Ouyahia remet-il en cause les négociations de l’Algérie avec l’OMC ?

Ahmed Ouyahia. New Press
Ahmed Ouyahia, chef de cabinet de la présidence de la République. New Press

Le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, fait une sortie pour le moins intrigante sur le processus de l’adhésion de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Sur ses comptes Facebook et Twitter, ce chef politique, qui est également directeur du cabinet du président de la République, interroge le public sur les négociations toujours en cours pour que l’Algérie intègre la communauté internationale du commerce. «La France, cinquième puissance économique mondiale, a demandé à l’UE l’abandon des négociations sur le Tafta (Traité de libre-échange) avec les Etats-Unis, première force économique mondiale. Pensez-vous que l’Algérie tirera profit de son adhésion à l’OMC ?» demande le SG du RND au «public» du web, composé essentiellement des militants du parti.

Ahmed Ouyahia ne livre donc pas son regard, ni son point de vue. Il se contente de soulever cette question, qui est d’actualité en ce sens que la volonté de l’Algérie d’adhérer à l’OMC divise la classe politique. L’Algérie négocie depuis une vingtaine d’années son adhésion à cette organisation avec laquelle les pourparlers perdurent sans résultat, à ce jour. Ahmed Ouyahia veut-il l’arrêt du processus dans un contexte marqué par la volonté de l’Algérie d’aller vers la diversification économique et de sortir progressivement de sa dépendance totale des hydrocarbures ? Une chose est sûre : soulever un débat sur cette question, à l’heure actuelle, est loin d’être innocent.

 L’Algérie, qui cherche à revoir son accord d’association avec l’UE, qu’elle juge déséquilibré, est-elle prête donc à renoncer au processus d’intégration de l’OMC ? Ahmed Ouyahia est connu pour ses positions qui reflètent toujours celles de l’Etat. S’il décide de remettre en cause les négociations de l’Algérie avec l’OMC, c’est peut-être qu’il y a une réelle volonté des dirigeants du pays, dont il fait partie, de revoir leur vision économique globale à l’aune de l’effondrement durable des prix du pétrole.

La démarche d’Ahmed Ouyahia vise à sonder une partie de l’opinion nationale mais visiblement à réunir un maximum d’avis opposés à cette adhésion. Et sur sa page Facebook, les avis de citoyens qui se sont exprimés sont très partagés.

Sonia Baker

Comment (43)

    naceur
    31 août 2017 - 14 h 53 min

    On importe tout jusqu’aux aiguilles rouillées de la lointaine inde et la khourda de Chine et on veut intégrer l’OMC
    MEFHEMTECH FIHA BOULONE




    0



    0
    Hayrane
    23 septembre 2016 - 8 h 46 min

    L’interdiction des véhicules
    L’interdiction des véhicules de moins de trois ans est une dispisition anti OMC, son annulation envisagée pour satisfaire OMC. Mais à voir, les dernières déclarations Min com et Mr Ouyahya sur l’interet à poursuivre le processus OMC, ENCORE DES CONTRADICTIONS.
    En plus, en cas ou cette ouverture aux moins de 3 ans, Le SEKWAR a de beau jours devant lui, ENCORE UNE CONTRADICTION.
    C’Est vrai Y A T IL UN PILOTE DANS L’AVION ?.




    0



    0
    Aicha Benguendouze
    22 septembre 2016 - 11 h 22 min

    Ouyahia remet-il en cause les
    Ouyahia remet-il en cause les négociations de l’Algérie avec l’OMC ? Le professeur d’économie américain d origine Algérienne le Dr. Ahmed Dahamni a publié plusieurs articles et commentaires depuis des années sur cet accord en demandant au gouvernement de ne pas y adhérer. Le Dr Ahmed Dahamni est un immigré, donc pas un citoyen algérien de première classe mais de seconde. On préfère écouter les conseils des économistes étrangers d autres pays. En outre il fait remarquer que le gouvernement algérien à une tendance à signer presque n importe quel contrat avec des organismes étrangers sans le lire comme il faut. La Chipa joue un grand rôle dans notre pays. Ensuite ce sont les cours de justice internationales qui doivent remettre de l ordre dans ce cafouillis et ca coute des milliards a l Algérie…On s en fou…Drahem kayenne bezaf….bezaf…Les mendiants dans les rues d Algérie…Kayenne Bezaf…bezaf aussi…




