La colère des policiers révèle l’inertie des politiques français face au risque terroriste

Les policiers français veulent pouvoir agir, mais ils sont limités dans leur action. D. R.

Dans les banlieues «à problèmes», les autorités françaises achètent la paix sociale par la «non-intervention» contre les dealers, les délinquants et les voyous qui sont connus des services de police et qui, en toute impunité, font régner leurs lois dans les cités. C’est ce qu’a révélé le témoignage sidérant – mais à visage couvert – d’un policier français dans une émission consacrée à la grogne de ses collègues. «On les connaît tous, mais la hiérarchie nous interdit d’intervenir de peur que notre intervention provoque des émeutes», a-t-il, en quelque sorte, expliqué. Et quand les policiers interviennent pour arrêter les délinquants et les remettre à la justice, celle-ci les relâche. Est-elle actionnée par les décideurs politiques pour éviter que la situation s’envenime ou pour «récupérer» les voyous à d’autres fins, comme cela se fait ailleurs, ou pour une autre raison ?

Les policiers qui ont manifesté à Paris et dans plusieurs autres villes de France, ne le font pas seulement pour exprimer leur mécontentement concernant leurs conditions de travail. C’est pourquoi ils ne croient pas aux mesures proposées par leur ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. Ils laissent entendre qu’ils attendent la vraie solution qui ne se limite pas à une question de moyens ou de renforcement d’effectifs uniquement. Sans doute pensent-ils à la démarche globale de lutte contre le terrorisme qui doit reposer sur le dispositif de sécurité dans les banlieues.

Les profils des auteurs des derniers attentats terroristes en France tracés par les experts, indiquent qu’ils commencent quasiment tous par la petite délinquance et se muent en tueurs sauvages en donnant à leur comportement antisocial une couverture religieuse qui va légitimer leur passage à l’acte terroriste. Tant que ces individus étaient destinés à quitter leurs banlieues pour rejoindre des champs de bataille en dehors du territoire français, en Syrie par exemple, pour servir les objectifs des pays occidentaux d’enlever Bachar Al-assad de la tête de ce pays, il y avait une rationalité dans la démarche complaisante des autorités face aux apprentis terroristes, mais aujourd’hui que ce sont des villes françaises et européennes qui sont visées, rien ne justifie la «non-intervention» de la police contre les voyous des banlieues.

La volonté de prévenir et de condamner les horreurs du terrorisme devrait se vérifier sur le terrain même d’où elles partent. Face aux fanatiques en puissance qui s’annoncent dans les cités et dans les ghettos réservés aux «immigrés d’origine musulmane», les policiers peuvent-ils faire preuve d’insubordination et mener la lutte antiterroriste à sa source pour réduire à la naissance le radicalisme et l’extrémisme avant qu’ils ne se transforment en actes criminels qui entraînent la mort de personnes très souvent innocentes, puisqu’elles n’ont absolument rien à voir avec les conflits qui sont à la base du développement du terrorisme ?

Résultat de la «non-intervention» : le nombre de «radicalisés», par diverses voies, directement ou à travers internet, susceptibles de passer à l’acte terroriste, a atteint 15 000 individus qui doivent être surveillés en permanence.

Houari Achouri

Comment (8)

    Famille Hernandez
    2 janvier 2017 - 21 h 34 min

    Le pays nous manque et les
    Le pays nous manque et les merguez de Fort-de-l’eau. La loubia au kemoun; Les oranges de Blida. Les fIgues de barbarie. La purée de sa mère l’oas,n la mort de ses os. La rue Dupuch, les Tournants Rovigo, le lycée Bugeaud, le lycée Gautier, le lycée Delacroix, l’église Saint-Augustin, l’école Dordor, Bab-el-Oued, la rue Dumont-d’Urville, la rue d’Isly, la rue Michelet, le Gouvernement Général, le boulevard Laferrière, l’Agha et j’en passe. La purée comme çà nous manque !




    0



    0
    Laetizia
    30 octobre 2016 - 22 h 37 min

    les flics de france sont les
    les flics de france sont les pieds et poings liés face aux trafiquants de drogue, la faute à qui ? la faute à une p… de compromission de hollande et ses prédécesseurs avec le royaume marocl.. qui nous sert de voisin de l’ouest ! cette compromission, ce « partenariat d’exception » est un sac de nœuds économico financiaro politique inextricable et dont la remise en question pourrait mettre en branle la fameuse guerre civile à la zemmour!




