Sellal : «La réforme de Mme Benghebrit est celle de tout le gouvernement»

Abdelmalek Sellal apporte son soutien à Nouria Benghebrit. D. R.

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a indiqué qu’aucun expert étranger n’a été impliqué dans l’élaboration des programmes de deuxième génération des différents paliers de l’éducation nationale. Dans une réponse au député d’obédience islamiste Hassan Aribi, le Premier ministre a d’emblée rappelé que ces nouveaux programmes, qui font l’objet de critiques acerbes de la part du courant islamiste, visent à améliorer la méthodologie des enseignants et le niveau des élèves. Abdelmalek Sellal a tenu à préciser qu’il s’agit d’une autre phase de la réforme du système éducatif amorcée en 2003, donc du temps où Aboubakr Benbouzid était à la tête de ce département ministériel.

En d’autres termes, il  signale que cette réforme a été engagée par le gouvernement et n’est en aucun cas une initiative isolée de la ministre Nouria Benghebrit qui est la cible d’une campagne hostile de milieux conservateurs qui l’accusent de vouloir occulter les constantes nationales dans les programmes scolaires. Le Premier ministre appuie ainsi la ministre qui tente faire inculquer des valeurs universelles aux élèves plutôt que celles véhiculées par une certaine idéologie qui est à l’origine de l’endoctrinement de toute une génération et de l’avènement du terrorisme intégriste. Ce n’est pas la première fois que le député Hassan Aribi s’attaque à la ministre se faisant le héraut des islamo-conservateurs qui ont toujours eu la mainmise sur l’école algérienne et les syndicats de l’éducation nationale.

Avec la politique mise en œuvre par Nouria Benghebrit, ces derniers se sentent menacés dans leur basse manœuvre de contrôler la société à travers l’école. Surfant sur la vague du conservatisme ostentatoire de la société algérienne, ils attribuent à la ministre le dessein de vouloir retirer toute trace de la religion de l’école et de vouloir suivre des modèles importés d’ailleurs pour laïciser l’école algérienne. En réponse à ces accusations, Mme Benghebrit a assuré que «le ministère de l’Education nationale œuvre à promouvoir l’islam en tant que religion, culture et civilisation», tout en rappelant que la loi d’orientation sur l’éducation nationale «vise à renforcer le rôle de l’école comme élément de consolidation de l’identité nationale et de l’unité du peuple algérien».

«L’éducation religieuse est enseignée dans le but d’assurer une meilleure intégration sociale de l’élève, renforcer la cohésion sociale, consolider les fondements de la cellule familiale et apprendre à l’enfant la culture de la tolérance, du respect et de la coexistence sociale», a-t-elle relevé à l’intention de ceux qui ont fait de la religion un fonds de commerce.

Sonia Baker

Comment (25)

    Hayrane
    3 octobre 2016 - 12 h 16 min

    Mr Sellal, donne toujours l
    Mr Sellal, donne toujours l’impredsion de qq pas convaincu et encore mois convainquant sur tt les sujets qu’il aborde.
    La bonne dame a plus de push pour qu’il la caussionne.




    0



    0
    INASLIYEN
    2 octobre 2016 - 20 h 17 min

    [[Le Premier ministre,
    [[Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a indiqué qu’aucun expert étranger n’a été impliqué dans l’élaboration des programmes de deuxième génération des différents paliers de l’éducation nationale. Dans une réponse au député d’obédience islamiste Hassan Aribi,..]]!!!!

    ET si dans « ETRANGERS » nous mettons que des Turques (erdoganiens), des egyptiens (morsistes), des palestiniens (machaalistes)…(des etranger frerots quoi)…je pense que hassane aribi ne verra aucun mal à cela bien au contraire!! n’est-ce pas!? les hassanes aribi craignent juste les experts etrangers compéténts succeptiblent d’améliorer notre école (la médiocrité et la crédulité du peuple etant le gage de la continuité de leur règne)!! le hassane aribi se soignent avec quoi: maa zemzem, il téléphone avec quoi!? téléphone arabe? LEURS ENFANTS à EUX ETUDIENT Où!? à zaytouna ou plutot prèferent-ils les envoyer, quitte à payer des pots de vin (hallal) à la sorbonne, cambridge…!? …chez les kouffars(mais hallal pour leurs enfants)!?, il (si hassane) roule avec quoi!? pur sanfg arabe…etc!!? Décidément l’hypocrisie des freres musulmans n’a de limites que la crédulité des peuples qui croient encore en leurs sornettes!! ET VÜ COMME ELLES VONT LES CHOSES LEUR REGNE VA DURER, UN LONG TUNNEL NOIR POUR NOS PEUPLES! Et le pire à la longue, on fini par s’ahbituer et meme sy plaire dans l’obscurité et le plus dure à supporter serait plutot la lumière (ça fait mal aux yeux si il en restent des yeux car comme on dit (ou comme on sait) un organe (en l’occurence les yeux) non utilisé a tendance à s’atrophier (diminuer et voire disparaitre))!!)!! Voila le beau programme que nous reservent les taupes (au sens propre (animal aveugle des bas fonds) et figuré) frerots !




