Réunion du comité central du FLN : Saïdani veut consolider sa position

Amar Saïdani cherche le plébiscite au sein de son parti. New Press

Après avoir provoqué une tempête par ses propos tenus lors de sa sortie médiatique le 5 octobre dernier, Amar Saïdani décide de convoquer la réunion du comité central du FLN. Selon le quotidien Le Soir d’Algérie, le chef de l’ex-parti unique fixe la date du 22 octobre pour la tenue de cette session ordinaire conformément aux statuts de cette formation qui prévoient une session ordinaire par an. Le patron du FLN décide, ainsi, de faire de cette réunion un moment pour un «nouveau plébiscite». C’est dans ce cadre qu’il a demandé à ce que soient présents à cette session tous les cadres dirigeants du parti, aussi bien les élus que les mouhafedh et les présidents des kasmas. Le secrétaire général du FLN présente l’élargissement de cette rencontre aux non-membres du comité central, sous l’angle de la transparence. Il veut démontrer qu’il est réellement porté par tous les cadres du parti et pas uniquement par les membres du comité central issu du dernier congrès, le dixième, qui s’est tenu en juin 2015.

Officiellement, l’ordre du jour de cette session est la présentation du bilan annuel d’activité du parti, du bilan financier annuel, du rapport de l’instance de coordination et de la prospective et de la stratégie électorale du parti, croit savoir Le Soir d’Algérie. Amar Saïdani va assurément faire son show et tenter de démentir les spéculations sur son lâchage par la présidence de la République, en raison de sa multiplication de frasques. Amar Saïdani avait, en effet, proféré de graves accusations contre l’ancien patron des services secrets, le général à la retraite Mohamed Mediene dit Toufik, en affirmant qu’il était derrière toutes les tentatives de déstabilisation du FLN, la lettre des 14 moudjahidine appelant à sauver le FLN et même des événements de Ghardaïa. Amar Saïdani avait également traité Abdelaziz Belkhadem de membre d’une famille au passé révolutionnaire douteux. Ce qui a provoqué une véritable tempête médiatique, où l’on a assisté à de vives réactions, notamment de la famille Belkhadem, mais aussi de nombreux citoyens sur les réseaux sociaux, dénonçant les dérives de celui qui préside aux destinées du premier parti du pouvoir. On a même enregistré des réactions au sein de la classe politique, à l’instar d’Ahmed Ouyahia qui, sans répondre à Saïdani, défend les «accusés».

Amar Saïdani sait qu’il a poussé le bouchon trop loin. Et il va tenter de consolider sa base au sein du parti lors de cette session du comité central, à laquelle vont également assister une dizaine de ministres, des hauts cadres de l’Etat et tous les membres FLN du Parlement. Même des PDG d’entreprises publiques, comme Air Algérie et Algérie Télécom, seront au rendez-vous. Cette session sera également une occasion pour le parti de préparer sa stratégie pour les prochaines élections législatives. Amar Saïdani et ses collaborateurs veulent couper l’herbe sous les pieds des contestataires qui seraient tentés d’essayer de perturber la campagne électorale.

Quant à la menace de certains mécontents, à leur tête Abderrahmane Belayat, de lancer des listes concurrentes, la direction du FLN «ne leur accorde pas de l’importance» en ce sens qu’ils n’ont aucune chance de voir leurs listes acceptées par l’administration en charge de l’organisation des élections.

Sonia Baker

Comment (28)

    Algérie mon amour
    14 octobre 2016 - 13 h 49 min

    Message à tout les vrai homme
    Message à tout les vrai homme dans la police ,l’armée ,la gendarmerie , la marine, ……le DRS qui aime leurs Algérie faite barrage au clan marocain et leur agents infiltré dans toute l’Algérie au gouvernement algérien …. il nous aime pas . 7GAP




    0



    0
    med
    13 octobre 2016 - 23 h 59 min

    Je souhaiterais voir un
    Je souhaiterais voir un deuxieme nom de site.ALP.c plus pratique.merci




    0



    0
    med
    13 octobre 2016 - 18 h 31 min

    Le militant de la kasma ou fe
    Le militant de la kasma ou fe la mouhafada raisonne comme saadani et saadani le sait.:il pense ke si saadani se permet de dire ce kil dit cest kil a laval de la presidence et deq gens ki decident.alors ils le beniront a la conquete de sa benediction.pour lui c le moment de la recolte alors kil na aucune idee se ce kil seme ni de ce kil va recolter ni du moment de la recolte.parcekil na pas de memoire.