    1



    0
    les damnes de la terre
    21 septembre 2016 - 20 h 14 min

    Y a t il un lien entre la
    Y a t il un lien entre la sortie d ouyahia sr les negociations de l agerie sr l adhesionl de l algerie a l OMC et la declaration de bakhti ministre du cpmmerce sr la reprise des importations des vehicules de moins de 03 ans ds la loi de finances de 2017.Le hic c que je viens d apprendre srcertains site que cette option a ete abandonnee en moins de 24 heures.S agit t il de divergences cad conflits d interet ou simlple coincidence.A noter enfin que selon certains analystes parmi les clauses de l omc c de laisser libre cours ce marche.?Y a t il.qqun pr m eclairer sr ca???!!!Franchement,je ne comprends rien. Y a t il in pilote ds l avion?




    0



    0
    La Cigale
    21 septembre 2016 - 19 h 41 min

    L »OMC l’Algérie n’a surtout
    L »OMC l’Algérie n’a surtout pas intérêt à entrer la dedans car le cheval de Troie entrera en Algérie.
    La France bloque l’entrée de le l’Algérie à l’OMC pour ne pas partager le gâteau avec les autres pays mondial.
    Elle veut le gâteau que pour elle toute seule et elle s’y emploi avec l’Europe ensemble pour tout mettre en l’air afin de faire foiré l’adhésion de l’Algérie à l’OMC.
    L’Algérie n’est pas du tout prête à entrer à l’organisation mondiale du commerce.




    0



    0
    Anonymous
    21 septembre 2016 - 19 h 24 min

    Hahahaha fini les fetes en
    Hahahaha fini les fetes en salles fini 3 4 voiture chaque famille ce systeme doit payes pour le mal que ils ont fait pour notre pays.c les gendre milliardaire ( libanais syriens jordanien ) qui gouvernnent ce pays s ils accélérés pas pour une véritable démocratie ce pays va disparaitre avec ses résidents




    0



    0
    Hayrane
    21 septembre 2016 - 17 h 11 min

    Jouer dans la cours des
    Jouer dans la cours des grands au moment où toutes nos institutions (ou presque toutes) se trouve au plus haut niveau de fragilité et d’incompétance C’EST DANGEREUX.
    Le Ministre actuel en charge, et que je respecte bcp,ne trouve pas un spécialiste qui comprend dans les litiges commerciaux internationaux. VOIR LES PROCES PERDUS PAR SONATRACH.
    OU ZID OU ZID OU ZID.




    0



    0
    Mohamed
    21 septembre 2016 - 16 h 35 min

    Un responsable politique se
    Un responsable politique se doit de consulter les militants de sa base sur des questions importantes même s’il a une idée sur la position à prendre. Si une majorité se dégage et ne va dans le sens qu’il souhaite, il devrait se plier à l’avis de la majorité. Il pourrait également être amené à arbitrer si les avis sont partagés et rester sur sa position.




