Destitution de Saïdani et réhabilitation de Zeghmati : Bouteflika va-t-il sacrifier Khelil ?

Bouteflika et Khelil à Oran en 2008. New Press

La nomination au niveau du parquet général de la Cour suprême de Belkacem Zeghmati, l’ancien procureur général près la Cour d’Alger qui avait été limogé le 21 septembre 2015 à la faveur d’un mouvement de magistrats – mais, en fait, pour avoir lancé, durant l’été 2013, un mandat d’arrêt international contre l’ex-ministre de l’Energie –, pose une série de questions sur la signification de ce qui apparaît comme une véritable réhabilitation de ce magistrat. Il faut rappeler que le président Bouteflika avait officiellement mis un terme à ses fonctions de procureur général près de la Cour d’Alger dans un décret présidentiel du 28 février 2016 paru au Journal officiel. Le limogeage de Belkacem Zeghmati avait été, alors, présenté par les analystes politiques comme un effet collatéral de l’éviction, le 13 septembre 2015, du général-major Mohamed Mediene, dit Toufik, de la tête du Département du renseignement et de la sécurité (DRS).

Dans le contexte politique actuel, doit-on faire maintenant le lien entre la réhabilitation de Belkacem Zeghmati et le limogeage intervenu, il y a à peine trois semaines, d’Amar Saïdani qui a quitté, sans crier gare, et à la surprise générale, son poste de secrétaire général du FLN ? Dans le départ de Saïdani, le mode opératoire, qui a rappelé la mise à l’écart expéditive d’Abdelaziz Belkhadem, et la personnalité du nouveau patron du FLN, Djamel Ould-Abbès, proche du président de la République, ne laissaient aucun doute pour les observateurs sur l’initiateur de cette mesure. En comparaison, la nomination de Belkacem Zeghmati à la Cour suprême est plus limpide puisqu’il s’agit d’une prérogative du président Bouteflika.

En sanctionnant Saïdani pour, ensuite, réhabiliter Zeghmati, le chef de l’Etat est-il dans une démarche qui annonce que le tour de Chakib Khelil est venu et qu’il sera jugé ? On se rappelle que Saïdani avait défendu l’ancien ministre de l’Energie, affirmant qu’il était un cadre «compétent et propre». Chakib Khelil, lui-même, s’était présenté comme la «victime» dans l’affaire de corruption liée aux contrats accordés par Sonatrach à la firme italienne Saipem et au centre de laquelle il a été placé par le mandat d’arrêt lancé contre lui par Belkacem Zeghmati. Il l’avait dit, dans un entretien accordé à la chaîne privée Ennahar TV, en avril dernier, alors qu’il était engagé dans une série de visites de confréries religieuses pour y être «honoré», à chaque fois, au milieu d’actions de protestations menées par des citoyens.

L’hypothèse que Khelil soit jugé est plausible dans la mesure où cela permettrait de renforcer la crédibilité du président Bouteflika aux yeux des citoyens qui veulent connaître la vérité sur cette affaire et qui attendent donc que «justice soit faite». On sait que la destitution de Saïdani a été bien accueillie par l’opinion publique ; un «procès Khelil» le serait sans doute tout autant et, dans tous les cas, occuperait la rue et lui ferait oublier un tant soit peu ses difficultés dues à la cherté de la vie et l’angoisse face aux perspectives économiques effrayantes si l’on en croit les mises en garde relatives à la loi de finances 2017.

Mais si un tel fait survenait, la surprise serait encore plus grande que celle de la démission d’Amar Saïdani annoncée par lui-même. En effet, en ce moment, Chakib Khelil est plutôt dans une posture de retour aux affaires si on interprète ainsi ses passages sur les plateaux de télévision pour donner son avis sur la conjoncture actuelle et même sur l’action du gouvernement.

