Sellal : «Les réserves de change ne baisseront pas en dessous de 100 milliards de dollars»

Sellal lors de sa visite aujourd'hui à Oum El-Bouaghi. New Press

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a affirmé, aujourd’hui jeudi à Oum El-Bouaghi, que les réserves de change en Algérie vont s’établir autour de 116 milliards de dollars en 2016 et ne baisseront pas en dessous de 100 milliards de dollars «quelles qu’en soient les circonstances». En procédant à la pose de la première pierre d’une cimenterie du groupe public industriel des ciments d’Algérie (GICA) dans la commune de Sigus à l’occasion de sa visite de travail dans la wilaya d’Oum El-Bouaghi, M. Sellal a indiqué que l’Etat a effectué «un travail titanesque pour redonner espoir aux Algériens et consacrer la stabilité économique et sécuritaire du pays». Il a relevé que les revenus des hydrocarbures se sont «améliorés», précisant que l’Etat «a engrangé 30 milliards de dollars depuis le début de l’année 2016 et prévoit 35 milliards de dollars en 2017 pour atteindre 45 milliards de dollars en 2018». En dépit du choc engendré par la chute des prix du pétrole, le Premier ministre a soutenu qu’«aucune usine n’a été fermée et aucun travailleur n’a été licencié». Il a assuré, dans ce cadre, que le gouvernement poursuivait la concrétisation de la politique économique de l’Etat, affirmant que les secteurs de l’agriculture et de l’industrie ont évolué «de manière substantielle» en termes d’investissements, générant, ainsi, «un taux de croissance de 3,5% en 2017 pour atteindre 4% en 2018». Le Premier ministre a ajouté, dans le même sillage, que le taux d’inflation sera de «4,7% en 2017 pour s’établir autour de 4% en 2018». M. Sellal a affirmé, en outre, que l’Etat «ne recourra pas à une loi de finances complémentaire cette année», soutenant, toutefois, que «la situation se stabilisera en 2018». «Je réaffirme que dans toutes les situations, la politique de l’Etat ne sera pas orientée vers l’austérité, mais il y aura plutôt une diminution des dépenses, notamment celles qui concernent les fonctionnements et les équipements», a-t-il soutenu, ajoutant que «l’Etat rationalisera les dépenses». M. Sellal a, par ailleurs, fustigé, ceux qui, de l’intérieur ou de l’extérieur du pays, tentent de nuire à la stabilité de l’Algérie, affirmant que l’Etat poursuivra sa politique économique et sociale sur la même dynamique.

R. N.

Comment (17)

    Anonymous
    15 juillet 2016 - 14 h 13 min

    PAPAPAPAPAPA… MAIS QUELLE
    PAPAPAPAPAPA… MAIS QUELLE PERFORMANCE ECONOMIQUE !




    0



    0
    Hamid
    15 juillet 2016 - 12 h 13 min

    Jusqu’à quand cette fuite en
    Jusqu’à quand cette fuite en avant ?




    0



    0
    Anonymous
    15 juillet 2016 - 6 h 39 min

     » …. ajoutant que «l’Etat
     » …. ajoutant que «l’Etat rationalisera les dépenses». M. Sellal …  »
    Surtout ne pas toucher au budget  » trottoirs et floralies  » , certes c’est le deuxieme budget apres celui de la defense , mais celui qui aime ne compte pas dit-on ! ( les gens qui ne vivent pas ici ne comprendront pas , tant pis ) .




    0



    0
    enfin
    14 juillet 2016 - 21 h 28 min

    désormais on va pouvoir
    désormais on va pouvoir dormir tranquille ! merci beaucoup de nous rassurer ,nous le pauvre peuple .




    0



    0
    Anonymous
    14 juillet 2016 - 20 h 49 min

    Si les prix du pétrole se
    Si les prix du pétrole se maintiennent au niveau actuel, dans 3 ou 4 ans il ne restera rien des réserves de change. C’est cette vérité que Sellal devrait dire et non raconter des sornettes qui n’ont rien à voir avec des prévisions sérieuses. Il ne faut pas oublier que ce monsieur a promis de transformer Mascara en Californie, rien que ça. Il incarne à merveille le désastre de la gouvernance à l’Algérienne.




    0



    0
    Anonymous
    14 juillet 2016 - 20 h 18 min

    Il n’a pas de problème avec

    Il n’a pas de problème avec la presse, mais avec le micro.




    0



    0
    aqil2
    14 juillet 2016 - 20 h 15 min

    la réalisation des 3 millions
    la réalisation des 3 millions de logements pour les familles modestes, des hôpitaux, des universités; l’autoroute Est-Ouest longue de 1 482 km, les voies express, les pénétrantes, tronçons reliant les villes entre elles, les voies rapides etc. la transsaharienne longue de 9.500 kilomètres, qui relieront six pays africains: Tunisie, le Mali, le Niger, le Tchad et le Nigeria aux ports de l’Algérie sans parler d’aménagement plages, des parcs d’attractions, c’est aussi un mensonge? Allons donc!




