Manifestation contre Saïdani à Aflou : chute imminente du secrétaire général du FLN ?

Manifestation de militants du FLN contre Amar Saïdani, le 25 mai 2015. New Press

Actualisé – Nous apprenons de sources informées qu’une manifestation a lieu au moment où nous rédigeons cet article, dans la wilaya d’Aflou, dans le sud-est du pays, appelant à l’éviction du secrétaire général du FLN, Amar Saïdani. Ont pris part à cette manifestation Abderrahmane Belayat ainsi que de nombreux sénateurs et députés, outre des moudjahidine, des enfants de moudjahidine et de chouhada, et le président de l’Association des grands invalides de guerre. Cette action sera suivie par d’autres, notamment à Constantine, Boumerdès et dans une ville de l’ouest du pays, vraisemblablement Mostaganem, Tlemcen ou Relizane, a-t-on appris auprès de sources proches du FLN. Ces actions seront menées par les militants du Front de libération nationale pour exiger le départ immédiat du très controversé secrétaire général qui gère le parti d’une main de fer depuis le coup de force de juin 2015, où, lors d’un congrès houleux, il avait écarté tous ses adversaires et opéré une véritable OPA sur le FLN.

Cette information corrobore celle rapportée par notre site en se référant au député islamiste Hassan Aribi, selon laquelle Amar Saïdani aurait reporté sine die la réunion du comité central qui était prévue le 22 octobre prochain. Pour s’assurer une marge de manœuvre confortable, Amar Saïdani a désigné au bureau politique des membres malléables à merci qui lui ont, jusque-là, voué loyauté et discipline. Mais nos sources confirment qu’un grand malaise règne désormais au sein de cette instance dirigeante du parti. Mais sa dernière sortie lors de laquelle il a tiré à boulets rouges sur le général Toufik et l’ancien ministre d’Etat et conseiller du président Bouteflika, Abdelaziz Belkhadem, lui a valu de nombreuses inimitiés dans son propre camp. Ses partisans estiment, en effet, selon certaines indiscrétions, qu’il est «allé trop loin» et qu’il est désormais temps que le FLN se débarrasse de cet aventurier dont l’attitude hostile et le comportement arrogant risquent de faire perdre au FLN son rôle de parti de la majorité et de léser ainsi son «président d’honneur», c’est-à-dire le chef de l’Etat en personne, à quelques encablures d’échéances électorales sensibles.

En réalité, Amar Saïdani n’a pas attendu son retour et ses attaques intempestives contre le général Toufik et Abdelaziz Belkhadem pour faire parler de lui. Son absence de plusieurs mois avait déjà suscité moult interrogations, tandis que différentes sources faisaient état d’un mécontentement au sein même du FLN et d’un «lâchage sans appel» de celui qui était considéré comme le pilier du système, et dont le rôle était d’amuser la galerie pour distraire l’opinion publique en attendant de trouver une solution «à moindres frais» à la situation de blocage causée par le passage en force du président en exercice en avril 2014.

Navigant à vue, affaiblis par la chute brutale des cours du pétrole, se démenant pour sortir le pays de sa dépendance quasi exclusive des hydrocarbures, le Président et ses proches conseillers voient d’un mauvais œil les écarts répétés du chef de la principale formation politique du pays. Si le fait qu’il traîne des casseroles et ait mauvaise presse n’a jamais dérangé le président Bouteflika dont il s’est toujours servi de paravent, la conjoncture fragile actuelle semble pousser les décideurs à revoir leur copie et à se séparer de cet agitateur en fin de mission.

Nous y reviendrons.

Karim Bouali

 

Comment (75)

    Anonymous
    17 octobre 2016 - 8 h 45 min

    même si je ne suis pas d
    même si je ne suis pas d’accord avec saâdani, je trouve inadmissible que les habitants de aflou crée au renverssement de saadani? pourquoi aflou car tous simplemnt Belkadem est originaire de cette region, c’est du regionalisme pur et simple ce que j’ai toujours combatu on trouve sa aussi dans la kabylie cette region d’algérie borné et retardé aussi a l’époque les gens de l’est annaba tebessa batna etc….ya des solutions




    0



    0
    Erdt
    16 octobre 2016 - 21 h 06 min

    Ils devraient simplement lui
    Ils devraient simplement lui demander des explications sur sa résidence VIP à Neuilly et ses biens acquis en euros!!




