Hé, vous les maires, à vos balais !

Par Kamel Moulfi – Quand on constate l’état des lieux, on se demande si les élus et administrateurs locaux circulent dans leur ville, leur quartier, leur rue. S’ils le font, c’est certainement furtivement, en fermant les yeux et en se pinçant le nez. Le spectacle est désolant. A la saleté visible sur les trottoirs, dont les carrelages sont souvent cassés depuis longtemps, s’ajoutent les odeurs pestilentielles venant d’égouts éclatés ou d’urinoirs sauvages, sans compter la cacophonie des nuisances sonores qui agressent de toutes parts. Sur ces aspects, il est navrant de constater que l’été 2016 ressemble aux précédents ; aucune amélioration.

Le plus triste est de voir que la capitale et particulièrement son centre n’échappent pas à cette image repoussante. Mais le pire est que cette ambiance invivable, inadmissible dans les pays développés, tend à devenir la «norme» chez nous. Pourtant, tous savent que la qualité de la vie est essentielle, qu’elle ne demande que la propreté et un minimum de tranquillité.

Les Algériens méritent de se sentir bien dans leurs rues et quartiers, même si certains d’entre eux ne brillent pas par le civisme. Et il faut s’interroger pourquoi. N’est-ce pas une forme de protestation contre le mépris dans lequel ils sont tenus par les autorités, en tout cas contre leur mise à l’écart dans la gestion locale ? Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, l’a incidemment reconnu en exigeant qu’à l’avenir, l’avis des citoyens soit pris en compte dans les investissements locaux. Puisse-t-il être entendu !

Le fait est là, les responsables locaux ne s’intéressent pas à l’hygiène et à la salubrité dans les communes dont ils ont pour mission principale de soigner le cadre de vie. Les seuls endroits propres et tranquilles se trouvent là où les habitants ont eu un sursaut d’orgueil (le fameux «nif» typiquement algérien) et se sont occupés, seuls, de leur cité, sans rien attendre des responsables locaux. Cette solidarité entre les gens, en dehors et indépendamment des institutions de l’Etat, comme s’il ne fallait pas compter sur elles, est nettement et de plus en plus perceptible dans les faits et gestes quotidiens des Algériens. Beaucoup de gens ont fini par comprendre qu’ils sont contraints de se prendre, eux-mêmes, mutuellement en charge. On le voit facilement : là où le «nif» n’est pas suffisamment mobilisateur, c’est la montagne de déchets entreposés çà et là, le ruissellement d’eaux noirâtres et nauséabondes et les bruits assourdissants, sur fond d’individualisme ravageur, qui se traduit dans l’informel partout.

Y a-t-il espoir que les choses s’améliorent ? Oui, à condition de veiller au respect des libertés, d’expression, d’opinion et autres, qui sont le seul contrepoids aux tendances au despotisme local. Sinon, la quiétude des Algériens que leur procure le remarquable travail des services de sécurité sera toujours gâchée par l’impéritie dans la gestion locale.

K. M.

Comment (30)

    Anonymous
    29 juillet 2016 - 13 h 33 min

    Très bon article. A quand un
    Très bon article. A quand un autre article sur le même registre: « HÉ VOUS DU POUVOIR? DU BALAI ! »




    0



    0
    Anonymous
    29 juillet 2016 - 13 h 33 min

    Très bon article. A quand un
    Très bon article. A quand un autre article sur le même registre: « HÉ VOUS DU POUVOIR? DU BALAI ! »




    0



    0
    momo
    28 juillet 2016 - 11 h 38 min

    mes rues sont sales les
    mes rues sont sales les egouts deborde les canalistion d eau eclater et ruiselle de partout .petit village de bba .je n ai jamais vu mon maire depuis 4 ans. a part 1 ou 2 fois en mercedes vitres teintes .messieur les walis vous etes ou.




