Benflis appelle au retour à l’esprit de la Révolution de Novembre

Benflis assure que l’esprit de Novembre est tout d’abord l’unité pour l’action. New Press

Le parti de Talaie El-Houriyet, dirigé par Ali Benflis, estime que le retour à l’esprit de la grande Révolution de Novembre 1954 est l’une des exigences du moment. Dans une déclaration rendue publique aujourd’hui, Talaie El-Houriyet assure que l’esprit de Novembre est tout d’abord l’unité pour l’action.

«L’unité que dictait l’amour de la patrie, le don de soi pour elle, la réponse à son appel et pour cela l’effacement des intérêts catégoriels devant l’intérêt national, le rassemblement autour d’objectifs communs qui sont ceux de la nation tout entière et non ceux de clans, de factions ou de couches sociales particulières et la mobilisation autour d’un seul mot d’ordre et d’une seule bannière, celle de la libération nationale», soutient cette formation d’Ali Benflis qui rend hommage aux «vaillants moudjahidine qui ont enseigné à nos générations et aux générations à venir comment une nation comme la nôtre pouvait surmonter l’adversité coloniale la plus cruelle et revenir à la vie parmi les autres nations du monde».

Pour le parti de Benflis, «la grande Révolution de Novembre avait des buts plus élevés et plus ardus à atteindre. Il s’agissait d’un peuple, le peuple algérien, dont l’ordre colonial niait l’existence et qui devait combattre pour sa survie ; il s’agissait aussi d’une société, la société algérienne, que l’ordre colonial ne reconnaissait pas mais dont il n’a pu éteindre l’esprit de résistance à tout ce qui attentait à ses racines, à ses valeurs et à sa personnalité propre ; il s’agissait, enfin, d’une nation, la nation algérienne, que l’ordre colonial s’assignait pour but d’oblitérer de la face de la terre mais qui a su trouver en elle tous les ressorts de la survie et de la pérennité».

Talaie El-Houriyet souligne que l’Algérie passe actuellement par une phase de grande épreuve. «Elle est à la croisée des chemins et il importe qu’elle détermine la voie qu’elle entend suivre ; elle vit un moment des grands choix et il importe que son choix soit de ceux qui ouvrent de nouvelles perspectives et offrent de nouvelles ambitions. Ses principaux adversaires sont aujourd’hui l’immobilisme, l’inertie et la totale absence d’un projet national rassembleur et inclusif», prévient ce parti qui plaide pour un changement démocratique. «Notre pays fait face à une impasse politique manifeste. Il vit une crise de régime dans tous les sens, constitutionnel, institutionnel et politique de ce concept. Le système politique national a fait son temps et il n’est plus à la hauteur des enjeux déterminants auxquels le confrontent les mutations nationales et l’accélération des transformations que connaît son environnement mondial», soutient ce parti pour lequel «cette crise est plus grave que toutes celles que nous avons connues auparavant».

Il considère que «la première responsabilité dans cette crise n’est absolument pas à imputer à un retournement de la conjoncture énergétique mondiale». «Elle est plutôt à imputer à une gouvernance politique qui a laissé l’économie nationale les mains nues face à ce retournement de la conjoncture énergétique mondiale», souligne Talaie El-Houriyet pour lequel «les meilleurs changements ne sont pas ceux qui divisent des peuples et des nations contre eux-mêmes mais bien ceux qui les unissent et les rassemblent en emportant leur intime conviction quant à leur impérative nécessité».

Sonia Baker

 

Comment (26)

    Djamel.maraval
    10 janvier 2017 - 17 h 54 min

    Il nous faut l’esprit du
    Il nous faut l’esprit du travail et non pas autre chose




    0



    0
    algerien_patriote
    31 octobre 2016 - 17 h 17 min

    ce sieur prétend rendre
    ce sieur prétend rendre hommage aux «vaillants moudjahidine » mais il a vite oublié que pendant son règne au parti FLN il a mis hors course les moudjahidines militants de ce parti lors des élections communales et de wilaya…
    ce qui a motivé la sortie de la plupart d’eux du parti en démissionnant ….. alors basta va revoir ton histoire