    0



    0
    MELLO
    21 septembre 2016 - 16 h 34 min

    Que se passe t il dans la
    Que se passe t il dans la tête de Monsieur OUYAHIA, on a l’impression qu’il y a un trou noir, car bien suivre sa biographie politique, il a chapeauté toutes les discussions pour l’adhesion de l’Algérie à l’OMC :
    Il intègre le gouvernement de Réda Malek en août 1993 comme Secrétaire d’État à la Coopération et aux Affaires maghrébines. Au Conseil des ministres, il siège avec Ahmed Benbitour, Réda Hamiani ou encore Liamine Zeroual. Quand le ministre de la Défense accède à la présidence quelques mois plus tard, il l’appelle à ses côtés comme directeur de cabinet. Lui incombe la lourde tâche de mener les négociations avec le FIS et de préparer la présidentielle de 1995.
    L’année suivante, quand les urnes confirment Liamine Zeroual à la présidence, ce dernier décide d’en faire le second premier ministre de son mandat. Le 31 décembre 1995, Ahmed Ouyahia est nommé chef du gouvernement. Il le restera trois ans.
    Mai 2003 : le voilà de retour au premier ministère. Il succède à Ali Benflis, qui s’apprête à se lancer dans la bataille présidentielle. C’est sous son administration que la politique d’arabisation est généralisée. Traîtrise et forfaiture, crient les associations berbérophones. C’est aussi durant cette époque qu’est votée la loi sur les hydrocarbures – abrogée par la suite – et qu’éclate l’affaire Khalifa. « C’est un scandale financier et pas une affaire d’État. C’est un scandale oui, politique non », répond le SG du RND lorsque la presse lui demande en 2007 de rendre des comptes.
    Remplacé par Abdelaziz Belkhadem en mai 2006, Ahmed Ouyahia fait son retour au premier ministère deux ans plus tard. Deux tâches lui incombent : préparer la présidentielle qui a lieu l’année suivante et mener à bien la révision de la Constitution pour permettre à Abdelaziz Bouteflika de s’affranchir de la limite des deux mandats successifs. Deux missions qu’il mène à bien et qui lui valent d’être reconduit comme premier ministre par le président-candidat réélu.
    Revenons au processus d’adhésion à l’OMC: Depuis son installation en 1995, le groupe de travail chargé de
    l’accession de l’Algérie à l’OMC a tenu dix réunions formelles et deux réunions informelles dont la dernière s’est déroulée fin mars 2012.
    Ce groupe a déjà examiné le régime du commerce de l’Algérie. Son premier projet de rapport a été élaboré en 2006 et a été révisé en 2008. La dernière révision du projet de rapport dont le document a
    été transmis à l’OMC en décembre dernier sera distribuée à l’occasion du 11e round. La prochaine réunion du groupe de travail examinera, concomitamment avec le projet de rapport révisé, les réponses de
    l’Algérie aux questions additionnelles des membres de l’organisation ainsi que la progression des mises en conformité du régime du commerce algérien et des négociations bilatérales sur les consolidations tarifaires et les engagements spécifiques sur le commerce des services.
    Ouyahia est toujours au niveau de la sphère décisionnelle : Chef de cabinet de la Présidence.




    0



    0
    Bouabsa
    21 septembre 2016 - 15 h 36 min

    Tant que l’Algérie importe
    Tant que l’Algérie importe tout et n’exporte presque rien, il n’y a aucun intérêt pour le pays à ouvrir ses portes davantage pour les chinois, français, turcs, etc… D’ailleurs les seuls produits que nous exportons sont bien le gaz et le pétrole. Hors le marché de ces 2 produits a ses leurs propres lois. Donc Monsieur Ouyahia, si vous pouvez bloquer les négociations avec l’OMC, faites-le. Vous n’aurez jamais de remords. Au contraire vous rendez service à l’Algérie.




    0



    0
    Anonymous
    21 septembre 2016 - 15 h 18 min

    A voir sa photo il est
    A voir sa photo il est entrain de faire ses calculs .Son petit doigt en dit long.




    0



    0
    Anonymous
    21 septembre 2016 - 15 h 08 min

    Ouyahia veut connaître la
    Ouyahia veut connaître la température des algériens avant d’agir,diviser pour mieux régner.




