
    New kid
    3 juillet 2016 - 18 h 14 min

    AVIS A TOUS LES ALGERIENS !

    AVIS A TOUS LES ALGERIENS !
    NE MANGEZ PAS DE POISSONS CAR C’EST HARAM !
    LE THON ET AUTRES ESPECES ON GOUTEE A LA CHAIRE DE BIN LADEN.
    NE DEVENEZ PAS DES CANNIBALES !




    0



    0
      Ah c'est encore toi
      3 juillet 2016 - 22 h 44 min

      Désolé M New Kid, mais je
      Désolé M New Kid, mais je mangerais bien et avec plaisir du filet de requin, car il est de la même espèce faunique que celle des membres du Clan du grand orque Boutef et de la murène khelilienne.. A ce moment là, j’oublierais le cannibalisme et Bin Laden.




      0



      0
        New kid
        4 juillet 2016 - 13 h 21 min

        Touché!

        Touché!
        Nk:0- Ah ! c’est encore toi:1




        0



        0
    Anonymous
    3 juillet 2016 - 17 h 09 min

    Le thon rouge est une espece
    Le thon rouge est une espece tres prisee,negociee a des prix d or sur les marches internationaux notamment rungis,japon….
    Elle necessite une protection et un suivi regulier par la determination de quota a prelever pour chaque pays en fonction des moyens deployes(armements)
    L algerie beneficie d un quota reduit,parce que elle ne disposait pas de moyens de peche.
    Traditionellement on se contentait des redevances percues au profit du tresor(des broutilles))le quota etait peche par des armateurs etrangers(japon)
    Qand le quota s est negocie en fonction des moyens,l algerie a ete penalisee ,c touit simplement la regle.
    Il y a lieu de se poser legitimement la question pourquoi l algerie n a pu former drs capitaines de peche qualifies et deployer les moyens necessaires,malgre la creation d un ministere des peches et les faramineuses dotations budgetaires et autres plans de relances…on brassait du vent…ce ministere a ete anime par une equipe qui n avait pas les profils techniques requis,qui etr motivee par dautres considerations….
    Le desastre vous pouvez le constater au marche du poisson
    Par ailleurs ,les produits de la vente sont encaisses par les armateurs qui n ont de nationaux que le nom,le tresor public se contente des seules redevances(11millions de da).




    0



    0
    chaoui ou zien
    3 juillet 2016 - 17 h 08 min

    Le seul thon que ma famille a
    Le seul thon que ma famille a mange est celui contenu dans les quelques boites que j’ai ramene avec moi lors de mon dernier passage au bled. Tfouh aalikoum ya bande de chiens, fossoyeurs de l’algerie!




    0



    0
    Mohamed el maadi
    3 juillet 2016 - 15 h 46 min

    Je n’ai jamais vu de thon sur
    Je n’ai jamais vu de thon sur les étales algériennes ! C’est les Turcs qui ont pèche notre quota .




    0



    0
    buck john
    3 juillet 2016 - 15 h 13 min

    Les pécheurs de thon ne sont
    Les pécheurs de thon ne sont pas des philanthropes ,ni des ONG caritatives ,ils travaillent pour vivre ,ils sont humains ,le thon est vendu a certains pays 10 fois le prix qu’ils auraient sur le marché algérien ,de plus payé cash en devises fortes .C’est tout simple .




    0



    0
    kahina
    3 juillet 2016 - 14 h 35 min

    Je viens de découvrir le thon
    Je viens de découvrir le thon Algérien sur la photo.

    Je ne savais pas qu’il existait.




    0



    0
    salim
    3 juillet 2016 - 10 h 29 min

    Pourquoi nous parler de ce
    Pourquoi nous parler de ce thon sur ces pages, on n’en voit pas la couleur. Et certains citoyens n’ont jamais vu de leur vie un thon devant eux.




    0



    0
    salim
    3 juillet 2016 - 10 h 26 min

    Où va ce thon péché au nom de
    Où va ce thon péché au nom de l’Algérie et des citoyens. On ne le voit pas sur les étals des marchés. La transparence et l’honnêteté on la voit bien.




    0



    0
    jamel
    3 juillet 2016 - 2 h 19 min

    J’ai jamais vu, c’est pour la
    J’ai jamais vu, c’est pour la diaspora
    On ne peut même pas s’offrir de la sardine




    0



    0
      Lemdigouti
      3 juillet 2016 - 11 h 08 min

      Ma Khosse Naklou Thon……
      Ma Khosse Naklou Thon…… il a été converti en Livres Turques elles mêmes convertie en Dollars et autres Euros et Yen japonais….La mafia qui gère et contrôle cette pêche « miraculeuse » est passée par là Yelkhou.