    0



    0
    mohamed
    13 octobre 2016 - 13 h 38 min

    bsr tout le monde hier
    bsr tout le monde hier saadani parlait de la main etrangere accusant la l’opposition , aujourd’huit la Clarté de cette main etrangere fais surface la question se pose
    pourquoi sarkosy et un deputé du fron nationale francais se battent pour le depart de nakaz pour avoir maifessté devant les biens de saadani et des ministres algeriens en france l’accusant également d’avoir decidé de conacter le 1er novembre ses avocats en algerie et attaquer saadani en justice pour ses fameux commentaires et en plus de ça le but de sarkozy et son coequipier n’ont jamais critiqué nekaz en ce qui concerne l’affaire du voile et du burkini des femmes en france qu’ils supposaient l’avoir finançé alors le probleme ces deux personnages est que cette foi-çi nekaz a touché a leur vrai agent bien protégé




    0



    0
      Anonymous
      13 octobre 2016 - 18 h 53 min

      L´un des aparts de saadadou
      L´un des aparts de saadadou lui a été fourgué par Sarkozy, en d´autres termes, sarko a vendu son appart à saadadou, + lui a permis d´obtenir sa carte de résidence -je l´ai lu sur le net- et ils l´ont eu ainsi!!! faut dire aussi que son niveau de caniveau a arrangé lefhoulas de fafa!! IL s´est absenté 4 mois d´Alger-quoi que ca ne change rien- un, abondan de poste dans la fonction publique !!bessah rahou yekhdem fi resk babah!!!




      0



      0
    kad
    13 octobre 2016 - 10 h 57 min

    Il est temps de le mettre à
    Il est temps de le mettre à nu comme cela a été fait pour chakib khellil.




    0



    0
    DEBOUT
    13 octobre 2016 - 8 h 57 min

    Saadani au FLN , Tliba au
    Saadani au FLN , Tliba au parlement , Abdelwahab Derbal à la commission électorale pour faire passer les frères musulmans …nous avons compris le message de la Présidence … donner l’Algérie au clan de Oued Souf juste pour punir les patriotes kabyles et chaouis qui ont démasqué Chakib l’Américain n’est pas une politique fiable … l’Arabie saoudite ne rentrera ni par el Oued ni par Blida, ni par le ciel , ni par la mer , ni par la Lybie et le désert .. nous la brulerons à échelle de la planète … quand l’Heure de vérité sonnera l’Algérie reconnaitra le siens ..




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    13 octobre 2016 - 8 h 46 min

    Le drame c’est qu’un jour il
    Le drame c’est qu’un jour il devienne president de la republique Algerienne.Mon Dieu un cauchemar éveillé.Ce jour il faudra le stopper net ou alors adieu l’ALGÉRIE.
    Le vieux ne s’est pas battue pour que ce genre d’energumene gouverne un pays ou les braves ont donné leur vie pour que nous soyons libre et vivions dans la dignité. Car sur le papier on n’a pas signé pour une algerie comme celle ci.
    De toute facon le pays est a ceux qui ont mouillé le maillot et hors de question qu’on le refile a une clique d’apatride et de vereux cosmopolite.

    Vous vous rendez compte que nous enfant de la wilaya 7 on nous traite commes des etrangers voir comme des ennemie de la patrie.
    Pour ma part je resterais fidèles politiquement a Ali Haroun .Un homme avec un grand H et le saadani a côté est un pecquenot doublé d’un plouc en chaussette courtes.




