Chutes des premières neiges sur les cimes de Chréa

Les premiers flocons de neige de la saison sont tombés, dans la nuit de lundi à mardi, sur le massif de Chréa, surplombant la ville de Blida à quelque 1 200 m d’altitude, suite à une importante chute du mercure, a-t-on constaté.

Au-delà de la touche de beauté conférée à la ville des Roses, ce manteau tout blanc de neige couvrant le massif blidéen a apporté de la joie au cœur des citoyens et des agriculteurs de la wilaya, qui espèrent que ces chutes de neige et de pluie seront de bon augure pour la saison agricole 2016-2017, malgré le retard enregistré dans leur survenue. Les premières photos de ces neiges sur les monts de Chréa ont été déjà postées sur les réseaux sociaux, suscitant joie et espoir parmi les abonnés de la Toile.

Pour leur part, de nombreux amateurs de la station climatique de Chréa ont exprimé leur vœu de voir ces chutes se poursuivre jusqu’au week-end afin de pouvoir en profiter, selon l’expression d’un citoyen qui a signalé à l’APS avoir d’ores et déjà programmé une sortie vers Chréa pour la circonstance. Néanmoins, le chargé de la communication à la Protection civile de la wilaya, Yacine Chaabane, a souligné que les «citoyens sont appelés à ne pas se risquer à monter vers les hauteurs de Chréa car la circulation sur la RN 37, unique voie possible pour atteindre les monts de Chréa, est dangereuse par un temps pareil à cause de ses virages rendus difficiles par la chaussée glissante.

Les amateurs de la nature en rogne contre le téléphérique en panne

En dépit de la joie suscitée par cette neige, de nombreux citoyens n’ont pas manqué d’exprimer leur exaspération à l’égard de la panne du téléphérique, en souhaitant sa remise en marche dans les plus brefs délais. «Le téléphérique nous permettait de monter sur les hauteurs afin de profiter au maximum des paysages magnifiques offerts par la nature en pareille saison», a indiqué à l’APS un citoyen, regrettant que «cela ne soit plus possible à cause de la panne survenue dans ce moyen de transport depuis deux deux ans». D’autres citoyens ont assuré que le téléphérique leur évitait les encombrements monstres causés par les amateurs de cette station, y affluant de nombreuses wilayas du pays. Un citoyen de Béni Ali a, quant à lui, expliqué l’intérêt de ce transport par le fait qu’il lui permet de regagner son chez lui en plein hiver quand les routes sont coupées par la neige.

Selon le directeur du transport de wilaya, Idir Ramdane Cherif, la remise en service du téléphérique reliant la ville de Blida au mont de Chréa, en panne depuis plus de deux ans, a été reportée à la fin 2016 après avoir été programmée pour octobre courant. «Ce report est dû à des facteurs techniques», avait-il expliqué dans une déclaration à l’APS, rassurant les citoyens quant à la remise en service de ce téléphérique reliant Blida et Chréa, sur 7, 2 km, avec l’entrée de la saison hivernale.

Le responsable avait aussi assuré à l’occasion que les visiteurs de Chréa pourront durant cet hiver 2016 se rendre par téléphérique dans cette région touristique, réputée pour ses paysages enchanteurs, notamment avec les chutes de neige, ce qui leur évitera les encombrements monstres de la RN 37 reliant Blida à Chréa.

Commentaires

    Anonyme
    8 novembre 2016 - 22 h 06 min

    Pourvu qu’il y ait de la
    Pourvu qu’il y ait de la neige durant toute la saison hivernale dans notre pays et vivement que le téléphérique Blida-Chréa reprenne du service afin que nos concitoyens puissent profiter des deux à la fois : la neige et le téléphérique.
    Et surtout puissent se rendre à l’évidence qu’il n’y a de neige naturelle ni dans le vilain petit Qatar, ni en Arabie Yahoudite.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.