    0



    0
    Mohamed l'Algérien
    16 octobre 2016 - 17 h 08 min

    @ le citoyen (non vérifié –
    @ le citoyen (non vérifié – 15 Oct 2016 – 21:35 ).
    Votre commentaire est excellent. Permettez-moi simplement d’ajouter deux choses extrêmement importantes. D’abord, RIEN n’arrêtera la volonté du peuple qui est décidé à se débarrasser de ce néo colonialisme CON exécute par des traîtres très haut placés sur les conseils criminels de la France et il y a des preuves. Elle veut bloquer le développement de l’Algérie par tous les moyens. Elle veut isoler l’Algérie, comme le prouve la conférence sur la Libye organisée en septembre 2016 à Paris et où l’Algérie et la Tunisie pays qui ont des frontières communes avec la Libye, ont été écartés. Mais le pragmatisme, l’efficacité, l’action sur le terrain et l’intelligence de l’actuelle diplomatie Algérienne a fait échouer cette conférence et a infligé par la même occasion une défaite cuisante et très douloureuse, à la France de holland, valls et fabius…, à l’échelle international. Et n’oublions jamais que c’est la France à la solde d’israel, qui a créé à l’Algérie le problème du Sahara occidental, pour bloquer l’exploitation du plus grand gisement de minerai de fer d’Afrique, de Gare djebilet, générateur de centaines de milliers d’emplois directs et indirects, dans la sidérurgie, la métallurgie, la construction navale, automobile,…… Ce projet permettrait à l’Algérie des exportations hors hydrocarbures très importantes et réduirait considérablement sa dépendance par rapport aux hydrocarbures. Il va falloir rendre la monnaie de la pièce à la France, qui bloque notre développement et qui nous a créée de très graves problèmes à toutes nos frontières. Et il y a des preuves irréfutables. Il faut immédiatement interrompre tout partenariat stratégique avec la France et pour toujours. Il faut défendre nos intérêts économique et politiques bec et ongle, face à la France. Et surtout débarrasse et désinfecter l’Algérie des virus de la trahison, que la France a placé en Algérie. Et il y a des preuves. S’AGISSANT DE LA MARIONNETTE SAÂDANI, il y a une chose fondamentale et essentielle qui relie le ou les marionnettistes qui se trouvent bien cachés derrière le rideau et la marionnette, ce sont les fils, qui les relient. Et sans eux il ne se passe rien. Quand on tient la marionnette, on tient le ou les marionnettistes, il suffit de bien tenir et bien tirer sur les fils qui les relient pour mettre la main sur le ou les marionnettistes. Ainsi, ils seront montrées à la face du monde et on pourra le leur faire payer pour tous les crimes économiques , les crimes réels et les préjudices graves qu’ils ont causé au pays et au peuple Algérien (dilapidation de 1000 milliards de dollars en 15 ans dont plus de 200 milliards de dollars par leur filiale mafieuse de l’import-export… ). Les états étrangers impliqués doivent être poursuivis devant la CPI, les lobbys devant les Tribunaux Algériens dirigés par des magistrats intègres, très compétents, indépendants de tout exécutif et élus par le peuple, pour chaque région du pays. Toutes les grandes démocraties dans le monde ont des lois fondamentales concernant la haute trahison. Ils ont introduit dans leur constitution la peine de mort pour la haute trahison. IL FAUT RÉHABILITER TOUS LES PATRIOTES TRÈS COMPÉTENTS ÉCARTÉS ET INCARCÉRÉS PAR l’OLIGARCHIE DE LA TRAHISON AYANT A SA TÊTE LES BOUTEFLIKA. Et en même temps, il va falloir toiletter notre constitution et y introduire la peine de mort pour la haute trahison politique ou économique, pour tout citoyen quelque soit son rang, du tout premier des citoyens au dernier et surtout supprimer tous les pièges placés par Bouteflika et son clan, sur les conseils de ses maîtres.




