L’appel de Noureddine Boutarfa à la Chine et à l’Espagne

Noureddine Boutarfa. New Press

Le ministre de l’Energie, Noureddine Boutarfa, a invité la Chine et l’Espagne à participer la 15e édition de la réunion ministérielle du Forum international de l’énergie (IEF15) prévue du 26 au 28 septembre prochain à Alger. M. Boutarfa, qui a reçu les ambassadeurs de Chine et d’Espagne, respectivement Yang Guangyu et Alejandro Polanco Matas, a abordé l’organisation par l’Algérie de l’IEF15, a indiqué un communiqué du ministère de l’Energie transmis à l’APS. A cette occasion, le ministre a invité les parties chinoise et espagnole à participer à cet «important forum qui constitue un espace favorable de dialogue entre les producteurs et les consommateurs de l’énergie sur les questions énergétiques internationales notamment l’évolution du marché pétrolier mondial», a précisé le communiqué.

L’entretien avec l’ambassadeur de Chine a également porté sur le renforcement des relations de coopération entre l’Algérie et la Chine dans les domaines des énergies renouvelables et la formation. M. Boutarfa, qui a présenté les grands axes du programme du secteur, notamment les énergies renouvelables, a invité les entreprises chinoises à participer dans ce programme, notamment dans la fabrication locale des équipements industriels de ces énergies. Les deux parties ont passé en revue les relations de partenariat entre les deux pays dans le domaine des hydrocarbures, «en exprimant leur volonté de poursuivre et de renforcer ces relations vu les opportunités et les potentialités qu’offre le secteur énergétique algérien», souligne le communiqué.

Avec l’ambassadeur d’Espagne, M. Boutarfa a abordé le renforcement des relations de coopération et de partenariat dans le domaine des hydrocarbures et des énergies renouvelables, invitant les entreprises espagnoles à investir davantage en Algérie, notamment dans les énergies renouvelables. De son côté, M. Polanco Matas a exprimé sa «satisfaction de la tenue en mai 2016 à Alger du premier forum d’affaires Algérie-UE auquel les entreprises espagnoles ont participé activement», a-t-on ajouté de même source.

R. N.

Comment (10)

    Le Tlemcenien
    20 juillet 2016 - 22 h 21 min

    Sebta et Mlilia sont un
    Sebta et Mlilia sont un objectif, voilà pourquoi l’Espagne
    M6 doit quitter le Sahara et commencer à parler de « ses » territoires occupés




    0



    0
    Le Tlemcenien
    20 juillet 2016 - 22 h 21 min

    Sebta et Mlilia sont un
    Sebta et Mlilia sont un objectif, voilà pourquoi l’Espagne
    M6 doit quitter le Sahara et commencer à parler de « ses » territoires occupés




    0



    0
    Anonymous
    20 juillet 2016 - 14 h 55 min

    La super puissante Empire de
    La super puissante Empire de Chine, la redoutable, et fidèle Russie, la grande civilisée Allemagne : O.K
    La très peu fiable,des problèmes, et des litiges (fuites de capitaux, fraudes, et trafics nombreux,…) l’Espagne:Non




    0



    0
    Anonymous
    20 juillet 2016 - 14 h 55 min

    La super puissante Empire de
    La super puissante Empire de Chine, la redoutable, et fidèle Russie, la grande civilisée Allemagne : O.K
    La très peu fiable,des problèmes, et des litiges (fuites de capitaux, fraudes, et trafics nombreux,…) l’Espagne:Non




    0



    0
    Anonymous
    20 juillet 2016 - 13 h 54 min

    les usa ,fafa ,mainenant l
    les usa ,fafa ,mainenant l’espagne :c’est la politique de khellil sans khellil ! celle des dessous de table et du bradage des richesses du pays ;
    quand à la chine ,elle est un soutien traditionnel;
    que fera alors sonatrach et bouterfa quand tous ces pays se chargeront d’exploiter le sous sol algerien y compris le gaz de schiste ?
    l’Histoire retiendra la responsabilite du clan dans le gaspillage des ressources du pays (exportation de la richesse pour importer les produits inutiles et aheter la paix sociale) pour se maintenir au pouvoir le plus longtemps possible .




    0



    0
    Anonymous
    20 juillet 2016 - 13 h 54 min

    les usa ,fafa ,mainenant l
    les usa ,fafa ,mainenant l’espagne :c’est la politique de khellil sans khellil ! celle des dessous de table et du bradage des richesses du pays ;
    quand à la chine ,elle est un soutien traditionnel;
    que fera alors sonatrach et bouterfa quand tous ces pays se chargeront d’exploiter le sous sol algerien y compris le gaz de schiste ?
    l’Histoire retiendra la responsabilite du clan dans le gaspillage des ressources du pays (exportation de la richesse pour importer les produits inutiles et aheter la paix sociale) pour se maintenir au pouvoir le plus longtemps possible .




