Débâcle de la candidate du Congrès sioniste Hillary Clinton : la fin d’une longue imposture

Hillary Clinton. D. R.

Tout est fini pour Hillary Clinton et pour le modèle politique qu’elle représente aux Etats-Unis et dans le monde. Au plan interne, les Américains ont eu tout le temps de découvrir que cette femme qui briguait la présidence de leur pays était totalement dépourvue d’éthique. Ils ont constaté à plus d’une reprise qu’elle ne respectait pas ses engagements comme le montre l’épisode de la fondation de Bill Clinton qui a reçu un million de dollars du Qatar sans en informer le département d’Etat, au moment où son épouse dirigeait la diplomatie américaine. Les Américains n’ont pas eu confiance en Hillary Clinton, ils craignaient même que son élection à la présidence soit le prélude au chaos et à l’anarchie sur fond d’émeutes raciales et sociales avec, au bout, la guerre civile. Il faut noter que l’apport de Barack Obama à sa campagne électorale a été néfaste à Hillary Clinton.

L’échec de la candidate des Démocrates signe la fin d’une politique américaine faite d’arrogance et de mépris à l’égard du reste du monde et qui ne connaissait aucune limite dans les ingérences dans les affaires des autres pays, sous la forme de coups d’Etat fomentés par les Etats-Unis contre les gouvernements légitimes – comme au Chili en 1973 – ou d’actions de déstabilisation menant à des bains de sang, comme c’est le cas de la Syrie actuellement, dans le but de changer les dirigeants et de placer les «leurs». C’est une démarche qui est pourtant contraire à la Charte de l’ONU et au droit international, mais les dirigeants américains n’en tenaient pas compte.

C’est cette voie belliciste qu’Hillary Clinton a suivie quand elle était secrétaire d’Etat et elle allait récidiver si elle avait été élue présidente. Elle avait tout fait pour empêcher un règlement politique en Syrie, en alliance avec Israël, la Turquie, l’Arabie Saoudite et le Qatar et appuyée par le suivisme des pays occidentaux, comme la France et la Grande-Bretagne dans le but d’essayer d’isoler et d’affaiblir l’Iran. Hillary Clinton a exprimé son soutien à toutes les interventions extérieures des Etats-Unis, depuis les bombardements sur l’ex-Yougoslavie jusqu’à l’assassinat du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi et, aujourd’hui, la tentative acharnée de faire tomber le président syrien, Bachar Al-Assad, en passant par l’occupation militaire en Afghanistan et en Irak. Selon des révélations du site WikiLeaks, Hillary Clinton considérait l’élimination de Mouammar Kadhafi comme prélude à sa course présidentielle. Elle a ainsi joué un rôle de premier plan dans la désintégration de la Libye, livrant ce pays aux groupes terroristes, dont Daech. Elle a été accusée ensuite de ne pas avoir empêché l’attaque contre l’ambassade des Etats-Unis à Benghazi.

Contrairement au tapage médiatique ciblant Donald Trump, c’est Hillary Clinton qui constituait un grand danger pour la stabilité et la paix mondiales. Les Américains veulent finalement la paix pour eux et pour les autres. Et pour cela, ils ont voté pour le vrai changement, c’est-à-dire la fin d’une longue imposture qui remonte à la fondation même des Etats-Unis.

Kamel Moulfi

Comment (105)

    UMERI
    10 novembre 2016 - 23 h 00 min

    Il y a plusieurs mois, j’ai
    Il y a plusieurs mois, j’ai dit, qu’il valait mieux un adversaire déclaré et qui affiche, ses intentions, bonnes ou mauvaise,on a a quoi s’attendre, a un allié douteux, qui vous déleste de votre argent, le cas de Mme Clinton, avec quelques millions de Dollars a sa fondation, offert par le Calife d’Alger et vous trahit a la première occasion.




    0



    0
    benahmed
    10 novembre 2016 - 21 h 25 min

    a anti makhnez

    a anti makhnez
    tu porte bien ton nom si c est pour dire des annerie ce lieu est mal choisi ce journal est lu par des millions de personnes tes commentaires sont typique des cafes maures change de style augmente le niveau si tu en a un si non case toi et va raser les mures dans ta banlieu. ca suffit de lire des idiocies




    0



    0
    Yaz.dz
    10 novembre 2016 - 17 h 47 min

    Mis Hillary Clinton c est
    Mis Hillary Clinton c est félicitée de l assassinat de un président en fonction, paix à son âme « Mouamar Kadafi « ..
    Cette pro sioniste n à que ce qu’elle mérite , .elle ce voulait la continuité de
    Barack Obama, . »Hussèin »..
    Mais qu’à fait ce black depuis son élection fi El Maricain..?
    Riens. .A part
    Oui bouana ouï bouana , moi adore Israël qui massacre Arabes Palestinien.
    Moi beaucoup aimé bananier et Michelle mananas..