    0



    0
      Anonymous
      13 octobre 2016 - 18 h 42 min

      On vit déjà un cauchemard…
      On vit déjà un cauchemard…




      0



      0
    kaddour
    13 octobre 2016 - 7 h 04 min

    ce que va dire cette fois
    ce que va dire cette fois Saidani : c toufik qui est derriere les évenements d’Eloued et et khenchela .non c une blague cette fois ci c moi et Tliba qui l’on provoqu2e aaaaaah.




    0



    0
    Anonymous
    13 octobre 2016 - 6 h 56 min

    Voilà ce qu’on a gagné avec
    Voilà ce qu’on a gagné avec une indépendance empoisonné. On a fait le choix entre la France et les traîtres. On a choisi les traîtres faut pas se lamenter maintenant.




    0



    0
    Benali
    12 octobre 2016 - 22 h 53 min

    Nous vivons dans un temps où
    Nous vivons dans un temps où l’on ne prend au sérieux que les imbéciles .celui qui souffre en Algerie c’est l’honnête citoyen .Notre pays n’a pas eu de chance ,ce système ,depuis la mort des héros : benmhidi,abban,amirouch,lot fi ,et tout les chouhadas qui sont mort pour une juste cause , il décapite l’élite et repart à Zéro .des fois je pleure mon pays,mais il y a une justice divine.




    0



    0
    UMERI
    12 octobre 2016 - 22 h 27 min

    Pour proférer des accusations
    Pour proférer des accusations aussi graves, ou il est mandaté par Saïd, parce que Abdellaziz est dans l’incapacité de le faire, en raison de son état physique et mental, soit, c’est un agent du renseignement français, qui le tient par les c…. et qui l’utilise pour déstabiliser notre pays, en poussant a la confrontation, que personne ne souhaite. La présidence doit impérativement le rappeler a l’ordre, ou carrément le virer, a moins qu’elle soit consentante, comme en s’en doute.




    0



    0
    les damnes de la terre
    12 octobre 2016 - 21 h 36 min

    L urgence c de faire evacuer
    L urgence c de faire evacuer ce systeme avec ses relais.C l unique solution, quitte a ignorer le rdv prochain,en l occurence les elections legislatives prochaines.Il me semble que ce pouvoir a montre ses limites ds la gestion de la chose publique .La seule chose dont il excelle c le mepris envers son peuple pr preuve il n y a aucune amelioration. ds sa vie au quotidien alors que les prix ne cessent d augmenter avec ou sans raison,une austerite imposee aux demunis alors que les gros bonnets epargnes,un systeme educatif decrie par les gens de la profession en 1er lieu,les indices economiques clignotent ts au rouge,sante malade au meme titre que les malades eux memes,cadre de vie reduit a l echelle la plus basse,un taux de chomage galopant,desengagement de l Etat pr la mise en place de projets qui servent la collectivite laissant place aux barons du gain facile sans estriction aucune,un pouvoir qui se nourrit des contradictions,une justice a 2 facettes et lrs bonnes mauvaises nouvelles nous les sauront avec la loi de finances 2017.Tt cela fait du citoyen un homme stresse a longueur de journee,alors que le pouvoir croit ou fait semblant de croire qu il a l appui des parlementaires et ses relais qui sont le Fln et le Rnd tt en ignorant que ceux la ne representent nullement la majeure partie du peuple.Le mieux donc pr les partis qui ont un ancrage au sein de la societe et qui avancent tjrs que leur souci. majeur est de servir le pays de s abstenir aux elections prochaines et de songer a la mise en place d un front de refus aux pratiques de ce regime qui a pr seul but l eternisation.Ce front et en dehors des partis doit etre ouvert aux personnalites ,aux intellectuels de tt bord,a la societe civile et a tte personne esperant a un changement.




    0



    0
    hadj02
    12 octobre 2016 - 19 h 05 min

    il est sûr de rester patron
    il est sûr de rester patron du FLN tant que le patron est au pouvoir.
    En cas de problème, sa résidence et ses commerces à PARIS lui assurent une retraite paisible chez DE GAULE.




