Vers une participation massive des partis aux prochaines législatives ?

Le PT maintient le suspense, en considérant qu'il y a des priorités que les élections. New Press

Nombreux sont les partis politiques qui multiplient les sorties sur le terrain. Rencontres avec les militants, meetings, rassemblements ou restructuration des instances de base, ces formations semblent ainsi en préparation des élections législatives qui pointent à l’horizon.

La question de la participation ou non à ce rendez-vous électoral revient régulièrement au devant de la scène en ce sens que les formations de l’opposition ne participent pas automatiquement aux élections qu’elles jugent peu transparentes. Pour le moment, peu de formations se sont déjà positionnées sur ce rendez-vous électoral. On connaît en effet la position du parti de Soufiane Djilali, Jil Jadid, qui a déjà pris option pour le boycott. Le mouvement El-Islah, dirigé par Djilali Ghouini, décide de participer à ces élections législatives prévues en mai 2017. Pour ce parti islamiste, il s’agit d’une «occasion à saisir». «La participation d’El-Islah à ces élections constitue une occasion pour resserrer les rangs et renforcer le front interne du parti pour faire face aux défis», a argué le premier dirigeant de cette formation.

Le Parti des travailleurs (PT) maintient le suspense, en considérant qu’il y a des priorités que les élections. Si officiellement les partis politiques, notamment ceux de l’opposition, n’ont pas encore fait connaître leur décision quant à ce rendez-vous électoral, sur le terrain on sent qu’ils se sont lancés dans une sorte de précampagne pour ces élections.

Ainsi, des partis comme le RCD et le MSP intensifient leurs activités. Une manière pour ces deux formations, qui sont au cœur de la Coordination nationale pour les libertés et le changement démocratique (CNLTD), de baliser le terrain pour une bonne campagne électorale. D’ailleurs, le parti de Soufiane Djilali avait quitté cette Coordination pour une divergence de vues sur la position à prendre pour les prochaines législatives.

Si donc Jil Jadid boycotte ces élections, les autres membres de la CNLTD auraient préféré y participer pour des raisons relatives à la stratégie adoptée par chacun d’eux. Du côté du plus vieux parti de l’opposition, la campagne pour les législatives a commencé depuis la loi de finances pour 2016. Le FFS s’est distingué par l’intensité de son activité parlementaire mais aussi par la sortie sur le terrain de ses députés et sénateurs.

Pour certains observateurs, l’«affrontement» sur le terrain avec son sérieux concurrent en Kabylie, à savoir le RCD, commence à partir d’Ifri, à l’occasion de la commémoration du 60e anniversaire du Congrès de la Soummam. Les deux partis prévoient des rassemblements au même lieu, avec une heure de décalage.

Du côté du Pôle des forces du changement, coordonné par Ali Benflis, la tendance, apprend-on, est vers la participation à ces élections. Car Ali Benflis, qui est président du parti Talaie El-Houriyet, a à maintes fois affirmé qu’il était contre la politique de la chaise vide.

On risque donc d’assister à une participation massive des partis politiques, pouvoir et opposition, à ces élections inaugurales de l’ère de la nouvelle Constitution censée garantir, à travers une commission indépendante, des scrutins démocratiques et transparents. Une commission qui a été pourtant vivement critiquée par les partis de l’opposition.

Sonia Baker

Comment (7)

    Anonymous
    15 septembre 2016 - 22 h 34 min

    Mr. Louisa Hannoune

    Mr. Louisa Hannoune
    Et les années comme les saisons, se succèdent, et se suivent ,
    Sans que aucun changement, ni réformes démocratiques, justes, et transparents, ne soit concrétisés,
    Pour le pays, à l’horizon
    La stagnation, pardon la stabilité parfaite




    0



    0
    Algérien
    15 août 2016 - 8 h 11 min

    En Algérie, L’opposition c
    En Algérie, L’opposition c’est aussi le système …
    Mr Ali Benflis, la dernière votation majeur en Algérie vous nous avez apporté un livre blanc pour nous parler de la fraude généralisée … alors je me demandais qu’elle serait la couleur du livre pour les législatives de 2017 !!!!
    Pourquoi aller siéger dans un parlement ou vous n’avez aucun impact, ou tous se fait sans vous… dites-moi pourquoi je voterai pour des gens qu’ont aucun impact?
    Votre participation aux différents scrutins n’ont fait que donner de la crédibilité aux élections en Algérie en général…
    PS : Pour la couleur de votre prochain livre… j’aime bien le bleu si jamais …




    0



    0
    Anonymous
    13 août 2016 - 22 h 41 min

    un pays pris en otage

    un pays pris en otage
    On n’en veut pas de vos élections de khorti
    A quand un sursaut salvateur?




    0



    0
    Anonymous
    13 août 2016 - 22 h 15 min

    Vous voulez abrutir les gens
    Vous voulez abrutir les gens ou quoi
    Y a t’il déjà des partis?




    0



    0
    Anonymous
    13 août 2016 - 18 h 09 min

    Ce n’est pas la participation
    Ce n’est pas la participation des partis clientélistes comme le MSP, RCD ou FFS ( bien sûr le FLN et son bat.RND) qui comptera mais les populations vont-elles participer, en plus avec le prix du pétrole au plus bas le régime ne pourra pas louer des millions de cars et distribuer des milliers de logements non il ne pourra même plus menacer avec le risque islamiste en organisant un attentat stratégique les gens vont dire la peste quand elle passe elle ne reviendra qu’après des siècles mais le Choléra, lui ne part même pas, il est toujours là comme l’hyène à guetter !
    Je ne voterai plus jamais tant que le FLN n’est pas interdit et totalement, pas mis au musé mais interdit comme l’ont été le baâth en Irak et le système de Gaddafi en Libye.




    0



    0
    anaALGERIEN
    13 août 2016 - 17 h 40 min

    « Vers une participation
    « Vers une participation massive des partis aux prochaines législatives ? »
    tous les mèmes ces soi-disant partis d’opposition et leurs adhérents qui ne voient que les 35 millions mensuels , beurk !! il vaut mieux s’en détourner et ne leur accorder aucune attention , pourquoi ? mais bon sang depuis qu’ils ont leurs agréments qu’est-ce-qu’ils ont accompli ? RIEN !! le vide sidéral !! tous comme ils sont !!




    0



    0
      zohra_La greceque
      16 septembre 2016 - 9 h 56 min

      mais ce sont les citoyens qui
      mais ce sont les citoyens qui votent et la participation massive ou non viendra de là. Quelqu’un a une idée sur le taux de participation de ces citoyens, j’en doute fort. Une chose est sûre, ils se considérent comme non concernés




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.