Les terroristes islamistes s’adaptent plus vite que les services de sécurité occidentaux

Des policiers en tenue de vacanciers pour traquer le meurtrier de Munich. Une lutte antiterroriste en dilettante ? D. R.

La facilité avec laquelle des dizaines de civils sont massacrés sur le sol européen laisse planer le doute sur l’aptitude des services de sécurité occidentaux à endiguer la menace terroriste. L’Europe, qui semble découvrir le phénomène du terrorisme islamiste transfrontalier, pourtant vieux de plusieurs décennies, fait montre d’une inhabileté qui laisse supposer que de nombreuses autres tueries vont se dérouler dans plusieurs autres pays d’Europe dans les jours et les semaines à venir. Une situation qui démontre clairement que les groupes islamistes armés sont plus réactifs et plus perspicaces, changeant constamment de méthodes et adaptant leurs moyens aux circonstances du moment.

Le récent défilé du 14 juillet a définitivement confirmé le grand décalage entre les traditions militaires héritées de temps immémoriaux, et les nouvelles menaces qui nécessitent de nouvelles stratégies et de nouvelles armes. L’arsenal militaire exhibé par l’armée française lors de ce défilé devient obsolète face à un simple camion transformé, le temps d’un acte criminel abject, en un moyen efficace pour un assaut génocidaire, comme on l’a vu à Nice, dans le Sud de la France. Le paradoxe est tel qu’un avion de chasse, un char ou un navire de guerre qui grèvent les budgets des Etats, ne servent plus à grand-chose. La guerre a changé de visage et les tactiques pour y faire face sont, elles, restées figées.

L’Algérie : un cas d’école

L’expérience algérienne a démontré que le temps doit jouer en faveur de la lutte antiterroriste. Les premières années de la décennie rouge ont été difficiles pour les différents services de sécurité et l’armée qui ont, cependant, réorienté leurs méthodes en fonction de la nature de la menace. La situation fut alors vite inversée et la «peur changea de camp» dès que la guerre contre ce fléau devint totale, sans que les parasitages de certaines capitales occidentales qui hébergeaient les zélateurs du «djihad», aient pu perturber le travail remarquable de la police, de la gendarmerie, de l’armée et des services secrets, ou affaiblir la volonté des Algériens d’éradiquer les dernières poches terroristes.

En Algérie, la lutte contre le terrorisme est passée par plusieurs étapes. Les «afghans», appliquant les modus operandi appris dans les cavernes de Tora Bora auprès d’Oussama Ben Laden dont ils furent les fidèles lieutenants, commencèrent par s’en prendre aux forces de sécurité, encore vulnérables à l’époque, pour récupérer des armes. Plusieurs casernes furent attaquées et des barrages de police et de gendarmerie harcelés. La population, soit acquise aux islamistes, soit tournant le dos aux responsables politiques, commentait les événements sans se mêler à une «guerre» dont elle estimait qu’elle mettait aux prises deux protagonistes qui s’entretuaient pour le pouvoir. Il aura fallu que les éléments armés d’Abdelhak Layada – aujourd’hui libre – et Djamel Zitouni se retournent contre les civils, pour que l’ensemble des Algériens crient enfin, d’une seule voix, leur rejet catégorique de la violence islamiste.

Dans les maquis, les anciens moudjahidine (vétérans de la guerre de libération) reprirent les armes et traquèrent les terroristes retranchés dans des casemates qui leur servaient jadis de refuges durant la lutte armée contre la présence coloniale. Cependant que l’armée isolait les hordes sauvages en multipliant les frappes chirurgicales rendues possibles grâce à un remarquable travail de renseignement.

Dans les villes, les citoyens redoublaient de vigilance et signalaient tout mouvement suspect aux services de sécurité qui, désormais dotés des équipements adéquats et forts d’une grande expérience sur le terrain, intervenaient dans les minutes qui suivaient et neutralisaient les éléments armés affiliés à un des nombreux groupes terroristes – GIA, AIS, FIDA, GSPC, etc. – qui seront éliminés l’un après l’autre.