Houari Achouri

Comment (66)

    Anonymous
    20 novembre 2016 - 9 h 49 min

    Ah si cela pouvait être vrai
    Ah si cela pouvait être vrai !…… Chakib Khelil n’aurait que ce qu’il mérite et merci d’avance à tous ceux, algériens et étrangers, qui auront fait pression pour arracher cette décision de son compère Boutef. Car cela soulagerait quelque peu les anciens cadres patriotes de SONATRACH victimes de ce triste (…) et qui ne méritent pas de finir leurs jours dans la rancœur et l’amertume, loin s’en faut …..

    Benhabra brahim
    15 novembre 2016 - 6 h 06 min

    Anonymous 14 nov 2016 17h50
    Anonymous 14 nov 2016 [email protected] commentaire est l exemple meme de e que l on appele en mathematique « la democtration par l absurde »::..ca dit ceci::..

    Le raisonnement par l’absurde est une forme de raisonnement logique, philosophique, scientifique consistant soit à démontrer la vérité d’une proposition en prouvant l’absurdité de la proposition complémentaire (ou « contraire »), soit à montrer la fausseté d’une proposition en déduisant logiquement d’elle des conséquences absurdes.
    Qui est logique??!!..qui est absurde ??!!C.Khelil ou Zeghmati,,!!.ou alors ou alors les tords sont partages.

    Pour ce qui est de l election presidentielle,tu feras un bon directeur de campagne,sauf que la tu ferais mieux de conseiller a C.Khelil de commencer a fonder un parti politique, d abandonner sa nationalite americaine avant tout………Ce que tu proposes est ABSURDE.

    [email protected] ministre russe de l economie vient d etre arrete pour avoir recu « un pot de vin »(drole d expression) dans le cadre d un marche petrolier.

    Anonymous
    14 novembre 2016 - 21 h 22 min

    L’Algérie, Il reste que less
    L’Algérie, Il reste que less valeurs millénaires, et éternelles de son peuple =

    = Le civisme + la modération + la sagesse + le sens de responsabilité + l’unité + la solidarité de son peuple

    FELLAG
    14 novembre 2016 - 17 h 11 min

    l’algérie des bouteflikas;
    l’algérie des bouteflikas; elle est construite sur les magouilles et les combines politicienne a la manière de la mafia russe et italienne et toutes est possible;Mr bouteflika et capable de vendre l’algérie juste pour rester ou pouvoir et mourir en faux héro,il suffit de constater l’état de l’algérie actuellement;une justice corrompus;une administration de meme;et pour se nourrir il faut s’engager a l’armée; si on compte la police, la gendarmerie; le drs; plus les militaires;y’a un fonctionnaire pour dix 10 habitants et meme moins;si on compte les collabos;c’est un état militaire,corrompus; et injuste;a l’anarchie totale

      Anonymous
      14 novembre 2016 - 17 h 37 min

      Il a déjà vendu l’Algérie à
      Il a déjà vendu l’Algérie à la France qui continue sa mainmise extraordinaire sur tous les pans de notre économie et sur des ministères sensibles comme la santé ou l’éducation…La fin justifie les moyens comme dirait un certain Herzl…

        Alilapointe59
        14 novembre 2016 - 19 h 27 min

        Non il l’a vendu au maroc!!!
        Non il l’a vendu au maroc!!! À non à Israël…

          Anonymous
          14 novembre 2016 - 22 h 49 min

          Il ne l’aurait jamais vendu
          Il ne l’aurait jamais vendu au Maroc, pays de ses origines, il en a plutôt fait don à sa majesté momo6..Sinon comment expliquer le nombre faramineux de clandestins marocains qui vont et viennent au vu et su de tous faire des trafics en tout genre et envoyer des milliards ( Dixit Bedoui lui même) au Maroc ?
          Avant 1999, cela etait juste impensable.
          A oran ou Tlemcen, les marocains ont carrément pignon sur rue..je ne parlerai même pas des terrasses de cafés de maghnia ou Bab el assa, ou sont attablés les mokoko avec leurs portables à la main en train de réaliser des « affaires »…Tu les connais surement d’ailleurs.