    0



    0
      Anonymous
      12 octobre 2016 - 19 h 48 min

      En cas de chute, fafa sera la
      En cas de chute, fafa sera la 1ere à le mettre par terre, étant endettée, elle se fera une joie de l´abattre pour s´accaparer les biens mal acquis et ce sera justice BIEN faite ET L´ERRANCE POUR LE GUEUX!!!




      0



      0
    Haoui Torkia
    12 octobre 2016 - 18 h 51 min

    Aux commentateurs point
    Aux commentateurs point illuminés: Avec vos commentaires vous donnez toujours à côté et l’avenir finit toujours par vous démentir.C’est déjà souvent arrivé mains point de leçons à en tirer.Dommage.




    0



    0
    Anonymous
    12 octobre 2016 - 18 h 49 min

    Es que $aid la tchipa, le
    Es que $aid la tchipa, le faiseur de la pluie et du beau temps sera de la partie ou derrière le rideau à manipuler ses marionnettes ????




    0



    0
      walou walou
      12 octobre 2016 - 20 h 16 min

      Said, il n’est pour rien
      Said, il n’est pour rien




      0



      0
        Anonymous
        12 octobre 2016 - 21 h 43 min

        Ahbon !!! Dites nous alors
        Ahbon !!! Dites nous alors qui manipule Amar Edrabki en dehors de l’élysée ????




        0



        0
    UMERI
    12 octobre 2016 - 17 h 58 min

    Saidani +Walou=rien, il ne
    Saidani +Walou=rien, il ne dispose pas d’une bonne assise populaire, c’est un fusible qui peut sauter a tout moment, il fait le pitre lorsqu’on règle comme un réveil, il ne sait rien, a part provoquer, insulter. Aucun algérien digne, n’aimerait être a sa place, tellement il est vulgaire.




    0



    0
      walou walou
      12 octobre 2016 - 20 h 15 min

      Il est comme Ouyahia il est
      Il est comme Ouyahia il est nul et cherche tjr quelqu’un pour l’aider.




      0



      0
    Amendil Awragh
    12 octobre 2016 - 16 h 42 min

    Un procureur de la république
    Un procureur de la république, même pas un PG, en collaboration avec un simple juge d’instruction peuvent créer la surprise et renverser la situation en Algérie en décidant de s’autosaisir sur le mic-mac de ce personnage et de quelques uns de ses acolytes. Tous les textes de loi leurs sont favorables même l’éventuelle sanction de la hiérarchie (mutation) reste acceptable devant l’immense notoriété à gagner, le Brésil à bien ouvert la voie.




    0



    0
      walou walou
      12 octobre 2016 - 20 h 18 min

      Fakou, c’est pas aussi
      Fakou, c’est pas aussi simple que ça




      0



      0
    W19 - TP
    12 octobre 2016 - 16 h 36 min

    DEGAGE BALTAGUI ! DEGAGE !
    DEGAGE BALTAGUI ! DEGAGE !




    0



    0
    Ghani ben
    12 octobre 2016 - 16 h 31 min

    Apparemment le FLN veut
    Apparemment le FLN veut devenir FN.




    0



    0
    OMAR
    12 octobre 2016 - 14 h 39 min

    BASE POPULAIRE NULLE…..
    BASE POPULAIRE NULLE……NOUS LE VIVONS …CE N ‘EST PLUS LE FLN /LA COPIE PEU CONFORME.

    CEUX DU RESTE DE FLN QUI ONT PEUR DE PERDRE LEUR POSTE CONTINUERONT D ‘APPLAUDIR

    C EST LA RAISON FONDAMENTALE ….REUNION ORDONNEE ET NON PROGRAMMEE.

    GO




    0



    0
    That’s all folks
    12 octobre 2016 - 14 h 36 min

    Il vient d’avoir le plein
    Il vient d’avoir le plein soutient du… Figaro.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.