    0



    0
      Passager
      31 octobre 2016 - 14 h 29 min

      @Laetizia: « compromission de
      @Laetizia: « compromission de hollande et ses prédécesseurs avec le royaume maroc ». Mais de quoi vous parlez? C’est tellement absurde et naif ce que vous racontez ici! Arretez de trop regarder les films americains sur les thèorie du complot et remets les pieds sur terre. Le problème en France est trés grave et date même de la période ou le Maroc et l’Algérie était encore colonisé. LEs immigrés étaient entassés dans des Ghettos, devaient faire la guerre pour « epargner le sang francais » et éxecuter des travaux misérables afin que le Francais  » ne salisse pas ses mains ». En voila le résultat!




      0



      0
    Logique
    30 octobre 2016 - 18 h 36 min

    Tout le monde c’est à qui
    Tout le monde c’est à qui appartient et qui organisme le terrorisme pour les interrets occidentaux et des pays du Golf !
    Par exemple quel pays est derrieres le meurtre à traver le terrorisme d’un pauvre policier en Algerie ?
    Un musulman ne tue pas !! ils se foutent de nous avec leurs armée d’assassins aux ordres des puissant !!




    0



    0
    Erracham
    30 octobre 2016 - 18 h 11 min

    C’est pour moi du pain béni
    C’est pour moi du pain béni pour les va t’en-guerre que sont Hollande, Valls, Cazeneuve, Le Drian et Ayrault. Ils encouragent cette déliquescence pour encourager des actes de terrorisme pour ensuite justifier leurs attaques sur la Libye, La Syrie, Le Mali et une partie de l’Afrique de l’Ouest. Ils nous prennent pour des couillons en nous répétant que l’intervention en Irak et en Syrie n’est qu’une punition contre les pays dont sont issues les terroristes. Jusqu’à preuve du contraire, ceux qui ont frappé en France sont pour la plupart Français et accessoirement Belges qui n’auraient jamais été se former en Syrie si leur gouvernement n’y avait pas été pour semer la mort et la destruction. Il est en tous cas certain que si La France n’avait pas été foutre la m… en Libye et en Syrie, elle n’aurait jamais été attaquée sur son territoire. C’est l’effet boomerang attendu. Le gouvernement français devrait mettre un terme à son aventure en terre maghrébine et moyen orientale s’il veut la paix en France.




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    30 octobre 2016 - 17 h 05 min

    additif : La police française
    additif : La police française est à considérer en deux temps, celle qui fut aux ordres des colons, et celle qui, là, se révolte. Une police est aux ordres, la police post coloniale, surtout post « Algérie française » est( peut-être l’une des meilleures polices au monde, il faut avoir vécu en France après 1962 pour en convenir, à condition d’être soi même « policé », mais là il y a limite entre la « coexistence » » de la délinquance des politiciens français, et les délinquances « sociales », normal que des policiers hautement cultivés disent : Assez ! La solution est que La Police prenne le pouvoir pour faire de la France un état ET une société policés, au sens de civilisés, paisibles !




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    30 octobre 2016 - 16 h 50 min

    La délinquance des
    La délinquance des politiciens de France n’a pas d’issue civilisée !




    0



    0
    OMAR
    30 octobre 2016 - 14 h 53 min

    CE SONT LES CONSEQUENCES
    CE SONT LES CONSEQUENCES DE QUOI???

    DE L’ ISOLEMENT DANS DES QUARTIERS

    DE L’ ISOLEMENT SCOLAIRE

    DE L ISOLEMENT ET PREFERENCES DANS L EMPLOI ETC ETC

    DES CORRECTIONS TARDIVES MAIS IL RESTE BEAUCOUP A FAIRE…..

    LES JEUNES FRANCO AFRICAINS SONT ASSEZ CONSCIENTS DE CES SITUATIONS

    ET REAGISSENT PARFOIS BRUTALEMENT!!!

    IL EST URGENT D APPORTER LES PALLIATIFS NECESSAIRES AVANT QUE CELA EMPIRE

    MALGRE QUE LEURS PARENTS ET GRANDS PARENTS SONT LES GRANDS LIBERATEURS

    DE LA FRANCE/1939/45/ SOUMISE AUX SS/ ILS SONT TOUJOURS CONSIDERES COMME ETRANGERS!!!

    L ALGERIE VIT TOUJOURS CE TERRORISME DU AUX FAUTES DE NOS POLITIQUES /HIER UN BRIGADIER

    TUE PAR……DAECH????? NOUS ANNONCE T ON!!!ILS SONT DEJA A CONSTANTINE???




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.