    0



    0
    Anonymous
    2 octobre 2016 - 19 h 47 min

    Comme d’ habitude, les
    Comme d’ habitude, les Kabyles avaient raison. L’arabisation est une catastrophe. En fait notre problème est d’avoir un siècle d’avance. Je suis persuadé qu’un beau jour une majorité d’algériens trouvera tout à fait normal la démocratie, le fédéralisme, le multipartisme, le multiculturalisme, la laïcité, le rationalisme, le progressisme, etc… Mais en attendant ils continueront de traiter les gens plus intelligents qu’eux et plus patriotes surtout de « harkis », « sionnistes », « hezb franssa », etc ! Comme dit le proverbe arabe : Les chiens aboient, la caravane.




    0



    0
    Arezki
    2 octobre 2016 - 19 h 29 min

    Cette réforme va dans le bon
    Cette réforme va dans le bon sens mais ça n’est pas suffisant. Il faut se débarrasser de la langue arabe qoreichite inutile et la remplacer par un tandem derja/francais dans les régions derijophones et tamazyr/francais dans les régions berbérophones, et cela des le premier jour d’école. Les derijophones doivent entreprendre au plus vite l’academisation de leur langue comme l’on fait les egyptiens et les libanais avec leurs patois arabiques.

    On se demande bien comment des adolescents non francophones pourraient assimiler des cours de science dans une langue qu’ils ne maîtrisent pas ?

    Aussi je sais bien que l’anglais est une langue qui a plus de potentiel que le français mais l’Algérie n’a pas suffisament de cadres anglophones pour le moment contrairement aux très nombreux francophones. Il faut cesser de faire un complexe par rapport à la langue française, c’est un butin de guerre milles fois plus précieux que la langue arabe qoreichite.




    0



    0
      TheBraiN
      3 octobre 2016 - 9 h 24 min

      1-Derdja-Français et
      1-Derdja-Français et tamazight-Français !
      MDR
      Atez l’honnêteté de plaider pour la francisation de votre peuple , ce peuple qui a refusé cette option avec pour prix des millions de martyrs !
      2-Les adolescents non-Francophones c’est 90 pour cent , au moins ,des adolescents Algériens mais je pense que vous vous trompez d’adolescents et de peuple !
      3-Nous n’avons ni anglophones ni francophones et ceux que vous appelez par « cadres francophones » ne peuvent même pas rédiger correctement une simple lettre de 10 phrases ni parler 2 minutes sans insérer un mot en arabe !
      Donc si vous cherchiez le « bien » et la « science » et la « progrès » la logique aurait aimé que vous plaidiez pour la langue Anglaise mais les Anglais ne nous ont pas colonisés et n’ont pas de 5 ième colonne chez nous !
      Ils devraient peut-être le faire après tout MDR
      4-Butin de guerre ?
      MDR
      Vous prenez votre peuples pour un peuple inculte ,sans langue , sans histoire et sans civilisation !
      Vous vous méprisez vous-même en le comparant à des tribus indigènes vivant dans les profondeurs de la forêt Amazonienne ou dans la jungle Africaine !!!
      Ceci dit avec tous mes respects pour ces populations qui ont été amenés à adopter la langue di colonisateur parce qu’elles n’avaient pas de langue !
      Je me suis fatigué à écrire ces lignes même si je suis sur que la censure d’AP sévira encore une fois !!