      0



      0
        Anonymous
        3 juillet 2016 - 14 h 37 min

        Merci pour l’info.

        Merci pour l’info.

        Nous avons aussi la mafia du THON!! Quelle richesse et quel potentiel !!
        Un pays de mafioso




        0



        0
          anonyme
          3 juillet 2016 - 21 h 16 min

          pas un pays de mafioso , mais
          pas un pays de mafioso , mais un pays de mafiosi! on dit mafioso au singulier et mafiosi au pluriel!




          0



          0
    RACHID
    2 juillet 2016 - 23 h 45 min

    LE PAUVRE PETIT PEUPLE N A
    LE PAUVRE PETIT PEUPLE N A MEME SENTI L ODEUR DE CE THON … IL EST PARTI DANS LES GROS VENTRES DE GAID SALEH ET SES COMPARS … TFOU ….




    0



    0
    anonyme
    2 juillet 2016 - 22 h 20 min

    Qui détient la licence pour
    Qui détient la licence pour pécher du thon?
    Peut-on savoir qui a la licence ou agrément?
    Qui possède la licence?
    Est-elle louer à une entreprise ou à quelqu’un d’autres ?
    Les Algériens ne voient pas ni la couleur ni l’odeur?




    0



    0
    alwaystamurth
    2 juillet 2016 - 18 h 24 min

    l’absence de la delagation
    l’absence de la delagation algerienne
    pourquoi etait elle absente?
    pouquoi notre quota a ete divise par 5?
    l’absence en elle meme ne justifie pas une telle reduction. C’etait une reunion internationale avec ses lois et procedures. ce n’est pas L’assemblee populaire nationale de saadani et tliba.
    l’algerie n’avait pas peche son quota donc il a ete reduit.
    est ce que les membres de cette delegation on ete inquietes? No, les acteurrs et les realisateurs de Estah and KIHNa KI NESS sont plus dangeureux.
    VIVE TMURTH VIVE L’ALGERIE




    0



    0
    racines
    2 juillet 2016 - 17 h 05 min

    Amar Ghoul a fait fortune
    Amar Ghoul a fait fortune avec le trafic de thon rouge, il en connaît un bon bout lui qui négociait directement avec les thoniers turcs dans les eaux internationales de méditerranée. Quand est ce que on saura la vérité sur un autre trafic, celui du corail rouge d’El kala pillé par des italiens sous l’œil attentif et complaisant de nos responsables.
    Je me tairais sur un autre massacre, celui du braconnage de l’outarde et de la gazelle par des émirs du golfe pour qui le président Bouteflika a donné autorisation et garde militaires (gendarmerie) pour assurer la protection de ces nomades venus d’ailleurs. je ne dirais rien aussi sur cette ruée vers l’or par des subsahariens qui détruisent tous pour chercher quelques pépites de ce métal précieux. Décidément, le pays est en proie à une prédation sans précédent et par un citoyens ne bouge. maudit soient les peuples qui ne font rien pour se prendre en charge et qui acceptent le joug




    0



    0
      Anonymous
      2 juillet 2016 - 23 h 38 min

      «  » » acelui du corail rouge d
      «  » » acelui du corail rouge d’El kala pillé par des italiens sous l’œil attentif et complaisant de nos responsables » » »
      italiens et TUNISIENS.




      0



      0
      mohamed
      3 juillet 2016 - 2 h 27 min

      En effet les hamir du golfe
      En effet les hamir du golfe se conduisent au sud comme sur une terre conquise pillant ce qui reste de notre faune sans que personne ne bouge le petit doigt et le plus grave sous protection de la GN et la complicité d’élus corrompus
      où sont ces soi disant associations qui sont censés protéger la faune
      IL faut faire une enquète et chasser à tout jamais ces débiles




      0



      0
    elhadj
    2 juillet 2016 - 16 h 49 min

    ça fait des années que le
    ça fait des années que le citoyen moyen a perdu le gout du poisson en raison de sa cherté,même pas la sardine inabordable pour un smicard ou un retraité.qu’on pèche 1 tonne ou 400 tonnes vendues au large sans faire bénéficier ce misérable peuple dans sa très grande majorité ne nous intéresse guère.chaque algérien regrette amèrement la période BOUMEDIENNE .




    0



    0
      lavrivie
      2 juillet 2016 - 18 h 47 min

      svp , ne parlez pas en mon
      svp , ne parlez pas en mon nom …dire que tous les algériens regrettent ce putschiste , la ligne est vite franchie .