    0



    0
      le citoyen
      16 octobre 2016 - 19 h 37 min

      Nous sommes d’accord sur le
      Nous sommes d’accord sur le diagnostic , le traitement sera difficile mais cependant nécessaire , si nous voulons un jour que nos enfants puissent vivre dignement en hommes et femmes libres , fiers de leur patrie et volontaires pour faire naître l’Algérie de demain , une Algérie solidaire, généreuse.
      Il est clair , que la guerre de libération nationale reste une entreprise inachevée au vu de la situation actuelle . L’indépendance des algériens à été confisqué par une ploutocratie militarisée. Aujourd’hui nous assistons à la privatisation des richesses nationales au profit d’une nouvelle caste de colons « indigènes » . Cette ploutocratie est au service de l’oligarchie mondialisée et radicalement sioniste. L’Algérie par son histoire , sa géographie, ses richesses ne peut pas laisser indifférente cette oligarchie planétaire , qui veut soumettre l’humanité toute entière à sa vision marchande et financiarisée.
      L’influence néfaste de l’ancienne puissance coloniale n’a jamais cessé , grâce à ses relais du 18 mars et de la promotion « Lacoste » infiltrés dans le mouvement national avant l’indépendance du pays .
      Je ne suis pas un anti-francais obsessionnel, à moi, l’enfant de l’indépendance, mes parents resistants m’ont toujours expliqué qu’ils ont fais la guerre au colonialisme et non au peuple français . J’aurais aimé que les relations entre les deux pays soient plus saines , mutuellement bénéfiques, empreintes du respect des peuples, malheureusement il y a des forces extrêmes qui n’arrivent pas à dépasser cet esprit colonialiste , qui vivent toujours dans le mythe de l’empire colonial . Et cela se voit aujourd’hui dans les interventions françaises en Libye et en syrie .Chez nous des « trabendistes  » de l’histoire spécialistes du double discours qui tout en attisant la haine du français par un discours nationaliste de façade , se sont mis au service de la France néocolonialiste .
      Naturellement , le mal est en nous , plus exactement parmi nous , à des niveaux de responsabilités importants . Des personnes cyniques, cupides , historiquement disqualifiées et pour qui, l’accumulation du capital est une fin en soi, sont au commandes du pays et si il n’y a pas un mouvement national pour s’opposer à cette entreprise de devitalisation des forces saines du pays, alors, il ne faut pas en douter, nous allons vers des moments difficiles où l’enjeu est l’existence même de notre patrie .




      0



      0
    anonyme
    16 octobre 2016 - 17 h 00 min

    Pourquoi Afflou parce que c
    Pourquoi Afflou parce que c’est le bled de Belkadem décidemment l’Algérie ne sortira pas de l’esprit de clanisme et de népostisme . Détroner un pitbull pour instaler un boersbull ça change quoi.C’est une guéguerre à l’intérieur du système lequel reste intouchable.




    0



    0
      Mohamed l'Algérien
      16 octobre 2016 - 23 h 36 min

      Il n’y a pas qu’à AFLOU, que
      Il n’y a pas qu’à AFLOU, que nos compatriotes ont manifesté pour la destitution de saâdani, mais le mouvement est en train de se propager à l’échelle nationale. Nos compatriotes manifestent à CHLEF, à BISKRA …, pour les mêmes raisons que nos compatriotes d’AFLOU. D’autres villes vont suivre. La volonté de notre peuple est en train de s’exprimer. Et l’OLIGARCHIE DES TRAÎTRES du clan présidentiel, à la solde de la France-Israël, sera destituée et jugée.




      0



      0
      Mohamed l'Algérien
      17 octobre 2016 - 4 h 01 min

      Il n’y a pas qu’à AFLOU, que
      Il n’y a pas qu’à AFLOU, que nos compatriotes ont manifesté pour la destitution de saâdani, mais le mouvement est en train de se propager à l’échelle nationale. Nos compatriotes manifestent à CHLEF, à BISKRA …, pour les mêmes raisons que nos compatriotes d’AFLOU. D’autres villes vont suivre. La volonté de notre peuple est en train de s’exprimer. Et l’OLIGARCHIE DES TRAÎTRES, à la solde de la France-Israël, sera destituée et jugée.




      0



      0
    Sami
    16 octobre 2016 - 14 h 09 min

    les vrais patriotes qui ont
    les vrais patriotes qui ont ont l’Algérie dans la peau commencent à se réveiller de la léthargie dans laquelle le gouvernement arabo-islamiste de sella nous a plongé.
    Bravo les gens d’aflou,vous donnez l’exemple dun peuple qui veut se prendre en charge au lieu de rester assisté.QUE DIEU VOUS BENISSE




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.