    0



    0
    atlas51
    20 juillet 2016 - 13 h 00 min

    La Chine, on est d’accord.
    La Chine, on est d’accord. Mais pourquoi un renforcement avec l’Espagne?!!
    Ce pays se dresse à chaque fois contre l’indépendance du peuple Sahraoui. Il y aura fatalement des accros avec ce pays. Il vaut mieux maintenir les accords à leur strict minimum.




    0



    0
    atlas51
    20 juillet 2016 - 13 h 00 min

    La Chine, on est d’accord.
    La Chine, on est d’accord. Mais pourquoi un renforcement avec l’Espagne?!!
    Ce pays se dresse à chaque fois contre l’indépendance du peuple Sahraoui. Il y aura fatalement des accros avec ce pays. Il vaut mieux maintenir les accords à leur strict minimum.




    0



    0
    Anonymous
    20 juillet 2016 - 10 h 30 min

    Avant d’appeler la toute
    Avant d’appeler la toute puissante Chine,
    et la très opportuniste, profiteuse, et très peu fiable Espagne
    (nombreux litiges: Gaz, Compagnie Repsol, P.M.E,etc,…..)

    Il ferait mieux de remettre de l’ordre, et de nettoyer, ….., en priorité urgente ,aux portes de l’Algérie,:

    Réformes, Restructurations, et Assainissements du secteur des hydrocarbures en Algérie:
    Sonatrach, Entreprises para-pétrolières et filiales de Sonatrach, Services, et départements de Sonatrach,
    et du Ministère de l’Energie qui croulent sous des déficits, de passifs, dysfonctionnements, blocages, lourdeurs,effectifs pléthoriques, peu productifs, très couteux, et …..faibles productivités,
    Mauvaises organisations, mauvaises planifications, mauvaises prévisions,mauvaises gestions, népotismes….., Interventions….., incompétences,…..

    Tout à refaire, à réformer, et à restructurer l’ensemble des structures de Sonatrach, et du ministère de l’énergie
    Pour éviter le naufrage, la faillite, la banqueroute, et la disparition de Sonatrach,
    Devant les nouveaux enjeux, et devant ses nouveaux, et sérieux concurrents:
    Surtout Israel (les énormes gisements, et réserves de gaz de l’est de la Méditerranée, Egypte, Chypre,Grèce, Turquie, Qatar, l’Arabie Saoudite, la Russie, Nigeria
    L’Irak, l’Iran (avec la fin des sanctions, et de l’embargo sur son pétrole, et son gaz)

    Une nouvelle vision, et une nouvelle stratégie de Sonatrach pour sauver sa propre existence
    dans la scène internationale (on se bouscule pour l’Europe,…),…..en jeu dans les prochaines années,…..?!




    0



    0
    Anonymous
    20 juillet 2016 - 10 h 30 min

    Avant d’appeler la toute
    Avant d’appeler la toute puissante Chine,
    et la très opportuniste, profiteuse, et très peu fiable Espagne
    (nombreux litiges: Gaz, Compagnie Repsol, P.M.E,etc,…..)

    Il ferait mieux de remettre de l’ordre, et de nettoyer, ….., en priorité urgente ,aux portes de l’Algérie,:

    Réformes, Restructurations, et Assainissements du secteur des hydrocarbures en Algérie:
    Sonatrach, Entreprises para-pétrolières et filiales de Sonatrach, Services, et départements de Sonatrach,
    et du Ministère de l’Energie qui croulent sous des déficits, de passifs, dysfonctionnements, blocages, lourdeurs,effectifs pléthoriques, peu productifs, très couteux, et …..faibles productivités,
    Mauvaises organisations, mauvaises planifications, mauvaises prévisions,mauvaises gestions, népotismes….., Interventions….., incompétences,…..

    Tout à refaire, à réformer, et à restructurer l’ensemble des structures de Sonatrach, et du ministère de l’énergie
    Pour éviter le naufrage, la faillite, la banqueroute, et la disparition de Sonatrach,
    Devant les nouveaux enjeux, et devant ses nouveaux, et sérieux concurrents:
    Surtout Israel (les énormes gisements, et réserves de gaz de l’est de la Méditerranée, Egypte, Chypre,Grèce, Turquie, Qatar, l’Arabie Saoudite, la Russie, Nigeria
    L’Irak, l’Iran (avec la fin des sanctions, et de l’embargo sur son pétrole, et son gaz)

    Une nouvelle vision, et une nouvelle stratégie de Sonatrach pour sauver sa propre existence
    dans la scène internationale (on se bouscule pour l’Europe,…),…..en jeu dans les prochaines années,…..?!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.