      0



      0
      caton
      2 juillet 2016 - 20 h 10 min

      Que vous le regrettiez
      Que vous le regrettiez amèrement est de votre droit .Mais que vous y incluiez chaque Algérien est parfaitement inepte .Par ailleurs l’association Boumédiène / produits de la pêche n’est pas de bon « thon » .Il ne fut ni messie ni providence . Aussi appartiendra- t- il à l’histoire de démontrer que sous son règne il était salvateur d’être muet comme une carpe pour ne pas cloué aux « saules ».Il fut incontestablement un homme d’état avec son ubac et son adret et savait ne pas mettre en exergue les orques les « eaux taries » ou autres squales .




      0



      0
        Mach3al007
        3 juillet 2016 - 11 h 56 min

        Au nez, à la barbe et sous le
        Au nez, à la barbe et sous le règne de « son » Boumédienne…..le plus grand prédateur (à l’époque) avait sévi en détournant des sommes faramineuses à travers les crédits de fonctionnement de nos représentations diplomatiques et consulaires…. Un véritable squaloïde qui a donné naissance actuellement à des monstres marins qui ne se contentent pas d’un banc de sardines négligeable à leur yeux ; pour leur appétit vorace engloutissant tout ce qui passe à proximité de leurs mâchoires.




        0



        0
    Anonymous
    2 juillet 2016 - 16 h 17 min

    Moi j’en mange la nuit dans
    Moi j’en mange la nuit dans mes rêves




    0



    0
    Bison
    2 juillet 2016 - 15 h 50 min

    Dans un pays gèré par des
    « Les 418 tonnes retirées avaient été partagées entre quatre pays : Libye, Turquie, Egypte et Syrie.  »
    …..
    Vous voulez dire entre quatre pays frères! Franchement, C’est pas perdu dans ce cas!! Moi à la place de nos fakhamatouhoum du ministère de l’agriculture je les réclamerait même pas! D’une part ça profite a nos freres c’est comme c’est a nous! D’autre part vous croyez que c’est avec les seuls thoniers de la famille des abu djerra qu’on arrivera a pêcher la totalité de notre quota, retrouvé, avant que les thons commencent à perdre leurs dents de vieillesses !! Ou bien on fera appel comme d’habitude a nos frères tunisiens mieux dotés en moyens, un petit pays sans vouloir lui manquer de respect, et qui valorise ses pêches en les engraissant!! Nous, comme dans tous les domaines de la rente, notre péche de thon ressemble beaucoup a notre industrie du phosphate, vendre brute pour acheter de l’engrais au Maroc!!




    0



    0
    Albiceste
    2 juillet 2016 - 14 h 59 min

    ***

    ***
    Mais on n’a pas vu de thon, à Oran en plus! Où est – il passé ? A-t-il été vendu illicitement, comme les crevettes, en haute mer aux raïs européens au quart de son prix international, payé cash en devises en haute mer? Qui a pesé et comptabilisé ces 450 tonnes? Les conserveries Isabella? Quel algérien a mangé son quota annuel de thon? Les 80% du quota dont « a été lésée l’Algérie en 2010 » ont en fait lésé les trafiquants, les corrompus et les corrupteurs. Les consommateurs algériens ont été lésés et le sont toujours à 100% des quotas.




    0



    0
    Ifri
    2 juillet 2016 - 13 h 58 min

    Ne savez-vous pas qu’il est
    Ne savez-vous pas qu’il est vendu au plus offrant ? et de préférence en devise.




    0



    0
      Anonymous
      2 juillet 2016 - 17 h 40 min

      Toutes les dernieres
      Toutes les dernieres acquisitions des pecheurs sont des thoniers et des crevetiers .Pas de sardiniers.
      Lepeuple ne mange pas de poissons pas de viandes rouges pas de fruits pas de produits laitiers et TAHIA BOUTEFLIKA et ses mandats anciens et futurs




      0



      0
      Anonymous
      2 juillet 2016 - 17 h 43 min

      Toute personne soucieuse dans
      Toute personne soucieuse dans ce pays sait qu’il est vendu en mar et endevises.D’ailleurs les dernieres acquisitions concernent uniquement des thoniers et des crevetiers nul de sardiniers et TAHIA………




      0



      0
    Anonymous
    2 juillet 2016 - 13 h 33 min

    De quel Thon parlez vous ?

    De quel Thon parlez vous ?
    On en a pas encore goûté.




    0



    0
      anonyme
      3 juillet 2016 - 17 h 13 min

      La licence d’exploitation est
      La licence d’exploitation est loué à des groupes étrangers pour exploitation.
      Donc, le Thon n’est pas commercialisée en Algérie ou peu.
      Qui détient la licence?????




      0



      0
        anonyme
        3 juillet 2016 - 21 h 26 min

        boudjerra ettero euh je veux
        boudjerra ettero euh je veux dire ethonnier…




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.