Premiers véhicules Iveco «made in Algeria» en janvier 2017

L'Iveco New Daily. D. R.

Avec un rythme très élevé, la procédure d’installation et de mettre en œuvre du projet d’usine d’assemblage des véhicules Iveco du groupe Ival entame sa dernière ligne droite pour devenir une réalité et dans un premier temps dans la wilaya de Boumerdès.

Après plusieurs phases théoriques essentielles à l’étude du projet, plusieurs discussions et négociations ont eu lieu avec des carrossiers, des fournisseurs de boîtes de vitesse (notamment ZF), de constructeurs de batteries, etc., une stratégie qui devra permettre d’atteindre le taux d’intégration de 43% comme exige la loi pour les cinq premières années.

Ayant la procédure administrative, les différentes études de sol et la viabilisation de la zone industrielle de Oued El-Berdi dans la wilaya de Bouira prendront un peu plus de temps que présagé, Ival à met en application une alternative afin de respecter ces engagements d’investissements et répondre du coup aux attentes de sa clientèle et de ses partenaires.

Il a été décidé comme première étape l’installation de cette unité de montage dans la commune d’Ouled Hadadj (wilaya de Boumerdès) avant la fin de cette année et entamer par la suite le montage du Model Iveco New Daily dès le début de 2017. Cette chaîne de production aura une capacité allant de 600 à 800 véhicules/an, cet emplacement sera orienté vers l’expérimentation et l’apprentissage professionnel des techniques de montage de véhicules, en attendant la réception du projet final à Bouira durant le premier semestre de 2017.

Il faut rappeler que cette usine produira trois modèles, la référence est le «New Daily», un camion léger (PTAC de 3,5 à 7 T), proposé sous format « châssis cab » un peu l’utilitaire à tout faire. L’usine devrait produire 1500 unités de New Daily dès la 2e année puis monter régulièrement en cadence. Grâce aux carrossiers locaux, il pourra être proposé selon toutes les variantes : chambre froide, plateau, benne, etc. L’usine produira également les gammes Eurocargo (PTAC de 10 à 18 T) et Trakker (PTAC de 19 à 100 T) déjà commercialisées en Algérie.

C. P.

Commentaires

    Le sage
    19 octobre 2016 - 14 h 02 min

    C’est BON à savoir mais
    C’est BON à savoir mais pourquoi ne pas également envisagé la fabrication du matériel militaire(Tous TYPES9 en vue de faire baisser les couts en DEVISES et par la même créer une expérience non négligeable dans ce domaine très stratégique qu’est l’armement MILITAIRE; pour assurer la sécurité National avec des tètes pensantes LOCAL purement Algérienne (Ou bien aider par des tierces Nation amis)




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.