Pourquoi Saïdani s’est attaqué précisément au général Toufik, Belkhadem et Nekkaz

Amar Saïdani. New Press

Les dernières attaques du secrétaire général du FLN contre le général Toufik et l’ancien chef de gouvernement Abdelaziz Belkhadem ont mis «tout le monde» dans la gêne en haut lieu, attend-on appris de sources concordantes. S’il est apparent que les accusations proférées contre l’ancien patron des services secrets pourraient lui avoir été «suggérées» par ceux dont Amar Saïdani se targue d’être le «protégé», il n’en est pas de même s’agissant des deux autres personnes auxquelles le revenant d’un long séjour à Paris s’en est pris violemment, à savoir son prédécesseur à la tête du FLN et l’ancien candidat à la présidentielle d’avril 2014, Rachid Nekkaz. L’agression verbale sans précédent contre le général à la retraite Mohamed Mediene trouve son explication dans ce que ce dernier est la «boîte noire» du système. Bien que n’ayant pas réagi aux nombreuses estocades dont il est l’objet depuis qu’il a quitté ses fonctions de chef du Département du renseignement et de la sécurité (DRS), certains milieux, au sein du pouvoir, qui lorgnent sur le palais d’El-Mouradia, s’échinent à «neutraliser» cet homme de l’ombre qui détient des dossiers qui pourraient les éclabousser et les empêcher ainsi de parvenir à leurs fins. C’est dans cette optique que le secrétaire général du FLN a lancé ses flèches empoisonnées en direction de celui qui, bien qu’étant retiré de la vie politique, représente le principal obstacle devant [ceux] qui se voient dans la peau du futur chef de l’Etat.

Les accusations de trahison qui ont ciblé l’ancien secrétaire général du FLN visent, elles, à discréditer le prétendant à la succession d’Amar Saïdani à la tête du FLN. Dans une guerre sans merci où tous les moyens sont bons pour prendre les rênes du parti «faiseur de présidents», Abdelaziz Belkhadem ne reculera devant rien pour dégommer celui par qui sa déchéance est arrivée. Jeté de la Présidence comme un malfrat, interdit d’accéder au siège du FLN dont il a été banni, Abdelaziz Belkhadem attend, depuis, le moment propice pour «laver son honneur» et se venger de son «bourreau» politique.

Troisième personnage à avoir subi les foudres d’Amar Saïdani, Rachid Nekkaz, accusé d’être la «marionnette» du général Toufik et actionné par ce dernier pour «faire du chahut» et perturber l’élection présidentielle d’avril 2014. Si le secrétaire général du FLN a aligné cet homme d’affaires installé en France et venu à la politique sur le tard pour «changer le système», c’est parce qu’il est un témoin gênant qui risque de démasquer ses frasques en France, où il détient des biens immobiliers et a fondé une société. Le tonitruent Rachid Nekkaz est connu pour ses opérations de dénonciation tintamarresques qui tournent en boucle sur les réseaux sociaux ; la dernière en date étant sa «descente filmée» devant le domicile parisien du ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, avant d’être poliment invité par des policiers français, visiblement gênés, à quitter les lieux.

Mais dans sa panique, Amar Saïdani est allé trop loin et a incommodé jusqu’à ses propres soutiens et alliés aussi bien au sein du parti que dans les arcanes du pouvoir dont d’importants représentants ont été «piégés» à la rencontre de Sidi-Fredj qui scellera, sans doute, son «débarquement». A partir de maintenant, les rapports de force dans la course à la présidentielle de 2019 se mesureront à l’aune de la situation interne au FLN. Si Amar Saïdani est maintenu malgré ses graves écarts, alors, le nom du successeur de Bouteflika est connu…

M. Aït Amara

Comment (101)

    anonyme
    12 octobre 2016 - 11 h 08 min

    hahahaha!que vous etes naifs
    hahahaha!que vous etes naifs mes freres,vous pensez que les boutefs vont demordre du pouvoir?vous revez!ils ne mettront personne! ce sera Said qui succedera à son pere..;euhh à son frere!!!!




    0



    0
      Salim SF
      13 octobre 2016 - 23 h 35 min

      Tu as parfaitement raison
      Tu as parfaitement raison tout ce beau monde travaille pour les nababs BOUTEFLIKA




      0



      0
    algeria
    12 octobre 2016 - 8 h 34 min

    و اذا اسند الامر لغير اهله
    و اذا اسند الامر لغير اهله




    0



    0
    besbes
    11 octobre 2016 - 8 h 16 min

    IL SE DEGAGE QUELQUE CHOSE DE
    IL SE DEGAGE QUELQUE CHOSE DE SATANIQUE DE L’AURA DE CE SIEUR SAADANI..
    C’EST LE MAL PERSONNIFIE.