Une parfaite coordination entre les différents services de sécurité (le DRS à travers ses centres territoriaux de recherche et d’investigation et la Direction centrale de la sécurité de l’armée, les Renseignements généraux de la DGSN, les brigades territoriales de la gendarmerie) a permis de traquer, infiltrer et, ainsi, paralyser les noyaux durs et pulvériser les groupes terroristes.

Cette expérience, acquise après de longues années de lutte contre le terrorisme sans aucune aide extérieure, doit, aujourd’hui, servir de cas d’école pour des pays comme la France, la Belgique ou l’Allemagne qui subissent de plein fouet leurs erreurs géostratégiques et leur laxisme, voire leur soutien tacite et leur encouragemet implicite aux extrémistes religieux qui, croyaient-ils – ou feignaient-ils de croire –, durant toute la décennie 1990, menaient un combat «juste» contre une «junte militaire avide de pouvoir». Aujourd’hui, toute guerre contre Daech ne saurait être valable que si l’Occident s’appuie sur l’exemple algérien et reconnaît ses aberrations passées pour pouvoir affronter sérieusement et efficacement un ennemi qui se renforçait en même temps qu’il lui prêtait le flanc.   

Karim Bouali   

Comment (84)

    Anonymous
    24 juillet 2016 - 21 h 33 min

    Encore un fou furieux aujourd
    Encore un fou furieux aujourd’hui dans une region allemande que je connais bien et que j’aime beaucoup, tant la vie y etait agreable. Allemagne : un mort et deux blessés suite à une attaque à la machette. Cette fois-ci c’est un Syrien. C’est fou.




    0



    0
    Anonymous
    24 juillet 2016 - 21 h 33 min

    Encore un fou furieux aujourd
    Encore un fou furieux aujourd’hui dans une region allemande que je connais bien et que j’aime beaucoup, tant la vie y etait agreable. Allemagne : un mort et deux blessés suite à une attaque à la machette. Cette fois-ci c’est un Syrien. C’est fou.




    0



    0
    Anonymous
    24 juillet 2016 - 19 h 42 min

    La policiere Sandra Bertin de
    La policiere Sandra Bertin de Nice qui vient de mettre en lumiere la pression exercee par Cazeneuve pour le rapport et les surveillances video.
    https://youtu.be/uU6CECi70RM




    0



    0
    Anonymous
    24 juillet 2016 - 19 h 42 min

    La policiere Sandra Bertin de
    La policiere Sandra Bertin de Nice qui vient de mettre en lumiere la pression exercee par Cazeneuve pour le rapport et les surveillances video.
    https://youtu.be/uU6CECi70RM




    0



    0
    Anonymous
    24 juillet 2016 - 16 h 49 min

    LECTURE

    LECTURE
    …..Après l’interruption du processus électoral, car l’armée, avec son service de sécurité le DRS, avait découvert la manœuvre d’accaparement de la révolte de 1988 par les financements et autres soutiens aux islamistes. Des groupes islamistes armés surgissent par enchantement le lendemain ! C’est la guerre.
    Des villageois, des familles, des intellectuels, des artistes, des journalistes, des écrivains, des policiers, des postiers, des enseignants sont assassinés ; des écoles et toutes les infrastructures de bases, des usines sont détruites ou endommagés. Des dizaines de milliards de dollars de pertes, des dizaines de milliers de morts.
    L’armée aidée par la population (organisés en Groupes de légitime défense) les ont traqué, pendant des années, jusqu’à leurs extermination ou leur reddition.
    C’est alors que l’on a sorti la propagande que l’armée, par ses Généraux, massacrent les civils, puis ce sont les « milices du régime » ensuite, comme cela ne passait pas, on invente le «qui tue qui».
    Oui, pour eux et leurs soutiens, le Fis et son Gia n’ont tué personne en Algérie même pas les militaires, les gendarmes, les policiers. Ils disent que ce sont des règlements de comptes entre « clans du pouvoir » !
    L’Algérien et les gens sensés savent que l’armée et les GLD protégeaient les villageois des massacres terroristes du GIA. C’est le GIA qui détruisait les infrastructures économiques, sociales et éducatives, tuait les civils.
    Les propagandistes du Fis, dont les chefs vivent actuellement à Londres, Montréal, Genève, Paris et au Qatar, aidés par des milieux connus, revanchards et cupides, dont certains postent sur ce site, n’arrêtent pas, sur leurs sites et TV financés par des associations connues, de pousser encore les algériens à la révolte.
    Les algériens restent vigilants grâce à leur expérience contre ces hordes de traitres du 21 siècles. Ils les ignorent d’ailleurs totalement……




