Saisie de plus de 21 tonnes de stupéfiants et près de 400 000 comprimés de psychotropes (DGSN)

Les services de police spécialisés dans la lutte contre les crimes liés au trafic illicite de stupéfiants ont réussi, durant les neuf premiers mois de l’année 2016, à saisir plus de 21 tonnes de cannabis traités, plus de 11 kg de cocaïne et plus de 1 kg d’héroïne, ainsi qu’une quantité considérable de psychotropes, estimée à 399 348 comprimés.

Les mêmes services sont parvenus, durant la même période, à élucider 19 614 affaires liées au trafic de ces toxines à travers le territoire de compétence de la Sûreté nationale, enregistrées principalement dans la région ouest du pays, notamment dans la wilaya de Tlemcen, indique vendredi un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Les investigations et les recherches menées par les brigades de police judiciaire à propos de la résolution de ces affaires ont abouti à l’arrestation de 23 695 personnes déférées aux parquets compétents pour leurs implications dans ces crimes.

A ce titre, le chef de la cellule de communication et presse à la DGSN, le commissaire divisionnaire de police, Amar Larroum, a affirmé que ces résultats obtenus sur le terrain par les forces de police spécialisées «traduisent la concrétisation stricte des programmes et des plans sécuritaires tracés par le Haut Commandement de l’institution de la Sûreté nationale qui a fourni tous les moyens de recherche et d’investigation modernes, ainsi que les ressources humaines et matérielles nécessaires dans la lutte contre la criminalité afin d’assurer la sécurité et la sûreté des citoyens et de leurs biens ».

Il a ajouté que «ces opérations efficaces, effectuées dans le cadre de la lutte contre la criminalité, sont simultanément soutenues, tout au long de l’année, par des campagnes de sensibilisation visant la prévention des différentes franges de la société, notamment la catégorie des écoliers et des jeunes contre les différents dangers de la drogue».

Commentaires

    Yacine.DZ
    11 novembre 2016 - 19 h 28 min

    C’est quoi ce genre de
    C’est quoi ce genre de communiqué? Où est la culture de l’Etat? La police a fait ceci la gendarmerie a fait celà l’ANP a fait ça et puis quoi encore? On communique pour informer l’opinion publique et non pas pour dire voilà ce que nous avons fait! Que le ministère de la justice et/ou de l’intérieur disent au peuple algérien et au mode entier quelle est la quantité de drogue saisie, par où est-elle entrée, quelle est la quantité qui n’a pas pu être saisie et qui aurait traversé le territoire national pour atterrir en Europe, en Tunisie ou en Libye. Identifier les défaillance dans notre système de sécurité national et les réparer. Car il est devenu évident qu’en matière de lutte contre le trafic de drogue, beaucoup reste à faire. En Tunisie, au Maroc, en Mauritanie, au Mali, en Espagne, en Italie, bref dans l’espace par où trasite la drogue pour atterrir en Europe, il n’existe pas une périod (un à deux mois) où il n’est pas fait état de l’arrestation de fonctionnaires impliqués dans les réseaux de ce trafic. Chez Walou n’tawa3na sont des anges et c’est tant mieux si c’est le cas. Mais en attendant une vraie stratégie de lutte contre ce fléau, nos gamins s’empoisonnent.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.