    0



    0
      hhhhhhhhh
      12 octobre 2016 - 18 h 00 min

      Qu’ils aillent au stade 5/07
      Qu’ils aillent au stade 5/07 et reler leurs problèmes la bas!!!!!!!!!
      Krim, Khider , benyahia assassinés à l’étranger; qu’on fait les membres du gouvernement ?
      Affaire yacef -ighil ahraz
      Kafi ( chef d’atat statut bien superieur à celui de Saadani !!!) a denigré Abane
      Malouk et ses dossiers de faux magistrats !!
      Ahmed ouyahia et les supérieurs (mains propres)

      Qui est moudjahid dans ce pays ? Il faut chercher une définition !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Surement ceux d’avant 54 et pas apres 62

      ce n’est pas un du citoyen pauvre et appauvri par toutes les personnes passées par le gouvernement A l’EXCEPTION DE M BOUDIAF




      0



      0
    Didine
    11 octobre 2016 - 7 h 08 min

    Il me semble que derrière tt
    Il me semble que derrière tt ce carnaval fi déchra animé par le clown saidani se trame un grand complot animé par les vrais léches bottes à la fois de la France qui nous guette depuis si longtemps pour détruire le peu qui reste de cet glorieux fln et bien évidement la mafia qui tire les ficelles et qui n’est pas prête à lâcher le pouvoir si juteux jolie




    0



    0
    chawi pure laine
    11 octobre 2016 - 1 h 53 min

    une analyse bien faite je
    une analyse bien faite je veux juste répondre à Mr Bouabsa (selon moi)
    oui chekib khelil est rentré au pays pour deux raisons:
    1- le présenter comme futur président sauf que cette option a failli provoquer une guerre civile et les charlatans ont tout de suite compris le message du peuple.
    2-à l’^époque ou il était la la justice italienne travaillait sur son dossier, le journalistes qui a découvert le pot au rose l’a dit clairement que tant que ce dossier n,est pas fermé en Italie chekib sera toujours menacé d’arrestation car cette cours a l’habitude de prendre des décisions en urinant un coup sur la politique, donc il a fui les USA par crainte de déportation et quand il a vu le nuage passé il est rentré
    Quant à Saidani ceux qui le poussent sont connus et je peux dire juste est connu c’est Said Bouteflika et pourquoi Said attaque ces trois et surtout Toufik? car il sait que ce dernier n’est pas con et il n’a pas quitté le DRS les mains vides il a des dossiers noirs sur la famille Bouteflika ce qui a causé l’AVC à sa majesté rappellons nous, quant aux officiers de l’armée Francaise il vise si Khaled Nezzar un autre qui les déramge trop par son courage et surtout par son poids psychologique qui est encore présent à l’armée et au civile en gros
    ces gens la ont beaucoup d’ennemis au point ou ils vont decreter el mouradia zone hors Algérie
    FINI C’EST FINI




    0



    0
    kassous
    10 octobre 2016 - 21 h 48 min

    Si le futur président sera le
    Si le futur président sera le choix du peuple,pourquoi la compétition politique entre les partis n’est toujours pas amorcée? et pourquoi les médias publics et privés ne sont toujours pas mis a la disposition de la société pour produire l’opinion publique nécessaire a la transition politique ?

    La nationalisation du colonialisme est une réponse a mes questions !




    0



    0
    amazing
    10 octobre 2016 - 21 h 42 min

    incroyable , cela n’existe
    incroyable , cela n’existe dans aucun pays du monde , méme dans les pays les plus sous developpés :
    deux marionn…. qui soutiennent un même programme et le méme homme , mais se battent au risque de déstabiliser tout le pays , d’ailleur on sent déja une déliquescence de l’état pour ceux qui savent lire loin …




    0



    0
    med
    10 octobre 2016 - 19 h 41 min

    Notre pays merite mieux ke
    Notre pays merite mieux ke cett mascaradesi loption saadani and co s avere reelle.ils nous enterreront.




    0



    0
    Bouabsa
    10 octobre 2016 - 18 h 46 min

    Sachant que Saidani n’est qu
    Sachant que Saidani n’est qu’une marionnette, deux questions me paraissent cardinales pour comprendre ce qui se passe au sommet: 1/ qui est le marionnettiste derrière Saidani ? 2/ Pourquoi ce marionnettiste s’est-il attaqué en termes très virulents à la France, Toufik et Belkhadem? (oublions Nekkaz. Il n’a aucune d’influence en Algérie). Autre question, même si elle est hors sujet : où est passé Chakib Khelil, qui nous fut présenté comme futur président le printemps passé, mais qui s’est éclipsé en catimini depuis l’été? Ses Mentors, qui l’ont fait venir en Algérie avec tout le grand tamtam, ont-ils perdu la bataille de son intronisation pour succéder à Bouteflika?