    0



    0
    kad
    31 octobre 2016 - 17 h 16 min

    Novembre c’est l’abnégation
    Novembre c’est l’abnégation et le sacrifice .Aujourd’hui , j’exige d’un représentant du peuple avec beaucoup d’abnégation .Je ne doute pas que ce que vous possédez est hallal (villa louée , hôtel en construction etc… mais j’exige un chef pour qui la politique est une vocation , qui aime donner à son peuple ,qui a un caractère à se donner et qui n’attend de ça que la satisfaction morale et spirituelle .Alors Mr ,laissez des jeunes qui ont été crées pour ça ,il en existe. Chacun à sa place.




    0



    0
    BOUARIF- AURES
    31 octobre 2016 - 12 h 52 min

    Cher BENFLIS, tu es loin du
    Cher BENFLIS, tu es loin du peuple et totalement dans une voie sans issue, alors sois plus actif et un vrai opposant, où bien change de monture, je suis de BOUARIF ma montagne et toi de fesdis entre EL-MADHER et BATNA et je te connais très bien quand tu étais Avocat au Barreau de Batna ET TU AS OUBLIE TON PASSE, DONC et raison de plus SI tu es VRAIMENT SINCERE ET UN VRAI OPPOSANT ALORS MONTRE NOUS CE QUE TU PEUX FAIRE POUR CHANGER LA DONNE DU CLAN MAFIEUX, MAIS SI TOUT SIMPLEMENT TU (…), pour faire peur, alors tu n’est pas arrivés à tes fins, lorsque en change un écrou c’est que sont filetage est usé, alors jusqu’à preuve du contraire, tu ne convaincs personne à par toi même et ce sont des paroles d’un Chaoui comme toi, et partout il y à des bons et des mauvais !!!
    Cordialement: De mes montagnes où l’air est pure, non polluée par nos politiciens !!!




    0



    0
    Anonymos
    31 octobre 2016 - 12 h 18 min

    je suis étonné que nos
    je suis étonné que nos compatriotes se donnent la peine et perdent leur temps à commenter ce sieur.




    0



    0
    Bye
    31 octobre 2016 - 8 h 23 min

    80 ans !!!

    80 ans !!!
    va te reposer ….laisse le pays pour les quelques jeunes lumiéres ! c’est beaucoup mieux pour tout le monde , et toi et nous !




    0



    0
    TKOUT
    31 octobre 2016 - 8 h 18 min

    JE VOTERAI BENFLIS A
    JE VOTERAI BENFLIS A CONDITION QUE CELUI CI DEMANDE PARDON A LA REGION DE TKOUT POUR NOUS AVOIR COUPER L ELECTRICITE POUR AVOIR VOTER RCD .ATTENTION EN 2001 IL A PAS VOULU RECEVOIR LES ARROUCH DE KABYLIE.C EST UN FAUX CHAOUIS A MOINS QU IL A CHANGE DE CASQUETTE




    0



    0
      Anonyme
      31 octobre 2016 - 20 h 17 min

      Tkout on sait tous que tu es
      Tkout on sait tous que tu es un faux chaoui. Tu as ete demasque plusieurs. A quel jeu joues tu?




      0



      0
    Salah KHIAR
    31 octobre 2016 - 8 h 02 min

    Esprit de novembre 1954

    Esprit de novembre 1954
    Cliquez ici : https://www.youtube.com/watch?v=yVVOQSfMunM




    0



    0
    TheBraiN
    31 octobre 2016 - 7 h 52 min

    L’esprit et l’âme !

    L’esprit et l’âme !
    Un « bon discours » qui ferait presque oublier l’essentiel !!




    0



    0
    lhadi
    30 octobre 2016 - 21 h 26 min

    Les vérités que l’on aime le
    Les vérités que l’on aime le moins entendre sont souvent celles qu’on a le plus besoin de savoir.

    A la question d’un journaliste sur les raisons du coup d’Etat survenu en 1965, un jeune ministre répondit : « nous n’avons pas fait un coup d’Etat, nous avons mis un terme à la gabegie et au pouvoir autoritaire ».

