Pourquoi Mokri se justifie-t-il ?

Par Kamel Moulfi – Les partis islamistes – Ennahda, El-Islah et le Mouvement de la société pour la paix (MSP) – ont annoncé leur intention de participer aux élections législatives qui auront lieu en 2017. Qu’y a-t-il d’extraordinaire dans cette information ? C’est dans leurs habitudes ; «normal», comme on dit. Mais, alors, pourquoi Abderrezak Mokri, président du MSP, se sent-il obligé de se «justifier» en s’appuyant sur des exemples étrangers (islamistes turcs, Frères musulmans égyptiens, etc.) ?

Dans un de ses nombreux messages explicatifs, publiés sur sa page Facebook, Mokri a omis de citer son propre exemple dans ce qu’il appelle une «sunna», c’est-à-dire son assiduité dans les consultations électorales qui lui a permis d’occuper en 1997 et 2007 un siège de député à l’Assemblée nationale populaire (APN), d’en être même le vice-président tout en étant également le chef du groupe parlementaire de son parti et, à l’international – ce n’est pas négligeable comme poste de rente – il était vice-président du Conseil de l’union des Parlements des Etats membres à l’Organisation de la conférence islamique (OCI) et membre fondateur du Forum mondial des députés islamiques.

Il faut admettre qu’il a été largement récompensé pour la caution qu’il a apportée à un processus électoral qu’il juge aujourd’hui frauduleux sur toute la ligne. Son exemple parfait d’opportuniste suffit à comprendre que la surenchère puisse se manifester au sein du MSP à la veille de la prochaine distribution de postes de députés et des avantages qui vont avec, puisque c’est ainsi que Mokri envisage cette élection. D’où la fronde qui a éclaté lors des débats de la session extraordinaire du Conseil consultatif du parti qui s’est tenue à Alger les 4 et 5 octobre dernier, consacrée à la participation du MSP aux élections législatives.

Faute d’arguments sérieux pour convaincre ses adversaires de la justesse de cette tactique de l’entrisme dans un système qu’il combat en paroles, Mokri a préféré botter en touche et aller chercher l’explication loin, dans des cas difficiles à vérifier par le simple militant. C’est l’art de la politique chez les islamistes.

K. M.

Comment (9)

    Derradji
    11 novembre 2016 - 7 h 43 min

    Ce qui les intéresse ce n’est
    Ce qui les intéresse ce n’est pas le sort de l’Algérie mais ce qu’ils peuvent récolter comme privilèges pour eux et leur progénitures .Ils mangent avec les loups et pleurent avec le berger




    0



    0
    Saadsaid
    11 novembre 2016 - 7 h 17 min

    au sujet des elections2017
    Chaque fois c’est la même chanson et la même danse folklorique pour nous dire que mon foul (fève) est bon et mieux que l’autre et puis plus rien même pas une visite de courtoisie au bled qui t’avais mis au monde et propulsé pour remplir ta bedaine en plus a chaque fois tu lève tes pieds et mains ligotés pour ajouter d’autres amandes sur le dos de tes pauvres peuples (lambada) .honte a tout les correnpus de la chkara.dépité de merde.a la prochaine on se verra .




    0



    0
    W19 - TP
    10 novembre 2016 - 23 h 33 min

    La confrerie du crime
    Mokri devrait etre range au placard. Les FM sont une organisation criminelle, Mokri devrait connaitre l’histoire de cette fichue secte. Apparemment il l’ignore…




    0



    0
    Rien-ne-va-plus
    10 novembre 2016 - 10 h 44 min

    Les belles paroles stériles !
    Ces hommes « politiques » et leurs semblables qui n’ont sans doute pas l’envergure d’hommes d’Etat, se foutent éperdument du peuple qu’ils prétendent représenter, tout comme de sa religion. Leur plus grand souci a été toujours de se remplir la bedaine d’abord, en commerçant, toute honte bue, avec le livre saint. Savent-ils au moins que le saint Coran réserve aux hypocrites le dernier sous-sol de l’enfer. Les mécréants ne logent-ils-pas aux sous-sols supérieurs. L’habit ne fait donc pas le moine ! De même que la barbe, l’éloquence, et la façon philosophique d’émouvoir, et de persuader par des discours infertiles, ne font-ils pas d’eux forcément des vrais musulmans croyants qui craignent le châtiment divin ! Et comme disait de son côté Henri-Frédéric Amiel écrivain, poète et philosophe suisse : « La mauvaise foi la sottise et l’hypocrisie sont les reines de ce monde ». Que Dieu leur pardonne tous ces écarts de conduite flagrants.
    Réussiront-ils encore aux côtés de leurs homologues « laïcs » pressés de rejoindre les bancs de la chance – de l’hémicycle – à filouter encore leurs militants, et les autres naïfs en leur promettant monts et merveilles et de les payer en fin de compte – faute de prise de position politique – en monnaies de singes ( soit-dit les payer par de belles paroles). Mais faut-il aussi – tout compte fait – ignorer un salaire aussi juteux, et autres avantages, en laissant couler sa bave sans en profiter pour continuer d’en déguster au moins leurs extraordinaires goûts ?




    0



    0
    Moi Le Peuple
    9 novembre 2016 - 18 h 03 min

    Autre justification
    Qu’il fasse’ juste un cadeau, UN SEUL, au « peuple », deux ou trois lignes dans son testament justifiant pourquoi il souhaite être enterré dans Tel Cimetière, pourquoi j’écris ça ? Ma foi, il se peut que le cimetière choisi par lui donne chance d’entrer au paradis éternel ! JE suis Le Peuple, le saint peuple qui s’est sacrifié pour la ‘indépendance de ces éponges financières, et comme le créateur de Frankenstein, ces créatures m’échappent…




    0



    0
    USMS
    9 novembre 2016 - 8 h 18 min

    EL hadra 3lia oulma3na 3ala
    EL hadra 3lia oulma3na 3ala djarti. C’est un message à son maître Erdogan c’est tout. …




    0



    0
    Anonyme
    8 novembre 2016 - 22 h 44 min

    Mokri
    Au fond, ils ne croient pas en leur pays. Ils ne tiennent qu’à leur portefeuille. Comme on fait son lit, on se couche. Nos national-islamistes et ultraconservateurs, c’est de notoriété publique, ne font leur lit qu’en portefeuille ! ! Et Mokri ne sera ni le dernier, ni le premier à faire exception à cette règle tout à fait islamiste.




    0



    0
    karim
    8 novembre 2016 - 22 h 02 min

    commentaire
    Le khobzisme , l’entrisme et le rien a suggerer de mieux voila tout le programme politique de ces soi-disants opposant….




    0



    0
    Anonymous
    8 novembre 2016 - 11 h 22 min

    tahar
    les parlementaires vont achever leurs mandats, en encaissant, chacun une prime de départ estimée à 260 millions de centimes, avec un salaire à vie, en guise de retraite. Pour cela, ils n’ont eut pour labeur ces 5 dernières années, qu’à lever leurs bras pour voter toutes les lois possibles et imaginables pour affamer le peuple. Il y a de quoi rendre jaloux, tous les partis politiques du pays, y compris les islamistes, les républicains, les frontistes, les sans-couleurs et sans-saveur.
    Si nous en sommes encore là, à faire du sur-place, malgré des dizaines de milliers de morts, sacrifiés pour le changement, c’est bien à cause de cette rigidité mentale, de ces stérotypes qui agitent l’epouvantail islamiste pour faire oublier la réalité lamentable de notre sort….




    0



    0

Les commentaires sont fermés.