    0



    0
    momo
    28 juillet 2016 - 11 h 38 min

    mes rues sont sales les
    mes rues sont sales les egouts deborde les canalistion d eau eclater et ruiselle de partout .petit village de bba .je n ai jamais vu mon maire depuis 4 ans. a part 1 ou 2 fois en mercedes vitres teintes .messieur les walis vous etes ou.




    0



    0
    ANAalgérien
    25 juillet 2016 - 15 h 19 min

    les « élus »
    La plupart des « élus » APC comme APW ne viennent à ces postes que pour détourner des fonds pour ne pas dire LES fonds accordés à ces institutions par le trésor public , maintenant que les fonds vont s’assécher plus personne n’en voudra de ces postes , quant aux postes de sénateur et de député , ôtez leur les 35 millions mensuels et vous ne verrez plus personne dans les 2 « augustes » hémicycles.




    0



    0
    ANAalgérien
    25 juillet 2016 - 15 h 19 min

    les « élus »
    La plupart des « élus » APC comme APW ne viennent à ces postes que pour détourner des fonds pour ne pas dire LES fonds accordés à ces institutions par le trésor public , maintenant que les fonds vont s’assécher plus personne n’en voudra de ces postes , quant aux postes de sénateur et de député , ôtez leur les 35 millions mensuels et vous ne verrez plus personne dans les 2 « augustes » hémicycles.




    0



    0
    New kid
    24 juillet 2016 - 11 h 59 min

    Cleanliness is next to godliness !
    La propreté n’est pas passée chez les arabes. Les émirs on décrété que le sable peut être utilise pour l’ablution. Mais pour les dents le grincement sera identique à des freins sans huile. Les crachats des hommes en kamis tapissent les trottoirs ou le pain et les gâteaux sont vendus avec toute l’armada de mouches tourbillonnantes.
    L’eau étant redirigée vers le gaz de schiste, les feux de forets font des ravages.
    Que peuvent faire les pauvres maires élus par la population mais avec un Walli qui les chapote par décret présidentiel et qui détient la bourse.
    Surtout avec les dernières instructions du premier ministre, qui demande à tous de diminuer les dépenses à cause du déficit géant du a son incompétence, nous allons vers un régime Grec à la sauce hollandaise !




    0



    0
      Alilapointe59
      24 juillet 2016 - 14 h 15 min

      La rage sur les maires
      Que peuvent t’ils faire les maires… qu’ils arrêtent de détourner l’argent que l’état lui donne et ne fait rien pour nos villages. L’état algérien devrait mettre des huissiers dans toute les wilayas. Ça ne coûtera pas plus chère que de donner des subventions qui termine dans les poches de c pourriture. Dans tout les villages ils critiquent l’état et c con pense que se ne sont pas la faute du maire mais de l’état. Voté pour des maires qui travailleront pour leurs villes ou villages et vous verrez ci ça ne change pas. L’état puni quand on dénonce quelqu’un, elle ne passent pas dans nos villages pour voire dans qu’elle état sont nos douars. Regarder l’exemple des village en Kabylie certaine sont très propre, il n’attendent personnes. Ils ne laissent pas leurs villages a l’abandon comme beaucoup de crasseux de notre pays, le peuples doit être propres déjà, ils jettent tous leurs ordures par la fenêtre.alors ce n’est pas la fautes de l’état mais du peuples .




      0



      0
    New kid
    24 juillet 2016 - 11 h 59 min

    Cleanliness is next to godliness !
    La propreté n’est pas passée chez les arabes. Les émirs on décrété que le sable peut être utilise pour l’ablution. Mais pour les dents le grincement sera identique à des freins sans huile. Les crachats des hommes en kamis tapissent les trottoirs ou le pain et les gâteaux sont vendus avec toute l’armada de mouches tourbillonnantes.
    L’eau étant redirigée vers le gaz de schiste, les feux de forets font des ravages.
    Que peuvent faire les pauvres maires élus par la population mais avec un Walli qui les chapote par décret présidentiel et qui détient la bourse.
    Surtout avec les dernières instructions du premier ministre, qui demande à tous de diminuer les dépenses à cause du déficit géant du a son incompétence, nous allons vers un régime Grec à la sauce hollandaise !