      0



      0
        Arezki
        3 octobre 2016 - 10 h 29 min

        Oui je sus pour un tandem
        Oui je sus pour un tandem exclusif langue maternelle / langue de science ou l’arabe qoreichite n’a pas sa place. D’un point de vu pragmatique le francais est la langue de science la plus compatible en Algérie donc je suis pour le français. Il y a infiniment plus de compétences francophones qu’ anglophones mais honnetêment s’il fallait choisir entre l’anglais et l’arabe, je choisirais l’anglais. Pareil pour le chinois, le wollof ou le srilankais pourvu que l’on se débarassé de l’arabe terroriste. Je changerais d’avis sur cette langue bedouine le jour où l’on publiera des thèses sur la physique quantique, la micro-biologie ou ingénierie informatique en arabe. L’arabe chamelier n’est pas une langue algérienne, je n’ai aucun respect pour cette langue étrangère inutile. Mon peuple a une langue, taqvaylit, une histoire et une civilisation amazyr. Le problème est que cette langue, tout comme la derja et l’arabe qoreichite, n’est pas une langue de science. Je sais bien que l’anglais est mieux que le francais mais nous n’avons pas les compétences. J’ai remarqué que les pires ennemis de la France et de la langue française etaient ceux qui avaient des choses à se repprocher, à eux ou à leurs parents, durant la guerre de libération. En Kabylie, terre des revolutionnaires, personne ne fait aucun complexe vis à vis du francais, la guerre est finie. D’où vient tu toi ?




        0



        0
          TheBraiN
          3 octobre 2016 - 14 h 34 min

          1-La science n’a pas de
          1-La science n’a pas de langue et les Iraniens , Chinois et autres le démontrent clairement !
          On peut même vous le prouver par l’absurde en regardant l' »énorme développement » technologique et scientifique des pays Francophones d’Afrique !
          2-Les compétences et l’Algérie , malheureusement ça fait 2 !
          La faute à qui , à quoi ?
          C’est un autre débat !
          3-Choisir entre sa propre langue et une langue étrangère relève dans le meilleur des cas d’un complexe inné d’infériorité !
          Et je dis bien dans le meilleur des cas !
          4-La langue arabe n’est pas la langue du terrorisme qui est universel et surtout créé dans des laboratoires ou ça « parle » Anglais et Hébreu !
          5-Les thèses sur la physique quantique seront publiées en langue Arabe lorsque les arabes (y compris les Algériens) feront des recherches en physique quantique chez eux et dans une optique nationale !
          Je vous répondrai là aussi par l’absurde en vous disant que les Arabes publieront des thèses sur la mécanique des fluides en Arabe lorsque les Maliens ou Burundais le feront en Français !
          Au risque de me répéter ,la langue n’est pas un problème mais un outil !
          6-L’Algérie n’est pas la Kabylie , qui est une région comme les autres , et vous avez apparemment du mal à le comprendre !
          7-La guerre est finie ?
          Si vous saviez lire l’histoire vous auriez compris que la rive nord et la rive sud c’était d’abord une mer de sang et des millions de victimes depuis la nuit des temps et , si vous saviez tirer les leçons de l’histoire vous devineriez aisément que rien n’est fini entre NOUS et EUX !
          8-Votre « d’ou viens-tu toi? » démontre votre orientation tribaliste , sectaire et rétrograde !
          Ça démontre aussi une étroitesse d’esprit et un repli sur soi (en termes ethnico-tribaux) alors que vous prônez une ouverture sur les autres, les autres c’est EUX bien entendu , EUX les hommes blancs supérieurs !!!
          Pour conclure , votre question n’aura pas de réponse autre que « je suis Algérien »‘ !
          Une réponse que vous aurez peut-être du mal à comprendre !
          Sans rancune !




