Police dans les stades : la DGSN dément les propos de Raouraoaua

Scène de violence lors d'un match. New Press

Le directeur de la sécurité publique à la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), le contrôleur de police, Aïssa Naïli, a démenti ce samedi à Alger, «tout retrait des agents de police des stades» comme rapporté çà et là, précisant qu’«un plan bien ficelé» était en cours d’élaboration avec tous les secteurs concernés. Lors d’une conférence de presse consacrée à l’annonce du dispositif sécuritaire mis en place à l’occasion de la rentrée scolaire et sociale et la fête de l’Aïd El-Adha, M. Naïli a souligné que la dotation des stades en caméras de surveillance «se veut le meilleur moyen de garantir l’intervention des forces de l’ordre au moment opportun pour mettre fin aux émeutes qui éclatent entre supporters». «Ledit plan sera développé progressivement», a encore indiqué le directeur de la sécurité publique, ajoutant que «la sécurité du citoyen est au cœur notre action».

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua, avait affirmé vendredi que les policiers allaient réapparaître de nouveau dans les stades algériens «mais avec un nombre toujours limité» au niveau notamment des tribunes et des accès. La première journée du championnat de Ligue 1, disputée le week-end du 19 et 20 août, a été marquée par un nombre d’incidents entre supporters survenus dans pas moins de quatre stades du pays.

R. N.

Comment (9)

    Anonymous
    4 septembre 2016 - 13 h 43 min

    La violence dans les stades
    La violence dans les stades et ailleurs prouve l ‘éducation ,l’évolution et la justice du pays.




    0



    0
    M'digouti
    3 septembre 2016 - 22 h 52 min

    Je me demande bien à quoi et
    Je me demande bien à quoi et à qui obéit cette mesure débile de retirer la police des stades au moment où la violence en Algérie (pas aux stades seulement) a atteint le summum à cause de multiples problèmes quotidiens. Pour moi c’est une non-assistance à peuple en danger. Sinon qu’ils arrêtent alors de protéger ce qu’ils appellent les édifices publics comme ce nids de vipères que sont les « députés » de …la nation où il ne manque que des chars et des canons tant le nombre de policiers est impressionnant. Voila les questions que le peuple doit se poser et poser.Dire qu’il faut payer des stadiers est insensé dans le sens où premièrement les clubs sont tous en faillite et deusio il s’agit de jeunes désœuvrés comme ces supporteurs qu’aucun texte de loi ne protège.Et si demain on tuait un ou 3 stadiers ? Qui va nourrir sa famille ? Enfin je terminerais en disant qu’un telle mesure(retrait de la police) n’est pas « calquable » à un pays du tiers-monde où des sensibilités,des problèmes politiques à la pelle empoisonnent le quotidien et où l’incivisme bat son plein. Nous ne sommes pas en Suisse ou en Norvège pour aller voir un match sans risquer d’être tué ou agressé. A bon entendeur…..




    0



    0
      buck john
      4 septembre 2016 - 7 h 56 min

      RAS ,circulez il n’y a rien a
      RAS ,circulez il n’y a rien a voir ,tout va bien en Algérie .Le pays de Cocagne ,des libertés ;expression ;manifestation ;religion , circulation, un exemple a suivre pour les moutons de Panurge (Lire Rabelais )




      0



      0
      Moh del Fobor
      4 septembre 2016 - 10 h 56 min

      Parce que tu penses que, dans
      Parce que tu penses que, dans le pays que tu décris, professionnaliser les clubs de foot et organiser un championnat de foot professionnel aux mains de voleurs, d’incompétents et d’illettrés qui brassent des milliards de dinars en majorité en provenance des deniers publics et dans l’opacité la plus totale est normal? Alors dans le pays de l’anormalité, continuons dans l’anormalité et mettons chacun face à ses responsabilités. Et s’il faut arriver à stopper cette lamentable exhibition qui tient lieu de championnat qui, en dix ans, n’a pu fournir que deux ou trois joueurs dignes de ce nom pour l’équipe d’Algérie, faisons-le.




      0



      0
    mumus
    3 septembre 2016 - 21 h 36 min

    Et si on arrete le foot et on
    Et si on arrete le foot et on consacre son argent a des depenses plus utiles dans notre pays,c’est pas mieux?




    0



    0
      Moh del Fobor
      4 septembre 2016 - 10 h 57 min

      Tout à fait d’accord avec
      Tout à fait d’accord avec vous, surtout que toute l’équipe nationale est importée.




      0



      0
    momo
    3 septembre 2016 - 20 h 31 min

    ON DEVRAIT AUSSI BIEN ARRETER
    ON DEVRAIT AUSSI BIEN ARRETER LE FOOT VU QU ON NE GAGNE RIEN A PAR LA VIOLENCE A REPETITION




    0



    0
    Simplement
    3 septembre 2016 - 20 h 04 min

    La solution c’est de fermer
    La solution c’est de fermer les gradins et de diffusé les matches sur la chaine national et fini les débordements nuisible, ha si j’étais président !




    0



    0
    Anonymous
    3 septembre 2016 - 18 h 02 min

    Comme cela se fait ailleurs
    Comme cela se fait ailleurs, notamment en Europe, c’est au club recevant d’assurer la securité en employant des stadiers ou stewards. Les clubs paient des joueurs des centaines de millions PAR joueur; ils peuvent bien recruter des stadiers pour beaucoup, beaucoup, beaucoup moins que ça.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.