    0



    0
      Alilapointe59
      24 juillet 2016 - 14 h 15 min

      La rage sur les maires
      Que peuvent t’ils faire les maires… qu’ils arrêtent de détourner l’argent que l’état lui donne et ne fait rien pour nos villages. L’état algérien devrait mettre des huissiers dans toute les wilayas. Ça ne coûtera pas plus chère que de donner des subventions qui termine dans les poches de c pourriture. Dans tout les villages ils critiquent l’état et c con pense que se ne sont pas la faute du maire mais de l’état. Voté pour des maires qui travailleront pour leurs villes ou villages et vous verrez ci ça ne change pas. L’état puni quand on dénonce quelqu’un, elle ne passent pas dans nos villages pour voire dans qu’elle état sont nos douars. Regarder l’exemple des village en Kabylie certaine sont très propre, il n’attendent personnes. Ils ne laissent pas leurs villages a l’abandon comme beaucoup de crasseux de notre pays, le peuples doit être propres déjà, ils jettent tous leurs ordures par la fenêtre.alors ce n’est pas la fautes de l’état mais du peuples .




      0



      0
    anonyme
    24 juillet 2016 - 7 h 09 min

    ÉDUQUER NOS ENFANTS,..
    Oui effectivement, nos élus ferment l’œil et surtout par négligence, manque de courage, laisser aller etc…C’est dramatique.
    Oui l’école, le ministère de l’éducation nationale doivent jouer un rôle dans la sensibilisation.
    Oui le maire est dont son rôle.




    0



    0
    anonyme
    24 juillet 2016 - 7 h 09 min

    ÉDUQUER NOS ENFANTS,..
    Oui effectivement, nos élus ferment l’œil et surtout par négligence, manque de courage, laisser aller etc…C’est dramatique.
    Oui l’école, le ministère de l’éducation nationale doivent jouer un rôle dans la sensibilisation.
    Oui le maire est dont son rôle.




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    24 juillet 2016 - 6 h 15 min

    Le temps des Maire_Des
    Un raccourci ! Le temps des MAIRE_DES doit prendre fin, les conditions objectives y ouvrent. Comment ? Je vois bien des méthodes, mais pour cela il faut accepter que le temps des nobles s’établisse !




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    24 juillet 2016 - 6 h 15 min

    Le temps des Maire_Des
    Un raccourci ! Le temps des MAIRE_DES doit prendre fin, les conditions objectives y ouvrent. Comment ? Je vois bien des méthodes, mais pour cela il faut accepter que le temps des nobles s’établisse !




    0



    0
    Anonymous
    24 juillet 2016 - 0 h 50 min

    Voir l’Algérie autrement
    Voir l’Algérie autrement

    https://www.youtube.com/watch?v=FuU7bat0ugQ




    0



    0
    Anonymous
    24 juillet 2016 - 0 h 50 min

    Voir l’Algérie autrement
    Voir l’Algérie autrement

    https://www.youtube.com/watch?v=FuU7bat0ugQ




    0



    0
    selecto
    23 juillet 2016 - 19 h 46 min

    Il fut une époque une des
    Il fut une époque une des villes étaient réputées en Algérie pour leur leurs propreté comme Oran Béjaia et Sétif, je ne sais plus si c’est toujours le cas.