          0



          0
          Arezki
          3 octobre 2016 - 15 h 52 min

          Je ne suis pas specialiste de
          Je ne suis pas specialiste de l’Iran et de la Chine mais je suis prêt à parier que leurs plus grands chercheurs sont anglophones et qu’ils produisent essentiellement en anglais. Je vais faire quelques recherches. Dans le monde il y a 5 ou 6 langues de science qui permettent de concevoir et de produire des satellites et autres gadgets high-tech, pas plus : l’anglais, le français, l’allemand, le japonais, le russe et peut être le chinois. L’arabe n’est pas une langue de science, il manque trop de vocabulaire technique. C’est tout simplement impossible d’écrire un manuel de science spécialisé ou une constitution sophistiquée en arabe. Alors pourquoi se fatiguer à apprendre cette langue ? Meme les élites égyptiennes et arabes du golf adoptent lˆanglais car l’arabe est insuffisant. Regarde la production scientifique du Yemen et de lˆArabie, toi qui te moque des noirs francophones. Qui vous a parlé d’abandonner sa langue ? Je suis pour la sauvegarde, l’apprentissage obligatoire et l’enrichissement des langues maternelles algériennes, c’est à dire les derja et tamazyr. Ce sont les arabisants qui ont honte de leur langue et veulent à tout prix les remplacer par l’arabe qoreichite, une langue étrangère, saoudienne en plus, tout aussi inutile (scientifiquement parlant) que les notres ! Aussi algérien ca n’est pas une identité, c’est une nationalité, chawi, qvayli, qonstantini, wahrani, chleuh, tlemcenis, mzabi, badaoui etc.. Ça, ce sont dès identité qui véhiculent un patrimoine historique, une langue et une appartenance ethnique. Souvent les arabisants forcenés anti-francais et anti-tamazyr sont soit des kouloughlis, soit des maroco-arabo-andalous de l’ouest qui veulent être plus algériens que les algériens et plus arabes que les arabes. Enfin, en Algérie, c’est incontestable que le francais a donné beaucoup plus d’intellecteuls de haut niveau et de cadres que l’arabe. Que ca soit les sommités comme Majid Boutemeur et Mouloud Mammeri ou les simples cadres de lˆindustrie et autres grands médecins. Crois bien quˆavec le francais, on fera beaucoup mieux que les noirs, cˆest une évidence. Au fait cˆest le grand Kateb Yacine qui parlait de butin de guerre au sujet de la langue francaise et la guerre est bel et bien finie. Les berbères ont depuis toujours adopté les langues de sciences de leurs époques à côté des leurs, ils ont parlé le phenicien, le latin, l’arabe et aujourd’hui il faut passer au français ou à l’anglais sans renier nos langues et même en les améliorant. C’est une évidence.




          0



          0
          TheBraiN
          4 octobre 2016 - 9 h 23 min

          1-Le président , les
          1-Le président , les ministres et tous les responsables Iraniens parlent à leur peuple en ….Farsi et le médecin Iranien rédige l’ordonnance du malade Iranien en Farsi .
          De plus parler de vocabulaire technique en arabe alors que cette langue est plus riche que le Français et l’Anglais réunis me laisse perplexe !!!!
          2-Les « élites » d’Egypte ou du Golfe ne sont pas une référence sauf si on veut en faire par simple complexe identitaire !
          3-Vous assimilez dans toute votre mauvaise foi manipulatrice anti-Français avec anti-Tamazight , une association que chacun interprétera à sa façon , à chacun son degré de lecture .
          4-Il n y a pas de langue Algérienne , ni de langue Amazigh et je vous défie de me prouver le contraire !
          Au fait j’ai défié tout le monde , surtout les berbéristes « convaincus » (en fait des francophiles masqués) de me prouver l’existence de cette langue et j’attends toujours !!
          J’attendrai longtemps ça c’est sur !
          MDR
          5-Vous replongez dans le racisme en parlant de noirs (comme vous le faisiez en parlant d’Algérie kabyle) …
          Des noirs intelligents et des « blancs Européens bêtes il y en a vous savez !!!
          6-Pour vos sommités , avec tous mes respects pour ces personnes je ne vois pas ce qu’elles ont apporté à l’Algérie et à l’humanité .
          7-Kateb Yacine n’était pas kabyle et ne parlait pas en berbère mais en Français !
          Il défendait peut-être le berbère mais parlait en ….Français !
          Peut-être qu’il comprenait le Chaoui mais avait honte de le parler !
          Qui sait ???
          8-Au risque de me répéter , quitte à choisir une langue des sciences , ‘l’Anglais (100 fois plus de publications scientifiques qu’en Français) est la langue la plus « efficace » et « appropriée » mais vous vous entêtez avec votre attachement idéologique pour le Français , une langue qui vous a été , que vous l’acceptiez ou pas, imposée par les armes et par les bombes au napalm .
          9-Qu’on s’entende bien , la maîtrise de toute langue est un atout extraordinaire seulement tout individu digne se doit d’accorder la priorité à sa propre langue !




