Intrigante simultanéité entre les appels d’Erdogan et des islamistes algériens au rétablissement de la peine de mort

Erdogan avec le président de l'APN. New Press

Le supplice vécu par la petite Nihal, enlevée puis mutilée par ses ravisseurs, a été un véritable tremplin pour les islamistes qui n’ont pas attendu les résultats de l’enquête pour réclamer à tue-tête et à l’unisson l’application de la peine de mort en guise de châtiment suprême aux auteurs de pareils crimes. Une campagne qui coïncide étrangement avec les appels du régime islamiste d’Ankara et de son mentor, Recep Tayyip Erdogan, pour rétablir la peine de mort qu’il souhaiterait appliquer contre ses rivaux politiques, accusés d’avoir fomenté la tentative de coup d’Etat du 15 juillet dernier. D’ailleurs, dans un de ses discours, le président turc a clairement signifié que «si le peuple réclame la peine de mort, les partis politiques devront suivre». Galvanisé par la mise en échec du coup d’Etat, islamistes turcs et algériens s’unissent dans une compétition de terreur avec les pires théocraties du monde musulman, mais surtout avec les groupes terroristes qui font des exécutions sommaires un mode de gouvernance.

Profitant d’un climat propice dans la société, créé par le choc émotionnel collectif, nourri par une médiatisation exceptionnellement soutenue de l’affaire de la disparition de la petite Nihal, les islamistes, en panne de projet, ont vite fait d’encadrer cette vague d’indignation populaire, en hissant le mot d’ordre religieux d’«al-qiçâç» (loi du talion), qu’ils décrivent comme la solution miracle à ce fléau qui menace la société. Ils ont même réussi à entraîner dans leur sillage plusieurs associations et personnalités publiques qui, à l’image de Farouk Ksentini, président d’une commission officielle de promotion des droits de l’Homme, ne voient pas d’inconvénient à ce que la peine de mort soit «exceptionnellement» réactivée en réponse à la gravité de ce fléau.

Il est clair que cette revendication des islamistes est moins dictée par un souci d’endiguer un danger public, que par celui d’engranger une victoire politique et idéologique. Car cela pourrait être le premier pas vers la consécration de la primauté de la charia ou ce qu’ils appellent insidieusement «le droit divin», dans le droit civil algérien. Il est curieux, d’ailleurs, de constater que les plus zélés dans ces appels à rétablir la peine de mort, ce sont ceux qui ont mené une campagne acharnée contre les réformes du système éducatif, au nom de la défense des «constantes» et des «valeurs» nationales, et se sont distingués, ces derniers mois, par des hostilités ouvertes contre la ministre de l’Education, dont ils réclament toujours la tête.

Le plus bruyant et le plus effronté d’entre tous est sans doute le député du FJD, Hassan Aribi. Celui-ci a poussé l’outrecuidance jusqu’à écrire une lettre au président de la République qu’il a mise en ligne sur sa page Facebook. D’entrée, il reproche aux autorités politiques du pays leur laxisme et surtout leur «incapacité» à mettre fin au phénomène d’enlèvement d’enfants, en «bloquant une loi divine» (al-qiçâç), qui est pour lui «légitime en pareils cas pour garantir une vie digne à la population en général, et aux enfants en particulier».

Il faut rappeler que ces islamistes n’ont jamais demandé l’application de la peine de mort contre les auteurs des crimes terroristes qui, pendant des années, ont commis des massacres contre des populations entières, dont de très nombreux enfants, et que c’est l’Etat qui a décidé de mettre fin aux exécutions des condamnés à mort dès le début des années 1990.