    0



    0
      Bekaddour Mohammed
      24 juillet 2016 - 7 h 01 min

      Pourquoi sommes nous devenus sales ?
      Un jeune couple français m’a fait un jour une observation après une virée en Algérie, c’était du temps de Houari Boumédiène, ils m’ont dit de l’Algérie, « C’est sale »… Je m’étais senti blessé ! L’Algérie est plus sale que jamais, le comportement de ses habitants, (Surtout ne pas employer le mot de citoyen !), est dégoûtant, enfants et parents compris, mais c’est vrai la question se pose au niveau des responsables, le fameux maire, personnage de base, la chose s’explique, il faut changer d’état, et changer l’état, chose impossible dans l’état actuel des choses, la vraie explication vient de loin, il faut faire le bilan de l’Algérie française, qui fut un état contre « nous », nous avons été privés d’un état à nous depuis l’instauration de l’Algérie française, et là nous ne sommes toujours pas nés à un état bien à nous, ça va venir, alors le temps de la merde et des maire_des prendra fin, à la base, et ça changera de hiérarchie, jusqu’à la présidence.




      0



      0
      baroudi
      24 juillet 2016 - 17 h 32 min

      au secours les Ordures nous ont envahis
      Pourtant le maire passe devant les tas d’ ordures et d’ immondices chaque jour, il ne voit rien, tout comme les ministres les chefs departements, les hauts responsables des ministeres, le wali, le chef daira , le secretaire general, les services d’ hygiene, les deputés les juge,les medecins, les procureurs ,les ong,les imams, les senateurs , les hauts gradés militaires de la police de la gendarmerie;les membres de l’ apw, de l apc, etc, etc, tout ce beau monde a le pouvoir d ‘exiger des responsables de veiller à l’ hygiene de leur ville , villages, les gares, etc Mais aucun , aucun ne se sent concerné par les ordures qui jonchent nos rues, , sont ils frappés de cecité? C est incroyable , comment expliquer que tant de responsables n’ agissent pas pour un probleme somme tout facile à resoudre?Pourquoi cette demission collective?




      0



      0
    selecto
    23 juillet 2016 - 19 h 46 min

    Il fut une époque une des
    Il fut une époque une des villes étaient réputées en Algérie pour leur leurs propreté comme Oran Béjaia et Sétif, je ne sais plus si c’est toujours le cas.




    0



    0
      Bekaddour Mohammed
      24 juillet 2016 - 7 h 01 min

      Pourquoi sommes nous devenus sales ?
      Un jeune couple français m’a fait un jour une observation après une virée en Algérie, c’était du temps de Houari Boumédiène, ils m’ont dit de l’Algérie, « C’est sale »… Je m’étais senti blessé ! L’Algérie est plus sale que jamais, le comportement de ses habitants, (Surtout ne pas employer le mot de citoyen !), est dégoûtant, enfants et parents compris, mais c’est vrai la question se pose au niveau des responsables, le fameux maire, personnage de base, la chose s’explique, il faut changer d’état, et changer l’état, chose impossible dans l’état actuel des choses, la vraie explication vient de loin, il faut faire le bilan de l’Algérie française, qui fut un état contre « nous », nous avons été privés d’un état à nous depuis l’instauration de l’Algérie française, et là nous ne sommes toujours pas nés à un état bien à nous, ça va venir, alors le temps de la merde et des maire_des prendra fin, à la base, et ça changera de hiérarchie, jusqu’à la présidence.




      0



      0
      baroudi
      24 juillet 2016 - 17 h 32 min

      au secours les Ordures nous ont envahis
      Pourtant le maire passe devant les tas d’ ordures et d’ immondices chaque jour, il ne voit rien, tout comme les ministres les chefs departements, les hauts responsables des ministeres, le wali, le chef daira , le secretaire general, les services d’ hygiene, les deputés les juge,les medecins, les procureurs ,les ong,les imams, les senateurs , les hauts gradés militaires de la police de la gendarmerie;les membres de l’ apw, de l apc, etc, etc, tout ce beau monde a le pouvoir d ‘exiger des responsables de veiller à l’ hygiene de leur ville , villages, les gares, etc Mais aucun , aucun ne se sent concerné par les ordures qui jonchent nos rues, , sont ils frappés de cecité? C est incroyable , comment expliquer que tant de responsables n’ agissent pas pour un probleme somme tout facile à resoudre?Pourquoi cette demission collective?