    0



    0
    Anonymous
    10 novembre 2016 - 16 h 33 min

    Une va-t’en-guerre de moins
    Une va-t’en-guerre de moins ,c’est toujours bon




    0



    0
      maamar
      10 novembre 2016 - 18 h 47 min

      C’est un diable sans foi ni
      C’est un diable sans foi ni loi qui adore argent et pouvoir. Ses donateurs Makhzen et Yahoudite préparaient l’enfer pour l’algérie.A mon avis on ne remerciera jamais assez le bon DIEU de l’avoir poussé dans l’abime et écarté définitivement du pouvoir. Il ne lui reste que le suicide si on imagine ce que ce monstre vient de perdre. Merci bon DIEU.




      0



      0
    Manipulation
    10 novembre 2016 - 14 h 44 min

    Obama, Trump ne dirige pas
    Obama, Trump ne dirige pas les USA ce sont des marionnettes mis en place le reste c’est de la mise en scène faut débat !!




    0



    0
    PRISON
    10 novembre 2016 - 10 h 37 min

    TRUMP VA JETTÉ EN PRISON LES
    TRUMP VA JETTÉ EN PRISON LES CLINTON ?!




    0



    0
      Anonymous
      10 novembre 2016 - 16 h 10 min

      L’ancien maire de New York
      L’ancien maire de New York Rudy Giuliani, un des plus proches conseillers du président élu Donald Trump, n’a pas exclu jeudi d’engager des poursuites contre Hillary Clinton en raison d’agissements présumés frauduleux liés à la fondation Clinton.
      « Ce n’est pas bien » ce que la démocrate a fait
      Giuliani est cité pour le poste de ministre de la Justice du gouvernement Trumpdéclare »Une justice égale pour tous, c’est l’un de nos principes les plus importants »
      La fondation Clinton a été créée par Bill Clinton à son départ de la Maison Blanche en 2001. L’organisme caritatif, qui a levé quelque deux milliards de dollars depuis sa création, a été vivement critiqué par les républicains durant la campagne. Ces derniers accusent Mme Clinton de conflits d’intérêts quand elle dirigeait la diplomatie américaine alors que la fondation recevait d’importants dons étrangers.
      Donald Trump a accusé fin août sa rivale démocrate à la présidentielle de s’être adonnée à une forme de « corruption » digne « du tiers-monde » par le biais de la fondation Clinton.
      Par ailleurs, Rudy Giuliani, qui a déjà occupé une fonction de premier ordre au ministère de la Justice, sous la présidence de Ronald Reagan (1981-1989), n’a pas confirmé deviendrait ministre de la Justice mais a fait valoir qu’il avait « l’énergie nécessaire ». « Et il n’y a probablement personne qui connaisse mieux que moi le département de la Justice », a-t-il ajouté.




      0



      0
    TheBraiN
    10 novembre 2016 - 8 h 47 min

    Go to jail !!!!
    Go to jail !!!!




    0



    0
      Erracham
      10 novembre 2016 - 18 h 11 min

      Yes she should and she will
      Yes she should and she will end up being locked up! Ce ne sont pas les sympatisants de Bernie qui verseront une larme pour elle. Il s’avère qu’ils étaient des milliers à voter pour Trump pour saboter Hillary et les dirigeants du parti démocrate qui ont tout fait pour disqualifier leur candidat (merci wikileaks!). En cellule, elle aura largement le temps de méditer. Shame on you Mrs. Clinton!




      0



      0
        TheBraiN
        11 novembre 2016 - 14 h 43 min

        Clinton s’était affichée
        Clinton s’était affichée comme la candidate du lobby sioniste (80 pour cent de l’électorat juif a voté pour elle) et des multinationales contrairement au milliardaire Trump !
        C’est quelque peu paradoxal mais enfin c’est la politique .




        0



        0
    CHAH
    10 novembre 2016 - 6 h 51 min

    cette cruelle défaite va
    cette cruelle défaite va empoisonne le restant de sa vie , le remord et la conscience vont la ronger . elle a participe aux crimes des nations arabes et musulmanes pour se maintenir au pouvoir au détriment des américains .la preuve les ameros matures l’ont sanctionne c’est tout .




    0



    0
    profiler
    10 novembre 2016 - 6 h 50 min

    En ce qui conserne les 500
    En ce qui conserne les 500,000 dollars que l’État algérien a donné a la fondation Clinton, c’était pour Haïti.




    0



    0
      ANTI MAKHNEZ
      10 novembre 2016 - 13 h 12 min

      et les 12 ou 20 millions de
      et les 12 ou 20 millions de dollars remis par le makhnez et le roitelet homo6 a la fondation Clinton, que penses tu ??




      0



      0
        Anonymous
        10 novembre 2016 - 16 h 00 min

        il est entrain justement de
        il est entrain justement de de dire que cela n a rien a voir avec le don du roitelet.




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.