          Alilapointe59
          15 novembre 2016 - 5 h 19 min

          Tu pu le marochiens, tu t
          Tu pu le marochiens, tu t trahi « ça majesté momo6″… Tu voulais dire… Ce tarba de bonobo6 pour nous algérien, et sont père satan2 et i iblis5 j’espère qui crameront en enfer comme toi espèce d tarba.

          Alilapointe59
          15 novembre 2016 - 5 h 22 min

          Vous avez et vous serez
          Vous avez et vous serez jamais malins… Vous êtes les rois de là trahisons. C dans ton sang.  » ça majesté » tu glorifie dieu au moin, ou votre tarba est au dessu.

    eh ouiT
    14 novembre 2016 - 16 h 51 min

    A mon avis chakib etait tres
    A mon avis chakib etait tres proche des republicains et leur protégé ,ils l’utilises pour appuyer leur politique en algerie et l’imposés et personne ne dit rien au gouvernement ,mais depuis la victoire de trump tous change pour l’algerie et comme bouteflika n’a pas besoin de chakib le moment est venu de regler se dossier épineux qui pourrit la scene politique chakib se retrouve tous seul lacher par ses amis d’hier et j’espere que justice soit faite

    Anonymous
    14 novembre 2016 - 16 h 50 min

    Si Khellil se présente aux
    Si Khellil se présente aux élections présidentielles il sera élu ! Nous sommes des millions à l’aimer même des gens comme moi qui déteste tout ce qui a un lien direct ou indirect avec le régime dans sa globalité, j’ai fini par voir en cet homme un compétent. C’est très simple, un homme qui est la cible de ceux qui pensent qu’ils vont continuer à nous vendre la guerre d’Algérie qu’ils ont transformé en un véritable fond de commerce je parle des parasites de la nation qui se font passer pour des hypers patriotes, ça veut dire que cet homme est sans aucun doute compétent, honnête et insoumis.

      Anonymous
      14 novembre 2016 - 17 h 39 min

      Essaye au moins de masquer
      Essaye au moins de masquer ton accent marocain…C’est à cela qu’on reconnaît les larbins des escrocs et autres apatrides au pouvoir en Algérie…

      Alilapointe59
      14 novembre 2016 - 19 h 32 min

      Très compétent, n’oublions
      Très compétent, n’oublions pas que c’est grâce à khelil que toute les sociétés de pétrole qui on porter plainte contre sonatrac on perdu. Grâce au loi que khelil a mis en place pour les bénéfices que sonatrac prend elle ne les distribue pas au partenaire… C ça qui vous met la haine. La caravane passe et le chien aboie.

        selecto
        14 novembre 2016 - 23 h 24 min

        eh ouiT (non vérifié) et toi
        eh ouiT (non vérifié) et toi c’est RAIS la balance le rescapé de la rafle de 1975.

          Alilapointe59
          15 novembre 2016 - 5 h 29 min

          T la tarda, t’arrive pile
          T la tarda, t’arrive pile poile au moment je m’échauffer pour insulter votre sale race de marochien… » Rafle, kouider, clan d’oujda,fakamahatou » vous avez que ça pas plus. C là meilleur cet la défendre l’état algérien et il essaie de te faire passer pour un tarba de marochien. Je vais te prouvé que je ne suis pas marochiens. Bon rétablissement à boutlefika et Allah yhrak bonobo6, satan2 et iblis5 c’est des sous hommes. Va y fait en autant, sélecto…

      Farouk
      14 novembre 2016 - 22 h 51 min

      Decidement les commentzires
      Decidement les commentzires des zninymes vous me fzites rire.

    Anonymous
    14 novembre 2016 - 16 h 25 min

    Vous dites que nous sommes
    Vous dites que nous sommes menacés de l extérieur alors yal système si l Algérie est dans vos coeur c simple vous instaurez une démocratie et vous resterez graves dans la mémoire des Algériens .