    0



    0
    Anonymous
    24 juillet 2016 - 16 h 49 min

    LECTURE

    LECTURE
    …..Après l’interruption du processus électoral, car l’armée, avec son service de sécurité le DRS, avait découvert la manœuvre d’accaparement de la révolte de 1988 par les financements et autres soutiens aux islamistes. Des groupes islamistes armés surgissent par enchantement le lendemain ! C’est la guerre.
    Des villageois, des familles, des intellectuels, des artistes, des journalistes, des écrivains, des policiers, des postiers, des enseignants sont assassinés ; des écoles et toutes les infrastructures de bases, des usines sont détruites ou endommagés. Des dizaines de milliards de dollars de pertes, des dizaines de milliers de morts.
    L’armée aidée par la population (organisés en Groupes de légitime défense) les ont traqué, pendant des années, jusqu’à leurs extermination ou leur reddition.
    C’est alors que l’on a sorti la propagande que l’armée, par ses Généraux, massacrent les civils, puis ce sont les « milices du régime » ensuite, comme cela ne passait pas, on invente le «qui tue qui».
    Oui, pour eux et leurs soutiens, le Fis et son Gia n’ont tué personne en Algérie même pas les militaires, les gendarmes, les policiers. Ils disent que ce sont des règlements de comptes entre « clans du pouvoir » !
    L’Algérien et les gens sensés savent que l’armée et les GLD protégeaient les villageois des massacres terroristes du GIA. C’est le GIA qui détruisait les infrastructures économiques, sociales et éducatives, tuait les civils.
    Les propagandistes du Fis, dont les chefs vivent actuellement à Londres, Montréal, Genève, Paris et au Qatar, aidés par des milieux connus, revanchards et cupides, dont certains postent sur ce site, n’arrêtent pas, sur leurs sites et TV financés par des associations connues, de pousser encore les algériens à la révolte.
    Les algériens restent vigilants grâce à leur expérience contre ces hordes de traitres du 21 siècles. Ils les ignorent d’ailleurs totalement……




    0



    0
    Anonymous
    24 juillet 2016 - 13 h 12 min

    AP il faut verifer ca ! La
    AP il faut verifer ca ! La police francaise aurait arrete un israelien charge de recruter pour Daesh !!!!! Le mec serait franco-israelien ou israelien vivant en France. Il a ete arrete au Maroc avec ses deux filles…. C’est quoi ce merdier ???
    =============================================================================
    http://www.halalbook.fr/actufiche-18-7761.html?La-police-fran%C3%A7aise-arr%C3%AAte-un-isra%C3%A9lien-charg%C3%A9-de-recruter-pour-Daesh
    ======================================================================================
    http://fr.awdnews.com/soci%C3%A9t%C3%A9/un-isra%C3%A9lien-charg%C3%A9-d%E2%80%99envoyer-des-combattants-en-syrie-est-intercept%C3%A9-%C3%A0-l-a%C3%A9roport-international-de-bordeaux




    0



    0
    Anonymous
    24 juillet 2016 - 13 h 12 min

    AP il faut verifer ca ! La
    AP il faut verifer ca ! La police francaise aurait arrete un israelien charge de recruter pour Daesh !!!!! Le mec serait franco-israelien ou israelien vivant en France. Il a ete arrete au Maroc avec ses deux filles…. C’est quoi ce merdier ???
    =============================================================================
    http://www.halalbook.fr/actufiche-18-7761.html?La-police-fran%C3%A7aise-arr%C3%AAte-un-isra%C3%A9lien-charg%C3%A9-de-recruter-pour-Daesh
    ======================================================================================
    http://fr.awdnews.com/soci%C3%A9t%C3%A9/un-isra%C3%A9lien-charg%C3%A9-d%E2%80%99envoyer-des-combattants-en-syrie-est-intercept%C3%A9-%C3%A0-l-a%C3%A9roport-international-de-bordeaux




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.