    0



    0
    Hakim
    21 septembre 2016 - 11 h 59 min

    Adherer a l’OMC est une grave
    Adherer a l’OMC est une grave erreur




    0



    0
      Hibeche
      21 septembre 2016 - 13 h 22 min

      Maintenant on importe presque
      Maintenant on importe presque tout, en baissant les tarifs douaniers, on consomme des produits pas chers, c’est bien pour nous. Demain, en adhérant à l’OMC, tout ce qu’on peut produire, on pourra le vendre aux 161 pays membres sans qu’on ne soit taxé à Notre tour par ces pays. Donc nos produits pourront être compétitifs .C’est ça les règles de l’OMC. S’il y a des vices dans les négociations, c’est aux compétences nationales (qui ne sont pas au pouvoir maffieux actuel) de bien négocier pour éviter les dégâts de l’accord d’association avec l’UE




      0



      0
      bof!
      22 septembre 2016 - 8 h 57 min

      Pour negocier avec l’omc le
      Pour negocier avec l’omc le premier critére est d’avoir un minimum de tissu industriel assez solide,est ce le cas? Sans cela ce serait de l’aventurisme suicidaire avec toutes les multinationnales dont le minimum d’experience est de technologie est d’un siecle,avons nous le gabarit necessaire economiquement pour rivaliser avec eux? il ne faut surtout pas oublier que le seul moteur de ces entités est le profit coute que coute au detriment des peuples s’il le faut,donc resultat des courses ,tant que nous n’avons pas les moyens de notre politique , vaut mieux s’abstenlr,ceci est une simple analyse triviale,d’un simple citoyen lambda,qui a des yeux pour voir et comprendre sans etre docteur es-economie et management.




      0



      0
    Dounia
    21 septembre 2016 - 9 h 01 min

    Mr Ouyahia n’a jamais été et
    Mr Ouyahia n’a jamais été et ne sera jamais un mercenaire, Il ne vendra pas sa peau au diable pour si peu, car tt est éphémére; l’histoire le jugera, certes ns avions été crédules durant les années: 80 et, avions plongés dans la misére totale avec les embargos de tt par, que même si le président du sénat français; zaama joue aux pacotilles sur la décennie, ignorant ce que l’algérie a connue, mouhim, ils ont profité, pennant nos élites, beaucoup faient n’importe quel boulot les intoxicants sur l’intégration et leur gommer de la mémoire le pétrole brader à deux billets de dollars pour subvenir à nos besoins alimentaires, ts ont profités sur le dos de l’algérie, craignant qu’elle galoperait loin et haut, tunis le tourisme, le maroc, la france, laturquie qui a su comment prendre la place de l’algérie économiquement et elle continue, alors que notre pays auait pu demander l’adhésion à l’ue , ils ns ont eut, donc, now, basta lorsque j’écoute Sarkozy j’ai des crampes d’estomac, je me dis bang sang, il se moque de la république, l’Algérie est une grande cilivisation qui a engendré mronsieur Ouyahia, dont je suis fière, alors faisans un peu confiance, parceque houma ils sont plus interessés par la main d’oeuvre, ils useront de stratagémes, avec leurs patenariats sophestiqué. Mr Oyahia est d’actualité, il a fait l’ENA d’avant, il est plus fort que plusieurs présidents européens, la roumanie a su jouer et gagner, ns mazal machba3nech des disputes ouyahia, suit ts mouvements politiques, il faudra d’abord trouver une solution à l’informel et puis avec ts les OGM, il est prudent. Qui sera président aux usa, ou que ns puissions travailler sans devoir payer en devises. Mais bon, ana je m’y connais pas, laissons les experts.. PS: l’ue a été crée pr dominer les pays colonisés économiquement ya rabi fatana,




    0



    0
      HDIDOUANE
      21 septembre 2016 - 11 h 09 min

      Dounia ma belle, vous
      Dounia ma belle, vous racontez n’importe quoi. Vous délirez en somme. Un comprimé d’Aspirine vous fera du bien et vous permettra de rêver de Mrs Ouyhia en FUJIKOLOR!!!