R. Mahmoudi

Comment (65)

    Pauvres de Nous..
    20 août 2017 - 14 h 51 min

    Ne vous inquiétez pas : méme si elle est « rétablie »… elle ne s’appliquera que sur le peuple d’en bas, c’est à dire sur les 99% de la population ; en ce qui concerne le 1% restant – qui est en majorité réellement concerné par la justice – méme pas le moindre avertissement…
    Ce n’est qu’aprés 68 années d’existence que j’ai enfin découvert par A+B que la religion n’est utilisée par les pouvoirs dictatoriaux que dans un but: abrutir les masses populaires pour améliorer ce qu’on appelle
    « L’Orientation des esprits », et quand c’est pas la relig… c’est d’autres outils tels que les médias, distractions (les stades et les « one, two, three »)…
    Pauvre peuple ignorant dans sa majorité , ça fait de la peine, mais c’est ainsi (…)




    0



    0
    Alimaz
    10 septembre 2016 - 9 h 31 min

    Je n’ai aucune accointance
    Je n’ai aucune accointance avec ces affreux islamistes que je déteste naturellement…mais, tirer une balle sur ces criminels d’innocents serait
    Pour moi un honneur.




    0



    0
    Anonymous
    2 septembre 2016 - 14 h 10 min

    La sentence de mort est une
    La sentence de mort est une arme de dissuasion contre les nombreux récidivistes criminels
    de droits communs qui commencent sérieusement, et dangereusement, à perturber la quiétude des pauvres, et innocents citoyens, exploitants au maximum, la clémence transformée en laxisme,
    Et pensant à l’abscence, et au laxisme de l’état.
    Mais pas à l’abscence du peuple, et de la société civile menacés par les nouveaux criminels




    0



    0
    Prolétaire
    11 août 2016 - 6 h 11 min

    De la peine de mort à la Mort
    De la peine de mort à la Mort des Peines.
    Au lieu de vous improviser justicier pour assouvir, par bourreau interposé, vos instincts meurtrièrs afin de venger l’assassinat de la petite Nihal, vous devriez plutôt réserver votre colère, vos ressentiments, votre haine, à des causes plus nobles, plus légitimes. En effet, la revendication de la peine de mort est l’oeuvre d’âmes viles et serviles. On n’ôte pas la vie de quelqu’un parce qu’il a eu la faiblesse de succomber au meurtre. En outre, jamais la peine de mort n’a fait cesser les meurtres. Comme l’a écrit Rachid Boudjedra dans sa chronique : » Exécuter un criminel, c’est faire comme lui, c’est se déshumaniser quelque part et finir par lui ressembler.
    Mais ce qui est important, c’est de se demander pourquoi notre société produit-elle de tels monstres ? « . Alors, au lieu de la peine de mort, imposons la mort des Peines.
    L’exigence de la mort des Peines, en revanche, doit seule occuper et guider nos coeurs nobles. Par peines, j’entends toutes les peines que ce système capitaliste nous fait endurer. Peines subies à cause du chômage, de la misère, des fins de mois difficiles, des conditions de travail dégradées et dégradantes, de l’angoisse face à avenir incertain, de l’oppression, de l’exploitation, du délitement du lien social, de la déliquescence des valeurs, des guerres perpétuelles, des terrorismes, ect. Ce sont ces peines là qu’il faut condamner devant le tribunal de l’Humanité souffrante et opprimée. Et s’il y a une justice à appliquer, c’est contre tous les responsables de nos malheurs. Et s’il y a une peine de mort à infliger, c’est contre tous les dirigeants du Pouvoir qu’il faut l’exercer s’ils s’obstinent à perpétuer leur système inique. Et par peine de mort, j’entends la mise à mort de leur système oppressif, ce système capitaliste au nom duquel ils nous dominent, exploitent. Ce n’est point contre leur personne. Car la Force de la majorité de la masse opprimée une fois levée comme un seul homme, grâce à sa combativité et à sa conscience, n’éprouvera aucune utilité d’exercer la violence contre ses ennemis devenus insignifiants. Ils s’effaceront d’eux – même de l’Histoire. Alors, épargnez votre énergie, votre force, votre combativité. Exercez-la le moment venu pour guillotiner ce système !