          0



          0
    Laetizia
    2 octobre 2016 - 19 h 08 min

    Il y a au moins deux
    Il y a au moins deux mauvaises nouvelles dans cet article :
    la 1ere : les programmes de 2nde génération ont été élaborés du temps de « aboubakr benbouzid », moi qui croyais que les nouveaux programmes étaient pensés par de vrais experts ??? je me demande est ce qu’on va sortir un jour des griffes de cet individu?
    2eme mauvaise nouvelle : il n’y a pas d’expert étrangers dans l’équipe de benghobrit ! or il aurait fallu et il faut à mon sens toujours en consulter, l’école étant moribonde nous devons faire évaluer tous ces programmes ces manuels et recueillir en même temps des points de vue critiques extérieurs, des conseils pour changer les choses, des formations pour mettre à jour les décideurs/rédacteurs, voire même faire des emprunts à d’autres systèmes éducatifs qui ont réussi. Enfin, j’attends toujours le sursaut national qui consiste à lancer un appel d’offre en direction de pays civilisés pour faire venir des profs, des vrais y compris de ceux qui formeraient les profs algériens! Arrêtons le bricolage, mettons les moyens nécessaires pour amorcer le grand virage, il y va de l’avenir de ce pays !




    0



    0
    les damnes de la terre
    2 octobre 2016 - 18 h 57 min

    Mr Sellal a beau de dire que
    Mr Sellal a beau de dire que la reforme de Mme Benghebrit est celle de tt le gouvernement comme le nouveau modele economique est celui de tt le gouvernement .Et l ensemble de tt ca fait partie du leitmotiv « programme du president ».Ce ke nous savons pas de ce programme,s agit t il du programme du 1er mandat,du 2eme,du 3eme du 4 eme mandat ou celui du mandat a venir.En tt cas ,on ne sait ni le depart de ce programme et encore moins son arrivee.Ce qui est apparent c que la gestion du pays se fait du jour au jour et selon l humeur des decideurs.Tte reussite d un prpgramme
    se repercute sr le citoyen or ce que nous constatons c la deprime. La question que pose chaque citoyen ou allons nous?Je ne fais pas de l alarmisme. mais c la triste verite.Et ce qui aggrave la situation c l absence de communication et lorsqu il y a communication-au compte gouttes- ca prete a confusion et c la que reside le probleme de ce pouvoir.Il est responsable a 95% des tensions que nous vivons.D ailleurs le feuilleton de ce mois de septembre illustre a lui seul que qque chose ne vas pas.Je ne blame pas les ministres qui ont fait des declarations fracassantes.Au contraitre il faut denoncer et ne pas s arreter la.Mr sellal les maux sont ts connus .Ma question: y a t il une volonte pr les combattre?Recourir aux calmants n est pas la solution.Il faut s attaquer aux origines du mal.PS: Lorsque une reunion du conseil des ministres annoncee pr cette semaine devient un evenement cela veut dire tt simplement YA DJAZEIR 3ALAYKI ESSALEM.




    0



    0
    Anonymous
    2 octobre 2016 - 18 h 48 min

    cette ministre et derriere
    cette ministre et derriere elle tt le gouvernement n ‘est jamais allee au bout de ses reformes( manque de courage politique) a chaque fois elle se ramasse une gamelle et donne l’avantage aux baathistes. elle fait ds la politique du chiffre comme ses illustres prédécesseurs comme raccourcir les vacances alors que ……..ayez le courage de balayer devant votre porte mme la ministre avant d’envisager vos reformettes .




    0



    0
    Quenelle
    2 octobre 2016 - 17 h 32 min

    Si j’ai bien compris Sellal,
    Si j’ai bien compris Sellal, les  » thawabites » sont sauvegardées !
    En d’autres termes, nous ferons quand même de nos jeunes pousses de futurs zombies !
    Pour preuve, la ministre a quand même fini par recevoir des représentants de l’Association des oulémas !
    Et qu’elle a palabré avec les syndicats des enseignants ( à la place des pédagogues chevronnés , que nous n’avons pas ! ) , à propos des . . . contenus des programmes !
    Le populisme, la religion et l’Education ( avec majuscule) n’ont jamais fait bon ménage, mais cela « ils » ne le savent pas encore !
    Pour finir, j’invite les intervenants à observer la photo qui illustre cet article, et qui n’augure rien de bon : 03 hommes assis sur des fauteuils bien moelleux laissant une dame bien faite s’escrimant pour trouver une position peu humiliante parce que « assise » sur un accoudoir du fauteuil de son collègue de l’Intérieur !
    Par pudeur , je ne ferai aucun commentaire.