      0



      0
    Laetizia
    23 juillet 2016 - 18 h 53 min

    fluctuat ET mergitur
    avez vous remarqué que les rues et les trottoirs ne sont jamais lavés ? pourtant il existe me semble t-il un réseau d’entretien à l’eau de mer, qu’en est-il advenu ? et ces trottoirs défoncés qui se font pourtant défaire et refaire tous les 3 mois ? je ne comprends pas le silence des pouvoirs publics sur ce détournement évident de sommes colossales au profit de destructeurs qui n’ont manifestement aucune formation pour les tâches qu’on ose leur confier? qui est derrière cette gabegie, les maires ? ou faut-il chercher plus haut? aujourd’hui j’ai croisé quelques « touristes » ( ?) à Alger et sincèrement j’avais honte de ce qu’ils devaient percevoir de nous: un peuple sale incivique vivant dans le désordre et le mauvais goût généralisé ! Et cette vision apocalyptique d’Alger qui s’étend à l’infini sans plan directeur (et pourtant ils ont dégommé l’une des plus belles terres du pays ! classée parmi les plus fertiles au monde) et ces destructions de notre patrimoine bâti à la place duquel viennent prendre place des constructions hideuses qui ne respectent ni les gabarits ni l’alignement, même la casbah n’y échappe pas! Du pur saccage ! le vrai nif ce serait d’arrêter le massacre et de punir ceux qui en sont responsables!




    0



    0
    Laetizia
    23 juillet 2016 - 18 h 53 min

    fluctuat ET mergitur
    avez vous remarqué que les rues et les trottoirs ne sont jamais lavés ? pourtant il existe me semble t-il un réseau d’entretien à l’eau de mer, qu’en est-il advenu ? et ces trottoirs défoncés qui se font pourtant défaire et refaire tous les 3 mois ? je ne comprends pas le silence des pouvoirs publics sur ce détournement évident de sommes colossales au profit de destructeurs qui n’ont manifestement aucune formation pour les tâches qu’on ose leur confier? qui est derrière cette gabegie, les maires ? ou faut-il chercher plus haut? aujourd’hui j’ai croisé quelques « touristes » ( ?) à Alger et sincèrement j’avais honte de ce qu’ils devaient percevoir de nous: un peuple sale incivique vivant dans le désordre et le mauvais goût généralisé ! Et cette vision apocalyptique d’Alger qui s’étend à l’infini sans plan directeur (et pourtant ils ont dégommé l’une des plus belles terres du pays ! classée parmi les plus fertiles au monde) et ces destructions de notre patrimoine bâti à la place duquel viennent prendre place des constructions hideuses qui ne respectent ni les gabarits ni l’alignement, même la casbah n’y échappe pas! Du pur saccage ! le vrai nif ce serait d’arrêter le massacre et de punir ceux qui en sont responsables!




    0



    0
    Quenelle
    23 juillet 2016 - 14 h 50 min

    Nous ne ressemblons à aucun
    Nous ne ressemblons à aucun autre pays : affreux, sales et méchants !
    Nulle part n’existe un endroit calme et propre. Nous ne parlons pas, nous vociférons.
    Même la voix des femmes à mué en celle des mâles . Tout transpire la violence, rien ne rappelle l’idée que nous nous faisons d’une nation.
    A ce stade, plus rien n’est plus possible à entreprendre !




    0



    0
    Quenelle
    23 juillet 2016 - 14 h 50 min

    Nous ne ressemblons à aucun
    Nous ne ressemblons à aucun autre pays : affreux, sales et méchants !
    Nulle part n’existe un endroit calme et propre. Nous ne parlons pas, nous vociférons.
    Même la voix des femmes à mué en celle des mâles . Tout transpire la violence, rien ne rappelle l’idée que nous nous faisons d’une nation.
    A ce stade, plus rien n’est plus possible à entreprendre !




    0



    0
    lhadi
    23 juillet 2016 - 9 h 21 min

    l’éthique…
    L’éthique de conviction et l’éthique de responsabilité ne sont pas contraire absolu, mais elles se complètent l’une et l’autre et, c’est ensemble qu’elles constituent l’homme authentique, celui qui peut avoir la vocation pour la politique.