    Ce jeune ministre est l’actuel Président de la république..

    Si nous ouvrons le périscope sur le pandémonium algérien, il est très aisé de noter que la cohérence semble avoir déserté son âme, son esprit et ses actes.

    La réalité est telle qu’au jour d’aujourd’hui, le « Césarisme Boutéflikien » ne saisit pas les oriflammes créés ici et là, par la jeunesse algérienne : force vive de la nation qui veut , dans un élan de patriotisme, assainir le paysage politique de ses maladies infectieuses qui se nourrissent des dérives des uns et des délires des autres.

    Comment réclamer la confiance de cette jeunesse qui veut vire son temps, bâtir son avenir tout en bâtissant l’avenir du pays si en même temps nous ne voyons pas à travers elle l’avenir entier de la nation algérienne ?

    C’est à cette question que nous devons apporter les réponses appropriées qui vont dans le sens d’une nouvelle orientation politique ouvrant des perspectives d’une grande portée pour sortir le pays du sous-développement et des cercles vicieux de la pauvreté et de facto, éradiquer les parasites qui obèrent toute chance de développement d’un Etat fort, d’une république solide, d’une Algérie moderne apte à faire face aux enjeux et défis du troisième millénaire.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
      saber saghlaoui
      31 octobre 2016 - 5 h 53 min

      Merci Monsieur LHADI
      Merci Monsieur LHADI




      0



      0
    FELOUS
    30 octobre 2016 - 21 h 00 min

    EN VOILA UN AUTRE RESCAPE QUI
    EN VOILA UN AUTRE RESCAPE QUI LUI SEUL CONNAIT LES FONDEMENTS DE NOVEMBRE 54. VA VENDRE TES SALADES AUX ABRUTIS……LE PETIT PEUPLE N’EST PAS ACHETEUR.




    0



    0
      SABER SAGHLAOUI
      31 octobre 2016 - 5 h 58 min

      PAS UN REFAD
      PAS UN REFAD




      0



      0
    Madjid
    30 octobre 2016 - 20 h 58 min

    Ya akhina Benflis, ex
    Ya akhina Benflis, ex-Secrétaire Général du FLN, c’est vrai qu’il faut revenir à l »esprit de la grande révolution du 1er novembre et j’en suis tout à fait d’accord avec toi, mais aussi et c’est très important, il faut également revenir aux idéaux de la Plateforme de la Soummam. Pourquoi ya s’haab le FLN de 1962, la plate forme de le Soummam vous effraie tant que çà, pourquoi çà vous traumatise tant que çà ! Je crois qu’il faut aller chez le psychiatre ou le psychologue pour une consultation, une « analyse » comme on dit dans le jargon. Conclusion : au FLN de 1962, on ne change jamais les « constantes » (thaouabete) même quand on est dans … »l’opposition » … !!! Merci à AP de me publier !!




    0



    0
    Muhand
    30 octobre 2016 - 20 h 01 min

    Ya si Benflis qu’est ce qui
    Ya si Benflis qu’est ce qui vous a empêché de revenir à l’esprit de novembres lorsque vous étiez chef au pouvoir? n’étiez vous pas ministre de la justice de Merbah puis de Hamrouche deux fois puis de Ghozali? n’etiez vous pas chef du gouvernement , nommé par le président que vous critiquez aujourd’hui, président que vous avez soutenu lors de l’élection de 1999, vous étiez même son directeur de campagne. alors de grâce soyez juste honnête envers celui qui vous a permis d’exister. Vous faites parti de ceux qui ont conduit le pays là où il est, effacer vous faites vous oublier c’est déjà nous rendre service, pour le reste on s’en chargera.




    0



    0
    Rascasse
    30 octobre 2016 - 19 h 36 min

    Les lièvres s’agitent
    Les lièvres s’agitent finalement et avec nekaz le phénomène vidéo, belkhadem le phénomène audio Machiavel a sa nouvelle mouture politique innofensive




    0



    0
    ghoula
    30 octobre 2016 - 19 h 10 min

    Cou cou revoilà il est encore
    Cou cou revoilà il est encore là le vieux…..
    Va te reposer et merci pour tes idées à la c…….