    0



    0
    OMAR
    2 octobre 2016 - 16 h 07 min

    MATIERES SCIENTIFIQUES ET
    MATIERES SCIENTIFIQUES ET FRANCAIS???

    DANS LE SECONDAIRE PROJET D ENSEIGNEMENT DES MATIERES TZECHNICO SCIENTIFIQUES

    EN FRANCAIS???

    QUESTION POUR UN CHAMPION/ QUAND NOS ELEVES ARRIVENT EN 1ERE AS ONT ILS REELLEMENT

    LE NIVEAU DE FRANCAIS REQUIS???QUAND UNE MAJORITE PATAUGE A L UNIVERSITE HORMIS CEUX

    QUI ONT SUIVI DES COURS DE FRANCAIS…..DU BRICOLAGE ENCORE….

    DANS LA MAJORITE DES PAYS /LA LANGUE OFFICIELLE EST PRIMORDIALE /LE NIVEAU D ENSEIGNEMENT

    DEPEND D ABORD DU NIVEAU DES ENSEIGNANTS ET DES PEDAGOGIES….ET DE L INTERET ACCORDE AUX MATIERES PRIORITAIRES…

    DES CENTRES DE RECHERCHES/ DES INDUSTRIES INNOVANTES ETC

    CONSTAT/ FACE AU NEANT/ LA HARGA RESTE L OBJECTIF SCOLAIRE!!!




    0



    0
    NonFormat
    2 octobre 2016 - 13 h 58 min

    Yaura t-il un jour la
    Yaura t-il un jour la séparation de l’islam et de l’état ? L’enfant naît aujourd’hui dans une société fermée, formatée. Il n’a qu’à suivre. Il ne fera aucun effort pour se construire et s’épanouir. L’enfant né naturellement curieux, se verra étouffé. En décourageant les questions qu’il pose, on tue sa créativité. Or Celle-ci est génératrice des solutions aux nombreux problèmes que rencontre la société algérienne.Si l’on veut préparer nos enfants à la société de demain, il faut vider la société de tous les tabous et idées religieuses qui ne sont plus adaptés au monde moderne.




    0



    0
    Pas Formaté
    2 octobre 2016 - 13 h 44 min

    Yaura t-il un jour la
    Yaura t-il un jour la séparation de l’islam et de l’état ? L’enfant naît aujourd’hui dans une société fermée, formatée. Il n’a qu’à suivre. Il ne fera aucun effort pour se construire et s’épanouir. L’enfant né naturellement curieux, se verra étouffé. En décourageant les questions qu’il pose, on tue sa créativité. Or Celle-ci est génératrice des solutions aux nombreux problèmes que rencontre la société algérienne.Si l’on veut préparer nos enfants à la société de demain, il faut vider la société de tous les tabous et idées religieuses qui ne sont plus adaptés au monde moderne.




    0



    0
      TheBraiN
      3 octobre 2016 - 14 h 36 min

      Ou comment formater en
      Ou comment formater en appelant au non-formatage !!
      Du grand art dans la manipulation intellectuelle !!!
      Un conseil : Demandez que la France autorise l’enfant , né naturellement curieux, à se poser des questions sur la Shoah par exemple !!
      Ah je sais , je suis formaté pour dire ça !!!
      MDR




