Ouyahia remet-il en cause les négociations de l’Algérie avec l’OMC ?

Ahmed Ouyahia. New Press
Ahmed Ouyahia, chef de cabinet de la présidence de la République. New Press

Le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, fait une sortie pour le moins intrigante sur le processus de l’adhésion de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Sur ses comptes Facebook et Twitter, ce chef politique, qui est également directeur du cabinet du président de la République, interroge le public sur les négociations toujours en cours pour que l’Algérie intègre la communauté internationale du commerce. «La France, cinquième puissance économique mondiale, a demandé à l’UE l’abandon des négociations sur le Tafta (Traité de libre-échange) avec les Etats-Unis, première force économique mondiale. Pensez-vous que l’Algérie tirera profit de son adhésion à l’OMC ?» demande le SG du RND au «public» du web, composé essentiellement des militants du parti.

Ahmed Ouyahia ne livre donc pas son regard, ni son point de vue. Il se contente de soulever cette question, qui est d’actualité en ce sens que la volonté de l’Algérie d’adhérer à l’OMC divise la classe politique. L’Algérie négocie depuis une vingtaine d’années son adhésion à cette organisation avec laquelle les pourparlers perdurent sans résultat, à ce jour. Ahmed Ouyahia veut-il l’arrêt du processus dans un contexte marqué par la volonté de l’Algérie d’aller vers la diversification économique et de sortir progressivement de sa dépendance totale des hydrocarbures ? Une chose est sûre : soulever un débat sur cette question, à l’heure actuelle, est loin d’être innocent.

 L’Algérie, qui cherche à revoir son accord d’association avec l’UE, qu’elle juge déséquilibré, est-elle prête donc à renoncer au processus d’intégration de l’OMC ? Ahmed Ouyahia est connu pour ses positions qui reflètent toujours celles de l’Etat. S’il décide de remettre en cause les négociations de l’Algérie avec l’OMC, c’est peut-être qu’il y a une réelle volonté des dirigeants du pays, dont il fait partie, de revoir leur vision économique globale à l’aune de l’effondrement durable des prix du pétrole.

La démarche d’Ahmed Ouyahia vise à sonder une partie de l’opinion nationale mais visiblement à réunir un maximum d’avis opposés à cette adhésion. Et sur sa page Facebook, les avis de citoyens qui se sont exprimés sont très partagés.

Sonia Baker

Comment (42)

    Hayrane
    23 septembre 2016 - 8 h 46 min

    L’interdiction des véhicules
    L’interdiction des véhicules de moins de trois ans est une dispisition anti OMC, son annulation envisagée pour satisfaire OMC. Mais à voir, les dernières déclarations Min com et Mr Ouyahya sur l’interet à poursuivre le processus OMC, ENCORE DES CONTRADICTIONS.
    En plus, en cas ou cette ouverture aux moins de 3 ans, Le SEKWAR a de beau jours devant lui, ENCORE UNE CONTRADICTION.
    C’Est vrai Y A T IL UN PILOTE DANS L’AVION ?.

    Aicha Benguendouze
    22 septembre 2016 - 11 h 22 min

    Ouyahia remet-il en cause les
    Ouyahia remet-il en cause les négociations de l’Algérie avec l’OMC ? Le professeur d’économie américain d origine Algérienne le Dr. Ahmed Dahamni a publié plusieurs articles et commentaires depuis des années sur cet accord en demandant au gouvernement de ne pas y adhérer. Le Dr Ahmed Dahamni est un immigré, donc pas un citoyen algérien de première classe mais de seconde. On préfère écouter les conseils des économistes étrangers d autres pays. En outre il fait remarquer que le gouvernement algérien à une tendance à signer presque n importe quel contrat avec des organismes étrangers sans le lire comme il faut. La Chipa joue un grand rôle dans notre pays. Ensuite ce sont les cours de justice internationales qui doivent remettre de l ordre dans ce cafouillis et ca coute des milliards a l Algérie…On s en fou…Drahem kayenne bezaf….bezaf…Les mendiants dans les rues d Algérie…Kayenne Bezaf…bezaf aussi…

    les damnes de la terre
    21 septembre 2016 - 20 h 14 min

    Y a t il un lien entre la
    Y a t il un lien entre la sortie d ouyahia sr les negociations de l agerie sr l adhesionl de l algerie a l OMC et la declaration de bakhti ministre du cpmmerce sr la reprise des importations des vehicules de moins de 03 ans ds la loi de finances de 2017.Le hic c que je viens d apprendre srcertains site que cette option a ete abandonnee en moins de 24 heures.S agit t il de divergences cad conflits d interet ou simlple coincidence.A noter enfin que selon certains analystes parmi les clauses de l omc c de laisser libre cours ce marche.?Y a t il.qqun pr m eclairer sr ca???!!!Franchement,je ne comprends rien. Y a t il in pilote ds l avion?

    La Cigale
    21 septembre 2016 - 19 h 41 min

    L »OMC l’Algérie n’a surtout
    L »OMC l’Algérie n’a surtout pas intérêt à entrer la dedans car le cheval de Troie entrera en Algérie.
    La France bloque l’entrée de le l’Algérie à l’OMC pour ne pas partager le gâteau avec les autres pays mondial.
    Elle veut le gâteau que pour elle toute seule et elle s’y emploi avec l’Europe ensemble pour tout mettre en l’air afin de faire foiré l’adhésion de l’Algérie à l’OMC.
    L’Algérie n’est pas du tout prête à entrer à l’organisation mondiale du commerce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.