    0



    0
    Anonymous
    10 octobre 2016 - 13 h 20 min

    Je pense que mes jours de
    Je pense que mes jours de saidani sont comptés et que le successeur de Bouteflika est M Ouhahia car c’est une personnalité politique expérimenté issu du système bien longtemps donc on craint pas sur l avenir de notre beau pays…




    0



    0
      Erdt
      10 octobre 2016 - 16 h 25 min

      Bien dit anonymous,c vrai
      Bien dit anonymous,c vrai ouyahia est le plus qualifié pour être président,mais je crois que le système préfère chakib khelil.




      0



      0
        Anonymous
        10 octobre 2016 - 16 h 38 min

        Il y a bien une bergerie a g
        Il y a bien une bergerie a g bien garder et le meilleur gardien etant un larbin de tres grande classe.N e defend t il pas un bilan negatif et un gaspillage enorme




        0



        0
      Anonymous
      10 octobre 2016 - 16 h 35 min

      « On ne craint pas » Vous
      « On ne craint pas » Vous faites fausse route.Ouyahia est un larbin comme les autres et s’il est choisi c’est justement pour ça




      0



      0
        DJIDJELLI
        12 octobre 2016 - 9 h 21 min

        LE DIGNE SUCCESSEUR DE CE
        LE DIGNE SUCCESSEUR DE CE PAYS SERAIT NCHALLAH AHMED DJEDDAI DU FFS OU MOULOUD HAMROUCHE LES DIGNES HERITIERS DE AIT AHMED LE MAGNIFIQUE




        0



        0
      ould bled
      10 octobre 2016 - 18 h 44 min

      il est le symbole parfais du
      il est le symbole parfais du système et de son échec arrêter de rêvez. c est la face cache de la même merdaille pourri et corrompue




      0



      0
    Kahine
    10 octobre 2016 - 11 h 36 min

    On dit que la justice est

    On dit que la justice est devenue libre en Algérie.
    Que signifie la liberté de la justice en Algérie ?
    Ça veut dire que la justice est libre de ne pas juger des voyous comme Saadani.

    Comment peut-on Permettre à ce clochard tunisien d’insulter l’Armée Algérienne et ses institutions sans que la justice de Blida ou civile ne puissent l’arrêter.
    Si Toufik a commis quoi que ce soit , c’est à la justice de le clarifier et non pas à un voyou tunisien de le faire.
    Il n’y a plus d’État. C’est la clochardisation de l’Algérie.




    0



    0
    Slim
    10 octobre 2016 - 10 h 10 min

    Pour ceux qui meditent et qui
    Pour ceux qui meditent et qui n oublient pas ; Il est indecent et tres choquant qu un secretaire general du FLN puissr sans remord aucun sans aucune gene s offrir un appartement Dans la capitale d un pays dont les guillotines on tranche les coup d algeriens qui ne voulaient qu etre libres et recouvrir leur dignite . Monsieur Sadani Mon Pere et des Deux freres sont sortie au djebel pour la liberte et la dignite seul un oncle est revenu j ai des cousin qui sont morts pour ce pays . S Il vous Il n est jamais trop tard excuses et faites l honorable geste demissionez ca serai mieux pour vois et l Algerie . Vis discours peuvent mener a une guerre civile et on en a pas besoin. On a besoin de sang frais a tous les niveaux Dans Notre chere patrie . Merci de m entendre .




    0



    0
    Rachid Hdey
    10 octobre 2016 - 9 h 29 min

    saida-ni… DEGAGE… tu es
    saida-ni… DEGAGE… tu es la bactérie Yersinia pestis, la peste de nos jours, et le chaytan et le mal qui fait tout pour rendre el djazair un enfer… négatif, alarmiste, intraitable et sombre… JE NE VEUX PLUS TE VOIR NI EN TELE, NI AU JOURNAL, NI DANS LA VIE DES ALGERIENS/NNES,




    0



    0
      Anonymous
      10 octobre 2016 - 11 h 03 min

      C’est pas lui qui décide de
      C’est pas lui qui décide de parler ou pas, d’apparaître à la TV ou pas…La fausse naïveté est aussi la complice du délitement de notre pays…Changez de disque, ouvrez les yeux et arrêtez de faire semblant…




      0



      0
    Ali fodil
    10 octobre 2016 - 9 h 23 min

    C’est un luron et voyous de
    C’est un luron et voyous de la république, qui fait, ses sketches dans les palaces de l’Occident, pour plaire, a mama la France,




    0



    0
    El-Mahdi
    10 octobre 2016 - 9 h 17 min

    En nous parlant des harkis au
    En nous parlant des harkis au pouvoir, Saadani est venu nous apprendre que la couleur du ciel est bleu.




    0



    0
    El-Mahdi
    10 octobre 2016 - 9 h 13 min

    Maintenir dans la cours des
    Maintenir dans la cours des grands, un personnage dont le verbe est comparable à celui des chiffonniers ; c’est confirmer déliquescence de la pensée politique des aspirants au pouvoir en Algérie.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.