      0



      0
    NATION
    2 octobre 2016 - 12 h 16 min

    Les agents arabistes et
    Les agents arabistes et wahabistes saoudiens comme Mokri , Aribi et les larbins de leur acabit doivent plutôt regarder la honte et la puanteur de leurs Maitres au Moyen Orient , ( yemen , Syrie , Irak , funérailles de Shimon Perez, alliances arabes avec Israël qui les méprisent et les humilient , crimes , guerre d’extermination inter arabes , terreur , viols de femmes , esclavage , casinos , lupanars , trahions … ) .. au lieu de s’occuper des affaires algériennes et de l’école nationale algérienne qui ne les regarde pas .. les berbères sont libres d’étudier la langue qu’ils veulent , les matières qu’ils veulent et n’ont pas besoin de recevoir des lacons de morale de personne; surtout pas d’agents saoudiens notoires , indignes et bas .. les constantes nationales dont parle Mokri , Aribi et leurs épigones ne sont ni baathistes ni wahabistes , et ne le seront jamais au pays de berbères qui vinet chez eux sur leur terre et dans leur nation .. Quelle genre de modèle scolaire , culturel et de civilisation ces misérables traitres et agents notoires des frères musulmans égyptiens ( hacha men yasmaa) dont le chef spirituel El Kardaoui est un pédophile lubrique légendaire à l’âge de 90 ans , veulent imposer par la terreur théologiques et au nom de la religion , au peuple berbère libre algérien .. le modèle des casinos ? des Ghilmanes ? des Djariates ? des bonnes à trousser ? , des mœurs criminelles et barbares de leurs maitres wahabistes et des rois arabes ??? non et mille fois non nous ne voulons pas de leurs modèles honteux et nous sommes libres dans notre nation algériennes et c’est à eux de déguerpir tôt ou tard pour rejoindre les Harems de leurs Sultans … si leurs maitres saoudiens ou qatariens et leurs mercenaires s’approcheront de notre Algérie libre , noble , saine et berbère nous les brulerons dans un Enfer pire que celui qu’ils prônent pour les peuples qu’ils veulent soumettre … Mokri et Aribi doivent définitivement savoir ça .. si l’Algérie ne leur plait pas qu’ils partent aux Harems d’Orient se faire esclaves !!!




    0



    0
    ca suffis
    2 octobre 2016 - 11 h 46 min

    Il faut apprendre a nos
    Il faut apprendre a nos enfants l éthique et leur apprendre a respecté autrui sans attendre de contreparties.. C est bon d etre bon la est la finalité.arretons le machandage avec dieu ….




    0



    0
    slaouti
    2 octobre 2016 - 11 h 44 min

    Ce Monsieur Hassan Aribi
    Ce Monsieur Hassan Aribi soutient des contrefaçons historiques avec certainement son idéologie en passant sous silence les réalités que nul ne peut ignorer aujourd’hui.
    Je ne me souviens en quel année mais à l’époque le ministère de l’éducation a bel et bien distribué un LAROUSSE JUNIOR comportant une définition faisant croire que notre prophète Mohamed (QSS) a professer des propos malheureux aux arabes.
    Aucune réaction de cette mouvance mais alors pas une seule ?
    Aujourd’hui que Mme Benghebrit qui veut réformer le système éducatif et son programme on fait pleuvoir à son encontre des propos très déplaisants .
    Ainsi, l’erreur relative à la carte géographique déterminant Israël en lieu et place de la Palestine tout le monde de cette mouvance fait sortir des paroles acerbes et s’agissant du Président Mahmoud Abbes qui pleure Shimon Peres sur les lieux de son enterrement on passe sous silence l’événement.
    N’Est-ce pas hypocrite de la part de ces gens ? Alors de grâce épargnez Madame Benghebrit de ces gesticulations et grotesques paroles comprenez qu’elle veut instaurer un programme d’avenir qu’elle veut introduire dans le présent. Ne faites surtout pas un déluge car tous la majorité des Algériens soutienne sa démarche. Advienne que pourra!




    0



    0
    Abou Stroff
    2 octobre 2016 - 9 h 41 min

    « Ce n’est pas la première
    « Ce n’est pas la première fois que le député Hassan Aribi s’attaque à la ministre se faisant le héraut des islamo-conservateurs qui ont toujours eu la mainmise sur l’école algérienne et les syndicats de l’éducation nationale. » dixit S. B. puisquer l’attaque vient d’un représentant de la vermine islamiste je ne puis que supporter de toutes mes forces les efforts de madame Benghebrit dans sa tentative d’élever le niveau de l’école algérienne et de la faire sortir du carcan idéologique dans lequel la vermine islamiste tente de l’enfermer. ceci dit, j’invite le lecteur à lire et à tirer les conclusions qui s’imposent du texte qui suit:
    « « Si nous sommes attaqués par l’ennemi, c’est une bonne chose, car cela prouve que nous avons tracé une ligne de démarcation bien nette entre l’ennemi et nous. Et si celui-ci nous attaque avec violence, nous peignant sous les couleurs les plus sombres et dénigrant tout ce que nous faisons, c’est encore mieux, car cela prouve non seulement que nous avons établi une ligne de démarcation nette entre l’ennemi et nous, mais encore que nous avons remporté des succès remarquables dans notre travail.». Mao Zé Dong