      0



      0
      Hibeche
      21 septembre 2016 - 13 h 54 min

      Dounia, d’habitude je suis
      Dounia, d’habitude je suis galant. Je n’attaque pas les femmes. Mais là, je ne peux m’empêcher de dire que votre niveau est tel que ça ne m’étonne pas que vous voyez en ouyahia une lumière. Il vous a obligés a occuper Internet, c’est bien. Mais il faut que ce soit des gens intelligents, pas comme les adhérents du RND, sinon on va dire que ce pouvoir est pourri et sa relève est pire. Votre idole, je l’ai écouté il y a quelques années discourir au parlement, en 20 mn il a dit 6 bêtises. Vous savez ce que j’ai fais? J’ai pris un tranquillisant et j’ai plongé dans un coma.
      Amicalement




      0



      0
      Hakim
      23 septembre 2016 - 20 h 10 min

      Mr Yaourt a vendu son ame au
      Mr Yaourt a vendu son ame au diable il y a très longtemps …




      0



      0
    Algérien
    21 septembre 2016 - 8 h 49 min

    Comme les hydrocarbures se
    Comme les hydrocarbures se négociés hors OMC et comme nous n’avons rien à vendre (hors hydrocarbures) et plutôt des choses à acheter… dans ce sens l’Algérie ne tirera aucun profit de son adhésion à l’OMC….
    Néanmoins, je dirai qu’il faut négocier maintenant de moment que nous «jouissons» encore d’une liberté financière vis-à-vis du club de Paris et autres FMI… car le jour où nous serions de nouveau endetté … là.. nous allons négocier sans pantalon….
    L’OMC regroupe 161 pays membres … Alors, notre Ouyahia national… est-il plus intelligent que ces dirigeants des 161 pays?

    Pour info: Le dernier membre admis à l’OMC est l’Afghanistan (29 juillet 2016)




    0



    0
      babar
      21 septembre 2016 - 10 h 03 min

      merci, c’est un éclairage qui
      merci, c’est un éclairage qui on dit long




      0



      0
      maamar
      21 septembre 2016 - 11 h 11 min

      Mr Ouyahia caresse l’éspoir d
      Mr Ouyahia caresse l’éspoir d’etre le prochain heureux élu à la prochaine présidentielle ou carrément installé président si jamais le président venait à disparaitre. IL ne voudrait surtout pas se trouver obligé d’etre confronté à une poignée de main avec NATAN YAHOU dans un forum international que l’OMC organise pour ses adhérents.




      0



      0
    Mekla
    21 septembre 2016 - 8 h 37 min

    Il n’est pas encore mort ce
    Il n’est pas encore mort ce ou aïe.. aïe.. mais c’est vrai que la mauvaise graine ne disparait jamais.




    0



    0
    Cherif Benahcène.
    21 septembre 2016 - 7 h 25 min

    je pose la question suivante
    je pose la question suivante « comment voulez vous créer une relation avec l’O M C alors que de simple partenaires tel que « O R A S COM,LA FARGUE, et certaines compagnie pétrolière et autre,étrangères; ont traîne le pays dans les tribunaux internationaux pour se faire du beurre et l’argent du beurre au dos des Algériens. ceci est un petit aperçu car si on rémunère les causes perdues ,monsieur le Terminator , on verra qu’on a toujours fait l’autruche.




    0



    0
    Amar
    21 septembre 2016 - 7 h 05 min

    Que va faire l’Algérie à l
    Que va faire l’Algérie à l’OMC ?




    0



    0
    OMC = ARNAQUE
    20 septembre 2016 - 23 h 12 min

    OMC = ARNAQUE CONTRE L
    OMC = ARNAQUE CONTRE L’ALGERIE !!!
    Les sionistes veulent plongé l’Algérie de force dans leurs nouvel ordre mondial ou désordre mondial !




