Forum international à Paris sur les mutations énergétiques

L'UE importe plus de 50% de ses besoins en énergie. D. R.

Un forum sur les mutations énergétiques mondiales se tiendra à Paris du 11 au 18 septembre 2016, nous a indiqué le professeur Abderrahmane Mebtoul qui prend part à cette réunion. Il se déroule dans un contexte énergétique européen décrit comme le «temps des incertitudes» quant à l’approvisionnement de l’Europe en énergie. C’est d’ailleurs le premier point inscrit à l’ordre du jour de ce forum et qui concerne un prochain colloque sur «Energie et l’Europe : le temps des incertitudes» qui aura lieu le 9 février 2017 à Paris.

Le forum aura également à s’intéresser au 15e Forum mondial du développement durable, sur le thème «Le pourtour méditerranéen : énergie, développement et paix» qui se déroulera le 13 mars 2017, dans le cadre de la rencontre France-Amériques. La dépendance pour son approvisionnement énergétique, pétrole et gaz, est une des grandes craintes de l’Union européenne (UE). Les experts ont noté qu’en 2013, plus de la moitié (53,2%) de la consommation intérieure brute d’énergie de l’UE a été couverte par des sources importées.

L’UE multiplie les efforts pour la sécurisation de cet approvisionnement et pour sortir de cette dépendance à la fois par l’économie et l’efficacité énergétique et en substituant au pétrole et au gaz d’autres sources d’énergie, notamment les énergies renouvelables. Un rapport publié récemment par un centre de recherche de l’UE a noté une baisse dans la consommation énergétique européenne depuis 2000, résultat des efforts des pays membres dans les domaines de l’économie d’énergie et de l’efficacité énergétique, particulièrement dans le secteur résidentiel, en application de directives européennes. Par ailleurs, la Commission européenne compte se doter d’une stratégie visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) des véhicules, sachant que le pétrole entre pour 94% dans les besoins de transport.

La Commission européenne veut aller plus vite dans l’introduction déploiement des énergies de substitution, ce qui permettra de réduire les besoins en pétrole. Le Pr Mebtoul nous signale qu’au cours de son séjour, il rencontrera d’importantes personnalités d’organisations internationales. Selon la même source, le forum est un espace de débat de très haut niveau, pluridisciplinaire et géostratégique, spécialisé, traitant à la fois de l’actualité internationale, du dialogue interreligieux, des problématiques économiques, énergétiques et environnementales du développement durable et des événements culturels en croisant différents regards, de la psychanalyse au politique, avec pour exigence d’approfondir et de mettre en perspective les sujets traités avec notre temps, notre époque et notre société.

Ce forum, dirigé par le professeur Emile H. Malet, président du Forum mondial du développement durable et ambassadeur français itinérant au Tchad, regroupe des PDG de grands groupes pétrole/gaz/énergie renouvelables et d’éminents experts internationaux (militaires, politiques, économistes, ingénieurs, sociologues, philosophes).

Houari Achouri

Commentaires

    Anonymous
    8 septembre 2016 - 17 h 17 min

    Face à la concurrence
    Face à la concurrence allemande très compétitive,dans la recherche-développement des nouvelles énergies
    « Solaire, Desertec,…… »
    L’état et le gouvernement français sont en train de mobiliser leur C.E.A (Commissariat de l’Energie, Atomique,……
    Vient s’ajouter, et….. les Energies Nouvelles), et leur E.D.F (Eléctricité de France),
    Face à l’échec de l’énergie nucléaire, avec ses nombreux problèmes techniques, mais aussi technologiques,
    En France avec ses nombreuses centrales électronucléaires (1ère), en Europe
    avec la technologie « Pressurised Water Reactor qui rencontre certains problèmes techniques, et technologiques de refroidissement , et de d’autres problèmes,…..
    – Mais surtout en Allemagne avec l’abandon progressif du nucléaire civil, au profit d’autres sources :
    Gaz avec l’activité intense russe de Gazprom, en Allemagne
    (Tentatives discrètes du monopole du marché allemand par le géant, et rusé russe Gazprom ), mais discrètement controlées, et surveillées de près par les offices fédérales allemandes anti-monopoles

    L’Algérie doit en priorité miser sur les formations de haute qualité, et de haut niveau
    Et dans la recherche-développement , surtout, au niveau de Sonatrach, malheureusement,  » du social  »
    En s’organisant, avec des structures performantes, et en valorisant les potentialités humaines,
    Des chercheurs, des ingénieurs, des techniciens, et des ouvriers qualifiés, et spécialisés algériens
    Pour l’alternance, la diversification, et l’indépendance énergétiques de l’avenir de l’Algérie




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.