Libye : cinq morts dans un crash d’hélicoptère des autorités parallèles (Parlement)

Cinq responsables des autorités parallèles libyennes, dont quatre officiers, ont été tués mardi dans le crash d’un hélicoptère dans l’est de la Libye, selon un communiqué du Parlement libyen rival au Gouvernement d’union nationale (GNA) installé à Tripoli.

Parmi les victimes figurent le général Idriss Younes El-Dressi, chef de cabinet du président du Parlement installé à Tobrouk, dans l’est ; son fils, Ahmad Idriss El-Dressi, employé à la présidence du Parlement, ainsi que trois  officiers : deux colonels de l’armée de l’air et un lieutenant.         

L’hélicoptère se dirigeait vers Tobrouk après «une mission officielle à Ras Lanouf», l’un des principaux terminaux pétroliers dans l’est du pays, selon un communiqué publié sur le site officiel du Parlement. Les quatre officiers font partie des forces militaires sous le commandement du maréchal controversé Khalifa Haftar, loyales au Parlement rival et opposées au GNA reconnu par la communauté internationale.  

Les forces du maréchal se sont emparées il y a une semaine des quatre terminaux de la région du Croissant pétrolier (nord-est) : Zoueitina, Brega, Ras Lanouf et Al-Sedra qui étaient jusqu’alors contrôlés par la milice des Gardes des installations pétrolières (GIP), alliée au GNA. Cette milice a lancé dimanche une offensive pour reprendre les terminaux d’Al-Sedra et Ras Lanouf, mais cette dernière a été repoussée.

Commentaires

    algerien
    20 septembre 2016 - 16 h 01 min

    que veulent ces autorités
    que veulent ces autorités parallèles de Libye qui sont encouragées par l’Égypte et le reste des monarchies du golfe arabique ainsi que d’autres puissances étrangères comme la France et que sais je encore qui agissent sous le tapis.le pétrole ou la déstabilisation de la Libye dans le but de déstabiliser et mettre dans le chaos l’Algérie.dans ce cas,ces autorités parallèles seront responsables devant DIEU,sur tout ce qui arrivera de mal à autrui en LIBYE en ALGERIE et en TUNISIE.Je conseille en tant que simple citoyen de l’intérieur de l’Algérie que ces autorités parallèles doivent s’unir avec le gouvernement de Serradj dans l’intérêt de tous les libyens.et ceux des pays voisins .si cette guerre interne ne s’arrêtera pas ,il leur arrivera comme ce qui se passe en irak en syrie et là personne ne maitrisera et contrôlera la situation .pensez toujours aux citoyens innocents,aux faibles,aux pauvres.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.