    0



    0
    Hibeche
    20 septembre 2016 - 21 h 27 min

    C’est vrai qu’on vit dans un
    C’est vrai qu’on vit dans un pays hors du temps et de l’espace. Puisque on peut vivre sans président, donc on peut se passer de l’OMC, et de n’importe quel machin. Oui un système maffieux ne peut agir dans la transparence




    0



    0
    Si achoughar.
    20 septembre 2016 - 21 h 14 min

    Si Ouyahia avait raison ça se
    Si Ouyahia avait raison ça se saurait! On aurait vu les résultats actuellement dans l’économie algérienne gangrenée par l’informel.

    En fait ouyahia, sous la couverture de l’homme d’état, ne défend que les intérêts du système mafieux qui tient l’Algérie sous sa coupe.

    Ouyahia veut la continuité du système actuel qui ruiné le pays et dilapidé 1000 milliards de dollars en une décennie.

    Alors ouyahia, si tu es vraiment patriote comme tu le prétends, et pour le bien du pays : DÉGAGE!!




    0



    0
    A Citizen
    20 septembre 2016 - 21 h 04 min

    Mr Ouyahia, do you want to
    Mr Ouyahia, do you want to leave us holding alone the bag if signing with OMC will be doomed to failure.
    Why don’t you submit this question to vote at APN, or aren’t they able to answer?




    0



    0
    babar
    20 septembre 2016 - 20 h 46 min

    il est préférable de faire
    il est préférable de faire comme le reste de la planète et d’avoir un arbitre que de créer l’ informel, la mafia et le régionalisme. la capacité de gérer autant de richesse sans lendemain, si se n’est une sociologie religieuse qui creuse le bord de mer dans l’espoir de trouver l’oxygène. le pays a besoin d’adhérer aux conventions mondiales et de les appliqués mieux que les autres pour être meilleur élève dans tous les classements pour que ces enfants ou petits enfants soit fiers de leurs parents.




    0



    0
    chaoui ou zien
    20 septembre 2016 - 20 h 01 min

    Comme une girouette. Toujours
    Comme une girouette. Toujours a l’ecoute de la vitesse du vent et sa direction. Ses accords n’auraient jamais du etre signees en premier lieu comme l’ont suggere plusieurs lecteurs a l’epoque. Mais c’est vrai que nous on ne connait rien.




    0



    0
    man yakhlef man
    20 septembre 2016 - 19 h 55 min

    SI Ahmed vous avez amplement
    SI Ahmed vous avez amplement raison, si ces négociations trainent depuis 20 ans, c’est qu’on ne veut pas de nous à cause de notre faiblesse économiquement parlant. il vaut mieux rester dans cette position que d’aller plonger dans une mer houleuse d’où ne peuvent sortir indemnes que les bons nageurs . cette métaphore est à méditer.




    0



    0
    Toujours moi
    20 septembre 2016 - 19 h 12 min

    je me pose la question
    je me pose la question suivante: est ce que l’Algerie a avancé en integrant le système éducatif et programmes internationnaux dans ses écoles? si vous pensez que c’est positif, je pense que c’est imitable quant à l’integration de l’Algerie à l’OMC. voir que les conditions d’adhesion sont mesquine à l’égard du culte musulman du pays. notamment la liberté de vente de boissons alcoolisées limitrophe à d’autres produits sur le marché, la vente de viande non hallal sur le marché (son importation). cela risque de nuire et de résulter des dérapages en société.




    0



    0
    yacine
    20 septembre 2016 - 18 h 39 min

    pourquoi les avoir signés?
    pourquoi les avoir signés? vous devez nous expliquer ça




    0



    0
    Slam
    20 septembre 2016 - 17 h 41 min

    Ouyahia qui utilise Twitter
    Ouyahia qui utilise Twitter pour poser une question?? il a réussi à créer son 1er hashtag tout seul sans l’aide de 13 fonctionnaires ?? On est carrément passé de Ouyahia 1.0 à la Réalité Augmentée des Objects Connectés. Un pas de Géant pour l’humanité…




    0



    0
    lhadi
    20 septembre 2016 - 17 h 28 min

    La vérité des faits atteste
    La vérité des faits atteste que l’idéologie du système algérien n’a pas changé d’un iota. Par voie de conséquence, les godillots du système privilégient la stratégie de fermeture. Pourquoi ? parce qu’ils ont peur de perdre le contrôle de l’économie et du pays donc de leurs intérêts propres au mépris de l’intérêt général donc de la nation.

