Le mouvement El-Islah annonce sa participation aux prochaines élections législatives

Le secrétaire général du mouvement El-Islah, Djilali Ghouini, a annoncé, samedi à Alger, que sa formation était prête à participer aux prochaines élections législatives prévues en 2017. Lors d’une conférence de presse animée au siège du parti, Ghouini a affirmé que le mouvement El-Islah était «prêt» à prendre part aux prochaines législatives qui sont, a-t-il, dit «une occasion à saisir».

Il a souligné à l’occasion que ce rendez-vous reflétait la démarche du mouvement dans le cadre de la poursuite de l’action politique visant à consacrer le projet de développement et de prospérité de l’Algérie. «La participation d’El-Islah à ces élections constitue, a-t-il soutenu, une occasion pour resserrer les rangs et renforcer le “front interne du parti” pour faire face aux défis».

Ghouini a appelé à cet effet tous les acteurs politiques à s’engager dans un dialogue national «réel et sérieux» pour sortir avec une plate-forme de consensus devant garantir la préservation de «l’intérêt suprême du pays». Il a également plaidé pour le gel des deux textes de loi relatifs aux élections et à la haute instance nationale de supervision des élections, adoptés par le Parlement.

Le secrétaire général d’El-Islah a enfin appelé au non gel des projets de développement pour faire face à la situation sociale actuelle, déjà complexe du fait de certaines décisions, notamment celles relatives à l’abrogation de la retraite proportionnelle.

Comment (2)

    anaALGERIEN
    14 août 2016 - 14 h 40 min

    tous les mèmes ces partis et
    tous les mèmes ces partis et leurs adhérants ils ne courent que derrière les 35 millions mensuels.




    0



    0
    OUELFAÏDA ?
    14 août 2016 - 12 h 58 min

    Les prochaines élections de
    Les prochaines élections de 2017 rappellent l’histoire du lion : si tu bouges il te mange; si tu ne bouge pas il te mange. BOYCOTTER : c’est laisser le champ libre aux partis islamistes, ce qui arrangera beaucoup le pouvoir qui aura ainsi un parlement khobziste rêvé : intégriste-obscurantiste-sous-développiste-fondamentaliste, etc… adorateur du wahhabisme, de l’archaïsme, de ibnou taïmiisme, et grand chevalier de la défense (à la don quichott) des constantes-reculantes-arrièrantes-stagnantes, de la langue arabe qui ne mène nulle part , mais au conflit jusqu’au jugement dernier, contre tout ce qui peut contribuer à sortir l’école algérienne de sa sinistre situation. PARTICIPER : c’est cautionner l’opération, car elle sera (comme toutes les élections depuis 1962, traficotée, faussée, fraudée, manipulée, trichée; ce qui signifierait donner au pouvoir toutes les armes pour légitimer tout ce qu’il commettra comme méfaits, AU NOM DES LOIS votées par un « parlement » khobziste aussi dévoué que les précédents. ALORS QUE FAIRE ? Soit boycotter mais TOUS ENSEMBLE, soit Y ALLER mais aussi TOUS ENSEMBLE . ne dit-on pas : L’UNION FAIT LA FORCE !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.