Gendarmerie nationale : le général-major Menad installe le nouveau chef du 5ème commandement à Constantine

Le général-major Nouba Menad, commandant de la Gendarmerie nationale, a installé vendredi à Constantine le nouveau commandant du 5ème commandement régional de ce corps, le colonel Tahar Moralent, en remplacement du général Karim Baiben. Dans une allocution prononcée à cette occasion, le général-major Menad, intervenant au nom du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, a appelé les éléments de la Gendarmerie nationale relevant du 5ème commandement, à «soutenir et à aider» le colonel Moralent dans l’accomplissement de sa mission. La cérémonie d’installation du nouveau commandant du 5ème commandement régional s’est déroulée au siège de ce commandement, dans la ville d’Ali Mendjeli, en présence de hauts responsables militaires, des commandants des groupements territoriaux, des unités d’intervention, des unités des gardes-frontières, des unités aériennes et des cadres des écoles de formation et des centres d’instruction de la Gendarmerie nationale des 15 wilayas de l’Est relevant du 5ème commandement régional. Ces officiers ont été conviés, juste après les protocoles d’installation, à une réunion de travail présidée par le commandant de la Gendarmerie nationale. Des instructions ont été données par le général-major Menad pour assurer la disponibilité permanente et hisser le niveau du rendement opérationnel des différentes unités de la Gendarmerie nationale, en mettant en service tous les moyens matériels et humains pour lutter contre la criminalité et la préservation de la sécurité, selon un communiqué de presse. Au cours de cette réunion de travail, un exposé a été présenté sur les activités des unités de la Gendarmerie nationale exerçant dans ces wilayas dans les domaines de la police judiciaire, la police administrative, la situation sécuritaire, la sécurité aux frontières ainsi que les différentes interventions en matière de sécurité publique durant le premier semestre de l’année 2016. Le général-major Menad qui a insisté sur l’obligation des résultats, a également souligné la nécessité d’accomplir les missions avec professionnalisme en recommandant l’intensification des activités de police judiciaire et la concentration des efforts dans le traitement et la résolution des affaires liées à la lutte contre la criminalité. La nécessité d’utiliser tous les moyens et techniques modernes disponibles pour faire valoir la preuve scientifique et apporter la preuve matérielle pour servir la justice et les justiciables a été également soulignée par le général-major Menad, a-t-on encore précisé.

Commentaires

    Mach3al 007
    8 juillet 2016 - 22 h 27 min

    Étrange qu’un colonel succède
    Étrange qu’un colonel succède à un général pour diriger un commandement régional du darak el watani.
    Le pouvoir central a abaissé d’un cran le grade pour mieux garder la main sur les effectifs. Certainement que le MDN et au delà le chef suprême du Djeïch ne veulent plus de généraux à chaque coin de rue et se comportant ou pouvant se comporter comme de véritables chefs autonomes.
    Jusque là tous les commandants régionaux avaient le grade de général.
    De quoi peuvent avoir peur « les décideurs » ???




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.