    0



    0
      Anonymous
      11 août 2016 - 17 h 15 min

      Au lieu de vous improviser
      Au lieu de vous improviser justicier pour assouvir, par bourreau interposé, vos instincts meurtrièrs afin de venger l’assassinat de la petite Nihal, vous devriez plutôt réserver votre colère, vos ressentiments, votre haine, à des causes plus nobles, plus légitimes. LA CAUSE DE NIHAL N’EST PAS ASSEZ NOBLE POUR TOI ? C’EST QUOI TA CAUSE NOBLE, ESPECE DE LACHE.
      ====================================================================================
      TAIS-TOI. TU FAIS PARTIE DES BAVARDS, CA PARLE, CA CRITIQUE ET LES JOURS DE TEMPETES CA SE BARRE ET ENSUITE CA REVIENT SON BEURRE. CASSE-TOI. TU AS DIT L’IMMONDE. J’AVAIS TA DHIARREE VERBALE, LA C’EST TROP.. Sache que moi que je n’aurais ni peur, ni honte, ni doute de me battre pour le retablissement de la peine de mort contre les crapules qui tuent des enfants. Tu as de la chance, tu serais devant moi, je te remettrai les neurones en un quart de seconde.




      0



      0
      Alilapointe59
      2 septembre 2016 - 15 h 27 min

      La peine de mort existe au
      La peine de mort existe au Etat-Unis, et malgré tout vous dite que c un pays civilisé et démocratique…
      J’espère qu’ils remettrons la peine de mort. Pour vous un coup d’état, tuez des gens du peuple ce n’est pas un crime contre l’humanité.




      0



      0
    Rayes El Bahriya
    11 août 2016 - 4 h 07 min

    Le cheval de Troie veut se
    Le cheval de Troie veut se faire une virginité.
    Ils veulent effacer leur soutient à daech .
    Après son alliance avec Israël et l’Arabie
    Tayhoudit le voilà courtiser la Russie pour faire
    Avaler la pilule amère




    0



    0
    el milia kvayl
    10 août 2016 - 20 h 55 min

    Je suis pour la peine de mort
    Je suis pour la peine de mort, pour un état et un peuple forts, un pays doté de l’arme atomique, pour une société où chaque Algérien(ne) fera sa part,un pays où toutes et tous seront éduqués et instruits,je suis pour que nous soyons à l’avant garde dans tous les domaines …….suis-je un islamiste? non pour rien au monde, et pourtant à chaque fois qu’un Algérien se réclame de cela on le taxe d’islamistes……
    Ca ne relève que d’un droit élémentaire , et la peine de mort c’est un droit humain élémentaire , celui de protéger les siens des parasites




    0



    0
    un simple citoyen
    10 août 2016 - 20 h 34 min

    j mes convictions politiques
    j mes convictions politiques sont à l’antipode de ceux que vous appelez islamistes dans cet article ; mais pour une fois je suis ) 100% d’accord avec eux , une fois depuis l’émanation du mulmtipartisme en 1987 , c’est à dire depuis 27 ans !! OUI je suis à 100% d’accord pour que l’on tranche en direct à la Télé les têtes de ces MONSTRES qui violent et tuent des enfants se 4 ans . OUI MESSIEURS LES ISLAMISTES JE SUIS D’ACCORD AVEC VOUS.




