Une Franco-Algérienne parmi les victimes de l’incendie de Rouen

Une vue du club qui a pris feu à Rouen. D. R.

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé que l’une des victimes de l’incendie de Rouen détient la nationalité algérienne. Le MAE a affirmé que son identité a été déterminée. «Selon les dernières informations recueillies par nos services consulaires auprès des autorités françaises compétentes, une ressortissante algérienne, Mlle Sarah Messaoudi, née le 20 février 1997 à Roubaix, figure parmi les victimes de l’incendie intervenu dans la nuit de vendredi à samedi dans un club du centre-ville de Rouen», a souligné le porte-parole du MAE, Abdelaziz Benali Cherif, dans une déclaration à l’APS. Le MAE avait affirmé samedi qu’aucune victime algérienne n’était à déplorer dans cet incendie qui s’est produit dans le sous-sol d’un club où un groupe de jeunes fêtait un anniversaire. Mais les choses ont évolué depuis, avec l’identification de tous les corps de victimes de ce tragique accident. L’incendie a été causé par des bougies qui ont embrasé le plafond de la salle, faisant 13 morts et 6 blessés, rappelle-t-on.

Sonia B.

Comment (5)

    Bekaddour Mohammed
    8 août 2016 - 17 h 45 min

    Il reste beaucoup au
    Il reste beaucoup au ministère des affaires étrangères pour épouser toutes les facettes de sa mission officielle, c’est trop facile d’annoncer les morts, d’avoir une rubrique de Nécrologie ! C’est seulement au temps de Boumédiène que l’Algérien, (Alors pas de double nationalité, les choses devaient rester nettes), que les prolongements humains de l’Algérie (Cette expression est préférable aux jargons qu’on sait), à l’étranger, surtout en France, faisaient l’objet d’une sincère ET VIRILE attention… Quand des morts vivants comptabilisent les morts, la vie est belle !




    0



    0
      buck john
      9 août 2016 - 8 h 13 min

      Je cite « les prolongements
      Je cite « les prolongements humains de l’Algérie  » pourquoi utiliser un euphémisme pour essayer de dissimuler la réalité ,il y a des harragas algériens ,des émigrés partis chercher sous d’autres cieux ce que l’Algérie ne peut pas leur offrir ,un emploi correct ,une éducation pour leurs enfants ,des soins médicaux de qualité ,la liberté d’expression ,de se vétir comme on veut ,la laicité dans la sphère publique ,.




      0



      0
        Anonymous
        9 août 2016 - 12 h 39 min

        De la même manière que les
        De la même manière que les émigrés français sont parmi les plus importants du monde occidentale parce-que ils ne trouvent pas en France les conditions minimales d’épanouissement sociaux économiques dans un pays soumis aux diktats du crif..
        Mais c’est tellement plus simple de s’en prendre aux mêmes bouc émissaires…Ça on l’a bien compris




        0



        0
          buck john
          10 août 2016 - 17 h 16 min

          La France est un des pays qui
          La France est un des pays qui a le molns d’émigrés dans le monde par rapport a sa population ,par contre c’est un pays refuge pour beaucoup d’immigrés de coeur ou de raison ,des centaines d’artistes ont pu exprimer leur talent ;Picasso ,Dali ,Simenon ,Aznavour ,Brel ,Léonard de Vinci ,Michel Simon,Dalida ,Lino Ventura ,Yves Montand ,Van Gohg ,Modigliani,Chopin,la liste est infinie depuis des siécles et des siecles .On n’a jamais vu une embarcation d’harragas français demander l’asile en Algérie .!




          0



          0
    krimo
    8 août 2016 - 16 h 14 min

    Le porte parole du MAE
    Le porte parole du MAE signale les attentats dans lesquels des Algeriens sont ou ne sont pas victimes, mais il doit aussi signaler les actes terroristes qui ont pour acteurs des algériens, cela fera plaisir à Bensaada.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.