Les représentants du CFCM seront reçus par le pape François

Les représentants du CFCM, reçus par le ministre de l’Intérieur français, en août dernier. D. R.

Cinq membres du Conseil français du culte musulman (CFCM) vont rencontrer le pape au Vatican le 3 novembre prochain, apprend-on de source proche de cette instance. Il s’agit du président Anouar Kbibech, les trois vice-présidents et le secrétaire général Abdallah Zekri.  

Organisée de concert avec des cardinaux français, cette rencontre inédite vise à renforcer le dialogue interreligieux. Ces derniers ont, d’après la même source, fait savoir au CFCM que le souverain pontife avait apprécié notamment les prises de position de l’institution lors de l’assassinat du père Hamel le 26 juillet dernier à 
Saint-Etienne-du-Rouvray par deux hommes se revendiquant de Daech. C’est pourquoi les discussions avec le pape François vont immanquablement porter sur les efforts entrepris par les représentants de la communauté musulmane en France pour endiguer ce phénomène et éviter ainsi une «guerre des civilisations». L’occasion aussi pour ces derniers de se plaindre de la montée de l’islamophobie en France suite aux attentats terroristes qui ont endeuillé ce pays. 

Reçus il y a un mois par le ministre de l’Intérieur français, Bernard Cazeneuve, les membres du CFCM se sont inquiétés de la tournure prise par le débat public autour du burkini. Devant la peur grandissante de la stigmatisation des musulmans de France, l’organisation s’est déployée tous azimuts. Ils ont accepté, malgré les réserves émises par certaines associations, la nomination de l’ex-ministre de l’Intérieur, Jean-Pierre Chevènement, à la tête de la Fondation pour l’islam de France. 

Dans une déclaration à Algeriepatriotioque, le président de l’Observatoire contre l’islamophobie et secrétaire général du CFCM, Abdallah Zekri, a, dans le même sillage, dénoncé les déclarations de certains politiques français sur le sujet, lesquelles déclarations, selon lui, ne sont pas de nature à calmer les esprits. Plus audacieux,  il estime que le burkini n’a jamais été un habit islamique. «Les femmes le portent soit par discrétion ou par pudeur. Chacun est libre de porter ce qu’il veut et la seule chose que la loi française interdit, pour le moment, c’est le voile intégral», a-t-il déclaré. 

R. Mahmoudi 

Comment (3)

    Vangelis
    10 octobre 2016 - 10 h 18 min

    C’est quoi cette dénomination
    C’est quoi cette dénomination de Islam DE France ? Il ne peut y avoir d’Islam particulier à un pays. L’Islam est universel, un et indivisible. La vraie dénomination devrait être, à la limite, Islam EN France.
    Quant à la rencontre de quelques membres du CFCM avec le souverain pontife, amha, j’aurai souhaité que cela soit plutôt Normal 1er qui les rencontre et qu’il leur fasse part de son intention de mettre fin aux attaques islamophobes récurrentes dont sont l’objet les musulmans sans que jusqu’à présent, il n’eut au moins la volonté d’y mettre fin.




    0



    0
    TheBraiN
    10 octobre 2016 - 9 h 03 min

    Un conseil musulman Français
    Un conseil musulman Français qui rencontre le pape au Vatican ???
    Franchement , ça me dépasse !!!
    Surtout que la France n’est plus la fille aînée de l’Église.




    0



    0
    AIT MOKHTAR Omar
    9 octobre 2016 - 19 h 59 min

    HADJA KBIRA !!! Vous ne
    HADJA KBIRA !!! Vous ne représentez que vous mêmes ! Allez au diable !
    Omar AIT MOKHTAR




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.