    0



    0
    ELHIKMA
    10 août 2016 - 18 h 12 min

    La société algérienne qui se
    La société algérienne qui se réclame de l’islamisme, qui se dit islamiste, d’obédience islamiste, ou sympatisante islamiste; doit faire usage de sa raison, réfléchir un peu afin de connaître ses véritables intérêts, et savoir séparer le bon grain de l’ivraie. D’abord qu’a apporté dans n’importe quel pays du monde, un gouvernement islamiste ?Est-ce qu’une daoula islamia a réussi quelque part dans le monde, à fabriquer ses propres armes pour se défendre, des avions, des bateaux, des locomotives, des trains, des sous-marins, des chars, des canons, des fusils, ????? Réponse : NON ! Est-ce qu’une daoula islamia, a réussi à développer son économie, son industrie, ses universités, ses recherches scientifiques, à obtenir un seul prix nobel ???? Réponse : NON ! Est-ce qu’une seule daoula islamia a réussi (depuis que l’islam existe) à sortir du sous-développement toute seule et à assurer son indépendance et sa souveraineté ???? Raponse: NON ! Reprenons par un autre bout : Citons les résultats obtenus par une ou plusieurs daoulates islamiates : Economie de bazar, import-import , bigoterie, surenchères qui mènent toutes à l’intégrisme, c’est à celui le plus radical (!?!), accoutrement vraiment moche, barbe hirsute et (c’est nouveau !) moustache rasée ! enseignement à la dérive, pédagogie archaïque, universités qui forment au pire, des chomeurs, au mieux des trabendistes (de l’économie de bazar). Maintenant voyons ce qui se passe dans , les pays , non encore devenus daoulates islamiates, mais où des partis islamistes font florès, grâce à un concours de circonstances , à une erreur des dirigeants, ou à une volonté délibérée de détruire le pays : Les partis islamistes, déploient une activité débordante; ils sont à l’affût de la moindre occasion pour foncer dans le tas, non pas pour CONSTRUIRE, APPORTER UN PLUS, AMELIORER une situation, inventer un nouveau bénéfique à la société, etc… mais POUR DETRUIRE , ANNIHILER, tout ce qui porte un risque ou menace l’IMMOBILISME, l’ARRIERATION, LA REGRESSION, LE SOUS DEVELOPPEMENT, L’ARCHAÏSME dans lequel baignent les pays qui leur ressemblent ainsi que « leur propre pays », c’est à dire: leurs constantes, leur langue arabe, l’enseignement des sciences islamistes dès l’entrée à l’école, la haine des femmes d’où l’injustice et l’oppression gratuites contre elles ; Comme dirait le « médecin malgré lui  » : voilà pourquoi nos pays sont malades. Il suffit que quelqu’un, un citoyen sincère et dévoué ,veut faire quelque chose de positif pour le pays, c’est la levée de bouclier chez les barbus, car pour eux NATIONALISME = kofr. : leur seule  » patrie » c’est L’INTERNATIONALE ISLAMISTE , le khalifat de leur rêve , même si c’est la cause de la ruine! Les Algériens seins, non contaminés par ce cancer introduit dans nos pays par l’impérialo-sionisme, doivent tous sans aucune exception soutenir Le ministère de l’éducation nationale dans son effort méritoire à améliorer l’enseignement à la base de tout dans un monde qui avance.SALUT A AP ET SES FIDELES.




    0



    0
      kamel
      11 août 2016 - 9 h 41 min

      Donc l’islamisme est une arme
      Donc l’islamisme est une arme de destruction massive, il faut le dire haut et fort car c’est le cas actuellement.




      0



      0
    Anonymous
    10 août 2016 - 18 h 08 min

    Dr Kennouche, au lieu de
    Dr Kennouche, au lieu de possibles synchronocites au sujet de la peine de mort version Erdogan pour sauver son trone et la peine de mort version peuple algerien version defense et protection de l’enfance, vous avez oublie une synchronicite bien plus pertinente nous concernant. En effet la mer de Mohammed Garne, Kheira Garne, vient de mourir. Cette femme a ete recherchee et retrouvee par son fils apres 28 ans de quete eperdue. Kheira Garne a ete celle par qui ont ete revelees les viols de femmes par les soldats francais. Kheira Garne avait quinze ans… Sa vie fut Oh combien difficile ! En ces temps-la, si l’etat francais etait un etat de justice, alors que la peine de mort etait existante en France, Kheira Garne aurait pu esperer voir son agresseur pendu. Je ne denie pas vos qualites. Mais d’une certaine facon, vous vous defaussez dans des discussions vaines au lieu de regarder les consequences du viol sur cette femme et sur son fils. Alors oui, oui et encore oui, la peine de mort est on ne peut plus evidente, necessaire, juste et humaine face a ceux qui se foutent de la gueule de l’humanite des autres. Oui avec la peine de mort, le coupable est puni a la hauteur des consequences sur la vie intime d’une personne. Oui. Trouver des ressemblances entre le sort de Nihal et le sort d’Erdogan est indecent. Vous ne faites pas partie des courageux qui acceptent de faire face a l’horreur. Un peu comme cette algerienne de trente-quatre ans que j’ai rencontree en 2000 au port d’Alger dans le cafe d’une petite. J’avais remarque les stimagtes des neuroleptiques sur son visage, elle cherchait une cigarette pour taper dessus. Je l’ai lui offerte. Le patron, jeune aussi, me racontait son parcours, car il l’a prenait sous son aile. Elle devait elle souffrir tandis que son agresseur avait beneficie de la Rahma. Que savez-vous de la vie ? Certains ont le droit d’en abuser et d’autres doivent se taire ? Je suis dans une deception reelle de lire votre pensee. Que voulez-vous on a deux facons de voir la vie : la vivre et la comprendre intimement ou bien la vivre sans faire de place a la souffrance reelle de l’autre. La peine de mort n’est pas une punition injuste ou autoritaire, monsieur, elle est une liberation du criminel et de ses futures victimes.