    0



    0
    algerie
    2 octobre 2016 - 8 h 47 min

    nous ne voulons plus du
    nous ne voulons plus du wahabisme dans notre école nationale .. Le wahabisme est une doctrine saoudienne terroriste et une idéologie impériale alliée au sionisme international pour dominer les peuples .. elle étrangère à notre pays et nous la combattrons jusqu’à la mort .. .. les algériens sont berbères et sont musulmans librement et n’ont pas besoin de tuteurs saoudiens , qatariens , égyptiens ou ottomans et de leurs agents et partis en Algérie … l’islam en Algérie n’a aucun problème sauf dans la propagande mensongère des agents wahabistes salafistes et autres frères musulmans égyptiens que l’état du « FLN » baathiste des années 80 a autorisé pour persécuter la vraie identité historique et nationale du peuple algérien berbère .. nous ne lâcherons aucune once de la souveraineté de notre nation algérienne libre et indépendantes , et nous n’avons pas peur ni du royaume saoudien ni de ses milices terroristes , ses agents et ses larbins , ses mawalis et ses ghilmanes , dans le monde …nous exigeons de l’état national algérien l’interdiction de toutes les milices wahabistes sous forme de partis d’opposition . nous dénonçons toute démocraties anti-nationale avec les agents wahabistes egyptiens et saoudiens qui activent à ciel ouvert en Algérie ( comme Mokri ,Djabala et leurs acolytes du FIS et autres criminels ) .. nous mettons en garde que toute démocratie avec ces agents inspirés et payés par les puissances étrangères ennemis de notre peuple et travaillant pour des projets anti-algériens au nom de la religion ,sera nulle en non avenue et sera combattue .. nous appelons le président et l’ANP à mettre un terme à cette farce qui a duré depuis 1988 .. le gouvernement doit prendre ses responsabilités .. Nous ne permettrons à quiconque de jouer avec l’Avenir de cette nation … toute prise de pouvoir en Algérie par les islamistes wahabistes sera considérée comme une agression étrangère contre la république algérienne souveraine dont le peuple algérien historique sera en droit de combattre




    0



    0
    Anonymous
    2 octobre 2016 - 8 h 41 min

    Les reformes sont d une
    Les reformes sont d une importance capitale et Mme Benghebrit a demontre un courage politique de les decider.
    L education nationale ainsi reformee aura un effet positif sur le niveau de l enseignement .




    0



    0
    lhadi
    2 octobre 2016 - 4 h 22 min

    Dans l’éducation, comme dans

    Dans l’éducation, comme dans la vie, on ne peut, et j’insiste, obtenir une amélioration réelle qu’en restructurant fondamentalement la société elle-même. Car on peut montrer, et j’ai l’intention de montrer si l’occasion m’était donnée de rencontrer le premier des ministres, que notre société est, à l’heure actuelle, simplement déficiente quant à un grand nombre des possibilités objectifs et des buts exaltants les plus élémentaires grâce auxquels on pourrait grandir. Elle n’offre pas assez de travail. Il lui manque un discours public honnête ; les gens n’y sont pas pris au sérieux. Elle contrarie l’aptitude et crée la stupidité. Elle corrompt le patriotisme candide. Elle corrompt les beaux-arts. Elle enchaine la science. Elle étouffe l’ardeur animale. Elle décourage les convictions. Elle estompe les espoirs. Elle n’a pas d’honneur. Elle n’a pas de communauté. Cette société a pris source dans le travail de Sisyphe devenu, chez les gardiens du temples et les panégyristes d’un système d’un autre âge, une valeur suprême. De ce point de vue, les suggestions de la ministre de l’éducation nationale, quoique faites en toute sincérité, ne semblent pas tout à fait sérieuses si l’on tente de remédier aux insuffisances que je ne cesse de dénoncer dans le système éducatif. Force est de reconnaître qu’elle a une attitude ambivalente à l’égard de sa position intellectuelle ; elle ne peut être considérée comme pragmatique pour avancer des objectifs généraux utiles en vue d’améliorer la qualité de l’instruction scolaire. Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
    Le Tlemcenien
    2 octobre 2016 - 3 h 27 min

    le but ultime de tout
    le but ultime de tout islamiste est la soumission aux enturbannés kharabes du golf, la religion n’est qu’un vecteur. ils paniquent car leur rôle d’entremetteur est menacé. il faut soutenir la ministre dans son travail de ré-algérisation de nos enfants.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.