    0



    0
    Chaoui ou zien
    30 octobre 2016 - 19 h 05 min

    Helas, cet esprit de Nov 1954
    Helas, cet esprit de Nov 1954 nous a fait sa reverence il y a un demi siecle de cela; en 1962 pour etre exact. Ce qu’il nous faut c’est un autre Nov pour nous debarasser d’un systeme qui a corrompu nos valeurs sociales et politiques et a empeche notre pays de decoller malgre ses immenses potentialites. Ce que j’espere c’est que ce changement se fasse sans degats pour notre pays; car apparement, ces ighialenes agissent comme si ce n’etait pas le leur. Ils ont bien assure leurs arrieres.




    0



    0
    lol
    30 octobre 2016 - 18 h 54 min

    Encore un dinosaure !

    Encore un dinosaure !
    Ce benflis vise la caisse de l’Etat plutot !




    0



    0
    GHEDIA Aziz
    30 octobre 2016 - 18 h 53 min

    On ne se rappelle de l’esprit
    On ne se rappelle de l’esprit de novembre qu’à la veille du 1 novembre. Mais pendant les 364 autres jours de l’année, cet esprit est absent, c’est le moins qu’on puisse dire. Et avec une telle mentalité, ce n’est pas demain la veille que le peuple, le bon peuple, entende cet appel. Ainsi, Mister Benflis est entrain de défoncer des portes ouvertes avec son appel qui, il faut le dire, ne trouvera aucune oreille attentive. Pas même dans son propre camp, son « Talaie El Houriet ».




    0



    0
    amitou
    30 octobre 2016 - 18 h 34 min

    Cet homme est dangeureux pour
    Cet homme est dangeureux pour le pays,il n est interresse que par le pouvoir.Quand il etait au pouvoir le trabendo etait roi et la corruption sa reine…….Effacez vous monsieur,le peuple vous a vaumi.




    0



    0
    Mouloud
    30 octobre 2016 - 18 h 20 min

    Ya akhina Benflis, ex
    Ya akhina Benflis, ex-Secrétaire Général du FLN, c’est vrai qu’il faut revenir à l »esprit de la grande révolution du 1er novembre et j’en suis tout à fait d’accord avec toi, mais aussi et c’est très important, il faut revenir aussi aux idéaux de la Plateforme de la Soummam. Pourquoi ya s’haab le FLN de 1962 , la plate forme de le Soummam vous effraie tant que çà , vous traumatise tant que çà ! Je crois qu’il faut aller chez le psychiatre ou le psychologue pour une « analyse » comme on dit dans le jargon. Merci à AP de me publier !! Conclusion : au FLN de 1962, on ne change jamais même quand on est dans … »l’opposition » … !!!




    0



    0
    benchikh
    30 octobre 2016 - 17 h 53 min

    On a besoin ce genre de
    On a besoin ce genre de mobilisation pour éviter que les gens oublient leur histoire de lutte contre un monstrueux coloniale .




    0



    0
    OMAR
    30 octobre 2016 - 17 h 51 min

    ENFIN UN CHAOUI QUI REVIENT
    ENFIN UN CHAOUI QUI REVIENT AUX FONDEMENTS DE NOVEMBRE 54?????

    IL VA COMMENCER LA BATAILLE A PARTIR DE L HOTEL SOFITEL!!!!!

    QUAND IL ETAIT PREMIER MINISTRE IL AVAIT OUBLIE NOVEMBRE???

    QUAND ON A RIEN A PROPOSER DE CONCRET ON SE RAPPELLE NOVEMBRE!!!!

    GO




    0



    0
    Flousse ?
    30 octobre 2016 - 16 h 56 min

    Esprit de Novembre 54, je t
    Esprit de Novembre 54, je t’ordonne de sortir de la tombe ! Remarquez que certains saints, Messagers de Dieu, ont obtenu de Dieu la possibilité de ressusciter des morts pour appuyer leur mission divine… Benflis doit obtenir la même chose sinon il ne sera suivi que par nos Ben_Flousse !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.