    0



    0
    Anonymous
    10 août 2016 - 14 h 45 min

    ILS NE PASSERONT PAS : n’en
    ILS NE PASSERONT PAS : n’en déplaise à certains qui veulent blanchir l’Islamisme , nous leur répondons que ce sont les islamistes qui ont introduit en Algérie la culture du crime sur les enfants ( ile le font aussi au moyen orient et partout dans le monde ) …D’ailleurs les islamistes méprisent les algériens qui les défendent « algeriennement » parlant et les islamistes ne se considèrent pas eux mêmes comme algériens , ils méprisent le patriotisme et le nationalisme et les considèrent comme « Kofr Bouah » … Le deuxième mensonge serait de croire que l’Islamisme est contre Israël ..FAUX ! comment peut-il l’être alors que l’on sait de l’Arabie saoudite est le plus sûr et le plus fidèle allié de cette entité sioniste comme tous les mercenaires islamistes wahabistes et les rois arabes ….Qui ose le nier ? … Quand à TAYHOUDITE et sa mentalité ,elle est née en Orient , et il faut aller la chercher du côté de l’Idéologie wahabiste et non dans les montagnes algériennes .. Et en dernier lieu les affaires turques ne nous concernent pas , nous les algériens , nous ne sommes pas turcs et touraniens , nous sommes berbères amazighens , et chez nous , c’est fini , l’Empire sioniste juif , ni l’Empire Ommeyade arabe , ils ne passeront pas , ils seront sous le coup de la peine de mort comme les tueurs de l’enfance




    0



    0
      Anonymous
      10 août 2016 - 16 h 12 min

      Tout est vrai et bien dit. Le
      Tout est vrai et bien dit. Le recours a notre identité algérienne est notre seule antidote.




      0



      0
        REBEH
        10 août 2016 - 16 h 52 min

        La vraie identite algerienne
        La vraie identite algerienne est l amazighete … bien barre




        0



        0
    Larbi
    10 août 2016 - 10 h 33 min

    Mr Mahmoudi vous voyer le mal
    Mr Mahmoudi vous voyer le mal partout ou il ya de l’islamisme et des musulmans; comment avez vous pu faire le lien entre une affaire Algériennes un putsch turque, il faut avoir beaucoup d’imagination…




    0



    0
    RODJLA ..
    10 août 2016 - 9 h 41 min

    ORDOGAN A MIS FIN AUX PUTCHS
    ORDOGAN A MIS FIN AUX PUTCHS EN TURKIE … BRAVO MR … N EN DEPLAISE AUX PTCHISTES ALGERIENS ET EGYPTIENS …VIVE LA DEMOCRATIE … LES ENNEMIS D ORDAGAN N ONT TOUJOURS PAS AVALE LEUR … ET QUI ONT VENDU LEURS AMES AUX OCCIDENTAUX … MERCI DE PUBLIER




    0



    0
      Anonymous
      10 août 2016 - 16 h 11 min

      Ne crie pas victoire. Il a
      Ne crie pas victoire. Il a cree son putsch pour avoir l’occasion de se debarasser de ses opposants et pour trouver l’occasion de solliciter la bienveillance de Poutine pour se defaire de l’Otan. La raison est simple : les syriens sont sur le point de gagner leur guerre contre les assassins de leur peuple. Erdogan est un peureux et un pragmatique. Il a peur de la suite et son economie peut en patir lourdement et pour longtemps. Le Erdogan que tu adules est un soutien d’Israel. Les islamistes, vous serez toujours des hypocrites de premiere. Il n’est pas plus democrate que je ne suis monarchiste.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.