    Aujourd’hui, la cause la plus juste par excellence, c’est la solidarité agissante des potentialités authentiquement patriotiques afin que l’Algérie puisse avoir une théorie scientifique, lui permettant de débrouiller l’écheveau des événements et d’orienter son action vers le triomphe des objectifs.

    Loin de détourner de l’étude approfondie de chaque situation concrète, pour permettre de mieux saisir celle-ci dans sa complexité et son originalité, attentive en permanence à ce qui apparaît de nouveau et n’a pas encore été étudiée, comme à ce qui a cessé d’être vrai parce que cela ne correspond plus à la réalité d’aujourd’hui, veillant avec soin à corriger les erreurs commises que l’expérience révèle.

    La responsabilité doit reprendre la tête haute dans la marche du progrès et in fine présente dans tous les domaines de la création humaine.

    Le patriotisme intransigeant qui nous anime choisira, sans aucun doute, le chemin du progrès, du bonheur et de la grandeur du pays.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    lhadi
    23 juillet 2016 - 9 h 21 min

    l’éthique…
    L’éthique de conviction et l’éthique de responsabilité ne sont pas contraire absolu, mais elles se complètent l’une et l’autre et, c’est ensemble qu’elles constituent l’homme authentique, celui qui peut avoir la vocation pour la politique.

    Aujourd’hui, la cause la plus juste par excellence, c’est la solidarité agissante des potentialités authentiquement patriotiques afin que l’Algérie puisse avoir une théorie scientifique, lui permettant de débrouiller l’écheveau des événements et d’orienter son action vers le triomphe des objectifs.

    Loin de détourner de l’étude approfondie de chaque situation concrète, pour permettre de mieux saisir celle-ci dans sa complexité et son originalité, attentive en permanence à ce qui apparaît de nouveau et n’a pas encore été étudiée, comme à ce qui a cessé d’être vrai parce que cela ne correspond plus à la réalité d’aujourd’hui, veillant avec soin à corriger les erreurs commises que l’expérience révèle.

    La responsabilité doit reprendre la tête haute dans la marche du progrès et in fine présente dans tous les domaines de la création humaine.

    Le patriotisme intransigeant qui nous anime choisira, sans aucun doute, le chemin du progrès, du bonheur et de la grandeur du pays.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    buck john
    23 juillet 2016 - 8 h 57 min

    Cet état de la rue ,le linge
    Cet état de la rue ,le linge qui pend aux fenétres ,les nids de poule , les crachats sur les trottoirs défoncés ,les paraboles anarchiques , les renfoncements transformés en urinoirs ,les poubelles qu’en il y en a qui débordent ,les saletés jetées des terrasses c’est aussi un signe de reconnaissance ,quand l’immigré rentre au pays ,il sait qu’il est chez lui ,qu’il ne risque pas une amende pour miction sur la voie publique ,déchets jetés au sol ,il peut sentir un air de liberté loin de ces villes occidentales ou l’on doit se plier a toutes sortes de règles ,d’interdits contraignants .




    0



    0
    buck john
    23 juillet 2016 - 8 h 57 min

    Cet état de la rue ,le linge
    Cet état de la rue ,le linge qui pend aux fenétres ,les nids de poule , les crachats sur les trottoirs défoncés ,les paraboles anarchiques , les renfoncements transformés en urinoirs ,les poubelles qu’en il y en a qui débordent ,les saletés jetées des terrasses c’est aussi un signe de reconnaissance ,quand l’immigré rentre au pays ,il sait qu’il est chez lui ,qu’il ne risque pas une amende pour miction sur la voie publique ,déchets jetés au sol ,il peut sentir un air de liberté loin de ces villes occidentales ou l’on doit se plier a toutes sortes de règles ,d’interdits contraignants .




    0



    0

Les commentaires sont fermés.