    0



    0
    Anonymous
    14 juillet 2016 - 18 h 59 min

    Sellal : «Les réserves de
    Sellal : «Les réserves de change ne baisseront pas en dessous de 100 milliards de dollars»

    Attention c’est un avertissement indirecte, et à peine dissimulé
    pour une future aggravation prévisible de la crise économique, et financière de l’Algérie
    Mais où sont les solutions ?,
    Où est l’austérité pour arreter les dépenses, et les gaspillages sans fin, et sans freins de l’état ?
    Où sont les programmes de réformes, et de restructurations de l’économie nationale?,
    (les déséquilibres microéconomiques des entreprises étatiques – déficits structurels –
    Très mauvaise organisation, très mauvaise gestion,…..
    Où sont Les recettes miracles de nos  » très compétents responsables » pour affiner une stratégie
    De sortie d’une crise structurelle macroéconomique ? – déséquilibres des fondamentales de l’économie,…..?!
    Déficits dangereux, et très inquiétants: Balance des paiements, balance commerciale extérieure
    (Importations incompressibles, et sans freins, en roues libres
    Budget de fonctionnement de l’un des états les plus dépensiers, et les plus gaspilleurs au monde




    0



    0
      SMCO
      14 juillet 2016 - 20 h 22 min

      Même si vraiment il le pense,
      Même si vraiment il le pense, sa vision est fausse, puisqu’elle n’a aucun fondement. D’après les experts en matière d’énergie hydrocarbures, les réserves Américaines, promets une livraison suffisante au pays pour un très long avenir. A cela s’ajoute les recherches de sources d’énergies renouvelables. Même les prévisions du FMI et la BM se sont avérées fausses. Soit il induit le peuple en erreur, soit il est complètement hors circuit. L’avenir des pays dépendants des hydrocarbures, semble sombre et alarmante si ses derniers ne se penchent pas, immédiatement, vers d’autres économies hors-hydrocarbures. Si l’Algerie ne diversifie pas dans l’immédiat son économie et augment sont volume agricole, les 100 Milliards dont Mr. Sellal compte réserver, se fonderont dans moins de 5 ans.




      0



      0
    haroun
    14 juillet 2016 - 18 h 41 min

    quand abou-al-3atariss parle,
    quand abou-al-3atariss parle, on ne sait pas s’il faut rire de la blague ou s’indigner du mensonge. N’est-ce pas lui qui disait l’année passée que l’Algerie ne sera jamais touchée par la crise. La seule presence de ce bonimenteur au poste de premier ministre dans la situation actuelle est un acte de mauvaise gestion. Sella est un blagueur, un j’menfoutiste qui ne prend rien au serieux, meme si un Tsunami économique aussi haut que Chrea lui arrive en pleine tronche, il prendra soin de lancer sa dernière blague avant d’etre emporté comme un coton-tige..




    0



    0
    selecto
    14 juillet 2016 - 17 h 46 min

    Les avoirs des escrocs
    Les avoirs des escrocs Syriens, Libanais, Palestiniens, Jordaniens, Marocains, Tunisiens, Egyptiens, Français, mariés aux filles des responsables ne baisseront pas non plus, c’est plutôt rassurant pour eux et tant pis pour les pauvres filles qui’ n’ont rien en leurs noms.




    0



    0
    Anonymous
    14 juillet 2016 - 17 h 36 min

    entoumaa eklitou edraham
    entoumaa eklitou edraham etoumaa etkhelssouha ya serakine




    0



    0
    momo
    14 juillet 2016 - 16 h 20 min

    cause toujours tu nous
    cause toujours tu nous interessent




    0



    0
    Vu de Marseille
    14 juillet 2016 - 16 h 04 min

    Donc s’il dit cela c’est qu
    Donc s’il dit cela c’est qu’il faut comprendre le contraire….on vous connaît maintenant, que des mensonges, des secrets




    0



    0
    lhadi
    14 juillet 2016 - 15 h 52 min

    Le mensonge qui fait croire
    Le mensonge qui fait croire au peuple algérien des faussetés salutaires prend source dans cette véritable société de menteurs qui cherche à rationaliser la production des mensonges politiques. Ainsi, pour y faire face, les « Périclès algériens » s’évertuent à faire revivre la voix de notre peuple et l’âme de notre nation : condition sine qua non pour rétablir l’honneur de l’Algérie adamantine sous tutelle des tailleurs de pierres.
    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    Anonyme
    14 juillet 2016 - 14 h 44 min

    M. SELLAL continue de dire
    M. SELLAL continue de dire des bêtises d’une extrême gravité pour l’avenir de l’Algerie.
    M.Sellal est un autiste….Nos retraites sont menacés et il ne le sait pas.
    C’est dramatique de prendre l’avenir de la nation avec simplicité et légèreté.




    0



    0
    what else ?
    14 juillet 2016 - 14 h 06 min

    si c’est lui mème qui vient
    si c’est lui mème qui vient de le dire , franchement c’est plutôt très rassurant . merci




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.