    La défaillance de notre système économique résulte de cette stratégie.

    Il importe donc de soutenir la stratégie d’ouverture.

    Celle-ci impose l’entrée à l’O.M.C afin de lancer les reformes nécessaires à la modernisation de l’économie algérienne qui, de facto contribuera foncièrement au développement et sans aucun doute à la stabilité du pays.

    L’OMC nous permettra de travailler selon les standards internationaux et de libérer l’économie afin qu’elle soit compétitive et diversifiée.

    En d’autres termes, cette adhésion apparaît comme un moyen d’accélérer la restructuration des reformes économiques, condition sine qua none de la modernisation du pays et de sa croissance productive.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
      Rascasse
      20 septembre 2016 - 19 h 18 min

      Les masques sont tombés,
      Les masques sont tombés, finalement tu es un adepte du capital marchand, tu n’es pas nés de la dernière pluie ce qui fait que tu maîtrises bien ton sujet , tu défend l’OMC le panier à requin serait tu un mercenaire à la solde de la finance mondiale ??je ne défend pas Ouyahia qui lui sentant le roussit se la joue patriote maintenant alors qu’il a été le génie du credoc et d’autres lois pire que ceux de l’OMC et ceux du FMI, et qui joue maintenant sur la courte mémoire des Algériens afin de se refaire une virginité.
      Vive el houte ( poisson) qui ne sait nager que dans des eaux propres.




      0



      0
        lhadi
        21 septembre 2016 - 11 h 52 min

        Une grenouille au fond du
        Une grenouille au fond du puits ne peut voir l’immensité du ciel. fraternellement lhadi ([email protected])




        0



        0
          Rascasse
          21 septembre 2016 - 15 h 05 min

          Réaction qui confirme mon
          Réaction qui confirme mon post, merci, cela dit une grenouille qui se croit capable de devenir éléphant…




          0



          0
          lhadi
          21 septembre 2016 - 16 h 24 min

          Il me semble que vous n’avez
          Il me semble que vous n’avez pas pris la mesure de ce que je voulais insinuer. Dans ce monde de globalisation qui avance, change, se mue, l’Algérie ne doit pas vivre en autarcie : c’est-à-dire en économie fermée. Le contraire serait suicidaire. fraternellement lhadi ([email protected])




          0



          0
          Hibeche
          21 septembre 2016 - 17 h 23 min

          Lhadi,

          Lhadi,
          D’accord avec vous sans réserve




          0



          0
          Rascasse
          21 septembre 2016 - 20 h 43 min

          Les requins de la finance
          Les requins de la finance mondiale ne nous ferons pas de cadeau je ne rentrerais pas dans les détails j’ai l’intime convictions que vous les connaissez, tout ce qui les intéressent est nos richesses et notre argent OMC FMI etc ..Tous la même entité, un modèle économique plus flexible basé sur la justice sociale et régulation par l’état (non pas interventionnisme) suffirait à relancer la machine, ouvrir avec des conditions pareils des mentalités de consommateurs ( sur trois générations minimum) fera de nous dans les trois années après signature d’accords un pays fantôme comme la Somalie les pays latino( excepté Brésil et là encore le développement humain est totalement différent du notre) qui exportent leurs richesses pour tout acheter sans rien produire.
          Cordialement




          0



          0
    TheBraiN
    20 septembre 2016 - 15 h 46 min

    To join or not to join , that
    To join or not to join , that is the question !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.