    Anonymous
    14 novembre 2016 - 16 h 16 min

    Yachaaaaab boutef est le
    Yachaaaaab boutef est le meilleur pour servir au occidentaux les richesse de ce pauvre peuple donc pour un 5 mandat il sacrifie saadani et il sacrifiera chakib .wella nous sommes des esclave dans notre pays boutef junior joue avec la dignité de ce pauvre peuple .kayene rebbi kayene rabbi pharoune a vécu 7 ciecle et il e parti en fumée.

    Abou-Choun
    14 novembre 2016 - 16 h 10 min

    Mais bien sûr que nous tirons
    Mais bien sûr que nous tirons des plans sur la comète. Mais n’y a-t-il pas de quoi ? Et qui nous fournit l’occasion ? On pourrait dire seulement qu’on veut se servir de ce procureur Chevalier blanc pour d’autres missions aussi propres que celle qu’il a débusqué avec Khelil. Sauf que c’eût été moins excitant. S’il n’y a que tempête dans un verre d’eau , gare à l’effet papillon !

    si ça se fait ..
    14 novembre 2016 - 15 h 48 min

    saidani n’est pas de tlémcen
    saidani n’est pas de tlémcen ….il lui a donc trés facilement été ordonné de démissionner , chose qu’il a aussi tôt fait.
    ça ne sera pas le cas de khelil , à l’exception si le pouvoir opte enfin pour la démocratie de fond à la place de la démocratie de façade que nous vivons , mais bon ….pour le moment on peut encore continuer de rever ….en plus il pleut .
    Plut à DIEU qu’il pleuve .

    Athali Wamar
    14 novembre 2016 - 15 h 42 min

    Mr Houari a certainement été
    Mr Houari a certainement été induit en erreur par ses sources : il ne s’agit nullement d’une réintégration -ou pire- une nomination à un poste important.Tout au contraire,il s’agit d’une mise au placard (terme utilisé fréquemment dans ce genre de cas)déguisée et destinée à l’obliger -une fois installé à quatre dans un minuscule bureau- à déposer sa demande d’admission à la retraite. CE QUI NE SAURAIT TARDER !!

    Erdt
    14 novembre 2016 - 15 h 32 min

    Je dis pas et jamais dit que
    Je dis pas et jamais dit que chakib khelil est coupable,mais la logique aurait voulu qu’il se présente au juge,surtout après le départ de toufik,et qu’on ouvre son dossier. Voir ce qu’il contient,et non le blanchir par les jugements de saadani. Ce saadani non seulement l’a blanchi mais érigé en meilleur ministre de l’Algérie!! Pleurez oh les ghozali et abdeslam!!! Vous qui avez construit raffineries et complexes pétrochimiques années 70!! Et un khelil pas capable d’en construire une seule,avec des centaines de milliards$!! Et nous fait importer de l’essence!! Voilà ce qu’on devrait au moins reprocher à chakib khelil!!

    Anonymous
    14 novembre 2016 - 15 h 27 min

    vous faites un scénario qui
    vous faites un scénario qui traduit votre désir , en voici un autre , zeghmati envoi Khellil devant le tribunal , celui ci finit par innocenté Khellil ! et ? et Boutef le nomme ministre ?????? Pas mal comme scénario hein ?

    Larnaque
    14 novembre 2016 - 15 h 08 min

    @ Kouider (non vérifié)

    @ Kouider (non vérifié)
    14 Nov 2016 – 12:29 +1+3-1
    Je suis de votre avis. Il y a eu certainement deal et Mr Zeghmati aurait, en toute vraisemblance, accepté de « reconnaître sa faute » moyennant quelque rétribution. Je doute fort que Chakib Khalil soit dans le collimateur de la justice. Cependant, dans la Cour des miracles tout est possible. Wait & see!

    Expressions
    14 novembre 2016 - 14 h 08 min

    Que c’est bien orquestrè tout
    Que c’est bien orquestrè tout cette manigance encore une fois !!!…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.