Deux films algériens en compétition au 31e Festival de Namur

Une scène du film «Dans ma tête un rond-point» de Hassen Ferhani. D. R.

Le film documentaire Fi rassi rond-point (Dans ma tête un rond-point) du réalisateur algérien Hassen Ferhani et le court métrage Kindilel Bahr du Franco-Algérien Damien Ounouri seront en compétition officielle au 31e Festival international du film francophone (Fiff), prévu du 30 septembre au 6 octobre à Namur (Belgique), indiquent les organisateurs. Les deux œuvres seront présentées dans la sélection internationale qui mettra en compétition des films de Tunisie, du Canada et de France, entre autres. Réalisé en 2015, Fi Rassi rond point donne un aperçu sur les abattoirs d’Alger, un espace à la fois lugubre et vital où travaillent à huis clos des hommes, au rythme de leurs tâches quotidiennes. A l’affiche de nombreuses manifestations internationales, le documentaire avait décroché plusieurs distinctions dont le Grand Prix du 7e Festival «Filmer le travail» à Poitiers (France) et le prix du jury du 8e Festival international du film documentaire (Fidadoc) au Maroc.

Il avait également été sacré meilleur documentaire au 6e Festival international du cinéma d’Alger (Fica) et dernièrement «meilleur documentaire» au 9e Festival international d’Oran du film arabe (Fiofa). Le court métrage Kindil el-Bahr (2016), basé sur un scénario coécrit par le réalisateur et la comédienne algérienne Adila Bendimred, évoque la condition de la femme à travers l’histoire de Nafissa, battue à mort par un groupe d’hommes sur une plage.

Encensé par la critique en Algérie et à l’étranger, il a avait été projeté en mai dernier à la «Quinzaine des réalisateurs» au 69e Festival de Cannes (France) et récemment aux 14es Rencontres cinématographiques de Béjaïa (Rcb).Créé en 1986, le Festival international du film de Namur est un rendez-vous annuel mettant en compétition des films (longs et courts métrages, animations et documentaires) en plus de rencontres et ateliers destinés aux professionnels.

R. C.

Commentaires

    TheBraiN
    18 septembre 2016 - 9 h 49 min

    C’est un film Français qui n
    C’est un film Français qui n’a pas eu la « chance » d’être parrainé par le ministère de la culture Française .
    Un peu comme les joueurs de ….foot !!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.